50 000 litres de déchets trouvés en forêt de Fontainebleau ! Et ça continue, encore et encore…


50 000 litres de déchets trouvés en forêt de Fontainebleau ! Et ça continue, encore et encore…

Ha la forêt de Fontainebleau… Ses rochers d’escalade, son sable blanc, ses paysages romantiques, le souvenir de l’école de Barbizon… Un lieu magique pour nombre de randonneurs et de sportifs.

Mais qui peut servir également de dépotoir pour des malpropres incivilisés et des entrepreneurs indélicats. Ici, l’énorme dépôt sauvage serait l’œuvre d’un professionnel : des conteneurs siglés « Agglomération Melun Val de Seine » ont été retrouvés sur place.

Quand le monde entier a les yeux rivés sur Greta Thunberg et sa climatophobie et que de jeunes occidentales risquent leurs têtes pour paver bénévolement une route marocaine, quelques gardes ONF et des associations locales de protection de la nature tentent de lutter contre une pollution endémique qui fait, parfois, des morts.

50 000 litres de déchets jetés en forêt de Fontainebleau

L’équivalent de 400 bagnoires de déchets ont été découverts lundi et retirés ce mercredi. Une enquête de police vient d’être ouverte.

Les asticots macèrent dans les détritus au milieu d’une odeur pestilentielle. Aliments, emballages souillés, appareils cassés, vêtements, bouteilles en plastique, cartons, bacs de collecte d’ordures… Environ 50 m3 — 50 000 litres — de déchets ont été sauvagement jetés en pleine forêt de Fontainebleau, disséminés en cinq lieux à Dammarie-les-Lys, près de la D 115.

Ils ont été retirés ce mercredi par l’Office national des forêts (ONF) et le SMICTOM (NDLR : le syndicat de collecte des ordures ménagères) du Pays de Fontainebleau.

« C’est du jamais-vu ici »

« Cela représente un volume équivalent à 400 baignoires, se désole Gaëtane Hay, chef du service accueil et biodiversité à l’ONF de Fontainebleau. C’est du jamais-vu ici. »

Ce dépôt massif a été découvert lundi 5 août par des promeneurs…

Des conteneurs siglés « Agglomération Melun Val de Seine » parmi les détritus

Les ordures ont été déposées par un professionnel via un véhicule benne à ciel ouvert, « pas par un camion poubelle classique car celui-ci aurait compacté les déchets », décrypte Pascal Gouhoury, président du SMICTOM.

Des conteneurs à ordures siglés « Agglomération Melun Val de Seine » figurent parmi les détritus…

Le SMICTOM a retiré le tout dès mercredi « car les déchets appellent les déchets, car il fallait nos engins particuliers vu le volume et car nous avons une charte de partenariat avec le Pays de Fontainebleau, l’ONF, le SMITOM-LOMBRIC et les associations ».

Une trentaine de pièges photographiques contre les dépôts sauvages

Alain, un habitant de Dammarie, est consterné : « Je me promène dans le coin tous les jours. Ça fait mal au cœur. Les dépôts sauvages, c’est quasi tous les jours en forêt de Fontainebleau. Mais jamais autant et aussi dégoûtants ».

L’ONF confirme : « Nous recensons chaque année 400 dépôts sauvages de déchets d’un mètre cube en moyenne, regrette Gaëtane Hay. C’est pourquoi, depuis quelques années, nous avons mis une trentaine de pièges photographiques à travers le massif ».

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/dammarie-les-lys-l-equivalent-de-400-baignoires-de-dechets-jete-en-foret-07-08-2019-8130138.php

Les gorges d’Apremont en automne

Ecole de Barbizon

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “50 000 litres de déchets trouvés en forêt de Fontainebleau ! Et ça continue, encore et encore…

  1. AvatarCharles Martel 02

    Explosion des décharges sauvages, explosion des punaises, poux, et autres parasites, réapparition des maladies éradiquées, explosion des agressions, viols, cambriolages et délinquance d’une manière générale et tout ça est en excellente corrélation avec l’explosion de l’invasion migratoire arabo-africaine de la France. Hé Macron, sale traitre, la France est en train de devenir un pays de merde digne des plus pourris pays africains c’est ça que tu veux faire de notre pays? Français réveillez vous bon sang!!!

    Reply
  2. AvatarAmélie Poulain

    Révoltant ! Il faudrait que les Elus réfléchissent à leurs décisions et les remettent en question car elles encouragent ce genre de pratique.

    Reply
    1. AvatarCharles Martel 02

      Exact Amélie, la seule religion de ces pourris d’élus et autres grands « yakas » c’est le fric, nous faire payer sans que nous n’en espérerions aucun retour. Comme je le dis on s’africanise à très grande vitesse…

      Reply
    2. AvatarRobertr

      Le plus aberrant, les déchèteries vous limite en volume de dépôt,et dans ces qu’à là les gens font n’importe quoi,mois j’ai de la place donc je stocke mais tous le monde n’est pas comme moi,et un dernier point pour les professionnel c’est payant et vraiment très cher de la tonne certain produit coûte plus de 100€ tonne de soi faire monté la facture rapidement, .

      Reply
  3. AvatarJean-Francois Morf

    La théorie du pollueur payeur engendre les dépôts sauvages. L’Etat doit aller chercher gratuitement tous les déchets, sinon, « la main invisible » déposera toujours ses déchets là où elle arrivera à le faire de manière discrète. Faire payer ceux qui amènent des déchets est vue de l’esprit. Les verts sont imbéciles de croire que les pollueurs vont payer: ils préfèreront tout jeter à la mer que de payer quoi que ce soit! Les mahométans n’ont jamais les moyens de payer…

    Reply
  4. Avatarfrejusien

    je pencherais plutôt pour un camp de gens du voyage qui est reparti ,

    mais plus on est nombreux, plus le problème des déchets deviendra prégnant, il suffit de voir l’île de déchets plastiques qui flotte dans les océans sur des km,

    on en revient toujours au même point la démographie,
    si on accepte une démographie galopante, on doit avoir une gestion parfaite des déchets,
    actuellement chaque commune édicte ses règles, les déchetteries sont la plupart du temps mal gérées etc…

    Reply
    1. AvatarCharles Martel 02

      « ..les déchetteries sont la plupart du temps mal gérées etc… »

      Bien sûr que les déchetteries sont mal gérées, car le but premier de ces établissement n’est pas d’assurer un service public performant mais de faire du fric toujours plus comme d’hab. Du coup les investissements en matériel et autres équipement sont limités au minimum et on refuse des déchets et on fait payer de plus en plus cher au contribuable qui déjà paye la taxe sur les ordures ménagères, taxe qui augment sans cesse. Le contribuable qui paie un bras en a marre de payer pour un service de plus en plus merdique et arrive ce qui est inévitable : on a de plus en plus de décharges sauvages..

      Reply
    2. AvatarJoël

      Les gens du voyage ne s’emmerdent pas à emmener ça en forêt. Ils laissent tout sur place, sur le terrain qu’ils ont occupés illégalement.

      Reply
  5. Avatarbm77

    Ce genre de problème se multiplie , au gré de l’immigration de masse ,en banlieue il prend la forme d’encombrants directement jetés sur le trottoir et je ne parle pas des monceaux de déchets laissés par les roms. Les élus locaux sont très au courant de tout cela mais font les autruches pour ne pas dénoncer les vrais coupables de tout cela en responsabilisant toute la population pour ne pas les dénoncer et les identifier. Du coup il font d’une pierre deux coups , ils accusent injustement une population qui subit cette situation et en même temps font payer les couts des nettoyage par les contribuables qui se trouvent du coup ,être lésés deux fois . Cela fait partie des joie du vivre ensemble , ce sont justes les dommages collatéraux de cette immigration qui se chiffrent par milliards. C’est un vrai budget à eux seuls qu’il faudrait différencier des Français enfin les vrais!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *