Texas: un délinquant attaché avec une corde et c’est le retour des « heures les plus sombres »…


Texas: un délinquant attaché avec une corde et c’est le retour des « heures les plus sombres »…

.

Pendant que l’on s’étripe au Yémen et au Soudan du Sud et que la situation s’envenime dans le détroit d’Ormuz ou à Hong-kong, les médias français ne s’intéressent qu’à une chose : le sort des Noirs aux États-Unis. Et par là, sûrement, faire un parallèle avec la montée du Klu Klux Klan de l’extrême droite, en France.

Le message est clair : l’Occident est raciste, la ségrégation a toujours cours et malgré 1848 et 1863, les Noirs restent toujours esclaves de leur condition. A croire que, pour les journalistes, les bancs et les bus américains (et peut-être français) sont toujours « white only ».

Après les tueries du Texas et de l’Ohio (carrément attribuées à Trump), voici, dans l’actualité à polémique : une image scandaleuse-ignoble-repoussante qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire de l’esclavage puis la mort d’une icône intellectuelle, Tomi Morrisson, « l’âme du peuple noir » et enfin, il y a peu, la dure condition des sonneurs noirs de Bretagne.

.

Texas : des policiers à cheval tiennent un Noir avec une corde

Le chef de la police locale s’est excusé. Devenue virale, la photo de deux agents à cheval, escortant un Noir attaché avec une corde, a suscité l’indignation.

Cette image n’est pas sans rappeler les heures sombres de l’esclavagisme […] De nombreux internautes ont été choqués par cette photographie devenue virale, évoquant selon eux l’époque abhorrée des lynchages dans l’Amérique esclavagiste.

Le suspect, Donald Neely, arrêté pour une violation de propriété et menotté, aurait normalement dû être conduit au poste de police dans un véhicule à moteur, mais seulement des agents de la police montée étaient disponibles […] « Même s’il s’agit d’une technique enseignée et la meilleure des pratiques dans certaines circonstances, j’estime que nos agents ont pris une mauvaise décision », a déclaré le responsable policier dans un communiqué publié sur Facebook.

De nombreuses personnes ont demandé que les agents soient sanctionnés, voire renvoyés de la police pour avoir infligé à Donald Nelly ce traitement dégradant…

Le chef policier Vernon Hale a fait savoir qu’il avait décidé de mettre un terme à cette méthode pour convoyer des personnes interpellées. « D’abord, et avant tout, il est de mon devoir de m’excuser auprès de Donald Neely pour cet embarras inutile », a-t-il ajouté. »

https://www.lepoint.fr/faits-divers/la-photographie-d-un-noir-traine-par-une-corde-seme-l-emoi-en-amerique-07-08-2019-2328658_2627.php

.

La police, après avoir fait son travail, s’excuse donc auprès de l’auteur d’un fait délictueux... C’est un peu le monde à l’envers. Mais gageons que si l’interpellé avait été blanc, il n’y aurait pas eu tout ce foin. Désormais, la police montée devra systématiquement être accompagnée de collègues en voiture et prendre des gants pour éviter tout traumatisme rappelant les champs de coton et le fouet de l’homme blanc.

Ce que ne disent pas nos journalistes, c’est que le chef de la police de Galveston (57 000 habitants) est noir et commande donc des policiers blancs qu’il doit défendre de tout racisme. Lui-même, sur son compte Twitter, montre fièrement les bobines de délinquants appréhendés, la plupart… noirs.

La réalité est-elle raciste ? En tous cas, elle est compliquée.

.

Devenue l’icône intellectuelle des Blancs compatissants, même des journalistes français qui aimeraient bien transposer la lutte pour les droits civiques dans notre pays, l’écrivain noir Tomi Morisson est décédé à l’âge de 88 ans. Elle était, paraît-il, « l’âme du peuple noir ».

Écrire que Victor Hugo était « l’âme du peuple blanc » serait considéré comme raciste mais séparer l’humanité en « peuples » (avant, on disait « races ») pour mettre en avant le « peuple noir », c’est bien. Nous sommes entrés, en quelque sorte, dans l’ère de l’antiracisme noir antiblanc avec l’avènement d’un nouveau peuple élu (par les médias).

Toni Morrison, l’âme du peuple noir

… elle publie son premier roman, en 1970 : «  L’œil le plus bleu  », inspiré d’une histoire de son enfance, celle d’une petite écolière qui rêvait d’avoir les yeux bleus. Comme une Blanche. En 1987, «  Beloved  », adapté au cinéma par Jonathan Demme, avec Oprah Winfrey, s’inspire d’un fait divers qui se déroule en Ohio en 1873 : le sacrifice de son enfant par une esclave, Sethe, dans une plantation nommée Le Bon-Abri. Il lui vaudra le prix Pulitzer.

… «  Et ô mon peuple, là-bas, entendez-moi, ils n’aiment pas votre cou dressé bien droit et sans licol. Alors aimez votre cou ; posez la main dessus, honorez-le, caressez-le et tenez-le droit  », écrivait-elle dans «  Beloved  »…

«  J’aimerais écrire sur des Noirs sans avoir à dire qu’ils sont noirs. Exactement comme les Blancs écrivent sur les Blancs  », disait-elle. Son roman en cours, inachevé, portait sur l’éducation d’un raciste blanc, comme un dernier message à l’Amérique d’aujourd’hui et au monde. »

https://www.lepoint.fr/livres/toni-morrison-l-ame-du-peuple-noir-06-08-2019-2328638_37.php

.

Un dernier message à Trump peut-être et à l’extrême droite française ? La ficelle est un peu grosse, quand même… Qu’à cela ne tienne, en France, nous avons aussi nos victimes de la ségrégation et du racisme: les sonneurs noirs du bagad Quimper.

Au demeurant fort sympathiques et maîtrisant leur art (bombarde et biniou) à la perfection, les frères jumeaux d’origine colombienne adoptés par une famille bretonne ont fait l’objet, en 2011, de propos racistes d’un site nationaliste breton – Breiz Atao – du blogueur Boris Le Lay, devenu depuis « Japonais ».

C’est de l’histoire ancienne – Boris Le Lay a été condamné à un an de prison ferme (!) – mais à chaque reportage consacré aux sonneurs Yannick Martin et Tangi Josset, les journalistes nous ressortent sempiternellement le racisme intrinsèque des Bretons. Et se mettent carrément dans la tête des musiciens qui, eux, trouvent normal qu’on les juge « différents et originaux ».

« Mais ce n’est pas grave » rétorquent-ils.

Pour les médias, si, c’est grave ! Dans ce reportage de France 3 consacré à l’islam en Bretagne (?), le journaliste en fait des tonnes sur l’impératif du vivre ensemble pour contrer l’horrible repli sur soi de Bretons arriérés.

Pourtant… un chef de la police noir, un écrivain à succès noir, des sonneurs noirs au festival interceltique de Lorient… bref des Noirs qui réussissent dans un monde de Blancs racistes, c’est quelque peu paradoxal, non ?

« Yannick Martin est un démenti vivant adressé à ceux qui soupçonnent les défenseurs de la culture bretonne de verser dans le repli sur soi ». FRED TANNEAU / AFP

Moi, Yannick Martin, sonneur breton noir

Peut-on être noir et s’illustrer dans la musique traditionnelle ? Cet instrumentiste, qui jouera lors du festival interceltique de Lorient, prouve que oui. N’en déplaise à certains.

Imaginez que vos ancêtres soient nigérians. Imaginez qu’ils aient été réduits en esclavage. Imaginez qu’on les ait traînés par bateau jusqu’en Colombie. Imaginez que vous soyez leur descendant. Et maintenant, évaluez vos chances de devenir l’un des champions les plus titrés de la musique traditionnelle bretonne. Osez dire que cette probabilité dépasse les 1% et vous serez déjà accusé d’avoir sérieusement abusé du chouchen. Et pourtant… tel est l’extraordinaire parcours de Yannick Martin, qui s’est imposé comme l’un des meilleurs instrumentistes du moment, au point de se produire avec des artistes de renommée internationale comme Ibrahim Maalouf ou Carlos Nuñez – on pourra l’entendre lors du prochain festival interceltique de Lorient, début août.

Ce destin hors norme a donc débuté peu après sa naissance en Colombie, en 1986. Son père ne le reconnaît pas; sa mère, déjà à la tête d’une nombreuse fratrie, le confie à une institution. Six mois plus tard, Yvonne et Joseph Martin adoptent le nourrisson. Voici le petit Yannick à Lannilis, une commune du Finistère nord, où il est le seul Noir qui ait jamais grandi dans les environs. Peu importe : ses grands-parents parlent breton ; ses parents l’emmènent régulièrement à des fest-noz ; il est considéré comme un Finistérien presque comme les autres. Et bientôt, c’est le déclic. « En CE2, mon prof de flûte à bec a dit à ma famille : ‘Cet enfant a un don pour la musique.’ Après quelques années de clarinette, il découvre la bombarde (une sorte de hautbois), s’initie au répertoire traditionnel, apprend à distinguer les genres musicaux, l’infinie variété des terroirs, le rythme des danses… Le jour où son père lui offre un disque du Bagad de Quimper, il fond en larmes et se jure d’entrer un jour dans cet ensemble qui porte au plus haut la musique bretonne… »

https://www.lexpress.fr/actualite/societe/moi-yannick-martin-sonneur-breton-noir_2087697.html

(article payant)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “Texas: un délinquant attaché avec une corde et c’est le retour des « heures les plus sombres »…

  1. AvatarChristian Jour

    Et alors, il ne le traînait pas avec une corde autour du cou. Si cela avait été un blanc la communauté noire aurait trouvé ça normal.

  2. AvatarCeltilos

    si il n’avait pas fait de con…ies cela ne lui serait pas arrivé, le seul responsable de ce qui lui arrive c’est lui!

  3. AvatarMachinchose

    « Texas : des policiers à cheval tiennent un Noir avec une corde »

    j’ ai surtout noté que la pressepute a employé le verve « trainé au bout d’ une corde »

    genre trainé au bout d’ une corde par une bagnole, une moto, un cheval au galop, une trotinette electrique, un limaçon….

    tout absolument tout est mis en oeuvre par la pressepute içi pour vilipender l’ Amérique, et Trump !!

    Amérique sans l’ intervention de qui il y a 75 ans

    nous parlerions teuton

    la vengeance de l’ Amérique profonde ( qui n’ est ni Niouyork, ni los angeles) sera de nous laisser apprendre l’ arabe en se bidonnant

  4. AvatarJules F

    les Français racistes ?

    WIKIPEDIA « mariages mixtes » :
    Près de 90 000 mariages sur 320 000, soit plus d’un mariage sur quatre, du moins pour ceux qui sont enregistrés en France, sont des mariages mixtes, et près de 100 000 soit 30 % concernent les étrangers.

  5. Avatarhollender

    L’Amérique n’est PAS UN PAYS BORDEL !!!

    Il s’agit des ETATS UNIS ! Je suis CANADIEN , mon épouse est ARGENTINE
    donc nous sommes tous deux américains. Mon épouse du SUD et moi du Nord.

    Machinchose…. GM a acheté OPEL en 1923 …. et jusqu’à l’attaque sur Pearl Harbor les yankee n’ont pas bougé, pourtant Opel a fourni 65 % des véhicules légers aux Nazis…. les bénéfices transitaient par la Suisse.
    Non contents de libérer l’Europe avec les Canadiens, les résistants et les autres alliés , ils ont occupé tous les créneaux laissé vacants par les pays européens exsangues (le malheur des uns fait le bonheur de autres)
    70 ans après, ils fait main basse sur nos industries alimentaires, industries lourdes, hautes technologies etc.
    Je vis en France, en Champagne et systématiquement nous consommons FRANÇAIS;
    Pas de croustilles ( chips Lays, Pepsi) pas de viandes US ou Canadienne, aucun produit US , tacos, Caca cola, etc. Nous n’avons pas besoin de leurs saloperies chimiques. Nous achetons des bananes de Guadeloupe ou de Martinique, pas de Del Monte ou Chiquita ( United fruits)
    Pas de « TEE SHIRT » avec des inscriptions ou slogans à la CON TOUJOURS en anglais.
    Les Français sont tombées bien bas incapable du moindre discernement ou de lutter pour leur pays, bientôt arabe et musulman.

    1. AvatarJean Charles du maroni

      Excellent hollender je vous félicite ,vous avez donné un excellent avis d’exemple de réussite du vivre en France.

  6. AvatarGromago

    C’est un triste spectacle mais il parait que c’est la méthode la plus sure pour arrêter un délinquant bipolaire imprévisible .
    Quelle différence entre des chevaux vivants qui impressionnent le malfaiteur et le tiennent à distance et une voiture à chevaux dans laquelle le gars va se fracasser le crâne :
    La différence c’est que les écolos nostalgiques et amis (vegan ) diverses et variés des bêtes pourront se réjouir .

    Et cette façon d’arrêter un malfrat ne pollue pas la planète .Greta va se réjouir aussi (pas jouir ,elle est encore jeune pour ça ) : empreinte carbone zéro .
    On fait plaisir à tout le monde .
    Que du bonheur . Vive la police américaine montée !

  7. AvatarMachinchose

    hollender

    va falloir s’habituer a dire  » je suis étazunien » et en finir avec « i’m american  »

    non ??

    et pour le « flying dutch » tenter le « hollander flying » ??

  8. AvatarBill

    Pourquoi cette photo serait choquante ? Par ma profession j’ai assisté a des manœuvres d’une unité de la garde républicaine française ,celle ci formée pour faire face a des émeutes , et la seule façons de garder un individus interpellé en toute sécurité pour lui et les gendarmes est de le garder entre les chevaux , menotté et tenu par une longue chaîne…pour les journaleux et associations de tout bords , le scandale serait de voir un black enchaîné .. Si il était innocent il ne serait pas enchaîné… arrêtons de nous gaver avec le racisme…le seul vrais racisme que je connais et celui de la race des cons..Celui ci ,a avantage d’être de toutes les couleurs, de tout âge, et de tout sexe.

  9. Avatarberger

    En fait, le truc des médias vise à dire aux Blacks, « allez-y les gars et si vous êtes serrés par des flics blancs, criez bien au racisme  » ! Gros fil bl….ah la la qu’est-ce que j’allais écrire avec la couleur du fil !?

  10. frejusienfrejusien

    L’art de transformer un fait tout ce qu’il y a de plus ordinaire , en méchant acte raciste et suprémaciste,
    en bref la bêtise crasse des gauchistes obnubilés par la couleur de la peau

  11. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Y en a marre de tous ces peuples blancs, gris, noirs.
    Il n’y a plus qu’une seule couleur.
    Nous somme tous bleus.
    Et ce n’est pas de ma faute si ce sont toujours les bleus foncés qui font chier les bleus pâles.
    Merde!

Comments are closed.