Var : un maire écrasé pour avoir voulu verbaliser un dépôt sauvage


Var : un maire écrasé pour avoir voulu verbaliser un dépôt sauvage

Illustration : dépôt sauvage en forêt de Fontainebleau (Le Parisien)

Au détour d’un chemin, dans une forêt ou en allant porter bouteilles et cartons aux conteneurs à recyclage, qui n’a pas découvert, un jour, un dépôt sauvage de gravats, de sacs poubelles et de détritus divers ?

Le phénomène s’est, semble-t-il accéléré. Les services de l’État (ONF) et les municipalités s’organisent pour lutter contre cette pollution et traquer, non sans danger, les pollueurs (pose de caméras de surveillance, forte amende, retour des déchets au domicile de l’entrepreneur indélicat…).

Var : un maire tué en voulant empêcher une camionnette de jeter des gravats

Jean-Mathieu Michel, édile de Signes (Var), est mort après avoir été renversé par deux hommes qu’il avait sommés d’attendre l’arrivée de la police municipale.

Pour de nombreux édiles, les problèmes de dépôts sauvages sont devenus un véritable combat du quotidien. Une bataille qui est toutefois loin d’être sans risque…

Les faits se sont déroulés sur une route départementale traversant Signes, commune très boisée où les problèmes de dépôts sauvages sont récurrents. Âgé de 76 ans, le maire (DVD), élu depuis 1983, était accompagné d’au moins deux personnes dans une tournée en voiture quand il a aperçu deux jeunes hommes en train de déverser leurs gravats dans une décharge sauvage. Il s’est arrêté et leur a demandé de reprendre les gravats. Les deux hommes ont obtempéré, mais, après que le maire leur a enjoint d’attendre la police municipale pour une verbalisation, ils ont effectué une manœuvre pour partir. Le maire, qui se trouvait derrière le véhicule, a été mortellement blessé, a expliqué le parquet.

https://www.lepoint.fr/faits-divers/var-un-maire-tue-en-voulant-empecher-une-camionnette-de-jeter-des-gravats-06-08-2019-2328500_2627.php

Quelque part, n’importe où en France

Dépôt sauvage en forêt de Poissy (78)

Et même en ville, ici, à Nice (Var-Matin)

La méthode pertinente d’un maire (Christophe Dietrich de Laigneville, dans l’Oise) pour renvoyer les déchets à leurs propriétaires :

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




28 thoughts on “Var : un maire écrasé pour avoir voulu verbaliser un dépôt sauvage

  1. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Il y a bien sûr les déchets abandonnés par les CPF, salopards incurables qui n’ont rien à foutre des règles d’hygiène et du civisme il n’y a rien qu’à voir comment ça se passe dans leurs pays de merde ou aux abords de leurs habitations.
    Mais un deuxième phénomène est en train d’émerger: A force de faire chier les gens avec une règlementation de plus en plus contraignante dans les déchetteries il y en a de plus en plus qui en ont ras le bol et balancent tout n’importe où. Quelques exemples :
    * J’ai une carte d’accès aux déchetteries du coin pour 20 passages par an OK. Seul souci c’est que j’ai un petit utilitaire que j’utilise notamment pour aller jeter mes déchets en déchetterie, mais voilà on me refuse l’accès avec des portiques qu’aucun employé ne veut ouvrir (ce qui est une manœuvre très simple) et on me dit de venir avec une remorque. Je réponds que je paie mes impôts, que j’ai un droit matérialisé par ma carte d’accès et qu’à aucun endroit il n’est stipulé que je ne dois pas venir avec un utilitaire, rien à faire on me renvoie chez moi avec mes ordures et bien sûr toute protestation auprès des autorités reste lettre morte…
    * L’autre fois j’ai vidé mon bac à graisses, j’ai voulu le porter (un sac de 20l) en déchetterie où on m’a dit que ce genre de déchet n’était pas accepté. J’ai demandé aux éboueurs si je pouvais mettre ça dans ma poubelle la réponse a été NON et je me suis donc retrouvé avec mon sac de graisses sans que personne ne veuille le prendre en charge et sans savoir quoi en faire.
    Ce que je constate c’est qu’au plus ça va, au plus il est compliqué de se débarrasser de certains déchets à cause de règlementations totalement déraisonnables et de plus en plus contraignantes et le but caché de tout ça c’est d’arriver à nous faire payer un droit d’accès aux déchetteries en plus de nos impôts, car nos politicards n’ont de cesse de trouver des motifs pour nous tondre. La conséquence de tout ça c’est que si on continue comme ça à nous faire chier, les citoyens moyens initialement de bonne volonté et soucieux de ne pas jeter n’importe quoi n’importe où en auront tellement marre qu’on verra resurgir de plus en plus de décharges sauvages et ce phénomène a déjà commencé. Une fois de plus on va emmerder le citoyen qui s’efforce de respecter la loi et on fout une paix royale aux salopards (CPF, manouch et autres porcs) qui n’en ont rien à foutre et balancent leurs merdes là où ils se trouvent en toute impunité. Rien ne change en France

    1. Avatarhollender

      Idem parfois dans ma région……….
      Ce que les débiles , incultes et analphabètes ….. qui gardent le portique
      ( certains font  » carrière » ) attendent une petite pièce en plus de leur salaire; plus la pièce est grosse, plus la barrière se lèvera vite. Dans les pays merdiques, genre Mexique, Guatemala, Algérie etc. c’est comme ça !
      En France , on y arrive tranquillement…..

    2. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Mais un deuxième phénomène est en train d’émerger: A force de faire chier les gens avec une règlementation de plus en plus contraignante dans les déchetteries il y en a de plus en plus qui en ont ras le bol et balancent tout n’importe où »

      Oui justement j’en parlais avec une connaissance aujourd’hui qui me disait la même chose d’autant qu’il parait qu’ils vont limiter les nombres d’accès annuels en déchetterie. Il n’y a plus de ramassage d’encombrants non plus….

      Comment vont faire les gens ? Et le prix des taxes poubelles (moi cela me fait 5 euros LA poubelle alors que le contenu est loin de ce compte).

      Ces ce qui va arriver de plus en plus, les gens ne pourront pas faire autrement.

      où et le Service Public ? Il y en a qui disent qu’il faut payer des impôts pour la gestion du pays… on est d’accord, mais quand gestion et services dus du fait de ces impôts ne sont plus là, on fait comment ?

      1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

        Par rapport au commentaire de Charles Martel, je crois aussi que l’on tente de nous faire payer deux fois : par les impôts et par une sorte de « péage ».

        Dans ma ville, l’intercommunalité a réorganisé la déchetterie (et embauché des « divers » plus ou moins serviables) : désormais, la carte d’accès est payante et nous devons passer sur une balance… pour l’instant inactive.

        Je pense que dans un futur proche, l’idée est de faire payer l’usager en fonction du poids des déchets apportés…

        Payer des impôts pour un service public… d’accord. Mais payer une seconde fois – comme pour les autoroutes – cela me paraît une mauvaise idée. Les décharges sauvages risquent, en effet, de se multiplier.

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Tout à fait d’accord avec votre commentaire.

          C’est un scandale cette gestion des déchets devenue une manne. J’ai entendu dire aussi que les containers (verre etc…) appartenaient à des Sociétés et étaient très chers.

          Les élus se croyant tout puissants (surtout certains pas très fins) ne se rendent pas compte que leur pouvoir est limité dans les faits en regard de leurs concitoyens et que leurs décisions génèrent des comportements tout à fait légitimes quand elles empêchent l’autre de vivre voire deviennent iniques…

          Le problème, c’est que cela coûte cher à la Société au bout du compte toutes ces erreurs de parcours.

          1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

            J’ai entendu également que les vêtements que je déposais en conteneur dédié partaient en Afrique où ils étaient revendus… Bon, si cela peut faire des heureux…

          2. Charles Martel 02Charles Martel 02

            Dernièrement je suis allé porter des déchets végétaux à la déchetterie et là surprise : un petit papier écrit a la main sur le portail disant que la déchetterie était fermée pour cause de… canicule… Oui m’sieurs dames…. Une honte quand on sait que les employés ont une cahutte climatisée et qu’ils se relaient pour aller pointer votre carte d’accès en restant bien au frais. Je suis donc rentré chez moi avec mes déchets mais le pire c’est qu’il y avait des artisans avec leurs camions pleins de déchets qui étaient là et les types fulminaient, car les artisans payent pour leurs déchets et comme disait l’un d’eux canicule ou pas eux ils bossent et si le camion n’est pas vidé ils ne peuvent pas repartir le lendemain sur le chantiers.. Alors je ne sais pas si ces artisans sont allés vider leurs camions dans la nature ou ont attendu gentiment le lendemain que ces « messieurs » daignent ouvrir la déchetterie mais voila encore un exemple du bordel de plus en plus présent qui envahit la France

          3. Amélie PoulainAmélie Poulain

            @François des Groux

            Oui c’est exact pour les vêtements, j’avais vu un documentaire à ce sujet.

        2. Charles Martel 02Charles Martel 02

          Chez nous ils ont changé les poubelles il y a 2 ans pour des poubelles munies de puces électroniques au motif que si elles étaient volées on pouvait les retrouver plus facilement, quelle hypocrisie!! . Quand je suis allé retirer ma poubelle à la mairie je leur ai carrément dit que je voyais venir les déchets payants au poids, ils m’ont juré que non. Et comme par hasard ils commencent a en parler. Si ces salopards mettent ça en place ça va être la valse des ordures, ce sera a qui mets ses saloperies dans le container de l’autre et puis arrivera ce qui doit arriver : on retrouvera des déchets partout dans les campagnes car les gens en ont marre de payer.
          Par contre il y a un camp de manouch devant lequel je passe souvent, ils foutent une tas de merde pas possible sur le bord de la route : vieux vélos, sommiers et matelas pourris, vieux frigos bref je vous laisse imaginer.. Eh bien comme c’est curieux, pour eux pas de PV, rien, tout est enlevé par les éboueurs ou la mairie, eux ils peuvent mettre ce qu’ils veulent devant leur camp de merde, pas de problème on ne leur dit rien on ramasse docilement leurs saloperies. Mais si vous, pauvre con de français, qui payez bien vos taxes sur les ordures ménagère avez le malheur de mettre un morceau de bois ou 2 bouts de plâtre dans votre poubelle la sanction est immédiate : gros ruban jaune sur votre poubelle avec au mieux un mot d’avertissement placardé dessus ou plus souvent un PV et vous avez intérêt à enlever votre petit bout de déchet « illégal » sinon on ne ramasse plus votre poubelle.. Encore une très jolie illustration de la France d’aujourd’hui : les ordures ont tous les droits et les autorité baissent le froc devant eux mais pour le français lambda qui paye ses impôts aucune pitié aucune tolérance la sanction tombe immédiatement et sans appel.

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Oui Charles, mais comme j’ai voulu avertir depuis longtemps ici, cela fait un bout de temps que les Français ont accepté n’importe quoi et on en voit les dérives actuellement.

            Déjà, pourquoi des camps que le citoyen est obligé de payer ? Personne n’interroge cela, nous ne sommes plus au temps des quelques roulottes qui se déplaçaient. Ne peuvent-ils pas faire comme les autres, c’est à dire assurer les frais de leur hébergement avec les impôts qui vont avec (et que l’on ne viennent pas me dire qu’ils sont démunis et sans argent…. c’est on ne peut plus faux).

            Pourquoi avoir accepté ces ramassages de poubelles complètement iniques, de moins en moins assurés et éloignés de la notion de service public « dû » (on oublie…)m ais aussi des simples règles sanitaires (15 jours des ordures dans une poubelle qui coûtent cher en plus…).

            Et il y aurait plein de choses comme cela mais finalement, le problème de fond reste le même : des gens peu compétents qui prennent le Pouvoir dans la toute-puissance avec un soutien des pouvoirs publics et surtout, de » trop nombreuses » associations (il faut voir les dirigeants de certaines, avec l’Argent Public en plus !).

            Etc………;;

            Et donc il faut bien payer toute cette gabegie et le payeur est bien tout trouvé, c’est plus simple que de réfléchir.

          2. AvatarZOMMER Didier

            J’ai fait la même constatation dans une grande ville de Sologne. Des gens sont embauchés pour fouiller dans les poubelles et vérifier que vous jeter bien les déchets dans les bonnes poubelles, par contre vous voyez des tas d’immondices déposés par les gens du voyage au abord de leurs aires réservées, mais là pas de problème. Malheureusement, certains élus locaux ne sont pas aussi courageux que le maire de Signes. .

        3. Amélie PoulainAmélie Poulain

          @Charles Martel 02

          Oui c’est un scandale mais je ne sus pas étonnée.

          Savez-vous que le personnel des déchetteries sont des gens qui sont dans des parcours « d’insertion » et chez moi, j’en ai vu de très « spéciaux » et peu enclins à aider, plus à boire leur petit café tranquille et papoter entre eux sans trop se fatiguer la plupart du temps.

          Je sais de source sûre qu’ils sont du coup très « protégés » (associations…). Un m’avait même refusé une aide pour un objet très lourd me disant qu’il n’en n’avait pas le droit vu qu’il pourrait avoir un accident…. Devant ma réaction indignée, il avait ri et limite insultée.

          1. Charles Martel 02Charles Martel 02

            Oui Amélie, nous faisons un triste constat qui est bien réel et affligeant. Les employés de déchetteries sont souvent des gens « protégés » qui n’ont rien a foutre de leur travail et ne risquent absolument rien. Vous avez raison, la racine du mal est profonde. Au départ il faudrait des élus et des responsables compétents qui veillent à ce que le service public (pour lequel nous payons déjà cher) soit correct. Mais nous avons vu dernièrement un exemple de notre ministre de l’écologie qui se soucie plus de se goberger de homard et de champagne hors de prix aux frais des français que de l’état de délabrement du pays. Sans compter que ceci n’est que la pointe de l’iceberg, tout fout le camp car la sélection et les recrutement ne se font plus sur la base des compétence mais uniquement sur des critères de copinage de lignage etc catapultant de ce fait des abrutis notoires aux plus hauts échelons des hiérarchies.

          2. Amélie PoulainAmélie Poulain

            Tout à fait, vous avez raison, c’est à Lyon je crois où le maire a dû, suite à une plainte d’un particulier, rembourser trois années de taxes pour une exagération entre le perçu et les véritables frais engagés (il parait que cela doit coïncider, si cela pouvait faire des petits…).

            Dans les communes ce qui se joue le plus souvent est une politique politicienne et non une politique de terrain. Il faudrait des Municipalités dégagées du Politique avec des maires a-politiques élus sur leurs projets, tout comme les Juges d’ailleurs (normalement, cela devrait être) et d’autres fonctionnaires….

  2. AvatarGromago

    Rien ne change ,rien ne se crée ,tout se transforme ….en haine .
    Ecrasement ,un de plus . Méthode brevetée pour se débarrasser d’un kouffar ?
    Espérons que je me trompe .Ou bien transfert de technologie immigrationiste sur français devenus aussi violents que leurs compatriotes immigrationés

    Ce que l’on peut appeler : la philosophie de la poubelle sauvage .

    Condoléances sincères et compassion pour la famille de ce Maire exemplaire .
    Légion d’honneur pour lui car il est mort pour la France .

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Mais non Gromago, en Macronie, la légion d’honneur c’est pour les footballeurs africains et autres artistes gauchos immigrationnistes qui prônent le multiculturalisme, pas pour les Maires français blancs qui essaient de faire respecter la loi et qui y laissent leur vie. Malheureusement ce brave sera inhumé dans l’indifférence la plus totale des tous nos salopards de gouvernants.

  3. AvatarHellen

    Quand on accueille des sauvages dans un pays, ils emmènent avec eux, leurs façons de vivre, sales, honteuses, dégoûtantes, puisque ce sont des faignants qui n’ont jamais appris à travailler et même pas à nettoyer leur mer2…

    C’est partout en France, comme ça…!!!
    Tant qu’on les laissera entrer toujours plus, c’est ce qui se passera tant que MACRON ne sera pas dégager… pour pouvoir dégager ces sauvages et les renvoyer chez eux…
    Entre saletés immondes et meurtres…
    On ne peut s’attendre à rien d’autres…
    Ce ne sont que et uniquement que des sales porcs…!

  4. Avatarclaude t.a.l

    Faut pas se plaindre :

    Pour l’instant, Renaud Camus n’est pas mis en cause dans cette affaire ( voir article de  » l’obs  » à propos de la tuerie d’ El Paso )
    Pas plus qu’à propos de ce qui s’est passé au Tate Museum de Londres .
    ……..
    Ça ne saurait tarder …….

  5. frejusienfrejusien

    On ne nous donne pas les noms, et dans ce cas, j’ai un sombre pressentiment,
    ce geste rappelle trait pour trait, l’écrasement du Français par le conducteur muzz du bus sur Paris, celui qui avait donné un coup de volant pour écraser son interlocuteur contre l’autre bus et en faire une crêpe,

    voilà à quoi on aboutit à force de dangereuse MANSUÉTUDE vis-à-vis des malfaiteurs et racaille en tout genre,
    on les absout régulièrement, et donc on fait monter leur sentiment de toute puissance et d’impunité,

    et ce pauvre homme de 76 ans, respecté de tous dans son village en a fait les frais, car la racaille écrase tout sur son passage et ne respecte rien

  6. Avatarpauledesbaux

    l’annonce relatant que le maire voulait faire venir la police municipale pour verbaliser le chauffeur et l’empécher de déverser les ordures sauvagement
    n’a paru qu’une fois sur la bande au bas de la télé puis comme par hasard elle a disparu ce qui tend à prouver que le chauffeur voulait tuer ce maire qui prenait soin de sa commune…..on lit cette saloperie : que le chauffeur n’avait pas l’intention de tuer MAIS IL L A FAIT QUAND MEME……va-t-il être incriminé ?
    c’est la politique qui le dira….

  7. AvatarJoël

    En France, tuer pour n’importe quoi est devenu la norme.
    Malheureusement, cela n’arrive jamais chez ceux qui ont rendu cela possible.

  8. AvatarAlexcendre 62

    Les travailleurs au noir ne peuvent plus passer sous les portiques des dechetteries ( et en plus dans de nombreuses dechetteries l’accueil y est très relatif et c’est peu dire ) Conclusion ces travailleurs au noir ils se débouillent ! certes mal mais ils se débrouillent , nous voyons encore là qu’une connerie peut en cacher d’ autres pires que celles que l’on a voulu réglementer dans ce monde de foire aux cons . Ensuite arrêtons avec les maires la moitié ne font pas leurs boulots et ne savent pas déléguer sur leurs adjoins dans ce cas précis a 76 ans il devait bien avoir quelqu’un de plus jeunes pour faire la chasse aux décharges sauvages , c’est mon sentiment sur cette malheureuse affaire .

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Dans les petites communes, ce sont souvent les Elus qui assurent pas mal d’activités « professionnelles » même si ce n’est pas leur rôle, personnel peu nombreux ou incompétents pour certains vu qu’il n’y a pas les mêmes services administratifs que dans les grandes villes.

    2. frejusienfrejusien

      et il reste plus q’à lui reprocher de faire son travail …..
      très méritant ce maire, ce n’est pas un qui se roule les pouces derrière un bureau et organise des réunions petits fours et dégustation

  9. Avatarindignation7773

    Sincèrement attristé par la mort de M.Jean Michel,grand serviteur de l’intérêt général.La République est en deuil.Remettre à leur place des gens commettant des infractions peut vous coûter la vie aujourd’hui en France.Je suis profondément choqué et indigné.Sincères condoléances aux proches du 1er magistrat de cette commune (Signes), M.Jean Michel ainsi qu’à ses administrés.

  10. DiogèneDiogène

    « Poubelle la France  » Mais pas « Plus belle la France… »

    ça fait des décennies que la France, qui est devenue une poubelle à ciel ouvert, est victime de « dépôts sauvages » de toutes sortes : d’ailleurs on ne peut plus faire un pas, où que ce soit, sans tomber sur un « dépôt sauvage », habillé d’un sac poubelle, voire de gants noirs, qui déambule .

    Le « DS » méprise le pays qui l’accueille mais a une grande appétence pour les aides financières de toutes sortes qui lui permettent d’élever des « CPF » qui se feront une joie de tout casser dès que possible et de fournir la France en détritus divers.

    Mais j’avoue bien sûr que je n’ai toujours pas compris la richesse (…,?!) du « multiculturalisme »…

Comments are closed.