Théorie du genre : pour détraquer les enfants, il n’y a pas mieux


Théorie du genre : pour détraquer les enfants, il n’y a pas mieux

Le site Les moutons rebelles dans son article « La théorie du genre dans les manuels scolaires l’année prochaine ? » présente le nouveau manuel Nathan de SVT de Seconde, page 235. Son titre : « modéliser la diversité des individus ». Regardez bien toute la page de bas en haut et de droite à gauche, surtout en bas à droite « à chacun ses curseurs« . Avec des curseurs, les élèves sont invités à voir s’ils ressemblent plus ou moins à un homme ou une femme (expression de genre), s’ils se sentent plus ou moins homme ou femme (identité de genre)….

Bonjour le délire !

Et regardez le discours totalement hallucinant qui est produit dans la vraie vie par cette idéologie si l’on en suit la logique :

.

.

Les conséquences mortifères sur la société occidentale sont clairement exprimées dans la caricature ci-dessous : invasion par des peuples aux mœurs et aux cultures cent fois plus patriarcales et oppressives que celle contre laquelle se bat le lobby LGBT, agressions et viols des femmes européennes et des LGBT par les envahisseurs – et des hommes blancs antiracistes islamocollabos car ils ne font pas dans le détail – , absence quasi-totale de réaction défensive de la part des hommes européens. Cette caricature s’inspire de l’agression de l’étudiante Marie à Paris il y a un an.

.

.

Pour compléter ce panorama de la folie furieuse de certains LGBT, lire Des militants LGBT défendant la burqa, c’est comme des juifs défendant la croix gammée.

Des militants LGBT défendant la burqa, c’est comme des juifs défendant la croix gammée

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


13 thoughts on “Théorie du genre : pour détraquer les enfants, il n’y a pas mieux

  1. AvatarChristian Jour

    Je les enverrais faire un stage avec la légion étrangère, en Guyane, a ces bandes de gonzesses.

  2. AvatarHellen

    Il va falloir jeter, vite fait bien fait… tous les hommes politiques de ce gouvernement et de ce parti des nuls, des méchants, et je ne dirai pas tout ce que j’en pense…
    Mais il est plus que temps de réagir…
    Si la République c’est désormais cela….
    J’en vraiment envie de dire :
    « Vive le Roi… »

  3. AvatarChristian Jour

    (« Je ne suis pas un homme et je ne sais pas ce qui vous fait dire que je suis un homme ») Ta raison tu n’est pas un homme tu est un cons et une gonzesse.

  4. AvatarAmélie Poulain

    C’est tellement bête et pervers cette façon de penser… Cela fait un bout de temps aussi que l’on va dans cette direction (il y a eu des décisions et des évènements que je préfère ne pas rappeler tant cela soulève de « passion ») en mélangeant tous les registres..

    Tant que l’on ignorera le « sens » et le « symbolique » des actes et des choses, pour les réduire au concret et au visible, sans comprendre que l’un est un « repère » simplement et que chaque être humain a la « liberté » (et non la sommation mortifère et perverse) de s’y situer sans être intrusif et ennuyer les représentations des Autres, on ira de plus en plus dans ce genre d’inepties…

    De toute façon, quoiqu’ils en disent, ils n’y pourront rien. Les garçons seront toujours des garçons avec des tendances qui y sont associées ainsi que les filles, même s’il y en aura toujours qui ne colleront pas au modèle (mais ce n’est pas à la Société de l’assumer…).

    L’autre jour, je regardais à la TV une émission sur les interventions de la Police…. Une femme policier était obligée d’appeler ses collègues masculins car elle n’était pas du tout en mesure de maîtriser un délinquant notoire alcoolisé et agressif… Et j’aurais plein d’exemples comme cela.

    Tous ceux qui ont élevé des enfants, savent qu’ils se mettent naturellement la plupart du temps dans les cadres d’activités généralement dévolues à leur sexe et je pense que cela n’est pas pour rien, la différence est là quoiqu’en disent certains esprits mal rangés.

    Je ne critique pas ces gens mais qu’ils fassent une psychothérapie au lieu d’enquiquiner les autres avec leurs inepties et surtout leurs problèmes personnels.

  5. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Au « mal être » naturel de l’adolescence va venir s’ajouter cette idéologie de fou, perturbant encore plus les jeunes esprits. C’est criminel !

  6. Avatardurandurand

    Oui , le arnaud gauthier -fawas , ce type a été finis à la pisse pour sortir des conneries monumentales , ou peut-être est il un résidu de fond de capote qui sait ! Avec des abrutis décérébrés comme lui c’est sûr le monde tournera mieux , il n’y a pas de doute là-dessus.Pauvre taré !

  7. AvatarAnne Lauwaert

    Attention: cette histoire de genre pourrait bien être plus sérieuse. Cela semble du délire idéologique. A mon avis c’est au contraire la progressive préparation à une nouvelle réalité qui est en marche et dont les élites sont conscientes.
    Pour les gens normaux il y a 2 sexes : mâles et femelles. Il y a toujours eu des hermaphrodites (des gens un peu mâles et un peu femelles) mais c’étaient des cas rares et considérés comme des « ratés » de la nature. Actuellement des articles sur internet disent que le nombre des naissances hermaphrodites est en augmentation et que le sperme des hommes dégénère de plus en plus. Pour le moment on ne parle que du sperme de l’homme blanc, mais tous les humains sur toute la planète sont soumis aux même nuisances, ce qui arrive maintenant à l’homme blanc va arriver tôt ou tard aussi aux autres. Dans les pays du Golfe il y a des cliniques de la fertilité pour aider les couples stériles.
    Pourquoi ? Sans doute pour une infinité de causes, disons depuis la guerre 40-45 une infinité « nouvelles technologies » les retombées nucléaires, toutes les ondes radio, télé, communications, satellites, GPS, l’électro smog produit par toutes nos machines électriques, les sans fil, wifi, télécommandes , etc. mais aussi tous les produits chimiques que nous mangeons et buvons parmi lesquels les fameux « perturbateurs endocriniens » . Souvenez-vous de Corinne Gouget qui a dénoncé les additifs alimentaires parmi lesquels les produits cancérigènes , les neurotoxines et les fameux perturbateurs endocriniens. C’est écrit sur les étiquettes de nos aliments ! Si tout le monde en était conscient l’industrie agro-alimentaire s’écroulerait.
    Certainement « en haut lieu » on sait cela. Une réaction normale serait de dire « Attention, nous sommes sur une pente glissante dont nous ne mesurons pas les effets , stop, marche arrière toutes, avant de repartir vers l’avant on va examiner tout ça et appliquer le principe de précaution » Mais ! Cela signifierait mettre à l’arrêt la recherche, la production, bref pratiquement toutes les multinationales, ce serait la décroissance etc. Bien sûr cela ne se fera jamais. Donc au lieu de nous dire « en effet y a un truc qui cloche » on nous dit « Cool… l’anormal est normal… » et donc le troisième sexe est normal, les manipulations génétiques c’est normal, les inséminations artificielles c’est normal etc… et donc il faut préparer les nouvelles générations à ces nouveautés et ça se fait dès l’école primaire et même dès le jardin d’enfants.
    Cela rejoint d’autres idéologies que nous considérons farfelues : souvenez-vous que déjà le Commandant Cousteau préconisait une population mondiale de 500 000 000 d’individus… cinq cent millions alors que nous sommes à sept milliards… Comment ont-ils l’intention de réduire la population ? Maintenant nous avons aussi les Georgia Guide Stones qui disent la même chose. Ce pourraient bien être non pas des élucubrations de farfelus mais vraiment des idéologies « sérieuses ». Il ne faut pas l’exclure à priori.
    Si on prend cela au sérieux, les autres « idéologies farfelues » y trouvent leur place et s’y imbriquent comme les éléments de puzzle, entre autres les mariages homosexuels, et les procréations artificielles sur commande et les hermaphrodites qui ne se reproduisent pas… etc.
    Bien sûr cela ne se fait pas du jour au lendemain, ce sont des programmes à longue échéance, mais il s’agit d’une révolution de l’espèce humaine car les « perturbateurs endocriniens » etc. produisent des altérations génétiques de l’espèce humaine qui sont irréversibles. Vous et moi, nous pourrions bien être les derniers spécimens non seulement d’une civilisation mais aussi de l’espèce humaine telle que nous les connaissons.
    Ne dites pas que j’ai raison, mais ne dites pas non plus que je suis cinglée. Regardez autour de vous ce qui se passe et lisez-le dans l’optique que je propose vous verrez qu’il y a de quoi se poser un tas de questions.

    1. AvatarAdalbert le Grand

      Je ne vous dis pas que vous êtes cinglée.

      S’il faut rester prudent avec les théories « complotistes », il ne faut pas non plus être crédule et naïf : les complots, les manipulations ça existe aussi.

      Ce que vous dites est malheureusement de l’ordre du possible.

      Difficile de ne pas voir que le monde d’aujourd’hui déraille, marche sur la tête, et que les théories les plus farfelues comme celle du genre, l’islam, le multiculturalisme, le métissage culturel, la voiture électrique et autres balivernes ont le vent en poupe. Sans parler du millénarisme sous sa version catastrophisme écologique. “Repentez-vous, sinon nous allons tous mourir”.

      Mais si vos théories “complotistes sur la promotion délibérée de l’homosexualité sont vraies, ses promoteurs risquent de déchanter, car c’est une solution à deux balles.

      Les effets sur l’humanité seront beaucoup plus désastreux qu’une simple réduction de la natalité, et une diminution organisée et ordonnée de la population. Cela risque de provoquer une implosion, une conflagration généralisée, car cela peut détruire les repères dont nous avons tous besoin pour mener notre vie, en déstructurant chaque individu et donc toute société. Cela mène les individus à une perte totale de sens, ce que les sociologues appellent l’anomie.

      Or nous dépendons de la société des autres humains pour notre survie. UN être humain (comprendre: coupé des autres) n’est pas un être humain. Il ne peut pas se développer normalement, il ne peut qu’être handicapé, débile. Nul ne peut vivre isolé, ou mal entouré depuis son enfance. Même à l’âge adulte et éduqué, c’est difficile de vivre façon Robinson Crusoë.

      Avec ce cinglé de Gauthier-Fawas qui prétend être “non-genré”, nous avons déjà un exemple de cette perte de sens et de contact avec la réalité. Un de ces jours, on va le retrouver suicidé. Du moins s’il y croit vraiment et que ce n’est pas une posture pour être populaire chez les gauchistes. Dans le cas contraire, cela démontre qu’il est très mal dans sa peau, et qu’il ne sait pas qui il est.

  8. AvatarZèbre Zélé

    Je suis un homme, je suis un homme
    Quoi de plus naturel en somme
    Au lit, mon style correspond bien
    A mon état civil
    Je suis un homme, je suis un homme
    Pas besoin d’un référendum
    Ni d’un expert pour constater
    Qu’elles sont en nombre pair
    Je suis un homme, je suis un homme
    Et de là-haut sur mon podium
    J’éblouirai le tout Paris
    De mon anatomie

  9. AvatarDorylée

    Si on ignore s’il est mâle ou femelle on a la certitude qu’il est complètement ravagé le Gauthier-Fatwas. Il a été démoulé trop chaud ! J’ai un peu de mal à comprendre ce que cela lui apporte de se comporter comme un jobard. Il arrive même à mettre dans l’embarras l’écriture inclusive chère à d’autres tarés du même tonneau : pour parler de ce crétin on ne peut pas écrire il-elle est taré.e puisqu’il n’est ni bique ni bouc. La solution est donc de n’en pas parler. D’ailleurs, si d’autres dégénérés ne propageaient pas ses tares dans les livres de nos gosses, personne ne parlerait de ce con.

  10. Avatarberger

    Les scènes de lit dans PBLV ne sont pas réalistes mais au moins les genres sont respectés, c’est d’office le type qui montre son poitrail et madame qui se cache sous la couette. Je m’étonne toutefois qu’il n’y a pas encore eu une réaction « genrée » sur cet aspect de la série.

  11. AvatarAdalbert le Grand

    C’est ça qu’on “apprend” en SVT? Les théories débilo-farfelues d’une niaiserie ahurissante des groupuscules activistes LGBT soutenues par les gauchistes fous?

    Les bras m’en tombent!

    J’ai l’impression de lire les niaiseries des créationnistes prétendant contredire le darwinisme avec des théories infantiles pour neuneus de moins de dix ans d’âge mental! Ça ressemble exactement à ça! Le même genre de schémas pour attardés mentaux.

    Les SVT, c’est censé être de la Science. Là c’est de la pata-psychologie telle que pourrait l’inventer ma concierge.

Comments are closed.