Suisse : un remigré ! Un !


Suisse : un remigré ! Un !

.

Le Tribunal administratif bernois a confirmé qu’un Camerounais devait quitter la Suisse alors qu’il était mineur à son arrivée et y vivait depuis 10 ans. Les juges confirment la décision des autorités bernoises, qui estiment que son intégration est un échec.

Dans un arrêt publié vendredi, le Tribunal administratif bernois donne raison à la Direction de la police et des affaires militaires, qui avait ordonné au Camerounais de quitter la Suisse. L’homme a été condamné à 34 mois d’emprisonnement en 2015 pour vol qualifié.

Il a été condamné à plusieurs reprises pour des infractions pénales et est fortement endetté. Il avait bénéficié d’une aide sociale de plus de 200 000 francs jusqu’en août 2018. Les juges confirment la décision de la Direction de la police et des affaires militaires, qui avait considéré que l’intérêt public en matière de sécurité et d’ordre était plus grand que l’intérêt privé de l’homme à rester en Suisse.

Le Camerounais a une petite amie, mais ils n’ont pas vécu ensemble pendant une année. Ils n’ont pas d’enfants et un mariage n’est pas imminent. Au Cameroun, l’homme a de la famille. Il parle la langue locale et a passé «les périodes formatrices de son enfance» dans ce pays. En outre, la situation générale au Cameroun, du moins dans la région d’où l’homme est originaire, ne rend pas risqué un retour au pays.

Source : Le Matin.

Merci au site Dreuz pour avoir relayé l’information.

………………………………………………………………………………………………………………..

Quelques remarques diverses sur la remigration :

Charlie Fox tweete en anglais :

Charlie Fox : Encore un exemple du colossal mensonge qu’est l’intégration. Protéger nos frontières signifie protéger les nôtres, ceux de notre peuple. Seize membres d’un gang ont été condamnés à plus de 61 ans de prison pour avoir transporté des drogues dures dans le Sud-Est de l’Angleterre.

.

Ce tweet de Peter Columns lance un débat sur la remigration. Cliquez dessus pour accéder à la discussion.

.

.

.

.

.

.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


10 thoughts on “Suisse : un remigré ! Un !

  1. AvatarAnnie

    Un en Suisse !
    Et en France, combien ?
    Tout ce qu’on sait, il y a eu 255 000 régularisations en 2018 !

    1. AvatarJoël

      Légaux + clandestins + naturalisations, depuis 2017 avec macron, on est passé à la vitesse supérieure. On tourne autour de 500 000 annuels.

  2. AvatarChristian Jour

    Tu est musulman, Tu lit un livre qui appelle au meurtre des non-musulmans et tu en fait ta religion, ta place n’est pas en France, DEHORS. Point barre.

  3. AvatarHollender

    Sous la dictature militaire en Argentine, les INNOCENTS étaient charges comme du bétail dans les hélicoptère et les avions puis précipités avec les pieds sans un bloc de béton dans le Rio de la Plata………
    Pas question de faire de même, mais on peut administrer un somnifère qui dure 12 heures et les illégaux se réveilleront chez eux.
    200 racailles rapatriés en A400m à chaque voyage…….Et ils reviennent avec des ananas et des mangues.;-)))

  4. AvatarNicolas Duprès Latour

    Quand je vois cela, je pense à cette vieille dame et à son fils qui vivent sur des bancs à proximité d’un kiosque à journeaux, a proximité d’une banque HSBC, en plein centre de Genève, à deux pas des eaux vives. Ils vivraient à priori sans aucune aide (probablement trop suisses…), dans la misère la plus totale. D’après la rumeur, cette famille aurait possédé par le passé un logement dans la ville de Genève. Mais les tendances absolument délirantes du marché immobilier genevois auraient eu raison de leur bien. Ils se retrouvent ainsi à vivre sur leur porpre sol, dans une misère innommable. Malgré tout, ils restent apparemment très soudés et solidaires, leurs conditions de vie révoltantes n’ont apparemment pas altéré la robustesse de leur lien filial.J’ai souvent eu l’impression que ces deux personnes s’infligeaient un tel martyre par pure estime d’eux-mêmes, probablement trop honorables pour quémander l’aumone que la classe dirigeante dégnerait leur allouer !

  5. AvatarRévolution

    De toute façon un « immigré » qui ne s’intégre pas , qui ne parle pas notre langue, qui ne travaille pas et qui plus est commet des délis ou qui impose sa « culture » n’a pas sa place chez nous : REMIGRATION
    la France et tout les pays de l’Europe sont devenu le CLUB MED des migrants
    c’est tout profis pour eux ! Et c’est nous qui paient tous cela avec nos impôts et l’Etat voudrait en plus qu’on l’accepte sans rien dire
    Et bien moi je ne l’accepte pas et c’est mon droit

  6. AvatarJoël

    Ouf ! Heureusement que c’est en Suisse.
    En France, on nous aurait sorti que le Cameroun était dévasté par la guerre et peu sûr.

    Cela dit, un d’expulsé pour 10 000 qui entrent, on n’est pas au bout.

  7. AvatarJoël

    Désolé si je fais un doublon, je ne sais plus si j’ai validé le commentaire :

    Ouf ! Heureusement que c’est en Suisse.
    En France, on nous aurait sorti que le Cameroun était ravagé par la guerre et peu sûr.

  8. AvatarFlupke

    S’il y a autant de recours qu’en Belgique, et autant d’avocats « gratis pro deo », c’est pas demain la veille qu’il aura rejoint le bercail…

  9. AvatarVoyage-voyage

    @PeterColumns

    C’est quoi ce délire de 450€ par mois sur dix ans pour « accepter » de rentrer au pays et abandonner la nationalité Française ?? Et en plus il faut leur payer un billet d’avion ? Alors que beaucoup de nos retraités et d’agriculteurs les touchent à peine en ayant trimé toute une vie ?? Presque un RSA alors que chez nous les gens qui crèvent dans la rue ne se comptent plus ?
    NIET !!!

    Déchéance de nationalité systématique, point barre !
    Un bateau aller simple au départ de Marseille ou Sète !!
    Remigration juste et pacifique vous dites ? Il nous plantent tous les jours au surin et ils violent nos femmes et nos gamines. De plus ils cassent tout dans le pays ces enfoirés. Ils sont pacifiques ces sauvages ?
    Ils ont bien su venir non ? Qu’ils rentrent maintenant comme nous en 1962 !
    Et ils auront du bol car pour nous c’était « La valise ou le cercueil » !!

Comments are closed.