Le véritable prophète, ce n’est pas Mahomet, c’est Théo Van Gogh


Le véritable prophète, ce n’est pas Mahomet, c’est Théo Van Gogh

.

Théo Van Gogh était un réalisateur néerlandais et l’arrière-petit-neveu du peintre Vincent Van Gogh.

.

Après les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis, Théo Van Gogh prend publiquement position pour dénoncer l’idéologie islamique et la société multiculturelle qualifiant le prophète Mahomet de « violeur de petites filles ».

.

Aux côtés d’ Ayaan Hirsi Ali, une militante somalienne anti-islam, Théo Van Gogh réalise en 2004 le film « Soumission » sur la condition de la femme en islam. Le court-métrage consiste en un long monologue d’une femme voilée à l’iranienne narrant la privation de liberté dont elle est victime. Le scénario est basé sur l’oppression de la femme au nom du Coran, une femme battue et violée par des membres de sa propre famille. Au cours de ce film, des versets du Coran apparaissent calligraphiés sur la peau de plusieurs actrices dénudées.

« Soumission » est diffusé à la télévision néerlandaise à une heure de grande écoute. Théo van Gogh fait alors l’objet de nombreuses menaces de mort et d’une fatwa islamique, sur la même liste que Salman Rushdie, Charb de Charlie Hebdo ou encore les dessinateurs danois qui ont caricaturé le prophète.

.

.

Le 2 novembre 2004, Théo Van Gogh alors âgé de 47 ans est abattu de plusieurs balles puis égorgé et poignardé par Mohammed Bouyeri, un jeune d’origine marocaine de 26 ans né aux Pays-Bas, considéré comme bien intégré… alors qu’il circulait à vélo à Amsterdam.  Mohammed Bouyeri plante ensuite un second couteau dans la poitrine de Théo van Gogh accompagné d’une lettre de menace de mort contre Ayaan Hirsi Ali, la scénariste du court-métrage. Au cours de son procès, Mohammed Bouyeri ne présentera aucun remord et déclarera qu’il recommencerait s’il était libéré un jour. Mohammed Bouyeri appartenait au milieu de l’islam radical et des mouvances du terrorisme islamique aux Pays-Bas.

 

Dans une interview récente, Geert Wilders, politicien néerlandais anti-islam faisant lui-même l’objet d’une fatwa islamique, a affirmé que « le véritable prophète, ce n’est pas Mahomet, mais Théo Van Gogh qui par ses prises de positions publiques et médiatiques a voulu alerter la société néerlandaise sur le danger que représente l’islam. »

 

En souvenir de Théo van Gogh, une statue a été dévoilée en 2007 dans un jardin d’Amsterdam. Cette statue évoque la fragilité de la liberté d’expression avec le visage du réalisateur qui a une bouche à la fois ouverte et fermée. Certains riverains craignent encore aujourd’hui que ce lieu de mémoire provoque un trouble à l’ordre public.

.

Pour en savoir plus plus Theo Van Gogh :

http://resistancerepublicaine.com/search/Theo%20Van%20Gogh

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Caroline-Christa Bernard

Elle habitait l'immeuble à côté du Bataclan... aux premières loges pour découvrir l'horreur, elle a ouvert les yeux sur l'islam et est devenue une militante anti-islam qui a rejoint Résistance républicaine.


12 thoughts on “Le véritable prophète, ce n’est pas Mahomet, c’est Théo Van Gogh

  1. AvatarStéphane

    Merci pour ce rappel madame . L’islam continue malheureusement son chemin, refusant de se moderniser, de s’adoucir et d’évoluer. Nos rues de France sont malheureusement un rappel quotidien avec des femmes en uniforme, adeptes et fanatiques de ce totalitarisme qui s’étale, conquérant devant nos yeux. Resistons , nous sommes de plus en plus nombreux!

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Mois d’août: j’en vois moins que d’habitude, depuis juillet, des cpf, dans mon quartier, pourtant richement pourvu d’ordinaire en femmes bâchées et barbus en chemise de nuit; il sont partis au bled, pour au moins deux mois de vacances, payées par la France, dans la maison qu’ils ont achetée là-bas, avec les sous des contribuables français.

  2. frejusienfrejusien

    Evidemment, ce pauvre homme qui faisait ce que lui indiquait sa conscience : un travail de prévention et d’information sur les dangers de l’islam, n’ a eu droit à aucune protection.

    Par contre son assassin a été reçu , logé et payé pour s’installer dans le pays.

    La gauche considère qu’un migre est bien intégré, à partir du moment où on lui a fourni un logement et un pécule pour vivre, sauf s’il daigne travailler , alors là, on lui offre un emploi,
    ensuite ils sont indéboulonnables, quoiqu’ils fassent, même s’ils récidivent une dizaine de fois, on ne les vire pas,
    et le jour où l’envie de tuer les démange et les prend, ils passent à l’acte, sans aucune entrave

  3. AvatarChristian Jour

    Pourtant les menaces de mort, l’interdiction de critiquer l’islam sous peine d’une fatwa, les écrits du coran qui dit qu’il faut tuer tous les non-musulmans qui ne veulent pas se soumettre à l’islam et tous les meurtres au non d’Allah devrait attirer l’attention de nos gouvernements, de toute la classe politique , mais que nenni, rien à faire, ils s’en foutent royalement, ils laissent faire. A moins d’être vendu à l’islam, je ne vois pas. Tous des traîtres.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      L’Histoire nous dit et nous répète que tous les traîtres et collabos, qu’ils soient de France ou d’ailleurs, ont accompli leur sale besogne pour l’argent, et aussi pour le pouvoir.

  4. JackJack

    Des Américains tout étonnés découvrent ce qui est enseigné aux gosses dans des mosquées américaines, « Chop off their heads ». Ai-je besoin de traduire ? (Décapitez-les). C’était une erreur clament les musulmans d’Amérique (MAS)… En effet, l’erreur est que cette vidéo n’était pas destinée au grand public. Quelqu’un a fait une fausse manoeuvre et elle s’est retrouvée sur Facebook.
    https://www.facebook.com/Americanvoicesthedailycaller/videos/395057658011837/

  5. Avatardurandurand

    Et bien comme ça les américains et autres assoces pro-immigrationnistes américaine voient et entendent comment sont leurs petits protégés de la RATP (religion d’amour de tolérance et de paix ) couillons qu’ils sont ces putains de gauchistes américains .

  6. AvatarFlupke

    Merci de cette piqure de rappel. Et je garde en mémoire votre magnifique intervention télévisée. Ceux qui vous avaient invitée doivent encore s’en mordre les doigts

  7. AvatarVictoire de Tourtour

    Prophète avant Théo van Gogh sur le danger de l’immigration mahométane : Enoch Powell (Blood rivers speech, avril 1968). Il n’y a pas laissé la peau, mais sa carrière s’est brisée net. Ce sont le patronat et la finance , immigrationnistes évidemment, qui l’ont sabordée.
    Churchill, bien avant lui, savait à quoi sen tenir vis-à-vis de l’islam , pour l’avoir fréquenté de près en cours de carrière.

  8. AvatarStéphane

    La canicule les a également contraintes à rester chez elles. Certaines, lorsqu’elles sortaient rasaient les murs pour trouver un peu d’ombre. En tous cas en août, c’est vrai, la pollution visuelle et idéologique était en vacances… quel bonheur, de courte durée, malheureusement!

Comments are closed.