Un djihadiste de retour de Syrie libérable en août préparait des attentats depuis la prison !


Un djihadiste de retour de Syrie libérable en août préparait des attentats depuis la prison !

.

Ou comment Belloubet se moque de nous  quand elle affirme que les centaines de djihadistes bientôt libérés vont être surveillés.

Même en prison, au sein du sein de la surveillance, ils avaient réussi à tisser des liens et à constituer un réseau préparant un ou plusieurs attentats contre des gardiens de prison, des passants ou des « sites institutionnels ».

Mais puisque Macron vous disent qu’il n’y a pas de problème avec l’islam, que l’islam n’aurait rien à voir avec le terrorisme, que les djihadistes emprisonnés sortent de prison devenus doux comme des agneaux…

.

Ou comment nous dansons sur un volcan…

 

En prison, des détenus soupçonnés de préparer des attentats en France

Trois hommes, dont deux détenus incarcérés aux prisons de Châteaudun et Saint-Maur, ont été mis en examen le 26 juillet. Ils sont soupçonnés d’avoir préparé des actions violentes visant notamment le personnel pénitentiaire.

Par Jérémie Pham-Lê
Le 31 juillet 2019 à 17h21, modifié le 31 juillet 2019 à 18h54

Un « revenant » du djihad sur le point d’être libéré, un converti ultra-prosélyte et un ancien militaire. Selon nos informations, ces trois suspects rencontrés en prison sont au cœur d’un projet d’attentat, aussi inquiétant que nébuleux, déjoué la semaine dernière. Placés en garde à vue le 23 juillet par les enquêteurs de la sous-direction antiterroriste (SDAT), Zoubeir C., Matthieu C. et Sylvain D.* ont été mis en examen vendredi 26 juillet pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle » et écroués.

Deux d’entre eux étaient déjà détenus -au centre pénitentiaire de Châteaudun (Eure-et-Loir) et à la maison centrale de Saint-Maur (Indre)- au moment de leurs interpellations. Le troisième avait été relâché en début d’année. Selon des sources proches de l’enquête, les policiers ont acquis la conviction que le trio projetait une action violente à la libération imminente de Zoubeir C., 31 ans.

Diverses cibles auraient été évoquées par les suspects parmi lesquelles des gardiens de prison, des sites institutionnels ou encore des passants. Mais à ce stade des investigations, le projet reste imprécis. En garde à vue, les trois hommes ont contesté toute velléité terroriste ou ont fait usage de leur droit au silence. Les policiers ont néanmoins saisi des armes artisanales ainsi qu’un miroir brisé en plexiglas dans les cellules.

Un séjour en Syrie

Libérable en août, Zoubeir C. purgeait une peine de six ans de prison pour un séjour express de six mois en Syrie en 2014, avant la proclamation officielle du pseudo-califat de l’Etat islamique (EI). Animé par le désir de se « rapprocher de Dieu », il avait rejoint les rangs du Front Al-Nosra, la branche syrienne d’Al-Qaïda, et appris le maniement de la kalachnikov dans l’idée de combattre le régime de Bachar al-Assad. Mais se sentant « inutile » sur place, il avait alors demandé à son père de le rapatrier en France. Depuis son incarcération, Zoubeir C. était considéré comme un détenu modèle, ayant passé avec brio les examens pour s’inscrire à l’université, et semblait s’être rangé.

Mais les enquêteurs pensent que le « cerveau » du groupe était Matthieu C., 27 ans. Condamné pour « apologie du terrorisme », il est soupçonné d’avoir « engrainé » ses complices. Coutumier des incidents en prison tels que des appels à la prière, au point d’avoir été forcé de changer d’établissements à au moins trois reprises, le jeune prosélyte avait côtoyé Zoubeir C. à Châteaudun et Sylvain D. à Toulon entre 2016 et 2019.

C’est ainsi que Matthieu C. entre dans le radar du bureau central du renseignement pénitentiaire (BCRP) qui le surveille discrètement et place sa cellule sur écoutes. Lors des promenades, il se rapproche de Zoubeir C., mais les deux hommes ne sont pas dans le même bâtiment. « Il a donc demandé à un codétenu, qui officiait comme auxiliaire dans la prison, de transmettre à son ami des mots sur papier », confie une source proche de l’enquête.

«Tu vas bientôt sortir, sois discret»

Sur l’un de ces messages, Matthieu C. inscrit les coordonnées d’un homme devant aider Zoubeir C. à se procurer des armes une fois sorti de prison. « Tu vas bientôt sortir, sois discret », lui aurait également intimé le jeune converti. Des sonorisations montrent que Matthieu C. hurlait des messages troublants depuis sa cellule tels que « Sois patient mon frère, tu verras ». Mais les enregistrements ne révèlent aucun projet terroriste explicite.

Une fois à l’extérieur, Zoubeir C. devait-il s’associer à Sylvain D. afin de passer à l’acte avec des armes à feu ? Mystère. Sylvain D., décrit lui aussi comme radicalisé et prosélyte, est un ancien légionnaire de 42 ans. L’information judiciaire ouverte doit préciser les motivations réelles et le rôle de chacun des suspects. Mais il apparaît d’ores et déjà que l’échéance de la libération de Zoubeir C. a précipité le coup de filet des enquêteurs.

Depuis le début de l’année, plusieurs agressions à caractère terroriste ont heurté le monde de la pénitentiaire. Le 20 juin, un détenu ayant séjourné en Syrie avait attaqué deux surveillants à l’aide d’un pied de table en fer et un morceau de miroir au Havre (Seine-Maritime). En mars, c’est un détenu de droit commun radicalisé qui avait profité d’un séjour en unité de vie familiale à Condé-sur-Sarthe (Orne) pour s’en prendre à deux gardiens à l’aide d’un couteau en céramique. L’intervention du Raid avait alors coûté la vie à sa compagne.

* Les prénoms des suspects ont été modifiés.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-projet-d-attentat-fomente-en-prison-dejoue-31-07-2019-8126709.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—$%7B_id_connect_hash%7D@1

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


13 thoughts on “Un djihadiste de retour de Syrie libérable en août préparait des attentats depuis la prison !

  1. AvatarCeltilos

    un bon djihadiste est un djihadiste mort!.

    en dehors de cela tout le reste n’est que foutaises…..

  2. AvatarMachinchose

    des garçons travailleurs, trés attachés a leur ouvrage, rien ne les arrête !!

    ils se sont fait chopper, OK, mais il remettront ça, nous ,içi, en sommes convaincus

    la seule chose capable de les bloquer, c’est une balle en plein front avec une étoile rouge d ou le sang coule sur le nez

    tout le reste, on a bien fini par le comprendre c’est du pipeau

    je suis actuellement sur la crotte d’ azur, dans une ville balnéaire qui reçoit une forte concentration de touriste du proche orient…libanais, saoudiens, golfiques, reconnaissables a leur vilaines tronches et a leurs femelles maquillées comme la declaration de Cahuzac..et aux enormes parts de gateaux qu elles engloutissent tous les aprés midi chez Volup’Thé ou chez Lenôtre
    ce qui les aidera a se fabriquer ces fessiers somptueux séduction ultime de leurs hommes

    et tout ça declenche des discussions entre « blancs » trés animées
    plus personne ne peut saquer ces orientaux, qui, toutefois se tiennent mieux que nos racailles maghrébines

    lesquelles remportent allégrement la palme de la haine a leur encontre

    mais il manque hélas la manifestation visible de cette haine forcenée………..et si bien méritée

    les seuls a mettre le bazar, sur la plage comme en ville étant toujours des Mouloud et des Mahmoud

    a te faire rêver d’ un « horst wessel lied  » ……………

  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Ce djihadiste n’a pas assez caressé de hamsters ? Merci les psychologues et autres psychiatres à deux balles !

    Plaisanterie à part, nous avons un gouvernement de criminels tous azimuts.

  4. AvatarJean yves Mercier ( Torino )

    Vous croyez que c’est le seul soucis ? Tous les bâtards enfants des djihadistes si humainement rapatriés par vos traîtres collabos seront des futurs bourreaux une fois adultes ils décapiteront les français…quant a ceux incarcérées a leur sortie il seront tous des potentiels terroristes c’est dans leurs gènes …j’ai tellement la haine pour ce qu’est devenue la France ,et désormais honte d’ être Français que j’ai renié ma nationalité je vit désormais en italie ou après un an de résidence avec mon épouse et mes deux enfants nous avons tous acquis la nationalité italienne , notre belle France est perdue elle disparaitra avec toutes ces valeurs , pour laisser la place a la république islamique française .desormais Il n’y a qu’une issue fuir la France. Aucune insurrection n’est possible dans un pays ou 75% de sa population est pro islam. N’oublier jamais que la France a toujours eu sous occupation sa majoritaire population de lâches traitres collabos , Je compati ceux qui restent ils subiront la soumission et les sévices des sauvages islamisés .

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    On devrait avoir le droit de porter plainte contre le Gouvernement (ainsi que les associations qui oeuvrent en souterrain) pour mise en danger de la vie d’autrui face à sa potentielle mortelle inconséquence.

  6. AvatarDavid benjamin Coen

    Bonsoir vous avez raison Jean Yves mercier , la France est perdue , moi-même avec mon épouse et mes deux enfants nous avons fuit la France , nous avons liquidé notre commerce et nos biens et nous sommes installés depuis mars en israël, notre belle France étant devenue la poubelle de l’islam , chaque jour nous étions harcelés par des racailles islamisées , pour nos origines nous étions persécutés comme l’ont été nos parents lors de l’occupation nazie. J’aurais pu réagir comme eux et neutraliser ces lâches sauvages , mais nous n’étions plus nombreux pour se rebeller alors nous avons fuit ce pays ,voué à son islamisation totale. Courage patriotes français je vous compatis, votre avenir va être sanglant. David B.C

    1. François des GrouxFrançois des Groux

      Et si vous écriviez un article relatant votre expérience en l’envoyant à Christine Tasin ? Ce serait intéressant de savoir comment l’islamisation peut amener des Français à quitter leur quartier, leur ville, leur pays.

  7. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Il faut être bête à manger du foin pour libérer ces monstres ! Le seul remède contre eux, les traîtres, c’est celui appliqué jusqu’à il y a peu.

  8. AvatarCatherine Terrillon

    Quand les islamistes vont commencer à s’attaquer aux hommes politiques, aux juges, quand ils feront sauter l’Elysée ou le parlement Européen, je suis sure qu’il y aura une réaction des « élites » et on s’apercevra qu’ils ne sont pas si tolérants qu’ils le prétendent. Pour le moment, ce n’est pas grave : ce sont les sans-dents qui trinquent !

  9. AvatarGeorges ,M.

    Vous avez raison Catherine , nos lâches juges et dirigeants vont bientôt changer avis aux sujets de accueil des islamistes et de leurs familles, d’après certaines infos qu’un pote du renseignement ma donné , un risque potentiel d’atteinte terroriste envers des juges ,et des dirigeants de ce pays sont réels…ils sont en possession d’une liste de personnalités avec leurs familles visées par un attentat , et je j’irais pas les défendre il est temps que les traitres juges et dirigeants de ce pays connaissent ce qu’est la perte d’un proche lâchement assassiné… Nous qui avons été touché par des attentats qui nous ont enlevé 3 membres de notre famille nous n’oublierons jamais ces assassinats et que font nos lâches dirigeants pour y remédier , ils continuent a recevoir et assister ces sauvages disciples de islam. Le moment venu nous vengerons nos patents martyres ,et tous ces traitres devront êtres jugés pour haute trahison. Georges M.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « Nous qui avons été touché par des attentats qui nous ont enlevé 3 membres de notre famille nous n’oublierons jamais ces assassinats  »

      Toute ma compassion @Georges M pour ce drame que vous avez vécu, c’est terrible et je comprends tout à fait votre point de vue, l’attitude des politiques et divers consorts est irresponsable et même criminelle car ils ne peuvent pas dire qu’ils ne savent pas.

Comments are closed.