Affaire Steve Maia Caniço : les Black Bloc vont-ils tout casser samedi, à Nantes ?


Affaire Steve Maia Caniço : les Black Bloc vont-ils tout casser samedi, à Nantes ?

.

D’un côté, les Black Bloc et la gauche radicale déguisée en GJ qui appellent à « casser du flic », ce samedi, à Nantes.

De l’autre, justement, des « flics » accusés de toutes les exactions lors de la répression du mouvement des GJ et, dernier incident en date, de la mort de Steve Maia Caniço.

Et au milieu, la famille de cet animateur de 24 ans, noyé semble-t-il après une charge de ces mêmes « flics » utilisant grenades lacrymogènes et de désencerclement, LBD et Taser.

Enfin, Castaner qui, après avoir décoré certains policiers soupçonnés de violences sur les GJ (dont le commissaire ayant donné l’ordre de charger les « fêtards » du quai Wilson, à Nantes), reconnaît « un questionnement sur l’utilisation des lacrymogènes » le soir de la mort de Steve.

.

En fait, c’est peut-être toute la méthode du maintien de l’ordre « à la française » qui serait à revoir.

D’après Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS, les « gens d’en bas » n’ont plus confiance dans cette police (cette « Justice » aussi ?), semblant forte avec les faibles (GJ des ronds-points, cathos de la Manif pour tous, Identitaires… ) et faibles avec les forts (Black Bloc, zadistes, gauchistes, racailles de cités…).

A noter, les proches de Steve Maia Caniço se désolidarisent de cet appel à la violence des Black Bloc.

Les proches de Steve Maia Caniço « se sentent assez trahis par les appels à la violence »

… Pour rendre hommage au jeune homme de 24 ans, plusieurs appels à rassemblements ont fleuri sur les réseaux sociaux et devraient faire de la journée du samedi 3 août un moment fort de la vie de la capitale ligérienne.

C’est d’abord sur les pages Facebook des « gilets jaunes » et du mouvement « black bloc » qu’a été annoncée une manifestation pour samedi 13 heures en centre-ville de Nantes, place du Commerce…

Crainte des récupérations politiques

Un appel à manifester qui a fait craindre à certains proches de Steve Maia Caniço des débordements de violence et des récupérations politiques malvenues. « Utiliser la mort de Steve pour foutre le bordel et “casser du flic” comme certains ont l’air de dire, c’est manquer de respect à toute sa famille endeuillée et ses proches, ses amis »

L’avocate de la famille de Steve Maia Caniço […] a confirmé vendredi que la famille du jeune Nantais « ne soutenait pas du tout » le rassemblement prévu samedi. « Ses proches n’acceptent qu’un soutien amical, artistique et pacifique », a-t-elle ajouté…

« [Les proches] se sentent assez trahis par les appels à la violence dans ce contexte. (…) Ils ne souhaitent pas qu’il y ait de caractère public à leur deuil intime. Et c’est bien toute la difficulté de ce qui se passe actuellement. »…

Rassemblements interdits dans une partie du centre-ville

Face à ces appels, le préfet de Loire-Atlantique a décidé, jeudi soir, d’interdire les rassemblements dans « une grande partie du centre-ville de Nantes » samedi, de 10 heures à 20 heures, « afin de garantir l’ordre public ». « Un dispositif de sécurité adapté, réactif et mobile, sera déployé pour prévenir les violences, protéger le centre-ville et procéder, le cas échéant, aux interpellations des fauteurs de troubles », prévient le communiqué de la préfecture…

Vendredi, la Ligue des droits de l’homme a saisi, en urgence, le juge administratif afin d’obtenir la suspension de cette interdiction de manifester…

La préfecture fait aussi valoir que « cette mobilisation devrait être renforcée par la présence de manifestants ultras et d’individus extrêmement radicaux de type black bloc » et qu’« il existe donc un risque important que soient commises des actions violentes dans le centre-ville ».

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/08/01/mort-de-steve-maia-canico-le-prefet-de-loire-atlantique-interdit-tout-rassemblement-samedi-a-nantes_5495671_3224.html

Disparition de Steve Maia Caniço à Nantes : ce que l’on sait de l’affaire

« Où est Steve ? » Un mois après la disparition de Steve Maia Caniço lors de la Fête de la musique, cette question lancinante a fleuri sur les murs de la ville de Nantes. Plusieurs enquêtes sont en cours pour tenter de faire la lumière sur les événements de la nuit du 21 au 22 juin et l’opération controversée de la police, après laquelle le jeune homme de 24 ans n’a plus donné signe de vie…

Que sait-on de la soirée du 21 juin ?

Une vingtaine de fonctionnaires de la compagnie départementale d’intervention (CDI) et de la brigade anticriminalité (BAC) sont dépêchés pour mettre fin aux festivités […] Les policiers rebroussent chemin en direction de la fête et sont alors victimes de nombreux jets de bouteilles et projectiles en tous genres […] Cinq fonctionnaires sont blessés, selon la même source, dont l’un « roué de coups à terre »

Les policiers pris à partie répliquent par une trentaine de tirs de grenades lacrymogènes et de grenades de désencerclement. Ils font également usage de lanceurs de balles de défense (LBD), ainsi que de Taser. L’opération, qui dure une vingtaine de minutes, provoque un mouvement de panique ; des personnes tombent à l’eau…

https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2019/07/30/un-corps-repeche-dans-la-loire-plus-d-un-mois-apres-la-disparition-de-steve-maia-canico_5494831_1653578.html

Castaner décore d’une médaille certains policiers soupçonnés de violences contre des « gilets jaunes »

… Christophe Castaner a remis le 16 juin des médailles à des fonctionnaires de police impliqués dans des affaires de violences policières commises principalement lors des différentes mobilisations des « gilets jaunes » […] Cette fois, le parcours de certains fonctionnaires distingués dans ce palmarès « gilets jaunes », comptant 9 000 médaillés, est bien moins reluisant.

On trouve notamment Grégoire Chassaing, commissaire divisionnaire à Nantes, chargé des opérations de sécurité le 21 juin, lors de la Fête de la musique. Unité SGP-Police assure qu’il a donné l’ordre de disperser la foule à grand renfort de gaz lacrymogènes, entraînant la chute de quatorze personnes dans la Loire, dont Steve Maia Caniço, toujours porté disparu.

Également décoré, le capitaine Bruno Félix a été auditionné dans le cadre de l’enquête sur le décès de Zineb Redouane, atteinte au visage par une grenade lacrymogène à la fenêtre…

Responsable des opérations de maintien de l’ordre, lors desquelles Geneviève Legay, une militante de 73 ans, a été gravement blessée à Nice, le commissaire Rabah Souchi a lui aussi reçu les félicitations de Christophe Castaner.

Autre médaille : un commandant divisionnaire, membre de la brigade de policiers venue déloger à coups de matraques et à coups de pieds des manifestants retranchés dans un Burger King, lors de l’acte III des « gilets jaunes ». « Là, on est sur de la bavure policière », avait ainsi reconnu le colonel Di Meo, interrogé sur BFM-TV.

https://www.lemonde.fr/societe/article/2019/07/18/gilets-jaunes-castaner-recompense-des-policiers-soupconnes-de-violences_5490749_3224.html

Castaner reconnaît « un questionnement sur l’utilisation des lacrymogènes » le soir de la mort de Steve

« Ce que je sais c’est que maintenant il faut faire toute la vérité, nous le devons aux parents nous le devons aux Français », a déclaré le ministre de l’Intérieur, ce vendredi.

… Le ministre de l’Intérieur a reconnu qu’il y avait toujours un « questionnement sur l’utilisation des lacrymogènes » lors de l’intervention policière.

Dans son rapport publié mardi, l’IGPN, la police des polices, a estimé qu’aucun « lien » ne pouvait être établi entre l’intervention des forces de l’ordre le 21 juin et la disparition du jeune homme de 24 ans.

Dès le 26 juin, Christophe Castaner n’avait pas écarté que la disparition du jeune homme soit liée à l’opération policière. « Un jeune homme a disparu et peut-être est-ce lié à une opération, à une intervention de la police »…

https://www.nouvelobs.com/societe/20190802.OBS16721/mort-de-steve-castaner-reconnait-qu-il-y-a-un-questionnement-sur-l-utilisation-des-lacrymogenes.html

Mort de Steve : une enquête IGPN sans aucun témoin

La police des polices aurait-elle pu interroger les fêtards du quai Wilson, à Nantes, les compagnons de « teuf » de Steve Maia Caniço, afin de se faire son idée sur le déroulé de la soirée ? La réponse est oui […] L’ont-ils fait ? La réponse est non. Est-ce que cela pose problème ? Oui…

Alors qu’aucun jeune présent sur le quai lors de la Fête de la musique n’a été entendu par la police des polices, cette dernière conclut qu’aucun lien ne peut-être fait entre la mort du jeune homme de 24 ans et l’intervention policière qui s’est déroulée après 4 heures du matin.

https://www.nouvelobs.com/justice/20190801.OBS16689/mort-de-steve-une-enquete-igpn-sans-aucun-temoin.html

Violences policières: «Les « gens d’en bas » disent : « Cette police, elle n’est pas là pour nous »»

La confiance des Français en leur police est basse, et ce n’est pas nouveau, rappelle Sebastian Roché, directeur de recherche au CNRS. Selon lui, l’affaire Steve Maia Caniço ou les violences policières contre les « gilets jaunes » aggravent la situation.

Il y a eu cette confrontation durable avec le mouvement des « gilets jaunes ». C’est quelque chose qui était sans précédent dans la durée. Et, du côté des forces de l’ordre, par un usage d’armes intermédiaires (LBD, grenades…) jamais connu à un tel niveau d’engagement. On a donc eu des milliers de projectiles tirés sur les gens, avec des dizaines de personnes qui ont des blessures irréversibles et qui touchent une partie de la population qui n’est pas habituée à recevoir ces projectiles.

Jusque-là, on avait plutôt un engagement dans les quartiers pauvres des grandes métropoles.

Là, c’était la France des villages et des villes moyennes, essentiellement des gens ordinaires, des classes moyennes blanches. Et ça c’est nouveau. Les gens étaient surpris, ils n’avaient pas d’antériorité ou de tradition…

https://www.20minutes.fr/societe/2575795-20190801-violences-policieres-gens-bas-disent-police

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Affaire Steve Maia Caniço : les Black Bloc vont-ils tout casser samedi, à Nantes ?

  1. AvatarMachinchose

    « la présence de manifestants ultras et d’individus extrêmement radicaux de type black bloc » et qu’« il existe donc un risque important que soient commises des actions violentes dans le centre-ville ».

    tous les policiers armés de leur Sig Sauer, sont priés de rendre leur arme qui ne sert qu a les alourdir et les handicaper quand ils doivent détaler

    peut etre les remplacer par des AK 47 dont les rafales calment instantanément la moindre vélléité de violence

    et surtout quand le receptionnaire de la balle de 7,62 ouvre des yeux touts ronds et porte ses deux mains a son vendre et que les premiers glouglou de sang lui tachent le falzar

    dans les secondes qui suivent les premières rafales, c’est digne d’ une fuite eperdue de pigeons poursuivis par un môme…et sans oublier ceux qui pliés en deux ne bougeront plus jamais ni ceux qui braillent, gémissent, se tordent de douleur

    alors, black blocs ou faux gilets jaunes, le tout maculé de sang , tu obtiens les drapeaux allemands ou belge

  2. AvatarAnnie

    Ce qui m’étonne le plus dans ce drame, c’est qu’aucun média n’a jugé bon de chercher des témoins présents à la fête. On dirait que ce jeune homme était tout seul et que personne ne l’a vu.

  3. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Les policiers rebroussent chemin en direction de la fête et sont alors victimes de nombreux jets de bouteilles et projectiles en tous genres […] Cinq fonctionnaires sont blessés, selon la même source, dont l’un « roué de coups à terre »… »

    C’est quoi ça ?…. Ce n’est pas « innocent » pourtant, la plupart passent là-dessus comme si c’était devenu « naturel »…. et vont même jusqu’à « justifier » cette violence envers des gens qui représentent l’Autorité et qui sont là pour légitimement faire leur travail.

    Je suis toujours sidérée de ce genre d’attitude. Après on se plaint des ripostes… Ils devraient faire quoi les policiers chargés du maintien de l’Ordre ?…. Se cacher ?

    Quand un pays fait fi à ce point de l’Autorité ce qui devient de plus en plus récurrent, c’est grave alors que, dans le même temps, l’on se plaint de la délinquance et de la violence qui monte de plus en plus, conséquence pourtant de cette déliquescence du rapport à l’Autorité. Et forcément, dans de tels contextes, il y a des dommages collatéraux plus ou moins graves.

    Quand on défie la Police il y a des risques, c’est une évidence qui n’est plus une évidence apparemment…. C’est comme quand on se permet de traverser la rue maintenant (c’est quasi systématique pour la plupart) sans regarder s’il y a des voitures « comme si » la route était faite pour les piétons et que l’on accuse ensuite l’automobiliste de négligence.

    Je suis révoltée de cette Société qui me dégoûte de plus en plus par sa dynamique malsaine, c’est le monde à l’envers..

    1. AvatarPatrice Ducloux

      Votre analyse est fausse car elle ouïe les violences policières gratuites pilotées par Macron et sa clique pour régner par la terreur et que le système ne soit pas renversé
      Force et honneur aux Gilets Jaunes qui défendent le peuple contre cette dictature rampante

      1. AvatarAmélie Poulain

        On ne connait même pas les circonstances de ce décès…. mais forcément tous les prétextes sont bon pour « casser du flic » (je paraphrase, ce n’est pas mon langage).

        La Police serait « coupable » ? Les coupables s’il y en a seraient (car on ne sait pas ce qui est réellement arrivé à ce jeune homme) sont ceux qui font cela :

        « Les policiers rebroussent chemin en direction de la fête et sont alors victimes de nombreux jets de bouteilles et projectiles en tous genres […] Cinq fonctionnaires sont blessés, selon la même source, dont l’un « roué de coups à terre »… » «  »

        Il faut que les Gouvernants n’aient plus peur d’appliquer la Loi et arrête de vouloir comprendre l’incompréhensible et à accepter les passe-droits au nom de la liberté. La liberté s’arrête là où commence celle des autres et il est temps que toutes ces violences s’arrêtent, c’est une honte.

        De plus, dans ce contexte, on ne respecte même pas la famille du jeune homme décédé.

        Nantes est devenue une ville de non-droit (moi j’en ai une petite idée du pourquoi mais je n’en dirai rien…), et certains trouvent cela « normal »…. Ce en dit long sur leur mentalité.

        Beaucoup de Français n’approuvent pas cela, j’en entends tous les jours qui sont scandalisés de cette violence envers les Forces de l’Ordre et quand on la pratique, interdit de se plaindre, on assume.

        Bientôt, les policiers seront obligés de remplir leur mission de maintien de l’Ordre (= protection des citoyens, je le rappelle), en dentelle et avec le sourire en plus. Et s’il se font chahutés voire massacrés, ils devront plier bagage sans riposter… mais où va-t-on ?

        Soutien à la Police à leur place j’en aurais vraiment marre.

        Je parie que tous ceux qui hurlent actuellement sont, pur la plupart, ceux qui ont hurlé contre les propos de J-M Le Pen qui pourtant disait bien des vérités (et je n’ai pas de carte du Parti).

  4. Avatarzantafio

    Personne ne remarque que si Steve est mort c’est par ce qu’il ne savait pas nager, la logique étant que quand on ne sait pas nager on ne vas pas au bord de l’eau. On peut aussi se poser une question à laquelle l’autopsie répondra : « combien et en quel volume avait-il absorbé de drogues » vu que les gents qui vont à ce genre de soirée y vont bien souvent pour cela.

  5. Avatardmarie

    4 H du matin…. A cette heure-là, chacun aurait dû être dans son lit…. tant fêtards que forces de l’ordre. La fête est une bonne chose, surtout concernant la musique mais la fatigue elle, n’en est pas une !
    Dommage d’en arriver à de telles extrémités alors qu’avec un peu de discipline et de réflexion, ce drame aurait été évité.

  6. Avatardurandurand

    castagnette dit rantanplan sinistre abruti et incompétent notoire et tout ce gouvernement de traîtres et de corrompus , devront être traduit devant un tribunal populaire exceptionnel pour tous les crimes qu’ils ont autorisés .Jugés et condamner à la sentence suprême , et en avant sur la bascule à charlot.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Quand ça commencera à barder sévèrement, (si un jour ça barde…) comptez sur cette engeance de judas pour fiche le camp. Où ? Je ne sais pas, mais ils ont certainement concocté des positions de repli, avec comptes en banque dûment approvisionnés.

  7. Avatardenise

    Patrice D. : son analyse n’est pas fausse , elle est la sienne ( celle d’Amélie et en partie la mienne ) , et vous devez savoir qu’elle n’a pas complètement tort , la police a toujours existé et elle faisait son boulot.. depuis quelques années nous avons à faire à des gens qui pensent qu’il faut la bruler dans un véhicule, lui taper dessus, et qui plus est, mettre des affiches dans ce sens là ! , nous récoltons ce qu’a semé cette extrème gauche : il est interdit d’interdire ! d’ailleurs vous n’allez pas me dire qu’il est normal de voir des pompiers se faire caillasser ! c’est du même acabit ! Je ne sais pas quel âge a Amélie, je peux vous dire qu’au mien, j’ai vu une France civilisée grâce à une police que l’on ne remettait pas en cause ! alors vous parlez des GJ qui remettent en cause le système, ils ont raison, j’en ai fait parti, mais c’est une autre époque et tout n’est pas blanc ou noir d’un coté ! il m’ apparait que les ordres sont donnés de façon anarchique, par des personnes dont ce n’est pas le métier, Castaner, et celui d’avant qui a finit par partir, parce que la politique visée est lamentable ! Mais je peux vous dire que ayant le même âge que cette femme qui s’est faite bousculée avec un drapeau ( et qui est adepte de toutes les manifs d’extrème gauche ) , même si il a été reconnu qu’elle a été « bousculée plus ou moins volontairement, JE ne vais pas à ces manifs telle qu’elles sont organisées violemment aujourd’hui car ne suis pas en capacité de réagir ..je crois alors,être responsable ! Je suis plutôt adepte de Gandhi …

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Merci Denise, je suis d’accord avec votre commentaire. Cette remise en cause de toute notion d’autorité est effectivement de plus en plus flagrante (mais a commencé depuis un bon moment), ce n’est pas la France d’avant où le mot Police avait du sens et imprimait le respect.

      Pour les manifestations des Gilets Jaunes, la prudence est de mise et de bon aloi vous avez raison car on sait très bien ce qui s’est glissé derrière pour la pervertir sur fond de violences et je dirais même de règlements de compte.

  8. frejusienfrejusien

    j’aurais tendance à ne plus croire les blablas de la police,
    ,

    la vidéo, faite de nuit , ne permet pas de se faire une idée sur ce qui s’est passé,

    que les flics se prennent des projectiles, c’est la réponse du berger à la bergère,

  9. Avatarclaude t.a.l

    D’accord avec Amélie :

    A 4h du matin ce jour là ,à Nantes, voilà ce qui s’est passé

    ( extrait de Ouest France )

    Dans un premier temps ( 4 h du matin ! )

     » À la demande des policiers, le dernier sound system coupe le son.  »

    Et ensuite :

     » Lorsque ceux-ci ( les policiers ) repartent vers leurs voitures,

    le DJ décide de « remettre une dernière chanson, un chant antifa que tout le monde connaît. Les gens se sont tous mis à chanter  »

    https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-personnes-tombees-en-loire-j-ai-mis-un-pied-dans-le-vide-6415906 )

     » les gens se sont tous mis à chanter « . Ben voyons !

     » à chanter  » et à quoi …… ?

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Merci Claude. Témoignage intéressant : on brave l’Interdit et on ne comprend pas qu’il y ait une réaction de l’Autorité…. Cela illustre bien le fond du problème et la perversion des mentalités.

  10. Avatardmarie

    4 heures du matin…. on ne peut pas dire qu’ils ont été privés de fête !
    Si les fêtards avaient obtempéré à la demande des forces de l’ordre, il n’y aurait pas eu de drame… A cette heure de la nuit il n’était pas incongru de demander d’arrêter la musique et de rentrer chacun chez soi.

  11. Amélie PoulainAmélie Poulain

    J’ai vu dans un commentaire (Orange) que le portable du jeune homme avait cessé de borner à 3 h 26 alors que la Police n’est intervenue qu’à 4 h 30. Il y aurait donc des zones d’ombre concernant ce qui s’est réellement passé et peut-être certains qui n’auraient pas la conscience tranquille.

    Cet article de presse qui en outre donne des précisions, a l’air de confirmer :

    « Mort de Steve Maia Caniço : un syndicaliste policier pointe une « interrogation » autour de son téléphone, qui a cessé d’émettre avant l’intervention de la police »

    https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/disparition-de-steve-a-nantes/mort-de-steve-maia-canico-un-syndicaliste-policier-pointe-une-interrogation-autour-de-son-telephone-qui-a-cesse-d-emettre-avant-l-intervention-de-la-police_3558683.html

    Quoiqu’il en soit, vu la dynamique des évènements, s’il y en a qui sont tombés dans le fleuve, je ne vois pas ce qu’aurait pu faire « en amont »avan d’agir face aux débordements la Police pour éviter des chutes, faire un tour au niveau des manifestants pour voir s’il n’y avait aucune danger avant d’utiliser les bombes lacrymogènes de dispersion ?….

    C’est complètement et fondamentalement irréaliste ces accusations envers la Police.

    Je trouve que les policiers devraient avoir le droit de porter plainte aussi pour diffamation à chaque fois qu’ils sont accusés à tort et salis, cela calmerait les éternelles victimes qui n’ont jamais rien fait mais sont toujours sanctionnés (on connait…).

  12. Avatardenise

    oui j’avais entendu sur LCI cette nouvelle donne , du portable ! c’est pour cela , il me semble qu’il faut attendre une enquête , même si certains doute.. cela me fait penser à l’affaire Théo et ces extrèmes gauche qui avaient organisé plusieurs manifestations extrèmement violente …pour en définitive voir des vidéos qui disculpait les policiers et en outre , s’apercevoir que la famille utilisait les subventions sociales à leur profit ! Puis nous avons eu très vite, La Maire qui sommait l’Etat de faire la lumière sur cette disparition ( pas tort non plus ) , parce qu’elle essayait de se disculper d’une éventuelle responsabilité, en laissant des jeunes souvent alcoolisés faire la fête au bord de ce fleuve ! Et puis je me suis exprimée ailleurs en disant que je ne comprenais pas pourquoi ces groupuscules faisaient l’impasse des meurtres journaliers, au couteau et kalach, sur des passants, des gens qui sortent leur chien et qui sont tués sur leur parking devant leur enfant, une autre qui prend de l’essence et reçoit une balle perdue, et cet enfant de 8 ans propulsé sur les rails de train,etc etc, et ce décès hautement symbolique, car mettant en cause la police tellement meurtrière bien sûr !!! Ils ont les morts qui les intéresse, sélectives … merci de rappeler ces faits dans vos conversations

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Tout à fait d’accord. On voit bien que tout est intéressé et doit servir des causes pas très claires bien souvent.

Comments are closed.