Répudiation de la femme : les nationalistes hindous civilisent l’islam du 7ème siècle en Inde !


Répudiation de la femme : les nationalistes hindous civilisent l’islam du 7ème siècle en Inde !

Narendra Modi le premier ministre indien.

.

Horreur, les nationalistes hindous ont encore accentué leur majorité…
Ceci avec les dernières élections de mai
Le parti du Congrès, celui des Ganhdi-Nheru proche des marxistes, et ses alliés ont subi une défaite cinglante. Ils ont tout fait par le passé pour occulter le génocide des hindous et des bouddhistes par les musulmans plusieurs siècles durant. Génocide tel que les Anglais ne comprenaient pas pourquoi certaines régions indiennes étaient pratiquement vides de population.

.
Malgré tout, les « grands » de ce monde ont félicité Narendra Modi pour sa victoire, même Imran Khan, le chef de gouvernement pakistanais (au moins, il sait à qui il a affaire) !
Il est à noter, que rarement un premier ministre indien s’est vu reconduit avec une majorité renforcée…

.

Narendra Modi affirmé, confirmé même dans sa fermeté face au Pakistan -Inde et Pakistan : deux puissances nucléaires dotées de lanceurs balistiques- son parti le Bharatiya Janapa Party (BJP) majoritaire a décidé de supprimer le divorce par triple « Talaq », usage encore en pratique dans l’immense Inde aux règlements locaux et communautaires multiples.
Bien que certains pays musulmans -dont le Pakistan- aient interdit ce procédé à l’encontre de leur huitième (une femme d’un homme dont la moitié qui partage sa vie est constituée de quatre femmes… les mathématiques musulmanes sont un peu abstraites pour un mécréant qui considère sa femme comme sa moitié), le BJP s’est vu accusé de stigmatiser les musulmans (normal pourrait-on dire, on ne pouvait s’attendre à autre chose !).
….

Quand je dis que c’est l’islam du 7ème siècle qui est civilisé, je suis une mauvaise langue islamophobe. L’islam s’est modernisé ces derniers temps, certes pas par lui même, mais en piquant comme il en a l’habitude les inventions des mécréants… Ainsi usaient-ils pour cette pénible tache de divorcer du quart de leur harem du téléphone, d’un mail, d’un SMS, d’un texto, de Skype, etc.
Vraiment la vie leur est rendue impossible ! Vivement qu’Allah leur vienne en aide !
.

Traduction de l’article sur la suppression du divorce par triple « talaq ».

Triple talaq : l’Inde criminalise
le divorce musulman instantané !

Le parlement indien a approuvé un projet de loi qui fait de la pratique musulmane du « divorce instantané » un délit pénal.

« Triple talaq », comme on l’appelle, permet à un mari de divorcer en répétant le mot « talaq » (divorce) à trois reprises, sous quelque forme que ce soit, y compris par e-mail ou par message texte.

La Cour suprême a déclaré la pratique inconstitutionnelle en 2017.

Les pour disent que la nouvelle mesure protège les femmes musulmanes. Les opposants disent que la punition est sévère et susceptible d’être mal utilisée.
Les hommes coupables d’infraction à la nouvelle loi peuvent être condamnés à une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à trois ans.

Le projet de loi avait été déposé pour la première fois en 2017, mais restait bloqué à la chambre haute du Parlement, où des députés l’ont qualifié d’inéquitable.

Le parti Bharatiya Janata (BJP), au pouvoir, soutient le projet de loi, tandis que le principal parti de l’opposition, le Congrès, s’y oppose.

Or le BJP n’a pas de majorité à la chambre haute. Mardi, le projet de loi y a été adopté par 99 voix contre 84, après un certain nombre d’absences et d’abstentions.
Le Premier ministre Narendra Modi n’a pas tardé à célébrer le vote comme « une victoire de la justice pour les femmes ».

Mais d’autres ont accusé son parti nationaliste hindou, le BJP, de s’attaquer aux musulmans. Asaduddin Owaisi, un député du parti indien Majlis-e-Ittehadul Muslimeen, a déclaré que la nouvelle loi était une nouvelle attaque contre l’identité musulmane depuis que le BJP est au pouvoir, depuis 2014.

Qu’est-ce qu’un divorce instantané ?

Il y a eu des cas dans lesquels des hommes musulmans en Inde ont divorcé de leurs épouses en publiant le triple talaq par lettre, par téléphone et, de plus en plus, par SMS, WhatsApp et Skype. Un certain nombre de ces cas ont été portés devant les tribunaux, les femmes en contestant la coutume.

Le divorce triple talaq n’est pas mentionné dans la loi islamique de la charia ou dans le Coran, même si cette pratique existe depuis des décennies.
Les érudits islamiques disent que le Coran explique clairement comment divorcer – il doit être étalé sur trois mois, ce qui permet à un couple de réfléchir et de se réconcilier.

La plupart des pays islamiques, y compris l’Égypte, les Émirats arabes unis, le Pakistan et le Bangladesh, ont interdit le triple talaq, mais la coutume s’est maintenue en Inde, qui ne dispose pas d’un ensemble uniforme de lois sur le mariage et le divorce qui s’appliquent à tous les citoyens.

Pourquoi le projet de loi est-il si controversé ?

Les militants et les partis politiques sont très divisés sur le projet de loi. Ceux qui s’y opposent, y compris certaines femmes musulmanes, soulignent qu’il est inhabituel de criminaliser le divorce.

Le parti du Congrès et d’autres ont souligné que cette pratique avait déjà été proscrite par la cour suprême du pays. D’autres ont déclaré que l’État n’avait pas sa place dans la réglementation de la vie conjugale.

Mais les partisans du projet de loi disent que le triple talaq est profondément discriminatoire envers les femmes.

Le ministre de la Justice Ravi Shankar Prasad a défendu le projet de loi, affirmant que la pratique n’avait pas cessé même si elle avait été interdite. Il a déclaré à la Rajya Sabha qu’environ 574 affaires avaient été rapportées après le verdict de la Cour suprême.
« Les jugements ont eu lieu, mais qu’aucune sanction en matière de triple talaq n’avait été effectuée. C’est pourquoi nous avons adopté cette loi, elle a un effet dissuasif », a-t-il déclaré. Les partisans rajoutent qu’il est presque impossible de quantifier le nombre de cas de triple talaq en Inde.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Paul Saint-Marc

Résistance républicaine Aquitaine J'adore la chouette, elle a de grands yeux pour mieux voir.


6 thoughts on “Répudiation de la femme : les nationalistes hindous civilisent l’islam du 7ème siècle en Inde !

  1. AvatarChristian Jour

    Les musulmans sont maintenant trop nombreux en Inde et les Hindous ne sont plus maître dans leur propre pays. L’Inde est maintenant un pays musulman c’est trop tard pour eux il n’avaient qu’à ce battre. Bientôt la même chose en France. Ou la guerre ou la soumission. Mais comme tous les collabos veulent l’islam en France, il faudra se préparer à voiler nos femmes et nos filles. Moi je préfère la guerre.

    1. Jean-Paul Saint-MarcJean-Paul Saint-Marc Post author

      Les hindouistes sont près de 80%, les muzz 15% !
      La démographie des deux équivalente !
      Certainement moins problématique qu’en France !

  2. SarisseSarisse

    150 millions de musulmans dont une bonne partie pourrit l’existence d’un milliard d’hindous, la partition avec le Pakistan et le Bangladesh aurait dû être plus radicale.
    En attendant le BJP de Modi réagit autrement pkus vigoureusement que nos ectoplasmes gauchistes et centristes européen.
    Modi est dans le camp des Trump, Poutine, Salvini, Dutertre.
    Mais les problème de l’Inde sont ceux de la Russie (15% de musulmans) et…de la France (15% idem) , sauf que le teaitement du fléau est différent.

  3. Avatardurandurand

    Bravo à Monsieur Narendra Modi , les hindous ont plus de couilles que les peuples de souche européens .Encore un exemple que nous devrions prendre !

  4. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « Génocide tel que les Anglais ne comprenaient pas pourquoi certaines régions indiennes étaient pratiquement vides de population. » Ils vont bientôt le comprendre avec ce qui se passe chez eux.

Comments are closed.