Mosquée de Metz : la France finance les musulmans mais pas les bouddhistes qui n’embêtent personne…


Mosquée de Metz : la France finance les musulmans mais pas les bouddhistes qui n’embêtent personne…

.

Le permis de construire de la grande mosquée de Metz vient d’être signé par la municipalité

Clientélisme manifeste

La Moselle et l’Alsace sont dans une situation d’exception par rapport à la loi de 1905 : sous annexion allemande depuis 1871, elles ont conservé leur droit local autorisant le financement des cultes reconnus. Certains responsables politiques militent pour étendre ce statut à l’islam et, dans l’attente, ne se sont pas privés de subventionner des mosquées sur fonds publics, comme M. Grosdidier, patron LR de la Moselle, qui a intégralement financé celle de Woippy par les fonds de l’ANRU (Agence nationale de rénovation urbaine).

Depuis leur arrivée à la tête de la ville à la faveur des divisions de la droite locale, les socialistes ont tout fait pour que Metz ait sa grande mosquée :

– ils ont poussé à la négociation les différentes communautés musulmanes de Metz, souvent antagonistes

– ils ont soutenu la création de l’Union des associations cultuelles et culturelles des musulmans de Metz (UACM), hébergée dans un local municipal, inauguré en présence des ténors de la droite messine, les députés Jacquat et Zimmerman

-Bail à 15€/an pour 12000m2 (= subvention déguisée, beau cadeau !)

-Minaret de +32m,

-Bétonnage d’espaces  verts, financement étranger opaque, femmes discriminées…

 

Les bouddhistes en France : ils n’embêtent personne

Le bouddhisme, dont l’implantation en France est récente, reste encore à la recherche de lieux de culte.

La France compte aujourd’hui environ 1 million de bouddhistes, dont les deux tiers sont d’origine asiatique selon l’Union bouddhiste de France (UBF).

Créée en 1986, l’UBF est une association régie par la loi du 1er juillet 1901 qui représente l’ensemble de cette communauté religieuse, et tient à faire savoir que « les fidèles bouddhistes apprécient le système laïque français comme garant des libertés fondamentales de pensée et de religion ».

Comme l’indique la présidente de l’UBF « cette communauté a connu en France deux périodes de croissance, dans les années 1960 puis dans les années 1980 et 1990, en raison de vagues d’immigration en provenance de pays du sud-est asiatique comme le Vietnam, le Cambodge et le Laos ». Plus largement, le bouddhisme fédérerait aujourd’hui en réalité, selon l’UBF, environ 5 millions de « sympathisants », c’est-à-dire des personnes s’intéressant au culte et assistant à des rencontres autour du bouddhisme mais sans s’en revendiquer.

Le ministère de l’Intérieur évalue actuellement à près de 380 le nombre de pagodes et de lieux de culte bouddhistes sur le territoire national, un chiffre confirmé par l’UBF.

Contrairement aux musulmans auxquels on déroule le tapis rouge en France, les bouddhistes se disent victimes de refus de mise à disposition de locaux de la part des collectivités territoriales. Source Sénat

On leur refuse même une simple location de salle !

La présidente de l’UBF cite l’exemple d’un refus de location de salle opposé par la mairie du XIIearrondissement de Paris : « Nous n’avons ni les moyens financiers ni la volonté d’engager des actions en justice ». 

Aujourd’hui, selon l’UBF, le financement des lieux de culte bouddhistes passe essentiellement par les dons des fidèles, les legs aux associations et les emprunts auprès des particuliers. En effet, la solvabilité des associations cultuelles bouddhistes ne leur permet pas d’emprunter auprès des banques. Une situation qui ne va pas s’améliorer dans les années à venir en raison du vieillissement de la communauté, qui fait anticiper un déclin du financement à travers le canal des dons. La présidente de l’UBF remarque à cet égard que « les jeunes générations se sont détachées de la religion et prennent leurs distances par rapport à la vie de la pagodemême si les cérémonies importantes, comme les mariages, restent un aspect essentiel de la vie de la communauté ».

La communauté bouddhiste de France bénéficie également de dons de personnes privées étrangères, mais pas de dons d’États étrangers. Les circuits de financement de l’étranger vers la France sont ainsi fondés sur des liens directs entre communautés. La pagode de Bussy-Saint-Georges, en Seine-et-Marne, qui est actuellement le plus grand édifice cultuel bouddhiste d’Europe et qui a ouvert en juin 2012, a été financée à 80 % par un ordre monastique taïwanais et à 20 % par les dons des fidèles, pour un montant total de 16 millions d’euros. La pagode du Bourget, en Seine-Saint-Denis, a également été financée en partie par les dons de fidèles du sud-est asiatique.

Un exemple, la Pagode de Moissy-Cramayel (77)

Wat Thammapathip : littéralement « temple de la lumière ». Tel est le nom du château de Lugny, à Moissy-Cramayel (Seine-et-Marne), depuis qu’il a été racheté en 2000 par l’Association internationale thaïe des bouddhistes en France (AITBF) pour devenir un vaste temple figurant sur le site de l’ambassade royale de Thaïlande. Une brochure bilingue explique, documents notariés à l’appui, comment l’association a obtenu, puis totalement remboursé en 2008, un prêt de 587 000 € du Crédit coopératif.

Auparavant, le  Château de Lugny servait alors à la fois de centre de vacances à de jeunes Nord-Africains et de mosquée. Il était dans un état déplorable.

-le parc est ouvert à toute personne en journée, c’est un lieu très calme.

-le visiteur a l’impression d’une totale liberté (chiens bienvenus)

-le restaurant est très convivial

-lors de la coupe du monde de football, les moines réunis dehors devant le téléviseur soutenaient chaleureusement la France

-lors des fêtes, chacun est le bienvenuTout le tour du parc est pavoisé de drapeaux Français !(des centaines)

-systématiquement, des drapeaux Français flottent à l’entrée du parc

-le temple ne reçoit rien de la mairie et ne demande rien à personne. Le fonctionnement vient des fidèles (contrairement aux musulmans sous couvert de culture)

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


12 thoughts on “Mosquée de Metz : la France finance les musulmans mais pas les bouddhistes qui n’embêtent personne…

  1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « … la France finance les musulmans mais pas les bouddhistes qui n’embêtent personne… ». Soit pour tout le monde, soit pour personne !

    Ce n’est pas comme ça que ces imbéciles vont faire apprécier le vivre ensemble au seul bénéfice de l’islam.

  2. AvatarHervé

    Si macron avait voulu remplacer la religion chrétienne par le bouddhisme,il n’aurait pas financé l’islam;c’est tout simple à comprendre. Et le problème,pour macron,c’est que le bouddhisme est une religion tolérante,qui n’aurait eu aucune envie de nous combattre. Quand est ce que les gens comprendront,une bonne fois pour toutes,que macron est un ennemi du peuple de France,et que ceux qui ont favorisé son accès au pouvoir,sont ceux qui sont à l’origine de la destruction de tout le peuple blanc et chrétien d’Europe,en organisant méthodiquement notre invasion par les musulmans.? Nous savons,qui ils sont,mais personne n’ose le dire. Encore une fois,ce ne sont pas les musulmans,qui viennent d’eux même,car ils n’en auraient pas eu les moyens,ni même l’idée;mais ont va les chercher,et on se sert de notre propre argent,pour les entretenir chez nous,afin qu’ils puissent organiser à leur tour,notre destruction,à l’intérieur même de nos pays d’Europe. C’est pourtant tout simple,mais on persiste à toujours vouloir protéger notre pire ennemi,sous prétexte qu’il est un peuple toujours victime de tout le monde,et qu’il a constamment été rejeté partout où il allait s’installer. Je ne sais pas,mais,est ce que les gens vont enfin finir par comprendre pour quelle raison,ces gens ont toujours été rejetés,au cours des siècles.? Car de celà,il serait peut être temps d’en parler;non.? Bien sûr,qu’il ne faut pas les condamner,car nous n’en avons pas le droit;mais nous devons au moins nous en protéger,car sinon..! Je pense qu’il est inutile d’en dire plus.

  3. Avatardmarie

    Le grand remplacement ne comprend pas les bouddhistes….
    Il est au seul bénéfice des mahométans, cette religion inique faite de cruauté et de discrimination.
    Et si le gros problème était la liberté des femmes non musulmanes, les femmes qui travaillent et mènent leur vie comme bon leur semble ?
    Les femmes ont acquis une grande liberté depuis la guerre. Elles se sont impliquées dans beaucoup d’emplois réservés aux hommes en temps de paix et qu’il a fallu remplacer rapidement du fait de leur mobilisation. Il n’était pas question de retourner au fond de leur cuisine à la libération de ces hommes.
    Et le combat mené par plusieurs d’entre elles, femmes valeureuses et courageuses, a permis à toutes les autres de bénéficier de cette merveilleuse liberté qu’on veut nous supprimer aujourd’hui.
    Le combat fait rage ! Il ne tient qu’aux femmes de le gagner et de ne pas se laisser pourrir la vie par tous ces abrutis en quête de « supériorité » qu’ils sont bien en peine de démontrer !
    Et de toutes ces imbéciles du gouvernement actuel qui n’ont rien compris à ce qu’elles sont en train de faire….

  4. Avatardmarie

    L’islam est une secte violente et meurtrière.
    S’Il faut être violent et sanguinaire pour faire respecter notre vie et notre mode de vie, sans doute le deviendrons-nous par la force des évènements que les dirigeants de nombreux pays européens imposent à leurs ressortissants….
    Et les bouddhistes, les chrétiens, les laïques et autres non musulmans doivent unir leurs forces pour lutter contre ce fléau mondial et retrouver la sérénité.

  5. AvatarPier

    Moissy Cramayel 77 bcp de muzz et les problemes qui vont avec……
    Par contre le chateau de Lugny lieu et parc de serenite
    Tous les mois d aout fete des meres ( anniversaire de la reine thaie .mere du nouveau roi de 67 ans couronne cette annee
    Welcome a tous
    Vu l environnement ils se payent 1 service d ordre prive
    Cuisine spectacle danse
    Entree gratuite
    Lieu de rencontre des bouddhistes sud asiatiques

  6. AvatarGromago

    L’islam n’est pas une religion, si une religion revendique l’existence d’un dieu ,le fait de dire que leur dieu à eux est « le plus grand » place cette soit disant religion sur le même pied qu’une déclaration d’hégémonie ,ce qui est l’équivalent d’une déclaration de guerre .
    .Alors cette religion est bonne à jeter .
    Ses monuments à être désinfectés , ses adeptes à soigner de toute urgence soit par un départ immédiat pour des pays où allah est le plus grand entre soi ce qui réjouira toujours une bande de débiles ,soit un endroit style hôpital psychiatrique pour mythomanes ,paranos et délire des grandeurs . Un endroit où les musulmans ne seraient pas dépaysés .Et où ils seraient soignés et protégés par leur allah est le plus grand .

    De toute urgence parceque le français moyen dans la République française qu’est la France en a plus que ras le bol de ce délire Un délire avec lequel Giscard,Mitterand ,Chirac,Sarkozy ,Hollande et recemment le marquis et la marquise ont fait muz muz un moment mais il est temps d’arrêter .
    Pour la santé de tout le monde .
    Ps :Castaner a l’air totalment désabusé .Faut savoir que le Service des Etrangers en France du ministère de l’ Intérieur est responsable à 100 % de tout ce souk .

  7. AvatarCELTE 56

    Raz-le-bol de ces islamo-collabos de politiquars qui subventionnent des mosquées au profit d’une secte mortifère, avec l’argent du contribuable dont on ne demande jamais son avis. Alors que la quasi majorité des musulmans ne veulent pas respecter les lois de la République. Pire, ils veulent nous imposer la charia. Ils nous imposent le halal, leurs coutumes de barbares. Les élections municipales approchent. Les électeurs auront l’opportunité de mettre une raclée à ces traîtres. Mais d’ici là, les Français vont peut-être se révolter. La cocotte minute va bientôt exploser.

    1. Avatardmarie

      Celte 56, espérons que vous ayez raison… Mais malheureusement beaucoup de muz sont inscrits sur les listes électorales, car ils sont aussi Français hélas !
      Sans compter ceux de lrem,… la régression en magouillant !

  8. AvatarJean Yves Briend

    Vous avez aussi d’autres écoles bouddhistes en France que celles du sud-est asiatique, comme les tibétains, les écoles chinoises et japonaises qui sont très nombreuses.
    Je pratique le bouddhisme Nichiren et nous ne demandons rien à personne, pas de communautarisme, et pourtant toutes ces écoles sont souvent classées comme sectes, par contre les musulmans et leurs madarasa, accueillent des milliers d’enfants sans aucun contrôles (ils les refusent)…

  9. AvatarOmega

    Que je sache le financement du terrorisme et un délit et condamnable…de ce fait en finançant des mosquées la France se rend coupable de ce délit….puisque les mosquées sont les attentatslieux de culte de islam et ce sont bien les disciples de cette barbare idéologie qui ont massacrés des centaines de français….se ne sont pas des chrétiens.? Ces lieux de cultes sectaires doivent êtres banni de notre pays , la guerre civile est imminente aucune de ces structures survivront au jugement patriotique.

Comments are closed.