Ollioules en Provence : ses cigales, ses oliviers et ses règlements de comptes… Mort de Catherine Santos


Ollioules en Provence : ses cigales, ses oliviers et ses règlements de comptes… Mort de Catherine Santos

Photo Valérie Le Parc

.

D’un côté, une petite ville provençale de 13 000 âmes, aux environs de Toulon et de la Seyne-sur-Mer.

De l’autre, des quartiers où règnent la délinquance, la violence et le trafic de drogue… comme partout en France.

.

D’un côté, un couple de touristes de Vesoul, dynamique, investi et travailleur, qui avait prévu de passer leur retraite à Ollioules.

De l’autre, des « jeunes », « des individus très défavorablement connus des services de police », armés et hyperviolents.

.

« Le règlement de comptes de dimanche soir a fait, outre les cibles de cette fusillade, deux victimes collatérales. Catherine Santos, 57 ans, et son mari Phillippe, 58 ans, un couple de Vesoul (Haute-Saône) […] Elle est morte sur le coup tandis que son mari, grièvement blessé, a été hospitalisé. Ses jours ne sont plus en danger.

Catherine Santos avait monté il y a vingt-cinq ans sa propre entreprise de commerce de fromage à Mailley-et-Chazelot, au sud de Vesoul […] elle avait sponsorisé de manière totalement désintéressée le club de foot local […] Cette enfant du pays […] avait également occupé des fonctions de juge consulaire au tribunal de commerce de Vesoul, de 2004 à 2010. » (Le Parisien)

Catherine Santos

Que s’est-il passé ?

Les deux occupants d’une voiture ont tiré sur deux hommes, devant une station-service, avant de prendre la fuite […] Les balles auraient été tirées par des armes automatiques […] la fusillade est due au fait que « le trafic s’exporte vers des endroits plus calmes, (où) les policiers sont moins nombreux » que dans les cités de Toulon, La Seyne-sur-Mer ou Hyères.

.

Parmi les victimes se trouvent deux « jeunes connus très défavorablement des services de la police municipale », d’après le maire d’Ollioules. Ces deux hommes, âgés de 29 et 30 ans, étaient connus des services de police et de justice. Le premier « pour des faits de violences, violences aggravées, vol avec violences et outrages à personnes dépositaires de l’autorité publique » […] Il était en outre connu pour ses liens avec les réseaux de drogue de Toulon et de La Seyne-sur-Mer […] Le second, responsable des « points de deal » d’Ollioules, était connu « pour des délits routiers puis dernièrement pour des faits d’infraction à la législation sur les stupéfiants ».

.

« L’une des deux victimes visées directement par les tirs était porteuse d’une sacoche dans laquelle ont été retrouvés un pistolet automatique, 200 grammes de résine de cannabis conditionné pour la vente au détail et des espèces […] La piste du règlement de comptes est privilégiée » (France TV Info)

.

En colère, le maire, Robert Beneventi, n’en peut plus de l’incurie de l’État et fait « appel aux autorités préfet, police, justice, pour déployer les moyens nécessaires afin de tranquilliser, protéger et sécuriser les administrés […] je supplie les parents et les familles de s’occuper de leurs enfants. Faire de la gratte ou de la surveillance c’est de la délinquance. Et puis un jour… on en arrive là. Il n’y a pas de petite délinquance »

.

Qu’il se rassure, notre ministre de l’Intérieur tape du poing sur la table (de poker)…

 

 

Communiqué du Syndicat France Police – Policiers en colère

Fusillade d’Ollioules : pendant que le gouvernement mobilise les forces de police et de gendarmerie sur les Gilets jaunes, les dealers prennent peu à peu le pouvoir et massacrent la population française.

Les règlements de comptes entre gangs de narcotrafiquants de la Seyne-sur-Mer se poursuivent. Hier soir, trois morts supplémentaires sont à dénombrer dont une malheureuse vacancière abattue en pleine rue d’une balle perdue dans le dos lors d’une fusillade à la Kalashnikov.

Plutôt que de harceler les Gilets jaunes et de s’en prendre aux automobilistes, l’exécutif ferait mieux de s’occuper des criminels, des vrais, ceux qui contrôlent les quelques 600 cités interdites disséminées un peu partout sur le territoire.

Les protagonistes de la fusillade d’hier soir étaient parfaitement connus et identifiés comme appartenant à des réseaux de trafiquants de stupéfiants. Mais naturellement, ces individus ont été laissés libres..

La cité Berthe à la Seyne-sur-Mer est un supermarché de la drogue ouvert 24h/24h où le commerce de stupéfiants se déroule au grand jour sous les yeux de nos collègues depuis des années. Mais démanteler ces réseaux n’est ni la priorité du gouvernement ni celle de la justice..

A noter que le maire d’Ollioules a touché le fond en suppliant « les parents des enfants qui sont trop souvent livrés à eux-mêmes de les garder chez eux » et en réclamant des renforts policiers.

Non monsieur le maire, il ne s’agit pas d’enfants mais bien de criminels. Quand on massacre des gens à la Kalashnikov on est sorti de l’enfance..

Non monsieur le maire, les parents de ces dealers ne feront rien pour les garder chez eux. Ces parents sont souvent d’ailleurs à l’image de leur progéniture et profitent des avoirs criminels générés par leurs rejetons.. Arrêtez l’angélisme..

Non monsieur le maire, des renforts de police n’y changeront rien. Le problème n’est pas policier. Ce sont les orientations politiques ultra-laxistes à l’égard des dealers et l’absence de sanction judiciaire qui sont en cause, pas la police qu’on presse comme une éponge et qu’on utilise sur d’autres missions plus utiles aux politiciens..

https://france-police.org/2019/07/29/fusillade-dollioules-pendant-que-le-gouvernement-mobilise-les-forces-de-police-et-de-gendarmerie-sur-les-gilets-jaunes-les-dealers-prennent-peu-a-peu-le-pouvoir-et-massacre-la-population-francais/

La cité Berthe à la Seyne-sur-Mer

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “Ollioules en Provence : ses cigales, ses oliviers et ses règlements de comptes… Mort de Catherine Santos

  1. Avatarjean Neymar

    la justice de ce pays est une mascarade. Les peines sont rarement appliquées car ces pauvres délinquants sont « insolvables ». Relâchés dans la nature comme si de rien n’était. Les travaux d’utilité publique, on connait pas ! Pourquoi se priver de faire régner la terreur quand tout vous protège ?
    Ras le bol des « défavorablement connus des services de police et de la justice ». Que ces services fassent leur boulot jusqu’au bout, comme ils savent si bien le faire pour les opposants politiques !

  2. Avatarpif

    @François des Groux:
    Merci d’avoir rajouté le communiqué de France Police.
    Et j’ai oublié de vous féliciter pour avoir posté le premier sur ce dossier.

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Si l’Etat faisait son boulot Mme Santos serait encore en vie ! Sans la connaître, son décès me touche car parfaitement injuste et scandaleux ! Son mari devrait porter plainte contre l’Etat ! D’autant que les cibles étaient connues. Leur place était en prison !

    Nous savions déjà que nous pouvions être les victimes d’un attentat islamique mais de surcroît on doit craindre d’être la victime « collatérale » des tirs de la racaille ! STOP ! Démission Castaner et Belloubet !

  4. AvatarJoël

    deux « jeunes connus très défavorablement des services de la police municipale »
    Mais très favorablement choyés par la justice.
    C’est devenu la norme en France.
    A croire que les politiques de tout bords ont peur de foutre un coup de pied dans le tas du fumier du mur des cons.
    Magistrats ou Maitres-chanteurs ?

  5. Avatarmhollandouillelafripouille

    Dramatique l’état de ce pays envahi soumis et ruiné où des innocents se font flinguer en pleine rue pendant que des politiciens pourris se gavent de homards pendant que les autochtones ruinés par la vérole que protège ces pourritures incompétentes crèvent sous les balles ou les couteaux …..respect pour cette pauvre femme qui voulait simplement vivre tranquillement ce à quoi a droit tout citoyen de ce pays ….mais voilà quand on a des véreux on en arrive à ça qui ne fait que commencer …..

  6. AvatarChristian Jour

    La preuve qu’ils n’on rien compris puisqu’ils en font rentrer plein des comme ça, les mêmes aussi hargneux et aussi pourris et l’aquarius est allé en chercher d’autre comme si il y en avait pas assez.

  7. AvatarJolly Rodgers

    j’ai lu ça dans le journal , Catherine Santos avait également deux enfants. Pendant combien de temps allons nous tolérer l’intolérable ? Pendant combien de temps des français vont se faire massacrer par ces putains de racailles arabo musulmanes ? Ils (les racailles) se croient tout permis, la prison ils en ont rien à foutre, car ils se retrouvent entre eux a faire du sport et continuent même leurs trafics derrières les barreaux. Un jour j’étais dans le ter pour Marseille , et il y’avait un arabe d’une vingtaine d’années qui parlé sur son portable et il disait à son interlocuteur au bout du fil : » qu’il venez de sortir de prison et que normalement il devrait re-rentrer et en prendre pour 6mois pour une autre affaires » . le gars il disait ça le plus naturellement possible (ndr: avec son accent de racaille) tout le wagon l’entendait mais cela n’avait pas l’air de le gêner plus que ça, il lançait de temps en temps des regards agressifs aux autres passagers.
    Voilà ils se croient tout permis ils n’ont plus peur de rien, car dans certaines régions ils sont plus nombreux que les français de souche et de souche européenne, de plus notre manque de solidarité n’arrange rien.
    C’est révoltant et indignant, nous nous retrouvons pieds et points liées, car le gouvernement et les gauchos les défendent, pire certains troll’s du système comme Alain Soral divisent le clan patriote en ventant l’égalité et la réconciliation (sic) qui n’est rien d’autre que l’autre face du vivre ensemble .
    Bref je suis en colère, car des français sont encore tombés sous les balles des racailles arabo-musulmanes.

  8. AvatarGromago

    La racaille encore une fois pas nommée .
    Où faudra-t-il se réfugier en France pour echapper à l’engeance maudite ?
    Au Palais de l’Elysée chez la Pompadour ????
    A ceux qui disent :la seule solution c’est l’intégration, venez donc juste vous balader sur un scooter dans la rue. Vous aurez bientôt une chance sur deux de vous en sortir.
    Et pendant ce temps là, ils déversent des tombereaux de racaille non nommée sur le pays.
    Chaque jour, plusieurs fois par jour, souvenez -vous ………

  9. AvatarChristian

    des jeunes de 29 et 30 ans… jeune à cette âge ?? ah oui dans les cités on l’on aime se victimiser alors qu’on leur donne tout sur un plateau Et leurs prénoms quels sont ils ?? j’aimerais bien le savoir !!

  10. Avatarpalimola

    Tous coupables !! ceux qui vendent cette merde et ceux qui la consomment . Coupables et complices les juges qui remettent cette fange en liberté !! Si le pouvoir voulait vraiment régler ce problème ce serait fait en 15 jours , bien sûr tir a vue sur toute cette pourriture qui transforme en champ de tir nos rues et ceux qui consomment cette merde !! Mais ………………………..

  11. frejusienfrejusien

    Le VAR, un si joli département, autrefois…. Ramatuelle, ST Tropez, St Raphaél, etc ….
    j’enrage de le voir cancérisé par toute cette engeance

  12. AvatarPugnacité

    Les, dommages humains collatéraux « des personnes défavorablement connues des services de police ».En d’autres termes majoritairement des chances pour la France ou 🎋 invasions barbares…
    Les politiques ne rendent jamais hommage aux victimes de ces dommages collatéraux mais protègent indéniablement et de manière de plus en plus flagrante les barbares de plus en plus barbus.

  13. AvatarCatherine Terrillon

    qu’est ce qu’ils faisaient en liberté ces gens « très défavorablement connus des services de police » ? On met en circulation des bombes ambulantes et des pauvres gens qui avaient le tort de se trouver là se font fusiller. A mon avis, le rétablissement des travaux forcés serait une bonne idée. Ce ne les rendrait pas plus gentils, mais ça les empêcherait de nuire.

  14. AvatarGladius

    A vous lire tous, il devient manifeste que la colère, et même la rage, montent de jour en jour, même si nous ne sommes encore qu’une minorité.

    Mais on sait qu ce sont les minorités motivées et agissantes qui font les Révolutions!

    Tout ça se payera un jour, j’en suis sûr ! Sûr !

    Une « très grande dame » m’a dit la même chose il y a peu. Venant d’Elle j’ai compris que les choses changeaient en profondeur !

  15. AvatarDorylée

    « … Hier soir, trois morts supplémentaires sont à dénombrer … » Non, non ! 1 mort seulement, cette femme remarquable, seule victime des trafiquants. Les deux merdes n’ont eu que ce qu’elles méritent dans ce genre de commerce. Chaque membre actif du trafic de drogue qui crève, c’est un peu de liberté en plus pour les gens ordinaires.

  16. AvatarJC arrive

    Je n’ai jamais compris pourquoi on ne prenait pas le problème à l’envers, à savoir s’attaquer aux consommateurs ( et quand on voit les trafics exponentiels, ils doivent être bigrement nombreux !).
    Après tout, pas d’acheteurs, pas de vendeurs et forte diminution de faits de délinquance( de la part des dealers d’une part et des consommateurs qui doivent se procurer de l’argent à n’importe quel prix pour s’acheter leur came, leur salaire – à supposer qu’ils soient encore capables de travailler – ne pouvant suffire à faire face à ces dépenses – et des coûts exhorbitants pour la société, à commencer par les victimes innocentes et ensuite, pour « soigner » toutes les pathologies qu’entraînent ces consommations qui crament les neurones !

    En tous cas, cet article, ces photos, ce constat d’échec calamiteux ( malgré les milliards investis en pure perte ) de 40 années d’écoeurantes lâchetés politiques clientèlistes, de lavages de cerveaux tentant de nous vanter la richesse du multi-culturalime-chances-pour-la-fronze » et d’un illusoire « vivre-ensenble », tout cela donc est TERRIFIANT !!!

    On a de multiples combats à mener et les ennemis sont nombreux bien qu’ayant tous la même origine du mal, à savoir le refus d’intégration encouragé par tous les immondes collabos !

Comments are closed.