A Marseille, c’est la saison de la pêche à la trottinette


A Marseille, c’est la saison de la pêche à la trottinette

.

Hier, au journal télévisé de TF1, Audrey Crespo-Mara nous proposait un passionnant reportage sur une coutume pittoresque de Marseille et de son port : la pêche à la trottinette électrique. C’était l’occasion, également, d’entrevoir la faune particulière vivant dans l’écosystème phocéen.

Comme tous les ans, les plongeurs visitent le cimetière sous-marin constitué d’épaves de bouteilles, de batteries, de pneus, de téléphones portables ou de barrières métalliques. Mais, ce jour-là, au fond du Vieux-port, ils étaient tombés sur un banc de trottinettes électriques et en ont pêché une quarantaine en moins d’une heure !

Illustration : la dernière pêche du moi de mai (La Provence)

Résumé

A Marseille, des jeunes, pour s’amuser, jettent dans le port les trottinettes électriques de la ville de Marseille. Elles deviennent une nouvelle source de pollution qui inquiète les autorités et les riverains. Mises en service il y a 6 mois, elles ont vite été vandalisées : à l’origine, c’est parfois un simple jeu entre adolescents. Des bénévoles s’organisent tous les ans pour aller repêcher les trottinettes mais leur recyclage s’avère difficile  voire impossible pour la batterie contenant du lithium, un composé chimique qui ne résiste pas à l’eau. Alors, quelle est la solution ? Des entreprises de location ont embauché des « patrouilleurs » pour décourager les éventuels vandales. Ici, des adolescents ont forcé le système de déverrouillage : « c’est pour nous dépanner » rétorquent-ils. De toute façon, les « patrouilleurs » n’ont aucun moyen de sanctionner les auteurs d’actes de vandalisme. 3000 trottinettes sont en libre-service à Marseille, d’autres villes, comme Bordeaux, ont préféré les interdire.

https://www.tf1.fr/tf1/jt-we/videos/port-de-marseille-la-poubelle-des-trottinettes-66565265.html

Un jeune provençal : « wesh, c’est pour nous dépanner »

Même reportage effectué par l’Express quelques jours auparavant :

.

Bien sûr qu’il y aurait des solutions, par exemple, pour ces « jeunes », une amende salée, un travail d’intérêt général et l’obligation d’écouter tous les discours de Greta Thunberg…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




19 thoughts on “A Marseille, c’est la saison de la pêche à la trottinette

  1. AvatarHellen

    Souvent certains disent : « plus nul t’es mort »…
    Eh bien c’est dommage que ce ne soit pas vrai, parce qu’il y aurait du monde qui aurait débarrassé cette planète de leur présence malfaisante…!!!
    Quel dommage!!!!

    Il faut tout simplement interdire tout ce qui peut les arranger…
    Ces gens-là ne sauront jamais vivre, ils sont fait pour vivre sur le sable en Afrique et nul part ailleurs…
    Il faut arrêter de dépenser de l’argent pour la vermine qui n’est même pas reconnaissante, mais qui n’est là que pour détruire tout… Même ce qui pourrait leur servir…
    Certains naissent idiot (je n’ai pas dis débile », j’ai dis idiot, et le reste toute leur vie… Mais le pire étant que c’est le Peuple qui paie pour ces moins que Rien…!!!!
    Ils se complaisent dans leur idiotie!!!
    -« Un simple jeu entre adolescents » –

    1. Avatarclaude t.a.l

      Pour ceux qui n’ont pas saisi le second degré de mon propos, je précise :

      T’agites une trottinette électrique sous le nez des écolos ou des envahisseurs, et toute cette racaille (  » nuisibles immangeables  » ) accourt, au grand galop.

      Ceux qui avaient saisi le second degré gagnent un abonnement gratuit à mes digressions.

      Peut-être bien, même, qu’un jour je leur raconterai ma vie de A à Z ……
      On sait jamais ……

  2. AvatarChristian Jour

    Comme le dit le monsieur dans la vidéo, ce n’est pas grave, ce sont des jeunes qui s’amusent???? Donc jeter une trottinette électrique à la mer et qui aura coûter une blinde c’est un jeu; ben oui les petites crouilles qui nous insultent, nous crachent dessus et jettent les trottinettes à la flotte c’est un jeu, un jeu pour nous faire chier, pour nous empoisonner la vie car les petits musulmans, comme les grands ne peuvent pas nous blairer. On va supporter ça encore longtemps.

  3. AvatarVictoire de Tourtour

    Il faudra interdire les trottinettes électriques; leurs utilisateurs – la génération « J’ai le droit » – ne respectent ni les feux rouges, ni les sens interdits, ni la piétaille sur les trottoirs, slaloment au mitan des voitures, roulent sans casque, parfois à deux sur la trottinette, parfois en consultant leur portable.

  4. AvatarCeltilos

    le remède est simple on lui attache la trottinette aux pieds et on fout le tout a la flotte, après quelques 20 minutes on remonte le tout, faut pas polluer quand même!

  5. AvatarMachinchose

    celtillos: pas mal ton truc

    on peut aussi mettre le « jeune  » a quatre pattes en lui broyant les genoux et l’ obliger a servir d’ animal de transport a « blancs »une batterie permettant de lui balancer des décharges de 500 volts servira de stimulant

    ces nuisibles que de telles actions enverraient en taule dans leurs poubelles maghrébines ne s’ arrêteront jamais de detruire

    alors autant les detruire …………je suis confiant, ce jour viendra!

    et les deux pieds dans un sceau de béton a prise rapide, , a balancer au pied du fort saint-jean…… ou le long de la grande digue du large…..ça fera revenir les crabes, les crevettes….

  6. AvatarJ

    Libérez Marseille, je vous en supplie. Je ne supporte plus de voir ma belle ville envahie par ces merdasses. Purée, mais dites-moi ce qu’il y a de marrant à jeter une trottinette à la mer. C ‘est où qu’on rigole ? Mais regardez-moi la tronche de ce connard, son air satisfait. ça me donne envie de lui casser les dents une par une.

  7. Avatarzantafio

    Il faut vraiment être très con pour mettre quoi que ce soit en libre service dans la ville des voleurs.

  8. frejusienfrejusien

    Faut demander aux écolos ce que ces sous-merdes peuvent apporter au mouvement écolo et pourquoi les écologistes sont immigrationnistes

    La RÉGRESSION est bien là, apportée par les populations non civilisées,

    alors, arrêtez de vous targuer de progressisme, vous êtes d’horribles régressistes qui freinent et bloquent toute notre évolution vers une société meilleure, par cet apport massif de poids morts ingérables et inadaptables,

    des cervelles de pois chiches, des soi-disant « jeux » complètement débiles,

    évaluons le QI de djeunes qui « s’amusent » de la sorte, pendant que d’autres jeunes, plus réfléchis et plus conscients vont nettoyer GRATUITEMENT les plages et les espaces verts souillés par les singes en tout genre

  9. DiogèneDiogène

    En ma qualité de vieil aigri, néanmoins réaliste, je constate, une fois de plus, que les CPF ont cette passion qui consiste à chier sur la France en toute impunité.

    Pourquoi se gêner ( se disent les gentils fouteurs de merde issus de la merveilleuse « diversité » amateurs et professionnels) : tout est permis et les « imbéciles », c’est-à-dire ceux qu’on a colonisés (les sales blancs payeurs d’impôts), réparent nos conneries.

    Bienvenue au « club med » où les gentils fouteurs de merde : GFM laissent le soin aux gentils blancs colonisés : GBC le soin de pallier leur incurie…

    Tout va bien dans ce pays vaste poubelle à ciel ouvert…

  10. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Vous m’avez devancée. J’avais l’intention d’en parler, d’autant que je suis « de la région »…. Même si, à Marseille, je n’y mets plus les pieds… Avant le reportage dont vous parlez il avait déjà été question de ce nouveau jeu et sans qu’aucun journaliste n’en cible les auteurs, j’avais mon idée… Que vous confirmez ce jour.

    Il paraît qu’on tente de leur expliquer pourquoi c’est dangereux pour l’environnement – entre autres les trotinettes contiennent des métaux lourds dont du Lithium – dévastateurs pour les fonds marins…

    Aussi loin que je me souvienne, bien que les Méridionnaux est mauvaise presse et soient, il est vrai, enclins à des excès, je n’avais jamais entendu dire qu’ils prenaient pour un jeu de jeter des engins dans la mer Méditerranée…

    Or, là, les trotinettes se repêchent sur tout le littoral, jusqu’au pied du MUCEM… Ces « djeunes » n’ont de tête que pour faire le mal, partout et sur tout : le vivant (animaux) comme sur le matériel… Exécrables ! Quel cauchemar ! Et en + ils sont toujours contents d’eux, ils rient de leur immense connerie.

    1. frejusienfrejusien

      Bonjour Olivia,
      je ne sais pas s’ils rient de leur immense connerie
      ou s’ils se foutent bien de __notre__ immense connerie qui consiste à les supporter, les excuser, à la limite les plaindre ( pauvres qui n’ont pas de « jeu », pas de distraction, pas assez gâtés, pas assez choyés, des incompris etc….,

      et là, ils s’éclatent , bouche ouverte, hilares : « on a encore niqué les koufars !  »

      faut rentrer dans leur petite cervelle à trois neurones fonctionnels…..

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        Salut fréjusien ! De Fréjus ?
        Ce qui m’a fait mal c’est de lire sous la photo de ce débile : « Jeune Provençal »… Plutôt « Jeune Parasite »…

        En me relisant j’ai vu ma grosse faute : est au lieu de aient… La honte…

Comments are closed.