+10% pour le timbre : l’État organise-t-il la disparition de la poste ?


+10% pour le timbre : l’État organise-t-il la disparition de la poste ?

.

Le timbre vert passera à 97 centimes en 2020. Pourquoi ? Parce que les Français écrivent moins. Logique !

Enfin, plus exactement, les Français délaissent  la Poste et le courrier traditionnel au profit d’Internet, des courriels, des e-cartes de vœux, de la e-pub ou de la dématérialisation des formulaires administratifs.

.

« Ainsi, les timbres rouges (prioritaire) et verts coûteront 10 % de plus en 2020. Une augmentation qui intervient, comme chaque année, pour tenir compte de la baisse structurelle des volumes de courriers […] Le prix de la lettre internationale, désormais identique pour l’UE et le reste du monde, passera de 1,30 à 1,40 euro […] En 2018, La Poste a connu « la baisse la plus importante jamais constatée » du courrier, avec un recul de 7,3 % des volumes distribués. »

https://www.lepoint.fr/economie/la-poste-le-prix-des-timbres-rouges-et-verts-va-augmenter-de-10-en-2020–25-07-2019-2326756_28.php

.

Évidemment, à bientôt 1€ le timbre, on hésitera à écrire une lettre à la cousine Berthe. De même, l’envoi d’une carte postale au tonton belge coûtera 1,40€ (même tarif pour le Pérou ou l’Australie !), c’est-à-dire le prix de la carte. Le carnet de timbres approchera donc les 12€ pour la France et 17€ pour l’international. Aujourd’hui, envoyer 3-4 magazines au papi de Bretagne qui s’ennuie coûte près de 7€ et une fortune pour un colis de Noël à destination de la Laponie. Demain, ce sera plus cher encore.

.

Le Premier ministre annonçait, il y a peu, un gain de pouvoir d’achat de 850€ par ménage en 2019 et pourtant tout semble augmenter : carburants, électricité, alimentation et maintenant les tarifs postaux.

.

C’est à se demander si la Poste – donc l’État- n’organise pas sa propre disparition… Car il n’y a pas que le timbre qui pose problème.

.

Dans certaines villes, on peut remarquer la raréfaction des boîtes postales voire leur suppression, ce qui oblige à prendre la voiture pour aller poster son courrier. Pas très écolo tout ça. A la campagne, c’est peut-être différent mais les petites agences ferment ou ne proposent que des services limités et des horaires loufoques (9h-11h, 14h30-17h…).

.

D’autre part, aller à la Poste n’est pas forcément une partie de plaisir : en ville, il y a souvent la queue et elle déborde, parfois, dans la rue.

Si les agences ont été rénovées, elles ont été pensées pour vendre des produits et non pas rendre un service (public). Fini le temps où vous donniez la lettre à l’employé qui la pesait et la timbrait : celui-ci vous dirige désormais vers un automate et c’est à vous de faire le travail. Même chose pour les recommandés avec ou sans accusé de réception (comptez 5,33€ minimum avec AR). L’usager du service public fait donc la queue devant le guichet mais aussi devant des machines, tout en passant devant des étagères proposant de multiples portables et des abonnements téléphonique ou internet mirobolants. Car, à l’instar de SFR, Bouygues ou Orange, notre bonne vieille Poste est devenue une banale boutique de téléphonie mobile.

.

.

S’il y a la queue à la Poste, c’est que les autres guichets sont dédiés à cette offre téléphonie mobile/internet et aux « pros » : en général, l’employé s’y ennuie ou bien il n’y a personne. Peut-être que les « pros » doutent de l’efficacité du service public à la française et quand on peut commander sa « box » par internet, aller au guichet n’a pas d’intérêt.

On fait aussi la queue devant le guichet dédié aux services financiers. Car la Poste, c’est également une banque proposant des produits bancaires et des assurances.

L’inévitable figure marketing de la diversité et sa choucroute capillaire

.

Bref, la Poste et ses agences, c’est un peu tout et n’importe quoi. C’est (encore) l’histoire d’un service public se transformant peu à peu en banale société commerciale : dans 20 ans, on y vendra peut-être des kebabs et des aspirateurs. Ou bien, comme dans les pays scandinaves, la grande distribution prendra le relais pour s’occuper de notre courrier.

Si encore le service était efficace…

Ne parlons pas du personnel, plus ou moins aimable, plus ou moins compétent où les anciens à l’allure de fonctionnaires syndiqués Cgt côtoient les petits jeunes de la diversité, devenus employés de droit privé. Le tout dans une ambiance débraillée de je-m’en-foutisme absolu.

.

Mais le gros problème à la Poste, c’est la distribution du courrier et la livraison de colis. De la carte postale mettant une semaine pour un Brest-Nice au facteur fatigué qui ne sonne pas pour un recommandé, du colis abîmé à celui qui n’arrive pas, on sent comme une réelle détérioration du service.

Qui n’a jamais eu, dans sa boîte, le petit papier invitant, pour cause « d’absence », à chercher, le lendemain et à l’agence, le colis ou la lettre en recommandé ? Pourtant vous étiez chez vous mais, par paresse ou manque de temps, le facteur n’a jamais sonné. Qui n’a jamais eu la réponse nonchalante de la Poste niant toute responsabilité dans la disparition d’un colis et affirmant, après enquête, que « l’employé certifie avoir livré le produit dans votre boîte aux lettres » ?

.

Alors évidemment, quand on commande chez Amazon et que l’on reçoit, sans faille, les colis en bon état et le lendemain, on est comme Pierre Cassen et sa matinée aux urgences privées, on a tendance à délaisser le service public. Reste que les livreurs de chez Amazon ont souvent des têtes de djihadistes patibulaires, mais ça, c’est un autre problème…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “+10% pour le timbre : l’État organise-t-il la disparition de la poste ?

  1. AvatarChristian Jour

    (Le Premier ministre annonçait, il y a peu, un gain de pouvoir d’achat de 850€ par ménage en 2019) alors ça c’est du flan et avarié en plus car on a de plus en plus de difficulté à finir les fins de mois.
    Le coup du papier genre vous étiez pas là prière de venir chercher votre colis au dépôt , alors ça aussi je connais, quand ce n’es pas une personne de l’autre bout de la ville qui m’appelle pour me dire qu’elle avait mon colis,(normal on a les mêmes numéros elle de sa maison moi de mon apparte, mais c’est tout les rues ne correspondent pas. Et puis les facteurs de la diversité sont de plus en plus nombreux et je me demande si ils savent seulement lire; ouais c’est maintenant du n’importe quoi et essayez de faire rentrer votre enfants à la poste, c’est impossible, priorité aux CPF. Marre de tout ces cons collabos compris.

    1. AvatarHellen

      @Christian Jour…
      Mais c’est partout pareil, il n’y a pas qu’à la Poste qu’ils embauchent de plus en plus de CPF, c’est partout dans toute la fonction publique…
      La Police, Gendarmerie et l’Armée…
      Ce sont de plus en plus de CPF qui sont embauchés, pour massacrer les Français et non pour les défendre…
      Mais les Français ont toujours aimés s’illusionner, alors, avant que tout le monde comprenne la réalité de ce qui se passe, il n’y aura plus personne…

      Je le dis souvent, mais de toute façon, ça n’émeut personne, à croire que les gens, tout compte fait seront content de crever comme, il y a 3 ans le prêtre égorgé dans son église…!

      Dans ce pays, on préfère les mensonges à la réalité…!!!

  2. AvatarMachinchose

    «  »L’inévitable figure marketing de la diversité et sa choucroute capillaire » »

    😆

    en restant dans le même domaine ils ne se rendent même plus compte a quel point ça peut horripiler les vrais Français

    «  » » » » » » » » » » » » » » » » » »Qui n’a jamais eu, dans sa boîte, le petit papier invitant, pour cause « d’absence », à chercher, le lendemain et à l’agence, le colis ou la lettre en recommandé ? Pourtant vous étiez chez vous mais, par paresse ou manque de temps, le facteur n’a jamais sonné. «  » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » » »

    ça alors !! je croyais etre le seul de l’ immeuble ou j’ habite !! a qui ce genre de blague arrivait !!
    alors il y en aurait des milliers dans mon cas a travers la France ??
    incroyable!!

    il y a aussi le courrier a envoyer a l’ adresse de vacances en été: nous partons deux mois, et demandons a la Poste de faire suivre le courrier a notre nouvelle adresse transitoire; pas de problème, il faut prévenir dix jours a l’ avance de la mise en service, prix: 40 euros

    on arrive a notre nouvelle adresse et on reçoit un courrier genre lettre type de la Poste qui declare que c’ est un test pour savoir si on reçoit bien le courrier a notre nouvelle adresse! sympa !
    sauf que dix jours plus tard, plus rien !! je téléphone a notre voisine a qui (prudent j’ avais laissé la clé de la boite aux lettres ainsi que des « enveloppes de reexpédition » au cas ou…
    bien m’ en a pris
    6 lettres etaient distribuées dans la boite !!!!!!!!
    dont des factures EDF et autres
    les EDF et autres gaz ne se gênant pas pour te « verbaliser » en cas de retatrd de paiement

    J’ ai gardé les enveloppes et fin septembre j’ irais me faire dedommager

    …..en faisant la queue a la Poste !

    pareil avec les assurances, chez AXA, j’ envoie une declaration…plus de nouvelle, je relance par phone, réponse d’ un « conseillère » issue de la diversité nommée Sonia, « nous avons perdu votre declaration, merci de nous en adresser une copie »

    fabuleux!! et en prime ladite Sonia me parlairt a une vitesse de mitrailleuse! je ne comprenais rien a sa diction!!
    un mien parent m’ expliquait qu il fallait bien embaucher tous ces « bacheliers » niveau BEPC (a peine ! ) , histoire de trafiquer les chiffres du chomage, et que la diversité fournissait le gros des troupes
    pas assez costauds pour se lancer dans les etudes supérieures ou universitaires, la plupart de ces « bacheliers » sont embauchés par les grosses institutions nationales et servent finalement a ………..pas grand chose !!

    il y a quanrante cinq ans, un mien cousin , bachelier, et disposant d’ une licence d’ histoire etait embauché comme commandant de police urbaine (il etait facho et l’ est toujours 😆 )

    aujourd’ hui on fait de ces « bacheliers »des » conseillers » !!

    je repense au Certificat d’ études primaires de ma mère qui tronait sous cadre de 40cms par 30 cms , sous verre? dans la salle a manger…………. qu elle avait du passer en en 1930 et qui faisait d’ elle une institutrice …..autres temps autres mérites !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      « Il y a aussi le courrier a envoyer a l’ adresse de vacances en été: nous partons deux mois […] il faut prévenir dix jours a l’ avance de la mise en service, prix: 40 euros […] sauf que dix jours plus tard, plus rien !! « 

      Effectivement, c’est un « service » de plus en plus onéreux et de moins en moins efficace.

      Il y a quelques années, la réexpédition temporaire coûtait 21€ (chaque année, le prix augmente) jusqu’à un mois et nous recevions quasiment journellement le courrier.

      Maintenant, le « service » coûte 26€ et la dernière fois que nous l’avions utilisé, le courrier arrivait tous les 5 jours par paquet… et bien sûr, au retour, nous retrouvions des lettres non réexpédiées, restées dans la boîte plus de deux semaines.

      Et les lettres et colis adressés à d’autres… je ne les compte plus.

  3. Avatardurandurand

    Elle est belle la discrimination positive instaurée par les gouvernements gauchiasses avec l’aide des saloperies d’assoces collabos , privilégiant la diversité heureuse et enrichissante au détriment des français de souche .qui galèrent de plus en plus pour trouver un emploi .Tout cela finira mal ,très mal ,la corde ne tient plus que par une fibre et quand elle cédera sous la tension gare à vous les collabos , ainsi que les c p f et clandestins vous allez connaître la colère d’un peuple que vous ne respectez pas , tant pis pour vous !

    1. AvatarHellen

      @durandurand
      J’aimerai tellement que ce soit vrai, car j’avoue à force de voir les Français ne pas réagir devant tout ce qui se passe contre nous, je fini par ne plus y croire…
      Puissiez-vous dire vrai, et vite…!!!
      Nous avons trop attendu, et plus le temps passe, plus ils sont nombreux et ils sont partout…

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Dans certaines villes, on peut remarquer la raréfaction des boîtes postales voire leur suppression »

    Alors j’avais eu une fois une explication car une grande ville près de chez moi avait retiré la grande boite aux lettres à la Poste Centrale de la ville qui faisait partie du patrimoine tant elle était là depuis des lustres : il parait qu’il y avait des petites plaisantins qui jetaient n’importe quoi dedans (voire dangereux) et c’est pour éviter cela qu’ils l’auraient enlevée.

    Il y avait pourtant même une levée très tardive (22 h je crois) pour les retardataires. Et dans les années 60 il y avait deux distributions de courrier en ville par jour et le facteur n’avait qu’un vélo simple (je le revois encore avec sa sacoche). Il est vrai que parfois il se faisait offrir un petit « coup » pour la route…

    On avait l’habitude de ce modus vivendi, eh bien, tout a disparu.

    Mais tous les services publics disparaissent, on dirait même que l’on ne sait plus ce que c’est : Mairies où il faut faire des kms pour une simple carte d’identité ou un passeport car la vôtre (ville de 5000 habitants quand même) ne le fait plus, que dire des Impôts qui vous laissent faire vos propres tirages de papier…. pour faire des économies de papier… bizarre…Si vous n’avez pas de fax ce qui est courant quand on ne travaille plus et ce n’est pas obligatoire… cela ne les effleure même pas.
    Partout c’est la même chose, Mutuelles, administrations diverses, etc… plus de papier mais c’est à vous de payer les photocopies.

    SNCF le clou, l’autre jour j’ai voulu avoir les nouveaux horaires d’été juste deux jours avant mon départ puisqu’ils changeait ce jour-là pour anticiper mon voyage. L’on m’a répondu qu’ils les avaient mais ne pouvaient les mettre dans le présentoir que le jour J du changement d’horaires….. La raison ? Les gens ne sauraient pas lire et donc viendraient « râler » au guichet pour rien avec des horaires qui ne seraient pas exacts, restant sur les anciens. Bref, heureusement que moi j’ai internet sinon, j’imagine ceux qui n’ont rien obligés de partir le jour J de leur voyage à l’aveuglette…..

    Poubelles aussi j’en avais parlé : depuis que l’on va soi-même à la déchetterie qu’il n’y a plus d’encombrants (quand on a un buffet à jeter avec une petite voiture et des minuscules petits bras et personne pour vous aider… impossible), ni de ramassage de déchets verts, que l’on fait soi-même le tri.. on paie de plus en plus cher (200 euros par an pour une personne seule avec un ramassage à domicile seulement tous les 15 jours) et à cela se rajoute le prix du carburant pour vous y rendre !

    Pour le ramassage certains se sont plaints, on leur a augmenté la redevance pour avoir un ramassage par semaine. Je crois que les Elus font ce qu’ils veulent, c’est à Lyon où il y a eu des plaintes d’usagers qui ont obtenu le remboursement de leur taxe ordures ménagères sur trois ans (jurisprudence qui je l’espère fera des petits).

    Le comble à la déchetterie, si vous avez quelque chose de lourd à porter en tant que femme, on ne vous aide pas car l’homme préposé aux tris (des gens issus des parcours de l’Insertion) n’aurait pas le droit à cause des accidents qu’il pourrait lui avoir et, avec de gros muscles, vous regarde sans état d’âme, vous petite femme, oeuvrer soufflant et manquant de tomber avec votre objet dans la benne à ordure (témoignage). Quand on ne se moque pas de vous si vous faites une remarque… Parfois adossé au mur avec un petit café à la main papotant avec un collègue (beaucoup de diversités là aussi mais je dois dire que ce serait les plus sympas).

    EN RESUME : plus on fait les choses soi-même, moins il y a de services (dont Publics), plus on paye.
    Là la Poste a moins de courriers à distribuer, donc moins de services à rendre, donc il nous faut payer… le comble.

    C’est le monde à l’envers comme partout en France !

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Merci pour ce témoignage.

      On pourrait aborder, également, la politique du chiffre dans la gendarmerie, la police, les douanes… Dresser le plus de PV plutôt que de traquer la racaille…

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Tout à fait, la politique du « chiffres ».

        Autre exemple, j’ai lu un article (Capital, je crois) qui disait que les médecins généralistes auraient perçu de la Sécurité Sociale une prime de 5000 euros (la moitié de ma retraite annuelle…. ) s’ils n’avaient pas prescrit trop d’antibiotiques (un « chiffre » plafond à ne pas dépasser je suppose), trop d’arrêts de travail et avaient fait de la prévention…

        Le problème des urgences a peut-être un peu un lien là aussi, avec des rendez-vous impossibles avec un généraliste quand on est malade car il n’y a plus de place sur le carnet de rendez-vous et qu’en plus, le lendemain c’est mercredi ou jeudi et qu’il ne consulte pas, et ne se déplace plus pour des visites à domicile.

    2. AvatarJoël

      EN RÉSUMÉ : plus on fait les choses soi-même, plus l’état compense le manque à gagner par de nouvelles taxes.
      Et c’est valable dans tous les domaines sans exception.

      Juste un exemple : la taxe GEMAPI pour les inondations.
      A part lors de gros orages, ma ville n’a jamais été inondée. Mais avec les communautés de communes, des villages alentours traversés par des ruisseaux sont régulièrement inondés.
      Hé ben, je paye pour eux.

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        Oui cela ne m’étonne pas, les seules réponses c’est « payer » pour résoudre « leurs » problèmes. Je crois qu’il y aurait vraiment nécessité de remettre beaucoup de choses à plat.

Comments are closed.