Aussi barjots que Raël et sa secte : les siphonnés de l’écologie comme Aurélien Barrau


Aussi barjots que Raël et sa secte  : les siphonnés de l’écologie comme Aurélien Barrau

Illustration : l’astrophysicien écolo-apocalyptique Aurélien Barrau nous prédit bientôt « la fin du monde ».

.

Bon, à la base, j’étais plutôt écolo : je ne jette jamais un papier, je trie mes déchets et je ne balance pas mes mégots par terre puisque je ne fume pas.

Bien sûr, je possède un diesel car il me fallait un fourgon pour transporter famille, chiens, valises et il n’existe pas de van électrique/hybride à moins de 20 000€. Je n’ai pas les moyens des bobo-écolos, moi !

Aujourd’hui, j’apprends que, propriétaires d’engins thermiques, d’enfants et d’animaux de tout poil, nous sommes, tous, potentiellement, des criminels de guerre. Et c’est Aurélien Barrau, une sorte de professeur Nimbus des Alpes; qui invente un nouveau concept : le génocide de masse indirect à-postériori à condamnation rétroactive.

.

Astrophysicien au CNRS, la figure de proue écologiste alerte sur la « fin du monde », inévitable sans une redéfinition urgente de l’idée même du progrès.

[…] la question de l’avenir sur la Terre, du monde qu’on veut, ce n’est pas une question scientifique, c’est une question politique. Ce n’est pas aux experts d’en décider, mais à nous en tant que citoyens […] En se comportant comme on le fait en ce moment, même avec une énergie propre, on continuerait à dévaster la nature. Il ne faut surtout pas croire que la catastrophe mondiale actuelle peut trouver une réponse purement scientifique.

Quel est votre regard sur les scénarios du Giec ?

Les conclusions sont catastrophiques et chaque fois qu’elles sont révisées, c’est dans le sens d’une aggravation. C’est toujours pire que ce que l’on croyait. Mes collègues spécialistes de la question sont désespérés. Ils se trouvent dans la position d’un humanitaire qui découvre un crime de guerre et qui se dit que, maintenant que le monde entier est au courant, cela va forcément cesser. Aujourd’hui, tout le monde sait qu’il y a un réchauffement climatique. Les climatosceptiques sont devenus des marginaux. Plus personne de normalement cérébré ne doute de la catastrophe.

[…] mon discours n’est pas catastrophiste, il est lucide. En revanche, dire que la sixième extinction massive est en cours et que nous faisons face à un risque existentiel majeur relève du factuel : c’est le discours de l’Onu, qui est pourtant prudente. Nous avons perdu 60 % des populations animales sauvages depuis 1970. Il est donc grand temps de commencer à paniquer ! […] Dire que l’écologie panique les opinions publiques, c’est dire n’importe quoi. Ce qui les panique, c’est qu’on baisse de 10 kilomètres/heure la vitesse sur les routes ! Là, tout le monde réagit, c’est l’indignation ! La disparition de la vie, elle, n’émeut presque personne. Les gens sont, hélas, très cool avec ça.

 

[…] Aujourd’hui, le scénario le plus réaliste est la frange haute, avec 3 à 5 degrés en plus […] Il ne s’agit pas de dire que toute technologie est nocive. A titre personnel, je suis ravi que les chirurgiens fassent appel à de la haute technologie quand j’ai un problème de santé. J’ai un ordinateur et un téléphone récents. Mais nous avons basculé dans l’hubris technologique. Franchement, est-il indispensable de développer la 5G ?

Vous prônez la « décroissance matérielle ». N’est-ce pas un luxe de riches de dire « on arrête là », en privant les pays pauvres de la chance d’arriver à notre niveau de consommation ?

Mais le point que vous soulevez est important : il est certain qu’il y a beaucoup de pays dans le monde où le confort matériel de base n’est pas atteint. Même en France, on a vu qu’il y a 3 000 SDF qui meurent par an dans nos rues. Ces gens-là, ils ne vont pas se contenter d’amour et de musique. Je n’ai pas de solution miracle, hormis ce truc tout bête qu’on appelle le partage.

.

Quelles seraient, selon vous, les mesures essentielles à prendre ?

[…] il y a un domaine qui me tient à cœur : l’alimentation. Avec un collègue universitaire de Grenoble qui est tout sauf un fanatique, nous avons proposé un lundi sans viande. Une journée par semaine. Ça a suscité une forte indignation, car c’était considéré comme une atteinte à nos libertés fondamentales… Si peu, c’est déjà beaucoup trop. On sait que la consommation carnée pose énormément de problèmes éthiques (100 milliards d’animaux terrestres tués chaque année dans des conditions épouvantables), de santé (en migrant vers une alimentation à base de végétaux, la mortalité humaine chuterait de 6 à 10 %), mais aussi d’écologie, puisque l’industrie de la viande est plus polluante à l’échelle mondiale que celle des transports. Cela dit, on m’a rapporté qu’à la COP24 de la viande était proposée à tous les repas. Des gens se réunissent pour sauver le monde, viennent en avion et consomment le truc le plus polluant ! On ne va pas y arriver, je crois.

.

Vous préconisez de devenir végétarien [et] de ne plus prendre d’avion […] L’avion est devenu la cible des écologistes. Ce moyen de transport n’a-t-il pas aussi favorisé le cosmopolitisme et les échanges ?

Je suis d’accord avec vous. Mes étudiants sont très nombreux à dire qu’ils veulent découvrir l’altérité à l’étranger. Bravo, mais c’est du pipeau ! Le plupart du temps, on va se retrouver au bout du monde dans les mêmes quartiers bobos […] Culturellement, il faut qu’on réapprenne à voir la beauté de l’ici. Un exemple tout bête, ce sont les insectes. On s’en fout, on les écrase, on les méprise […] L’idée de limiter le transport aérien en France me semble bonne. Ce n’est pas raisonnable de prendre l’avion pour 500 kilomètres. J’espère que ça ne passera pas par une interdiction, c’est toujours mieux d’éviter de passer par la loi. 

.

Le réchauffement climatique est un sujet politiquement très polarisé. A gauche, des activistes comme Naomi Klein veulent l’utiliser pour mettre un terme au capitalisme. A droite, on aura plus tendance à douter des effets du réchauffement…

Vous avez raison. Je suis d’ailleurs moi-même en pleine contradiction. D’un point de vue stratégique, je crois qu’il faudrait dépolitiser le sujet. Si on associe le climat à une vision très à gauche, on ne fera rien, car le Grand Soir, cela fait des siècles que certains l’attendent et il n’est toujours pas là ! Mais, en même temps, je pense qu’une écologie capitaliste n’est pas possible tant que la croissance est le but en soi […] Personne ne veut du communisme passé, qui a évidemment échoué dans son déploiement historique. D’ailleurs, en plus des drames humains, l’URSS était un gros pollueur […] Finalement, il n’y a peut-être pas de solution.

 

https://www.lepoint.fr/societe/aurelien-barrau-si-on-associe-le-climat-a-une-vision-tres-a-gauche-on-ne-fera-rien-17-06-2019-2319278_23.php

Suite…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




28 thoughts on “Aussi barjots que Raël et sa secte : les siphonnés de l’écologie comme Aurélien Barrau

  1. AvatarSpock

    Je crois qu’il faut faire ici un effort particulier de décryptage… j’en ai éprouvé le besoin car je connais Aurélien Barrau par ses cours et conférences, où il apparaît brillantissime et très pédagogique: bref un astrophysicien de haut vol… je me suis donc demandé comment il était impliqué dans ces histoires militantes de climat…
    Et donc en réalité il transforme habilement le peu de convictions qu’il a sur l’origine anthropique du réchauffement en croisade contre la sous évaluation de ce réchauffement et en discours écologiste maximaliste et décroissant… il veut donc imposer une nouvelle manière de vivre, le réchauffement n’est qu’un prétexte, tout d’ailleurs comme ses collègues – de fait – réchauffistes.
    De fait les climato-realistes – dont je suis – peuvent éventuellement sous-estimer la valeur du réchauffement, car on nous la présente comme anthropique, ce qui provoque un certain rejet… cette valeur est discutable, et la discussion n’est possible que si l’on ne parle que du phénomène en lui-même et non du couple forcé activité humaine/phénomène.
    Alors en résumé Aurélien Barrau a des convictions maximalistes qui lui appartiennent et il trouve dans la mauvaise prise en compte -selon lui- de mesures physiques par nous tous un prétexte utile à fonder son argumentation…

    1. François des GrouxFrançois des Groux Post author

      Peut-être est-il bon professeur, bon pédagogue dans son domaine. Peut-être suis-je trop remonté contre le message « dépêchez-vous, c’est la fin du monde. Vous êtes des criminels si vous continuez à vivre ainsi ».

      Mais plutôt que d’inventer des « lundis sans viande », j’aurais voulu une dénonciation de la mal-bouffe, du boeuf que l’on fera venir du Canada (CETA) ou du scandale de la viande halal.

      On nous dit « soyez mobile » mais – en même temps- il faut restreindre l’usage de la voiture et limiter le transport aérien. Je fais comment pour voir ma famille qui habite à 700 km (pas de ligne de train directe) ou ma belle-famille à 4000km ?

      A l’époque de Waechter, j’avais réellement la fibre écologique, j’étais bénévole pour la LPO dans ses réserves (ex : marais d’Yves). Les écolos « pastèque » me font actuellement horreur.

      Mais je réalise que c’est un sujet qui demanderait, effectivement, un article beaucoup plus fouillé et argumenté.

      1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

        @ François des Groux
        Tout à fait en phase avec votre analyse.
        Les idéologies obscurcissent l’esprit et les diplômes remplissent le cerveau sans ouvrir l’intelligence du cœur, on en a ainsi plein d’exemples autour de nous.
        Émettre une idée c’est déjà avoir l’intention de la concrétiser en la répandant dans l’esprit des crédules au lieu de s’attaquer aux vrais problèmes : CETA, MERCOSUR, et que sais-je d’autre encore.
        Aussi brillant qu’il puisse paraître par son charisme de professeur de chaire et de conférencier, Aurélien Barrau est soit un imposteur qui va dans le sens du politiquement correct, soit une armure vide de toute substance qui ne sait pas réfléchir ; dans les deux cas, il profite de sa notoriété pour tenter d’influencer le cours de l’histoire escrologique et nous imposer son point de vue à travers des politiciens qui pourront le prendre au mot, ce qui peut s’avérer dangereux pour notre mode de vie.

  2. AvatarCeltilos

    ce type est un malade mental, comme les musulmans il croit a des fadaises inventées par des escrocs payés pour répandre la peur parmi les « ignorants », mais pauvre malade des réchauffements la terre en a connu beaucoup plus que tu a changé de couches. le réchauffement climatique est une imposture pour nous tirer encore plus de fric. tout comme le giec est un ramassis de salopards payer par certaines officines pour appuyer des thèses catastrophiques profitables financièrement a certains lobbys…

    en tout cas ce pauvre types confirme le fait que l’on peut être tres instruit et un co heu abrutis parfait

  3. AvatarAnonyme

    Aurélien Barrau: « en migrant vers une alimentation à base de végétaux, la mortalité humaine chuterait de 6 à 10 % »

    Ces statistiques sont des inventions facilement démontables par à commencer le régime méditerranéen omnivore qui fait des centenaires. Les japonais centenaires aussi mangent des poissons. Par contre, d’après Philippe Wallon, psychiatre, les moines asiatiques végétariens font pas long feu et meurent jeunes d’épuisement.

    Le mental d’Aurélien Barrau est-il épuisé? Ce grand génie ne dit rien des milliards d’items alimentaires ultra raffinés, dénaturés, chimifiés et sur-emballés avec des matériaux ultra polluants qui sont vendus tous les jours par tous les supermarchés et qui empoisonnent les consommateurs et polluent l’environnement de façon extrême. Il ne dit rien non plus des matériaux du bâtiment ni des jouets dérivés qui contiennent des poisons extrêmes pour l’homme et l’environnement. Voilà déjà deux domaines réellement importants qu’il ne montre pas du doigt et ainsi il participe à la chute de millions de gens et de l’environnement qui en sont victimes par ignorance.

    La viande et le poisson sains ne tuent personne. L’humain a besoin de protéines et d’eau saines en abondance. Un hawaïen mangeur de viande et de poisson qui se baigne toute la journée est l’humain le plus heureux.

    Quand je vois ce bonhomme Aurélien Barrau, je m’amuse à me demander si en écolo primaire il rationne l’eau comme il rationne la viande et s »il a les cheveux sales. Quel bonheur vit-il avec les cheveux sales? Il n’a pas compris que l’humain est composé d’eau à 70% et que le bonheur c’est l’accès à l’eau comme aux protéines en abondance. C’est ce qu’il y a autour de néfaste qu’il faut veiller à nommer pour éduquer et transformer afin justement que l’humain ait les protéines et l’eau en abondance.

  4. Avatardurandurand

    Et au fait, tu ne dis rien sur tous les herbicides et pesticides produits par les firmes chimiques mondialistes qui détruisent la faune et la flore , hein hurluberlu cradingue (coupe toi les cheveux ) si ça permet à ton cerveau de s’aérer ! tu fumes sec coco .

    1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

      A propos de pesticides, ce sont nos élus pourris eux-mêmes qui ont osé voter, il y a quelques années, une loi interdisant de donner la recette naturelle du purin d’orties suivant qu’il est utilisé comme insecticide ou comme engrais. Certains lobbies les ont achetés, c’est évident.

        1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

          Merci pour ce lien. Les méfaits des industriels de la pharmacie ne datent pas de notre époque. En 1941, le Maréchal Pétain avait déjà supprimé le diplôme d’herboriste, les diplômés faisant un tort aux pharmaciens. Jamais rétabli depuis.
          L’intérêt des fabriquants de médicaments étant que nous soyons tous consommateurs donc tous malades, ces industriels ne commercialisent pas les médicaments efficaces … Pour que nous soyons bien soignés, il faut nationaliser toute l’industrie pharmaceutique: avec des employés et dirigeants fonctionnaires dont les revenus ne dépendent pas du chiffre d’affaire, on pourrait espérer plus d’honnêteté. Et la Sécu s’y retrouverait.

      1. AvatarJoël

        Et quand un « petit » mais homme de terrain trouve une solution viable, tout le monde lui met des bâtons dans les roues y compris les instances gouvernementales. Les écolos de la politique, eux, sont aux abonnés absents :

        l existe pourtant des solutions alternatives, comme celles de l’entreprise Osmobio. Mais elle n’arrive à pas obtenir l’autorisation de vente de la part de l’administration française.

        https://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/cotes-d-armor/osmobio-le-desherbant-breton-attend-toujours-l-autorisation-d-etre-commercialise-759281.html

        C’était en 2015 et cela faisait 3 ans qu’il attendait l’autorisation de mise sur le marché. Ben il attend encore aujourd’hui.

  5. romulusromulus

    Et alors, ou est ce que son discours pèche vraiment? Parce que c’est un bobo? Monsieur Des Groux vous ne démontrez rien. Ou serait l’utilité pour tout un chacun de posséder une piscine individuelle (de l’ordre donc de quatre ou cinq milliards d’unités) si ce n’est d’enrichir les marchands et actionnaires ou de détruire des pans entier de nature, sans compter les déchets. Multipliez le tout en objets et services pour accéder à la vie bourgeoise qui nous est vendue, et c’en est finie de la vie, à commencer par culturelle locale. Bien sur on peut discuter de la politisation ou non de l’écologie (quel poids collectif sans la politique?), de l’accueil ou non des migrants ( quelle utilité réelle de les accueillir en les déculturant ou sans les obliger à s’assimiler?) mais le fonds est là, exprimé.

    1. AvatarAnonyme

      Romulus: « de l’accueil ou non des migrants ( quelle utilité réelle de les accueillir en les déculturant ou sans les obliger à s’assimiler?) »

      Est-ce un sujet du bac pondu par des pro-migrants qui veulent culpabiliser les élèves sur la « déculturation », « l’utilité réelle », « les obliger »? L’élève qui répond « qu’ils restent tous dans leurs pays d’origine, se convertissent tous au judaïsme, rebaptisent leurs pays Israël 1, 2, 3 etc et prospèrent. » aura 0?

  6. AvatarChristian Jour

    Ouais un soixante hui-tard de plus et écolo par dessus le marché, comme il y en a beaucoup en ce moment (c’est la mode);. le sinistre micron aime tout ces discours prétexte à nous coller de plus en plus de taxes histoire de faire rentrer dans les caisse un peu plus de pognons pour faire venir de parasites.
    Ces mecs sont des parasites au même titre que nos envahisseurs.

  7. AvatarFilouthai

    Je croyais que les nazis avaient perdu la dernière guerre, jusqu’a ce que je lise les idées de ce Monsieur !

  8. AvatarBernards Georges

    Désolé ce grand physicien n’est pas le seul a prédit la fin du monde…les catastrophes mondiales qui se succèdent sont la peuvent que la fin des temps est imminente…vous devez vous convertir au plus vite car seul les disciples de islam survivront a apocalypse…car leur tout puissant dieu reconnaîtra les siens et les épargnera…malheureusement moi le mécréant blasphemateur , anti islam , je ne survivrai .pas ,mais heureux de crever au jugement dernier en suppriment des centaines de ces gros débiles…illuminés de tous bord en commençant par ceux islamisées. Quant a mon trépas je ne craint enfer, il dans le néant il y aura que la paix éternelle , puisque enfer est déjà sur terre ou règne la famine , le mal , la torture ,le massacre d’innocents , la plus part de ce mal commis au nom d’un dégénéré dieu de islam, par ces barbares sous développés disciples. Alors la fin des temps est la bien venue, seul remède pour qu’un monde naisse dans. De vrais valeurs d’amour et de fraternité…

  9. SarisseSarisse

    Bah, son discours maximise un peu celui d’un autre astrophysicien, son aîné le canadien francophone Hubert Reeves.
    Il a l’air un peu allumé certes, mais , a priori, moins inquiétant qu’un enfant autiste Asperger que l’on instrumentalise outrancièrement.

    En revanche dans unecapproche radicalement opposée , nous n’entendons plus le géophysicien ancien ami de Jospin Claude Allègre passé sous un mammouth.

  10. François des GrouxFrançois des Groux Post author

    @ Romulus : je n’ai rien à démontrer parce que ce n’est pas moi l’astrophysicien. Or, il ne m’a pas convaincu, pas plus que la simple citoyenne Greta Thunberg.

    Pourquoi ?

    – Parce que je déteste cette idée millénariste de prochaine « fin du monde » (2030 ? 2042 ? 2100 ?)

    – Parce que je n’aime pas cette radicalisation du discours écolo : imprécations, absence de débat, criminalisation des pensées déviantes (genre « les climato-septiques » sont d’extrême-droite).

    – Parce que le discours des écolos/LREM est idéologique (de gauche) et incohérent : on fait venir Greta Thunberg et le même jour, on signe le CETA; on culpabilise les Occidentaux sans rien dire sur la démographie africaine ou asiatique.

    – Parce que les principaux pollueurs ne sont jamais vraiment visés et culpabilisés, à savoir : la Chine, les Etas-Unis, l’Inde, le Canada, les pétromonarchies. C’est toujours à l’Europe de s’engager et particulièrement à la France de payer.

    Car, pour résumer, ce sont les simples citoyens français comme moi qui paieront en impôts et taxes punitives et emmerdements la pollution des Chinois, sans jamais remédier à quoique ce soit.

    C’est bien joli de prôner la décroissance mais allez dire ça aux Chinois : pourquoi le bien-être matériel, l’envie de consommer, de se développer et de s’enrichir ne serait réservé qu’aux Occidentaux ?

    Derrière tout ce raout sur l’écologie, je suis certain, justement, qu’il y a des intérêts pour relancer l’économie et la consommation en créant une nouvelle « révolution écologique ». Mais, contrairement aux révolutions industrielles, je doute que les Français en bénéficient (ont-ils d’ailleurs bénéficié de la révolution numérique ? les GAFAM sont américains, 80% des serveurs sont aux Etas-Unis…, le matériel est fabriqué en Chine…).

    En résumé : à nous les migrants, les impôts, les emmerdes et la décroissance; aux États-Unis et à la Chine la conquête économique du monde, le pouvoir et la croissance.

  11. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Pas envie de vivre la « non-vie » comme le préconise ce Monsieur car je ne crois pas à ses prescriptions une seule seconde, pourtant je suis quelqu’un qui a de l’éthique et qui respecte la Nature.

    On est actuellement dans un monde très anxiogène, il ne se passe pas un seul jour où l’on ne nous met pas en garde contre quelque chose (je ne cite pas, ce serait trop long). L’angoisse humaine produit de l’énergie négative aussi pourtant puisque nous sommes « électriques » (dans le sens physiologique du terme).

    Que d’argent gaspillé au nom de cette nouvelle ‘religion », cela fait mal au coeur… La plupart oublie (comme dans bien d’autres domaines), de mettre en perspective et contextualiser et ne regardent que le bout de la lorgnette d’où toutes les erreurs et errances in fine.

    Cet article montre l’amateurisme de certains qui nous coûte cher. Ségolène Royal là doit être déçue, heureusement qu’on a pu l’arrêter car elle en voulait plus !

    La France n’est pas un terrain de jeu et d’expérimentations et la pensée poussée à l’extrême donc l’idéologie sur fond de culpabilisation, ça suffit, laissez-nous vivre :

    « Dans l’Orne, la plus grande route solaire du monde vire à la catastrophe »

    https://www.capital.fr/economie-politique/dans-lorne-la-plus-grande-route-solaire-du-monde-vire-a-la-catastrophe-1345546#nlref=75714d9f70d48f2a5b9e83bf30e9fc0c&utm_campaign=20190724&utm_medium=email&utm_source=nl-cap-automobile

  12. ConanConan

    Tous ces « sachants » n’ont jamais trouver à redire sur le gâchis d’énergie et de pollution que représente l’importation de produits fabriqués à des dizaines de milliers de kms, et sur l’explosion démographique de l’Afrique et de l’Inde…
    Années 60, notre petit pays par sa taille, La France, vivait surtout sur son petit marché intérieur et fabriquait pratiquement tout ce dont elle avait besoin. Pratiquement pas de chômage, et l’accès à la propriété pour presque tous les ouvriers ou employés…
    Je ne veux pas soutenir qu’avant c’était forcément mieux, mais nous ne pouvons que constater les effets néfastes de la mondialisation causés notamment par le dumping social et environnemental, ce qui, curieusement n’est jamais dénoncé par nos khmers verts…

  13. gammagamma

    Ce ne sera pas la première fin du monde. Ils nous cassent les pieds ces oiseaux de malheurs. Ok c’est la fin du monde et alors ? Les écolos devraient faire des remontrances à l’astéroïde d’il y a 60 000000 d’années. Zut alors, ils l’ont loupé !

  14. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Quand on voit la tronche d’allumé du bonhomme on a tout compris encore un hystérique de l’écologie qui voudrait bien nous renvoyer dans une grotte et nous obliger a respirer une fois sur deux pour limiter notre production de CO2. Le seul truc c’est que s’il veut nous faire bouffer que des légumes, ça fermente plus et on va péter plus souvent (les herbivores dégagent du méthane non?) donc on va émettre plus de gaz a effet de serre, merde alors!!!

    1. AvatarJoël

      La tronche du bonhomme ferait un parfait ministre ou porte-parole chez macron.
      MDR, on n’est plus à ça près.

      1. Charles Martel 02Charles Martel 02

        Vous avez certainement raison Joël, d’autant plus que ce bozo arriverait bien à inventer des prétexte « écologiques » pour Macron afin que celui-ci nous trouve encore quelques taxes merdiques à nous asséner toujours pour « sauver la planète » bien sûr..

  15. AvatarJoël

    « il n’existe pas de van électrique/hybride à moins de 20 000€ »
    Et qui fait plus de 200 km. Or, jusqu’à présent, recharger sans le nucléaire est une utopie. Premier point.
    Second point : Astrophysicien au CNRS donc subventionné par les mêmes pollueurs, nous, qui provoquons la fin du monde.
    Afin qu’il ne la voit pas arriver, je lui propose le conseil de Coluche : essaye le gaz.

  16. AvatarSpock

    Je partage votre analyse. Il me semble que M.Barrau soit dépassé – on peut le concevoir – par sa connaissance de l’astrophysique. En effet dans ce domaine tout arrive et surtout rien n’est définitif… il « peut » avoir peur pour la Terre, même si on voit bien que tout cela est exagéré à l’excès… bref je souhaitais pas le défendre plus que ça mais j’entrevois ce qu il lui arrive…
    A noter que ce scientifique est un tenant des multivers (univers parallèles), je précise que c est un sujet sérieux et non délirant… mais bon cela peut affecter le mental, et je parle sérieusement…

  17. AvatarHans Müller

    Vu sa tronche il a surtout abusé de la bonne vieille herbe bio…un illuminé de plus a ajouter a ceux qui dirigent .la France a écouter et voir les fringues de certains (e):, a croire qu’ils fumes tous la même herbe….non seulement c’est une honte pour ce pays, mais nous sommes heureux pour les dégénérés dirigeants qui gouvernent la France ils seront les premiers a disparaître neutralisé par leurs pacifiques potes disciples de l’idéologie d’amour qu’ils ont si biens accueilli et intégré dans votre pays.

Comments are closed.