Belgique : de l’expo « l’islam est aussi ma religion » aux coups de gueule d’Emmanuelle Praet sur le burkini


Belgique : de l’expo « l’islam est aussi ma religion » aux coups de gueule d’Emmanuelle Praet sur le burkini

Expo à Bruxelles, 2017. Que ne ferions-nous pas pour ces adorables créatures de marketing ?

.

De l’Internislamisation 2.0

 

Voici l’outil « pédagogique et citoyen » illustré ci-dessus. Pour éviter la mal-pensance, les Bruxellois sont invités à s’aligner sur le slogan « L’islam, c’est AUSSI ma religion ». À chacun sa Révolution cultu(r)elle. Courage courage, ce n’est qu’un long et horrible moment de 2.0 minutes à passer…

 

 

 

 .

Pour une Emmanuelle Prat qui critique vivement le burkiki : « C’est une misogynie religieuse scandaleuse! », combien d’indifférents, combien de dhimmis ? 

Mieux qu’Emmanuel, voici Emmanuelle qui sort ses griffes à 01:25. Et pan dans le bec de Molen-bec ! Âmes pudibondes s’abstenir :

.

Mais elle est très isolée sur les plateaux, elle a même été limogée pour pensée impolitiquement correcte  (1),la résistance télévisuelle belge est minoritaire ! 

.

 

Plus les années passent et plus nos Bécaud et Trenet prennent de la bouteille : ils sont le sel de la terre Francophonie. Quand j’écoute « L’Indifférence », j’établis un lien avec celle des pouvoirs publics et des citoyens. Tout se passe comme si leur collusion tacite était devenue le socle indéboulonnable de l’islam validé institutionnellement.

 

 

De la composition du Parlement bruxellois 2019

 

En Belgique, les européennes du 26 mai 2019 furent couplées aux fédérales et régionales. Un vrai casse-tête (doublé d’un micmac linguistique) où même la Marine ne retrouverait pas ses vedettes côtières. Bruxelles dispose de son propre parlement composé de 89 députés. La note 2019 est salée halal : socialos, écolos et libéraux y sont ultra-majoritaires et l’on ne devine même pas l’ombre d’une mini-parcelle de résistance haram. Bruxelles, c’est 25% de musulmans, une clientèle électorale à soigner. N’espérons rien de ce Parlementeur : la passivité des pouvoirs publics couplée à l’indifférence citoyenne fera croître l’islam bruxellois bon an mal an selon les lois de la dynamique cancéreuse des métastases coraniques.

 

De la jeune dynamique jaune

 

J’ai toujours eu le feeling conservateur-libé-râle. Mais des produits comme LR ou le MR (Mouvement Réformateur belge, président Charles Michel le futur président du Conseil européen) ne correspondent plus vraiment aux attentes, y’a pas que les Fiat fraichement sorties d’usine qui souffrent d’obsolescence. L’alternative ? Soit glisser à droite, soit se trouver une planque au fin fond des Ardennes franco-belges pour y vivre comme dans les très regrettées 50s (avec Simca Aronde pour le fun), quitte à honorer à sa manière l’indifférence de Bécaud. Ce n’est pas du ringard nostalgo, je n’étais même pas né mais ces Trente Glorieuses, mmm…

 

Intrinsèquement, la dynamique des Gilets eût donc dû m’effrayer quelque peu. Or, il n’en est rien car ces mini ronds-points sur(ré)voltés sont en quelque sorte le poumon démocratique de la France qui respire, celle qui a encore le culot de descendre en rue. Différence n’est pas stricto sensu antonyme d’indifférence mais je sélectionne tout de même ce terme pour définir le mouvement.

 

Si j’avais une baguette magique, je canaliserais toute cette énergie protestataire à l’encontre de l’islamisation. Il suffirait de lancer un modèle de redingote tricolore en tissu recyclé si ça peut faire clouer le bec à Yannick & Greta. En ce moment, tout ce qu’on demande aux écolos, c’est de fabriquer du silence.

 

Si les Gilets manifestent pour une meilleure répartition des richesses, alors l’Europe entière peut agir de la sorte ! Car que dire des banlieues paupérisées de Naples, Palerme, Bucarest et Sofia ? Pire encore, la bombe à retardement dont on ne parle jamais : Le Caire, 16 millions d’habitants et son héritage du sous-développement économique mahométan : des millions de « bidonvillageois » à qui vous donnerez un gilet jaune non pas pour protester mais pour méditerramer (Je méditerrame, tu méditerrames, dans l’attente d’une validation à l’Acaf’)

 

 

De l’Internationale 2.0

 

Bruxelles est dans de beaux draps ! Et même dans de sales draps vu qu’ils servent à la confection de burkas dans les ateliers clandestins du Triangle (Sentier bruxellois). D’où l’intérêt de créer une Internationale Résistante en y intégrant le non contaminé Groupe de Višegrad : les renforts dénués de scrupules bien-pensants seront les bienvenus. Et de s’inspirer de la dynamique des Jaunes qui eux ont encore des couilles, désolé de cet écart à la Quinzaine du Beau Langage.

 

(1) https://www.rtbf.be/info/belgique/detail_emmanuelle-praet-suspendue-d-antenne-des-elus-mr-et-n-va-denoncent-la-decision-d-rtl?id=10082143 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


9 thoughts on “Belgique : de l’expo « l’islam est aussi ma religion » aux coups de gueule d’Emmanuelle Praet sur le burkini

  1. AvatarPugnacité

    Veules pleutres et dhimmitudes ;telles semblent malheureusement être les caractéristiques du peuple.
    Pauvre France

  2. AvatarChristian Jour

    Foulard, hidjab, burkini, oui c’est leur choix, le choix délibéré de nous emmerder, de nous faire chier parce qu’ils nous haïssent et qu’ils veulent nous imposer leur religion de merde, l’islam pour la conquète de notre pays par leur prophète à la con. N’oublier pas ils ne peuvent pas nous blairer, sinon ils vivraient à la Française, sans leur sac poubelle sur la tronche, ils vivraient comme nous, mangeraient comme nous comme les italiens, les espagnols et tant d’autre immigrés qui ont accepté de vivre comme nous, Mais eux non c’est a nous de vivre comme eux, de ne plus manger de cochon, et de voiler nos femmes et nos filles. Alors là jamais, les connards et les connasses entorchonnées dehors avec vos coutumes du 6 ième siècles, foutez le camps.

    1. AvatarHollender

      Christian,

      Vous prenez des risques, les fourgons avec des hommes en blanc circulent en ce moment pour ramasser ceux et celles qui ne sont pas d’accord avec Mohamerde Micron et tous ses potes noirs et pédés, les imams , les frères musulmans, les gouines, les trans., et toutes ces minorités qui maintenant font la loi chez nous ! ……
      Un groupe des USA avait sorti une chanson dans les années 70…… sur le ramassage des malades mentaux….. Je la retrouve et la mets en ligne. ;-))

  3. Avataralf77

    Bonjour
    Merci pour cette chanson de Gilbert Becaud que l’on entend plus depuis longtemps sur les radios , un grand de la chanson française .
    Bon , je retourne recharger mes cartouches pour mon prochain tir au club (dans le plus pur respect de la loi bien sure)
    bonne soirée

    1. AvatarHollender

      Avez vous essayé d’écouter les  » musiques  » diffusées la nuit entre les infos , les reportages, les entrevues ( pardon  » Interview)… sur FRANCE INFO ?? ce ne sont que des morceaux de bruits anglo saxons et états uniens.

      Le prix  » balais de chiotte  » revient à Rires et chansons. Sont ils Français où travaillent ils déjà pour l’oncle Sam et le fou furieux de la maison blanche ??
      Aucun titre francophone sur cette station radio de merde.

      En revanche , les baveux rappeurs qui veulent égorger nos gamins et nos bébés, ceux qui nous chient dessus , eux, on les entend, c’est de L’ART , ils sont même reçus à l’Elysée par le président des cons sanguinaires qui ont commis un génocide en Algérie………quand cette folie va t elle cesser ??

      Je présente mes condoléances à tous les Français et Françaises qui vont perdre un être cher dans le futur .

  4. AvatarCatherine Terrillon

    Non, l’islam n’a jamais été « notre » religion. Ce n’est pas non plus notre héritage . il y a seulement 50 ans, il n’y avait que très peu de musulmans en France. Un peuple qui s’installe dans un autre pays et qui vit exactement comme chez lui constitue une colonie ou une diaspora. Ils n’ont pas la moindre envie de perdre leurs coutumes et leur identité, ce qui est compréhensible. Mais il faut dire les choses telles qu’elles sont.

Comments are closed.