Forbach : migrants à l’hôtel en centre-ville, un enfer pour les riverains depuis 2 ans


Forbach : migrants à l’hôtel en centre-ville, un enfer pour les riverains depuis 2 ans

En 2017, le maire avait été mis devant le fait accompli : cet hôtel Ibis Budget, en plein cœur de ville de Forbach, avec ses 78 chambres, avait été entièrement réquisitionné par l’Etat afin d’héberger des migrants originaires des Balkans.

 «  Je n’ai pas été informé ni consulté par les services de la préfecture à propos de cette nouvelle réquisition. »

Les enseignes Ibis Accor avaient été enlevées  de la façade du bâtiment.

Dès le départ, la cohabitation a été difficile avec les riverains. Aujourd’hui, des habitants de ce quartier de cœur de ville se disent « à bout de nerfs ». Les résidents de plusieurs copropriétés ont rédigé une pétition.

Nuisances sonores et problème d’insalubrité

Que disent ces propriétaires :

 « De jour comme de nuit, nous endurons des nuisances sonores. Cela s’accentue en période estivale. La chaleur pousse les familles à quitter leur chambre trop petite pour s’installer dans la rue. Nous avons acheté ou loué des appartements de standing pour lesquels nous payons des impôts considérables. Nous aspirons à une certaine qualité de vie que nous n’avons plus depuis deux ans ».

La pétition évoque des problèmes sanitaires dans la rue et l’insalubrité même du bâtiment d’hébergement avec la présence de cafards qui ont d’ailleurs gagné les immeubles mitoyens. Enfin, les riverains parlent d’insécurité ayant poussé certains à déposer des mains courantes au commissariat. Les résidents réclament le déplacement du centre d’accueil pour migrants.

Cris, musique, bagarres, détritus…

Témoignage d’un riverain, Salvatore Cilio, qui habite juste en face de l’entrée de l’ancien hôtel.

 « Notre vie est devenue un enfer. Je n’ai rien contre les migrants mais le centre-ville n’est pas adapté pour les accueillir. » Il y a d’abord le bruit : discussions, cris, musique jusqu’au milieu de la nuit, moteurs de voitures poussés à fond.*

« Je me lève à 5 h du matin pour aller bosser, ce n’est plus possible. J’ai changé toutes mes fenêtres contre ces tapages nocturnes mais je n’arrive pas à dormir », raconte le Forbachois.

Il assure avoir subi des intrusions dans son jardin et dans sa cave. La porte de l’immeuble a été forcée.

« L’avenue est sale avec détritus jetés à terre, des poubelles qui débordent, des bouteilles qui traînent partout », poursuit le quinquagénaire.

Insulté.  Il dénonce de nombreuses marques d’irrespect et d’incivilités. Exaspéré, il a encore appelé la police dimanche alors qu’une bagarre avait éclaté entre demandeurs d’asile.

« La plupart du temps, on nous dit que les patrouilles n’ont pas le temps de passer. Parfois, on refuse nos plaintes. Je l’ai dit à la commissaire. Elle m’a répondu qu’elle allait donner des consignes en notre faveur ».

*[logés à l’hôtel mais ils ont des voitures !]

La crèche mitoyenne cherche à partir.

La mairie envisage de déménager la crèche l’Îlot Trésors qui a été envahie par des cafards. Elle est située en mitoyenneté avec l’ancien Ibis.

Le maire : « Nous cherchons à rompre la contractualisation avec le propriétaire qui est aussi celui de l’hôtel. Nous risquons d’aller en justice car aucun accord amiable n’a été trouvé. »

Conclusion :

-les habitants découvrent ce qu’est la réalité migratoire uniquement quand elle est à leur porte

-pourtant, ils continuent à dire qu’ils n’ont « rien contre les migrants ». Les financer ne leur pose pas de problème : ils trouvent juste qu’ils payent  « des impôts considérables » sans trop s’interroger sur leur affectation. (1500 € la chambre pour un mois, 78 chambres dans le cas de Forbach mais il existe des centaines d’hôtels réquisitionnés en France. Et on ne parle que de l’hébergement !)

-la seule issue de sortie évoquée est le déplacement du centre d’accueil . Loin des yeux (chez d’autres Français) ne leur pose pas de problème. D’ailleurs ces migrants arrivaient de Metz qui en a envoyé un peu partout.

-le maire  clame qu’il n’y est pour rien : ah bon, les socialistes ne sont pour rien dans l’invasion migratoire ?

MORALITE

Français, si nous voulons  éviter l’enfer pour tous, votons en conséquence !

https://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-forbach/2019/07/20/migrants-a-l-ancien-hotel-ibis-les-voisins-a-bout-de-nerfs-a-cause-des-nuisances

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


19 thoughts on “Forbach : migrants à l’hôtel en centre-ville, un enfer pour les riverains depuis 2 ans

  1. AvatarGromago

    Un exemple parmi tant d’autres de la nuisance que pose ces individus qui ‘nont ni les règles ni l’obligation de la vie en société .
    Dans un autre temps on aurait dit : la même éducation .
    Mais là ,on est au delà des mots (maux) .
    Les services Nuisances des commissariats – quant il y a un inspecteur ou commissaire dédié au service des nuisances (sonores,désordre public,insalubrité ) semblent ne plus être concernés par ces problèmes .

    Les immigrés sont un monde à part totalement hors la Loi .
    Quant il y a en un qui fout le boxon,on peut encore le mettre au pas ,mais devant le grand nombre ,il n’y a plus qu’à abandonner le terrain .

    C’est une invasion primitive devant laquelle nous ne sommes ni préparés ni armés .

    Attention,Macron,le ras le bol commence à être général .On ne parle plus que de ça dans les cuisines,les jardins,les rues,les boutiques .
    Tu n’entends pas la rumeur qui gronde ?

    Jusques à quand , Catilina ,abuseras -tu de notre patience ? .

    PS : les riverains doivent inviter le préfet ,le député ,le sénateur de leur département et district à venir passer une journée dans leur immeuble .Une invitation avec du Omar ,ça ne se refuse pas .

  2. Avataroum

    Je n’ai rien contre les migrants mais…
    Bien fait vous avez vote 3 fois pour enmarche!
    En espérant que votre vie devienne un enfer.
    Maintenant c’est chez vous!

  3. AvatarMauricette

    « Notre vie est devenue un enfer. Je n’ai rien contre les migrants … »
    Ben non,on a rien contre les migrants , sinon on serait interdit de parole.
    Il faut tout de suite faire sa petite génuflexion à la bienpensance.

    On imagine qu’un jour ça sera « Je n’ai rien contre les violeurs, hein, mais ça fait quand même trois fois qu’ils violent nos gosses ! On va finir par se plaindre hein ! ».On dirait du Bourvil.
    Sauf que, ça n’est pas vraiment drôle….

    1. AvatarVerdammt

      « Notre vie est devenue un enfer. Je n’ai rien contre les migrants … »

      Oui c est pire qu un suppositoire non glycérine.
      Ce n est qu un début. Pauvre France.

  4. AvatarChristian Jour

    eh oui la merde c’est installer (à cause des collabos) et elle ce répand. ils vivent pire que des bêtes (et encore les bêtes ne font pas ça), et ils nous pourrissent la vie. Aucune tolérance et pourquoi, parce qu’ils ne peuvent pas nous blairer; Ils viennent pour les allocs et dans l’espoir de nous chasser de notre pays, de baiser nos filles et nos femmes et de faire de nous des esclaves. Bref c’est la meute de loups affamés dans la bergeries. Merci les cons de collabos.

    1. AvatarVictoire de Tourtour

      Les collabos sont de redoutables fachos. Pire encore que Mussolini qui s’était auto- proclamé « Bouclier de l’islam ».

  5. AvatarJEAN

    Nous avons voté à 57% pour macron, nous pensions avoir droit à une certaine reconnaissance se disent ces braves gens, si nous avons investi dans des appartements de luxe c’était pour vivre entre gens de bonne compagnie loin de la populace et des cas sociaux, « nous n’avons rien contre les migrants » ( autre version de « nous ne sommes pas raciste » ), vous remarquerez que l’une de ces phrases est obligatoire dans un dialogue, bref ces pauvres riches se retrouvent avec des va-nu-pieds au bas de leur immeuble, c’est dire si la situation est grave, ce gouvernement ne fait plus de distinction entre riches et pauvres mais où allons-nous ?

  6. Laurent PLaurent P

    Faites savoir CONCRÈTEMENT aux riverains de ce nid d’envahisseurs que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le leur envoyer par la poste à leur adresse postale publique dont vous trouverez les liens d’accès tout à la fin de ce commentaire.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/Pxw8Va )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% et la taille d’image 25%.
    Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les trois pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles :
    Imprimer les pages 1 et 2 sur une première feuille recto-verso puis la page 3 sur une deuxième feuille recto seulement.
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans la page restée blanche au dos de la troisième page page (inutile de risquer de potentielles représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes, ces riverains étant déjà en état de pré-dhimmitude).
    La page blanche étant vaste, vous pouvez ajouter un commentaire personnel, ou recopier un commenttaire bien senti parmi les commentaires de ce même article sur le site patriote Fdesouche :
    https://disqus.com/home/discussion/fdesouche-1/forbach_57_les_voisins_a_bout_de_nerfs_a_cause_des_migrants_reloges_a_lhotel_cris_musique_bagarre_de/
    Voilà, faire savoir à des compatriotes comment il faut voter maintenant qu’ils connaissent bien l’enrichissement apporté par les pépites de Chance-Pour-la-France, ça ne coûte qu’un timbre (ou plusieurs selon votre budget et votre motivation à sauver du pré-dhimmi de la dhimmitude qui les guette).
    – Adresses postales publiques des riverains du nid :
    Elles se trouvent tout simplement dans l’annuaire.
    Le riverain nommé permet de trouver le nom de la rue et le n° de son bâtiment :
    https://www.pagesjaunes.fr/particuliers/8K5WRBBC0002
    Connaissant désormais nom de la rue et n° du bâtiment, on peut trouver, toujours grâce à l’annuaire, le nom des autres habitants de ce bâtiment (3 résultats) :
    https://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/recherche?ou=15%20Avenue%20de%20Spicheren%2C%20Forbach
    Et en modifiant le numéro, on trouve les autres riverains de part et d’autre.
    Pour avoir la liste de la totalité des habitants de la rue afin de choisir ceux proches du nid d’envahisseurs, il suffit de n’indiquer AUCUN n° :
    https://www.pagesjaunes.fr/pagesblanches/recherche?ou=Avenue%20de%20Spicheren%2C%20Forbach
    Choisissez un numéro dans la rue et choisissez un riverain au hasard qui-fait-bien-les-choses : un nom alphabétiquement le plus proche du vôtre.

  7. AvatarFomalo

    *[logés à l’hôtel mais ils ont des voitures !].. Excellente petite précision, quoique une « traversée » entre 1500 et 3000 euros vaut bien une voiture sans doute, comme bonus pour la perte (?) de papiers d’identité!.. . Surtout quand les voitures appartiennent comme ici dans l’Hérault aux dealers qui viennent faire leur rodéo, histoire de rappeler où se situe le VRAI marché local qui recrute! Forbach, (12,8% de chômeurs en septembre 2017 ), « Communauté d’agglomération de Forbach Porte de France » à 20 km environ de Sarrebruck.. un des goulots frontaliers de l’Allemagne et de sa générosité en accueil de migrants clandestins ( ici répertoriés des Balkans) vers la France depuis quatre ans.Il n’est pas sûr que les propriétaires de ces résidences aient voté pour le Maqueron, mais plutôt contre Florian Philippot en 2008 et 2014. Les régionales de fin 2015 ont achevé la Lorraine. Maintenant c’est toujours les nommés contre les élus, en l’occurrence la sous préfète Dulamon, née à Alger en 1960 et nommée en 2016 à cette « Porte de France » qui va probablement récupérer les demandeurs d’Asile de Blida qui débordent à Metz! Retour aux frontière urgent!

  8. Avatarcamp11

    « Notre vie est devenue un enfer. Je n’ai rien contre les migrants mais  »

    Si tu n’as rien contre les migrants, manges ta merde, je n’ai aucune compassion pour tes problèmes ..

  9. AvatarJ

    Leur vie devient un enfer mais ils n’ont rien contre les migrants. Ben, bien fait pour leur gueule et j’espère que ça ira de mal en pis pour ces bobos de merde. Y en a marre des pleurnicheurs qui se refusent à ouvrir les yeux. A cause d’eux, tout le monde souffre.

  10. AvatarVictoire de Tourtour

    S’ils n’ont rien contre, c’est qu’ils sont plutôt pour. Alors, qu’ils en profitent bien.

  11. AvatarMichel

    Bonne nouvelle, finalement. Ils on voté macrouille et ils voient le résultat. Qu’ils se démerdent avec leurs problèmes. Aucune compassion pour ces tristes cons !

  12. Avatardenise

    Quand les extrèmes gauche se déplacent en nombre , dans une ville qu’ils n’habitent pas pour mettre le bazar et faire connaitre leur revendication , peut être pourrions nous nous déplacer .. …

    1. Avatardurandurand

      Le problème avec les anti-fa et l’extrême gauche c’est qu’ils agissent en toute impunité , , le moyen d’y remédier c’est d’en chopper quelques uns et leurs mettre la branlée de leur vie, de toute façon cela sera eux avec les allogènes ou nous , sachant que ces dégénérés de gauchiottes comprenant les allogènes décérébrés ne nous feront aucuns cadeaux ,ils le disent à chaque manif qu’ils veulent casser du patriote et du nationaliste, la meilleure défense c’est l’attaque et les réduire à néant des le premier choc frontal . Ainsi soit il !

  13. AvatarBreer

    Dans l’histoire les migrations étaient le fait d’invasions guerrières, afin de s’approprier les territoires, de piller les biens, et absence de morale humaine éliminer ou dominer les populations rencontrées, provoquant évidemment des réactions guerrière violentes en retour…

    Notre époque, voit le phénomène de migration, ou d’installation en France, qui s’il ne se fait pas dans un climat guerrier, et immédiatement violent, importe autant de désordre, et de déstabilisation qui s’accroitra progressivement, jusqu’au point de non retour (sans doute déjà atteint).
    Cette destabilisation (que de nombreux français nient, éludent, ou ignorent),
    vient des origines psycho-ethniques, sociétales, et culturelles qui se sont démultipliées au fils des décennies, des dizaines de pays d’Afrique, du Maghreb, du moyen orient, d’Europe de l’est, des balkans, etc…
    Les langues, les mœurs, les rapports sociaux, les règles de vie, les fonctionnements psychologiques, les rapports hommes femmes et adultes enfants, les habitudes de vie courantes …
    En fait tout ce qu’une population autochtone, met des décennies, voir des siècles à harmoniser pour pouvoir vivre pacifiquement et plus ou moins harmonieusement, se voit être morcelé, sapé, grignoté, dans le déni et l’aveuglement le plus total d’une partie de la population, qui pense que l’humanisme et la beauté de l’humain est de l’accepter et de le favoriser toujours plus. La base des principes moraux qui favorisent ce chaos en cours, est conditionné par des intellectuels et des idéologistes actualisant les faits passés il y a des décennies, voir des siècles dans des argumentations culpabilisantes pour justifier le présent…..

  14. AvatarMoktar

     » Je n’ai rien contre les migrants » Cela démontre de façon extrêmement claire que ceux qui tiennent ces propos sont des pleutres qui n’osent afficher ce qu’ils ressentent; ET si ces veaux n’ont rien contre les migrants: POURQUOI SE PLAIGNENT-ILS?
    C’est à cause de ces poltrons que la France a perdu son âme.
    Autre remarque équivalente: « C’est comme çà »! Rien ne me met plus hors de moi que d’entendre cette phrase de fataliste.
    Voyez donc qu’il est inutile de vouloir faire résonner un peuple de Dihmis avant l’heure.
    En face ils se marrent car ils savent qu’ils ont gagné.
    Quand donc ce peuple de veaux réagira t’il?

Comments are closed.