« Nous harkis … » : réponse amicale à Maxime


« Nous harkis … » : réponse amicale à Maxime

Cher Maxime,

En réponse à votre article :

http://resistancerepublicaine.com/2019/07/20/pendant-que-les-algeriens-fichent-la-pagaille-le-contribuable-paie-pour-les-sevices-infliges-aux-harkis/

Comme vous le savez certainement.

Nous Harkis,nous n’avons jamais rien demandé à personne.

Car nous somme des gens humbles et bien éduqués.

Nous ne brûlons pas de voitures et nous n’avons pas nourris de haine contre nos compatriotes mais néanmoins nous ne sommes pas dupes.

L’ascenseur de la méritocratie n’est jamais descendu pour nous!!!

Il s’arrête afin de donner plus de droit à la racaille qui hait la FRANCE.

(NDLR :Ce n’est pas la méritocratie! Justement,  la France a cessé de vivre sous le régime de la méritocratie pour entrer dans celle de la dictature des minorités.)

Mais qui profite de tous les avantages sociaux bien favorables

Nous nada,l’état peut nous mentir car nous sommes restés humbles dans la misère.
Français,oui mais entièrement à part!!!

Les Gilets Jaunes ont demandé à raison plus de solidarité.

Mais qu’en est-il de cette solidarité à l’égard de ceux qui ont tout mais tout perdu en 1962???

Des hommes de la DBFM et d’autres des vrais Français comme nous les aimons ceux pour qui nous donnerions leur vie!!!

Siècle des Lumières éclairant et éblouissant.

Liberté, Égalité, Fraternité !!!Amour de la FRANCE patrie que nous aimons et chérissons au delà de tout.

J’espère cher Maxime,que vous avez gardé une petite place dans votre cœur.

Vive LA FRANCE,

Servir avec honneur, fidélité et beaucoup de sang versé,le Rouge sur notre beau Drapeau.

En vous saluant, cher Monsieur.

Zio.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Avatar

32 thoughts on “« Nous harkis … » : réponse amicale à Maxime

  1. MaximeMaxime

    @ Zio : mon article ne contenait vraiment AUCUNE critique à l’égard des harkis, soyez rassuré.
    D’ailleurs, la conclusion était sur ce point parfaitement claire, si jamais le reste l’était moins.
    Soyez assuré de ma totale considération.

  2. AvatarSuzanne94

    Cher Monsieur à vous qui me lirez, nous Français, pour beaucoup, nous ne sommes pas dupes non plus, nous savons pour les anciennes générations pas celles de maintenant, ce qui s’est passé en Algérie, vos efforts n’ont pas été gratifiés à leur juste valeur, nous voyons une jeunesse Algérienne qui casse, brûle, pille, tabasse lors de festivités, si nous Français nous osions faire le dixième en Algérie, nous serions en prison!!!!Heureusement, dieu merci, il existe dans ce peuple Algérien des personnes comme beaucoup d’entre vous qui aime la France, c’est ce qui me conforte un peu!!!! Je vais vous dire par expérience que tout se paie dans la vie, tout, ceux qui déversent leur haine sur notre pays et notre peuple, un jour, le paieront! merci à vous pour ce très beau message adressé à Maxime.Je terminerai ceci en disant à ces Algériens haineux qu’ils ne connaissent vraiment pas l’histoire de leur propre pays, qu’ils lisent le très beau livre de Tidiane N’Daiye « le génocide voilé », là, je pense qu’ils comprendront.Un grand merci à vous Zio

  3. conanconan

    Bravo à Maxime d’avoir « osé » son article sur les valeureux Harkis que nous avons désarmés et livrés aux égorgeurs alors que cette guerre était gagnée !!… Il est là le crime contre l’humanité, inculte macron !
    Ce drame aurait mérité la constitution d’une commission d’enquête, notre responsabilité directe est indiscutable ! 19 Mars, jour de honte !
    Tout ceci est complètement occulté, comme l’abandon de centaines de soldats français aux mains de l’ALN, le rôle de katz dans le massacre des oranais etc…..
    Merci à Zio de nous avoir rejoint sur RR et pensées amicales. Son message m’a beaucoup ému.

    1. MaximeMaxime

      Merci Conan, je me suis contenté de commenter une décision de justice en ce qui concerne les aspects historiques puisqu’à cette époque, mes propres parents ne tenaient pas encore debout avec assurance…
      Je crois que M. Zio regrettait le fait que mon texte puisse paraître stigmatiser les Algériens en France, cependant à mon avis un habitant de l’ancien département ayant émigré en France par choix de la France contre le nouvel Etat algérien n’aurait pas klaxonné à des heures nocturnes dans les rues de notre pays le soir de la victoire de l’équipe de foot, donc pour moi il n’y avait vraiment aucune confusion entre les uns et les autres.

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Cher Zio je me joins à tous ceux qui savent combien vous, Harkis, avez été traités d’une manière inqualifiable par la France. Oui, s’il y a eu crime contre l’humanité de la part de la France c’est bien envers vous les Harkis qui avez toujours été fidèle et avez versé le sang pour ce pays qui vous a méprisé honteusement et qui aujourd’hui baisse piteusement le froc devant ces algériens qui le détestent et le dévastent à chaque occasion.

    Soyez assuré de tout mon respect.

  5. AvatarStéphane

    Cher Zio,
    Je comprends votre propos, mais ce n’est pas un problème propre aux Harkis.
    Il existe dans toutes les régions de France une frange de population humble et disciplinée qui ne demande qu’à vivre de son travail.
    Malheureusement ces personnes n’ont pas trouvé ou ne trouveront jamais les portes d’un ascenseur social.
    Cela ne veut pas dire qu’elles n’ont pas droit au bonheur.

  6. La moutarde me monte au nezLa moutarde me monte au nez

    Respect pour les harkis.
    Pour ma part, bien qu’admiratif globalement de l’oeuvre de De Gaulle, je déplore absolument le sort qui a été fait aux harkis, à ceux qui ont été rapatriés, mais pire encore à ceux qui ont été abandonnés aux barbares, il est vrai que beaucoup de pieds noirs ont subi le même sort.
    La fin de l’algerie Française s’est faites dans de mauvaises conditions.
    Nous aurions pu récupérer tous les nôtres pieds noirs et harkis, avant de livrer le terrain à la racaille FLN et surtout garder le Sahara qui ńavait rien à voir avec l’algerie.
    Sur ce point De Gaulle à merdé.
    Peut être était il mu par une raison d’état qui m’échappe.
    Sur le fond, il est certain que si tous les algériens étaient de la trempe de Zio ou du Bachaga Bouhalem, le vivre ensemble serait idyllique.
    On peut rêver…

  7. Amélie PoulainAmélie Poulain

    « Malheureusement ces personnes n’ont pas trouvé ou ne trouveront jamais les portes d’un ascenseur social. »

    Je suis tout à fait d’accord avec votre commentaire.

    Cependant, je rajoute qu’il y en a qui se sont donné les moyens de prendre l’ascenseur social à travers des études et des pratiques professionnelles poussées ainsi que des privations diverses pour vivre au mieux leur vie de Français (avec des ascendants qui ont combattu et beaucoup donné à la France) mais qui ne sont pas reconnus, avec des salaires indécents et des retraites au niveau du seuil de pauvreté.

    1. ConanConan

      @Amélie Poulain
      Vous avez raison.
      Et c’est là que la discrimination positive aurait du produire son plein effet !
      Oui, essentiellemrent à l’égard de tous ces braves gens là l
      Nous aurions du les favoriser partout et leur faire la courte échelle pour les aider à grimper dans l’ascenseur social.
      Nous avons fait tout le contraire… On les a parqués dans des oubliettes et nous avons offert, par contre, nos logements sociaux très confortables a des salopards qui venaient se réfugier en France après avoir tout raté en Algérie après l’indépendance, tout en se revendiquant de la « révolution algérienne » …
      Conclusion : les bobos ethno-masochistes français ont préféré ces « migrants allocgènes » aux Harkis !!!…
      Nous verrons bien !e résultat très prochainement ..
      Je me souviens d’une émission sur RMC, il n’y a pas loin d’une dizaine d’années, au cours de laquelle l’inénarrable karim zeribi s’en était pris aux harkis et aux descendants de harkis…en les traitant de pires collaborateurs de l’histoire !!!…Pire que la collaboration avec les allemands !!…
      Et ce type est–ou a été–député des verts (uniquement vert dehors et vert dedans car on ne se libère pas de la pieuvre islam comme ça…. )
      Alors moi je dis oui pour la dicrimination positive –même si ça emm… les apparatchiks de Bruxelles– quand celle-ci peut profiter aux amoureux de la France….
      Et il faudra en venir à un jugement pour condamner l’Etat français à indemniser équitablement les Harkis et leurs descendants des conséquences de ses trahisons !
      Quand on songe aux 100 à 200 Milliards d’euros/An que nous coûte aujourd’hui l’importation de personnes « migrantes » ou « réfugiées » venues se faire enregistrer comme nouvelles allocataires et se déclarant ouvertement pro charia et ennemies de notre civilisation, je me dis que quelque chose ne tourne pas rond en France !

      1. Amélie PoulainAmélie Poulain

        @Conan

        Ma phrase du début n’était qu’une reprise du commentaire de Stéphane, mon commentaire s’est mal placé. Le reste concernait les Français de souche qui ne sont pas reconnu eux aussi malgré leur niveau et tout ce qu’ils ont fait pour la France. En 1962 beaucoup aussi vivaient des conditions difficiles suite à la reconstruction de la France (baraques sans sanitaires dignes de ce nom, trois pièces avec juste l’eau et l’électricité pour des familles parfois nombreuses), c’était l’après-guerre et la France était à genoux.

        Pour les Harkis, je ne sais pas, je n’ai pas connu la guerre d’Algérie vraiment car j’étais très jeune, je ne peux donner une opinion sur quelque chose que je ne connais pas, je ne peux parler que de ma propre expérience.

        Ainsi, outre des lectures et témoignages très intéressants et parlants de Harki eux-mêmes, d’époque (documentaire) qui donnaient une appréciation un peu différente et nuancée du problème (il y aurait un grand flou et ce serait complexe apparemment), j’ai personnellement une autre expérience vécue : quelqu’un de mon proche entourage s’est suicidé suite à sa grande déception de n’avoir pas obtenu un emploi très intéressant promis dans une administration car c’est un Harki qui l’a eu à sa place, ils étaient « prioritaires ». J’ai connu d’autres harkis aussi dans les arsenaux de la Défense dans des postes que beaucoup de Français auraient aimé avoir.

        Autre expérience : j’ai habité un logement HLM provisoire dont l’état était catastrophique même malsain (très humide), l’organisme m’avait répondu que c’était au locataire de faire les frais de tapisseries etc…. Quand je suis partie, l’Office HLM l’a refait entièrement (tapisseries etc…) pour le nouveau locataire qui était un harki… et devinez ? On m’a adressé la facture.

        Donc, j’ai du mal à me faire une opinion à partir de ce qui est dit en décalage avec mon vécu, vous le comprendrez je pense.

        Je pense que seuls ceux qui ont vécu les choses pourraient en parler… Il y a aussi les Français qui ont fait cette guerre mais malheureusement, tous ceux que j’ai rencontrés (dont certains de ma famille) restent très silencieux à ce sujet du fait d’horreurs vécues, très loin du modus vivendi occidental sans doute qui, selon ce que l’on voit aujourd’hui au Moyen-Orient, ont dû sérieusement les traumatiser.

        J’ai mis plus haut les références d’un livre qui semble faire le point à partir d’une enquête actuelle sur le terrain (et justement, il nuance ce qui a été dit).

        D’autre part, un site de Harkis m’a l’air intéressant car il semble renvoyer honnêtement des éléments de la réalité que peu connaissent je pense :

        http://www.harkisdordogne.com/2017/07/apres-les-faux-moudjahines-les-faux-harkis-arrivent.html

        Il appartient aussi au Gouvernement Algérien d’ouvrir les archives à ce sujet, ce qui n’a pas été fait à ma connaissance.

        Beaucoup de questions donc se posent.

  8. AvatarJean Jacques Morel

    Une honte pour ce pays, qui a oublier et méprisé les héros harkis qui ont combattu et pour nombreux donné leur vies pour ce pays, la lâche façon dont ils ont été traités et méprisés par tous nos lâches dirigeants en commençants par le dégénéré De Gaulle , et ce terminent par le traître collabos macron , ils ont tous eu le même mépris envers ces soldats de la patrie….faut pas vous étonner que leur descendants méprisent ce pays , la France a obtenu ce qu’elle mérite la destruction de toutes ces valeurs et d’elle même. Juste punition pour ce pays. Désormais elle sera seule devant sont pire cauchemar….la guerre civile.

  9. MaximeMaxime

    Ensuite il y a peut-être parmi les harkis des gens qui se disent musulmans, parce qu’ils le sont par culture, percevant l’islam comme quelque chose d’hérité de leurs ancêtres (on peut dans cette mesure comprendre qu’ils y soient attachés). S’ils ont choisi la France et sont bien intégrés, c’est un signe qu’ils respectent la laïcité et des lois façonnées par une mentalité qui n’est pas sortie de nulle part mais d’un héritage civilisationnel non islamique. Sont-ils alors vraiment musulmans quand aucun pays musulman ne connaît la laïcité ?
    C’est semble-t-il par peur de l’islam que De Gaulle aurait trahi les harkis, ce fut l’occasion au cours de laquelle il prononça sa fameuse phrase sur « Colombey-les-deux-mosquées ». https://fr.wikipedia.org/wiki/Harki
    Les harkis ont peut-être finalement d’autant plus de raison de s’interroger quant à l’islam, surtout dans le contexte actuel. Une bonne occasion de rappeler que la critique de l’islam ne signifie pas la haine de TOUS les musulmans…
     » Le commandement français refuse une structuration des supplétifs qui pourrait se transformer en « armée algérienne », doutant des motivations politiques des harkis. De Gaulle, par exemple, doute de l’intégration des musulmans d’Algérie et dit à Alain Peyrefitte en 1959 : « Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcher de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! ».

  10. AvatarGladius

    Il faut rendre effectivement les honneurs aux Harkis, pour leur engagement passé;

    Mais excusez moi, Harkis qui me lisez : Il y a une chose que je n’ai jamais compris :

    Vous qui avez choisi la France il y a plus de 60 ans (je sais en rappelant cela que cela fait maintenant de vous, -de ceux qui sont encore en vie- des personnes âgées, mais qui ont (je l’espère) transmis à vos descendants l’amour de notre pays) :

    – pourquoi avez-vous baissé les armes depuis 1962 mais surtout depuis les années 1980 (c’est-à-dire depuis que notre pays est devenu le ramasse-tout de vos ex-compatriotes qui ne voient la France que comme un Dar al-islam, un pays à piller, à soumettre et à conquérir ) ?

    – pourquoi nous ne vous entendons JAMAIS vous opposer à eux et encore moins à leur reprocher leur haine de la France ?

    -pourquoi les laissez-vous faire, sans rien dire ni bouger ?

    -pourquoi ne vous êtes-vous pas constitués en une formation clairement patriotique et vouée à les combattre ? ou même, pourquoi ne rejoignez-vous pas clairement le parti des nationalistes ?

    1. ConanConan

      Bonjour Gladius
      Vous êtes généralement mieux inspiré.
      Vous exprimez, sous forme de questions, des reproches à une communauté qui a subi une trahison aussi incompréhensible qu’impardonnable !
      Ces reproches seraient mieux venus à l’égard de la génération de français de l’époque qui y a consenti sans sourciller, de même qu’elle a approuvé, par son silence, l’assassinat des meilleurs fils de France !
      « Baisser les armes » ??? Mais on les leur avait enlevées et il faudrait qu’ils prennent des risques aujourd’hui à n(v)otre place ????!!!….
      Quelle motivation dans votre post ? Celle de ne pas porter ombrage à votre « plus illustre des français » ???…Il ne faut pas se laisser aveugler par le militantisme, fût-il même gaulliste !…
      Les convictions se forgent à partir de données factuelles historiques. Celle vécue par ces personnes et rapportée par l’Ami Zio est, hélas, indiscutable…

  11. AvatarZio

    Cher Gladius,
    Si cela peut vous rassurer,il me semble l’avoir dit dans une de mes interventions.
    Je suis fils de Harkis,et donc fier d’être FRANÇAIS !!!
    Ancien militaire de la FRANCE moi même ainsi que mon fils qui était sur une opération Berkane au Mali qui a à même essuyer des tirs d’aqmi!!!
    Pardonnez mon insistance mais nous ne vous avons pas attendus pour éduquer nos enfants à aimer la FRANCE et ses VALEURS universelles(mes mots sont choisis …)
    Les énergumènes qui foutent la m…e dans notre si beau PAYS sont sans foi ni loi!!!
    Les gouvernements successifs qui les ont laissé rentré sont tous complices.
    Ces racailles sont devenus l’enemie de l’intérieur comme au temps du fln!!!
    Nous n’avons rien baissé,nous fûmes désarmés et nous ne plaignons jamais par amour de notre PAYS,LA FRANCE et par respect pour nos compatriotes Français qui souffrent et ont soufferts comme nous avons soufferts.
    Ceci s’appelle l’humidité tout simplement.
    Je vous rappelle au passage que nous ne possédons pas la culture de la victimisation et du pillage de notre PAYS car nous le respectons et chérissons comme tout ce beau peuples tolérant et accueillant !!!
    CQFD.
    Au pire vous seriez un enemie de l’intérieur au mieux ceci était de la maladresse!!!
    Bien respectueusement
    Un ami de la PATRIE
    Qui vous veut du bien!!!

  12. Avatarzipo

    Le drame des harkis c’est le drame de tous les pieds-noirs et cet épisode n’a rien de glorieux pour la France et ses dirigeants de l’époque ,tous ces massacres auraient pu étre évités ,mais hélas personne dans les casernes n’a voulu prendre les décisions qui s’imposaient et ont laissé massacrer des milliers de gens en toute impunité .Depuis l’Algérie a perdu sa beauté et des milliers de jeunes s’accrochent aux grilles de l’Ambassade de France pour chercher un avenir qu’ils savent ne plus trouver dans leur pays .une minorité a pris le pouvoir et ne la plus laché depuis tris générations ,une honte!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  13. AvatarGladius

    Chers Conan et Zio

    Désolé de vous avoir donné l’impression d’avoir voulu faire de méchants reproches à la communauté des Harkis (ce qui, reconnaissez-le, aurait été en pleine contradiction avec mon introduction, à savoir : »Honneur aux Harkis pour leur engagement passé »).

    Je n’ai jamais eu cette intention et je vais tenter ici de modérer mes dires (peut-être exprimés sans assez de finesse et donc pris à un premier degré). Je vais donc tenter d’être un peu plus nuancé..

    Conan : oui, de tels reproches devraient d’abord s’adresser à certains Français de l’époque qui ont tourné la tête quand « on » a laissé des milliers de Harkis (et de Pieds-Noirs) seuls face aux assassins du FLN dès le 1er juillet 1962 en sachant le sort qui leur serait réservé. Honte à cet égard à « la grande Zora » et gloire aux capitaines qui ont bravé les ordres de leurs supérieurs en rapatriant ‘en douce » certains Harkis ainsi que leur famille.

    Mais ces gens-là, et leur Chef, traître à sa parole donnée, ne comptent plus pour moi. Ils sont morts et enterrés. Et ceux dont il faudra s’occuper, sévèrement, sont les traîtres d’aujourd’hui

    Mon expression « baisser les armes » n’est qu’une métaphore (peut-être exagérée je le reconnais). Qu’est-ce que j’ai voulu dire ? non pas que les harkis auraient dû véritablement s’armer, ce qui était impensable (et totalement idiot).

    Mais que j’aurais été heureux, par la suite (et particulièrement depuis les années 1985) que la communauté harkie fasse entendre un peu plus sa voix (à la manière de Zio), pour dénoncer la malfaisance de leurs ex-compatriotes venus en France, pour profiter de ses aides, pour l’injurier et tenter de substituer leurs lois à celles de la République.

    Quant à chercher une « motivation » liée à un « illustre disparu », ce que je viens de dire un peu plus haut à son sujet, est assez explicite, je pense, pour vous convaincre que j’ai toujours détesté cet homme froid et machiavélique qui a trahi tout le monde, la France la première, l’Armée et comme dit plus avant, les hommes qui ont engagé leur vie sur sa parole.

    Zio : je n’ai à aucun moment, douté, ni mis en cause votre attachement (ainsi que celui de vos enfants) à la France. Honneur à votre fils en particulier qui est allé au feu et a risqué sa vie pour un Etat et des gouvernements indignes, incapables de combattre ces mêmes ennemis, de l’intérieur.

    Je sais que les harkis ont été désarmés, puis parqués, presque comme du bétail, dans des camps qui ne valaient guère mieux que les réserves indiennes. Et qu’ils ont été loin d’être gâtés comme le sont aujourd’hui des migrants prédateurs et anti-français. Personnellement vous dénoncez à juste titre les « racailles ennemis de l’intérieur » .

    Ce que j’aurais trouvé d’extraordinaire c’est que tous les Harkis et leurs descendants, ainsi que tous les étrangers qui ont vraiment, comme vous désiré s’intégrer dans notre pays, se soient davantage exprimés dans ce sens et se soient quelque peu organisés en associations ou amicales, ou en ligues (nos ennemis le font eux) pour clamer haut et fort leur attachement de la France et leur rejet des pillards qui veulent notre perte et notre soumission.

    Je tiens à vous rassurer : je ne suis nullement un « ennemi de l’intérieur ». Cela fait 62 ans que je suis militant nationaliste engagé et donc que je risque pas de changer de bord. « Maladresse » avez-vous dit ? peut-être ! dans la forme.

    Merci pour vos deux dernières lignes..
    _____
    Cordialement, à tous deux

  14. AvatarZio

    Cher Gladius,
    Je puis vous assurer que chaque fois que l’occasion se présente,je dis ce que je pense à cette racaille qui gangrène LA FRANCE!!!
    Aussi je tenais à vous dire qu’il faut nous comprendre car en face ils sont très nombreux, donc le terrain est miné !!!
    La plupart d’entre eux agissent que quand ils sont en meutes.
    La FRANCE est généreuse à l’égard de ces fauteurs de troubles .
    Allez savoir pourquoi ???
    Je ne me justifier point tout les 4 matins!!!
    J’habite la ZUP et s’ils venaient a savoir que je suis fils de harkis,les représailles débuteraient de facto.
    Incroyable de mon PAYS!!!
    Oui,oui les expéditions punitives seraient mises en place!!!
    Pas que je ne sache pas me défendre mais l’Union fait la force.
    Ils ne doutent de rien et osent tout!!!
    Voilà cher pair,ce qui me tenait à cœur de vous dire!!!
    Au plaisir de vous lire.
    Bien cordialement,
    Zio

  15. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Cela ne sert à rien, à ce que je lis, de donner des éléments de réflexion susceptibles de donner un regard plus nuancé sur cette guerre qui contient beaucoup de mystères, de doutes, de questionnements, de souffrances certes mais aussi de manipulations et d’omerta.

    La guerre d’Algérie, vue de l’extérieur est un tabou en soi et en parler soulève une charge émotionnelle rendant impossible la réflexion et la distance concernant des évènements extrêmement divers et complexes si l’on veut bien se donner la peine (et la volonté, ce qui n’est apparemment pas gagné) de « contextualiser » pour bien les comprendre et les mettre en perspective.

    Des choses commencent à ressortir en tous les cas, comme le fait que beaucoup de harkis seraient en fait retournés dans leur village (cf selon le lien que j’ai mis plus haut) et toute la lumière ne serait pas faite à ce niveau.

  16. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Suite de mon commentaire :

    En tous les cas, ce qui me touche beaucoup, c’est que l’on puisse parler de cette manière du Général de Gaulle qui était un homme d’honneur rare, droit, courageux (et franc, ça coûte cher !) et qui savait ce que c’était de respecter la parole donnée.

    C’est d’ailleurs cela qui l’a perdu car si la guerre d’Algérie a cessé avec une décision d’indépendance, c’était une volonté des peuples autant Français qu’Algériens puisqu’ils avaient été interrogés par de Gaulle à ce sujet et les « oui » étaient massifs de part et d’autre idem pour les Accords d’Evian approuvés également.

    « 8 avril 1962 : Les Français approuvent les Accords d’Evian :

    Les accords de cessez-le-feu signés le 18 mars entre la France et le gouvernement provisoire algérien sont ratifiés par le peuple français à 90,7% de « oui ». Organisé par le général de Gaulle, le scrutin plébiscite largement la politique menée en Algérie. Le chef de l’Etat déclare à l’annonce des résultats : « Le référendum règle le problème algérien ».

    https://www.linternaute.fr/actualite/biographie/1776044-charles-de-gaulle-biographie-courte-dates-citations/

    De Gaulle a respecté et a donc changé d’avis et on le lui a reproché. Il faudrait savoir ce qu’il aurait fallu faire alors….

    Les accords d’Evian étaient ce qu’ils étaient avec des ententes au niveau de harkis (trois propositions leur aurait ainsi été faites avec les réserves que souligne Maxime et qui sont tout à fait compréhensibles dans le contexte de cette époque) et désarmer les harkis était dans ce contexte logique (si vous voulez bien vous renseigner, cf le deuxième lien plus haut).

    Ce qui s’est passé ensuite apparemment relève d’un ensemble d’évènements où tout est dit et son contraire (notamment sur le qui et le quoi de la non-intervention), dans un contexte de pressions diverses pas très claires sur fond de règlements de compte locaux entre populations, à ce que j’ai pu lire (et entendre de harkis eux-mêmes), dans un contexte où il y avait le spectre craint par le pouvoir Français d’une reprise des hostilités entre la France et l’Algérie devenue dorénavant un pays indépendant après les accords signés.

    Période délicate donc…. Ceci dit, je n’en parlerai plus, cela ne sert à rien.

    J’espère que les choses pourront s’apaiser un jour à ce sujet. Je souhaite à ceux qui ont des comptes à régler fassent eux-mêmes la lumière sur ce qui s’est passé,

    En tous les cas, à l’heure actuelle je peux dire que je suis heureuse que l’Algérie ne soit plus Française quand je vois ce que je vois et ce que nous vivons. Et de Gaulle avait raison, il aurait été encore au Pouvoir (malheureusement sans doute écoeuré et déçu, il est décédé seulement 8 ans après l’indépendance de l’Algérie), nous n’en serions pas là.

  17. AvatarZio

    Bonjour à tous et merci,
    Vous m’avez donné du beaume au cœur en vous lisant!!!
    Ce petit message s’adresse à Amélie Poulain…
    Dans votre lien il est explicitement fait allusion » aux musulmans de qualité »
    (Bachata, Caïd…)
    Rien que ce passage en dit long sur le traitement subi par nos anciens???
    Je vous accorde le doute concernant le général De Gaulle dans 95% de ses actions.
    Il reste donc 5% de ses initiatives qui ne sont pas de bon aloi.
    Dans celles ci il y a l’accueil en FRANCE fait aux rapatriés de tout bord…
    Le monopole de la souffrance n’est pas dévolu à une certaine caste!!!
    Seuls les femmes et les hommes qui ont vaicus cet exode peuvent se rendre compte du poid que cela engendre,une plaie béante (le sang qui coule ne sèche jamais…)
    Alors ,je vous en conjure chère Amélie, permettez nous ce doute!!!
    Avec tout ces bénéfices.
    Vous parliez de Harkis qui furent prioritaires par rapport à votre situation…
    Je vous crois sur parole !!!
    Mais mon père 85ans,mon dévoué 56ans ainsi que toute ma famille n’avons jamais bénéficiés de ces privilèges ou de ce népotisme…
    À croire que nous fûmes absents pendant la distribution !!!
    Nous ne demandons rien d’autre qu’un traitement égalitaire…
    57 ans de disettes pour moi stop…
    Bien à vous,
    Zio

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « 57 ans de disettes pour moi stop… »

      Moi pareil cher Zio, avec beaucoup de Français, stop.

      Croyez, Zio, que je ne juge rien, je le dis d’ailleurs souvent, je me limite au constat et ne me permettrais pas de remettre en doute votre expérience, il n’y a absolument aucune raison d’ailleurs. Vous avez pu (si j’ai bien compris, si non, veuillez m’en excuser), continuer une carrière militaire en France, et j’en suis heureuse pour vous.

      J’ai mis des liens juste pour relater des évènements qui me semblaient intéressants, mais je ne connais pas précisément ces personnes dont vous parlez. Je ne me suis pas intéressée dans le détail à l’Histoire de l’Algérie, mes connaissances ne sont pas aussi précises, je laisse cela à ceux qui sont concernés comme les Historiens ou autres personnes proches de ces problèmes.

      Pour l’accueil des réfugiés en 1962, le lien explique très bien le « contexte », il s’agit bien d’un « choc » démographique, j’imagine le chaos… surtout avec les précautions à prendre pour ne rien rallumer du conflit….

      Il y a aussi la recherche actuelles très intéressantes, je trouve, sur le terrain avec témoignages de harkis et de leurs descendants, revenus dans leurs villages, répertoriés dans un livre à lire je pense (cf lien ci-dessus). Les Français de Métropole ont connu aussi des règlements de compte locaux comme il est dit dans ce livre, après la guerre 39-45 même si la « subtilité » dans la cruauté n’est pas comparable (si l’on peut dire, le 5 juillet 1962 est impensable et dur à comprendre pour un Occidental, j’en ai été bouleversée et ai dû me forcer à lire jusqu’au bout par respect pour ce qu’avaient vécu ces personnes…..).

      J’insiste quand même car cela me semble important, en France, peu de Français de souche ont eu également des « privilèges » (Française ayant toujours vécu ici dans la culture Occidentale, j’étais loin à cette époque, de bénéficier d’un tel intérêt et de telles conditions d’hébergement, confirmé par une personne âgée de mon entourage). Je le dis sans passion aucune ni envie, c’est un constat (et du vécu) qui est à replacer dans le contexte de l’époque. Cela pourrait d’ailleurs il me semble apaiser la rancoeur de certains harkis de le savoir et leur permettre peut-être de relativiser certaines choses.

      Il est aussi révélé dans des « écrits » (donc pas que mon expérience personnelle) que des places avaient été réservées dans certaines Administrations (cela faisait partie il me semble des trois propositions faites dans les « Accords d’Evian », à vérifier), en tous les cas pas du « népotisme » mais des prescriptions bien « actées » mais vu l’afflux humain en 1962, sans doute difficile à mettre en oeuvre…

      Cette question n’est donc pas un « tout » (d’ailleurs les harkis de Dordogne replacent aussi certaines choses intéressantes à ce sujet – cf lien -) et je crois qu’il y a beaucoup d’amalgames qui sont faits, l’ensemble étant très hétérogène et compliqué.

      Donc, chacun son expérience et son vécu.

      En tous les cas, j’ai apprécié particulièrement votre commentaire parlant de votre vie actuelle et de la prudence que vous êtes obligé d’observer, un comble et une honte, je suis d’accord. Merci aussi d’avoir le courage de ne pas cautionner ouvertement ces débordements innommables.

      Je me disais une chose après vous avoir lu : finalement, on dirait que certains n’ont pas compris que l’Algérie est devenue un pays indépendant, et l’impression m’a été donnée que la guerre d’Algérie continuait du coup sur notre sol…. comme un prolongement.

      Cela a confirmé ce que je pressentais : une continuité et nous en payons « encore » le prix.

      Il est temps de déconstruire tout cela sans passion, avec méthode afin de faire la lumière sur tout cela, mais ce ne sera pas encore pour tout de suite je pense.

      Merci en tous les cas d’en parler, je pense que c’est nécessaire, il n’y a que comme cela que les esprits pourront s’apaiser même si l’on sait que de tels évènements ne sont jamais effacés.

      Et que dire de ces jeunes et moins jeunes Français de Métropole revenus blessés profondément dans leur corps mais aussi et surtout dans leur âme (le corps lui, se répare), confrontés à de terribles moments (j’ai entendu parler des tortures infligées… et je n’ai pas de mot….) dans une culture Orientale loin de leur pensée Occidentale, que l’on n’entend jamais ?

      Je n’ai pas vécu cela bien heureusement, mais quelque part, j’en subi les conséquences, « passées » par les retombées sur mon entourage (on ne revient pas indemne de telles choses aussi extrêmes) et « au présent », par ce qui se passe d’invivable et qui met en péril notre pays.

      Bien à vous, zio.

  18. AvatarZio

    Chère Amélie,
    Merci de votre réponse et de votre éclairage.
    Cependant,vous comparez les règlements de comptes après la 2eme guerre mondiale ,avec le sort qui fut réservé aux Harkis par les combattants de la 25eme heure qui ont d’ailleurs engendrés la progéniture irrespectueuse 1,2,3…
    Vous oublier une seule chose: l’Algérie était un département Français !!!
    Je ne dirais jamais que les x ou les y ont plus soufferts que les autres!!!!
    Je dis simplement qu’il convient de remettre les choses donc leur contexte.
    En ce cas précis cela change tout…
    Enfin pour finir,les historiens écrivent l’histoire très souvent en compagnie des vainqueurs…
    Aux détriment de des minorités…
    Voilà mon ressenti.
    Bien respectueusement,
    Zio

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Cher zio,

      Merci pour votre réponse.

      Permettez-moi de préciser un peu mon propos pour éviter tout malentendu.

      Après la Seconde Mondiale, c’était aussi la France et j’ai bien contextualisé car j’ai relativisé mais j’ai autour de moi des « témoignages » de personnes qui ont vécu cela en 1944. Ces règlements de compte étaient dans « le même esprit » de vengeance (c’est de cela que je parle). Je parle d’une dynamique sous-jacente aux actes.

      Et je n’ai pas parlé « que » des harkis, le 5 juillet 1962 il y avait bien d’autres qui ont subi ces atrocités, ce qui montre bien aussi l’esprit de ce Peuple Algérien et sa capacité à imaginer les pires souffrances (c’est pour moi impensable).

      Pour les harkis, ce sont donc des « témoignages » dont je parle essentiellement, de harkis eux-mêmes, de l’époque – juste après l’Indépendance – et aussi de témoignages rapportés dans le livre cité qui donne un regard fiable puisque vécu, concernant le sort des harkis justement, à travers des récits de vie in vivo. Ce livre je pense, pourrait peut-être vous intéresser.

      Pour les Historiens, je n’ai rapporté que des « faits » précis vérifiables par tous (le contenu des Accords d’Evian par exemple, les dates des principaux évènements, etc…) et non de leurs interprétations faites par des Historiens.

      Je ne remets aucunement en cause votre ressenti bien sûr.

      Bien cordialement.

  19. AvatarZio

    Chère Amélie

    Sachez qu’il n’y a pas de malentendu.
    C’est une discussion et il faut être au moins deux.
    Sinon ceci devient un monologue avec un soupçon de dictature!!!
    Et c’est tout cela la beauté et la bonté de notre FRANCE.
    Nous ne sommes pas d’accord sur tout mais nous pouvons discuter sans pour autant nous étriper…
    Je ne réfute point vos arguments,le vécu des êtres qui vous entourent est aussi douloureux que le mien…
    J’y adhère sans sourciller !!!
    Nous soignons nos plaies comme nous le pouvons .
    Au plaisir de vous lire!!!

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      Cher Zio,

      Merci pour cet échange très intéressant, je suis tout à fait en accord avec ce que vous dites, cela devient de plus en plus rare de pouvoir échanger avec authenticité et respect….

      Chacun ses expériences de vie et traumatismes et comme vous dites, il n’y a pas de degrés et de comparaisons possibles au niveau de la subjectivité de la souffrance ressentie.

      Je pense quand même aux faits que vous avez rapportés concernant quelqu’un de votre famille et, touchée, vous apporte toute ma compassion pour cette horreur.

      Près de chez moi, il y a eu pendant la guerre 39-45 parait-il, des batailles aux corps à corps, et j’avais échangé avec des Anciens qui disaient que, déjà (ce n’était pas la même barbarie qu’en Algérie) cela restait encore plus dans les mémoires et difficile à dépasser vu ces violences purement physiques et sauvages.

      Pour ma part, je n’ai pas vécu ces horreurs de la guerre bien heureusement et je pense bien à ceux qui les ont connues et qui les connaissent encore.

      J’ai parlé des conditions de vie quotidienne dans le contexte de l’après-guerre en 1962 et du fait que les Français de souche ne sont pas non plus bien aidés par leur propre Patrie (vous le constatez ici) pour permettre une autre vision susceptible de relativiser le ressenti des harkis présents en France mais dans notre famille nous ne vivions pas mal la vie en « baraques » même très sommaire, nous n’étions pas face aux mêmes enjeux personnels.

      Maintenant, il y a eu beaucoup de combattants dans ma famille et les retombées sur les générations suivantes ne sont pas anodines. Ce serait intéressant à mon sens d’ailleurs d’en étudier la question.

      J’essaie juste de comprendre car je sais que les limites de l’être humain sont imprévisibles parfois face à des gens qui ne répondent plus qu’à la pulsion, voire insondables… On en voit les effets aujourd’hui sur fond bien souvent (mais pas toujours…) de consommation de drogues et l’on fraie avec l’impensable, il est temps que les Pouvoirs réagissent.

      Parler aide, je peux vous l’assurer et, dans le meilleure des cas, permet de mettre en perspective les traumatismes vécus et de les intégrer de façon plus apaisée au cours de sa vie.

      Bien à vous et au plaisir de vous lire Zio, bienvenue ici.

Comments are closed.