Stop – Les migrants ne sont pas un loisir !


Stop – Les migrants ne sont pas un loisir !

 

Photo : Côtes-d’Armor. Des familles accueillent les jeunes migrants chez elles. Le migrant de compagnie est le nouveau loisir à la mode.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/saint-brieuc-22000/cotes-d-armor-des-familles-accueillent-les-jeunes-migrants-6257126?fbclid=IwAR2DZId20M5NB5iEY5fjvq4JjJSYHQc0GKjWifKpx2r2UE355ftRlZgRjyU

Titre provocateur ? Oui et non. Car les migrants sont bien considérés comme une activité de loisirs par certains, consciemment ou non.

On parle souvent des politiques qui organisent l’invasion migratoire à l’échelle du pays, des Macron ou  Merkel qui font entrer des centaines de milliers de musulmans chaque année chez nous… Mais certains citoyens de base s’activent aussi, contre leur propre pays, sur le terrain, en  prêtant aveuglément main forte à l’invasion.

Cette collaboration active peut prendre différentes formes. Cela peut aller jusqu’à en héberger chez soi, remplir le frigo, distribuer des tracts pour obtenir encore plus l’argent et de prestations, participer à l’encadrement d’activités de loisirs etc… Bref profiter d’un maximum de récréations exotiques pour soi-même, tout en se donnant le beau rôle et en s’auto-désignant « les gentils ».

Côté journalistes, les propagandistes soviétiques étaient des farceurs à côtés de leurs héritiers français. Les mots, toujours les mots : cela commence par la description de « l’heureuse activité »mise en place ou de « l’atelier magique », ou encore de la « sortie bouffée d’air libératrice ». Alors que ces migrants musulmans nous envahissent, envoyant pour premier message au pays : « On va s’installer chez vous », la propagande proclame triomphalement sur différents tons : «Bravo et merci, tout cela ne serait pas possible sans l’incroyable énergie déployée par des bénévoles associatifs ». Pour faire avaler une chose aussi énorme au salarié qui trime pour 1400 euros, il faut être maître dans l’art.

Quels sont les profils des adeptes ? 

Ces « gentils »  sont principalement des retraités qui opèrent sans prise de risque, en restant dans leur zone de confort. Ils participent à l’importation du tiers-monde pour tuer le temps, en laissant les futures générations affronter les conséquences de cette invasion pour les prochaines années.

Nous avons principalement affaire à la femme retraitée catho-gaucho très ouverte, en général issue du tertiaire. Profil : donneuse de leçon mais qui en veut pour son argent et négocie tout dans la vie – un cauchemar pour les commerciaux et les services après-vente. Dogmatique. Sait tout, a toujours le dernier mot, toujours bonne conscience et est toujours dans son bon droit. Abonnée à Psychologies et Télérama, elle fréquente les salons bien-être et zen où elle rafle brochures et échantillons et se fait masser à tous les stands. Emprunte les livres de Christophe André  ou Frédéric Lenoir à la médiathèque. Court les expos, joue des coudes dès l’ouverture  du  guichet de vente de places d’abonnement  des spectacles du  Centre d’Action Culturelle. Toujours fourrée chez le médecin, c’est souvent une « tracassée de l’homéopathie ». Elle fait de la gym ou de la rando dans une association. Se frotter aux migrants, c’est comme être monitrice de colonie de vacances mais dans la vraie vie. Le  migrant lui apporte beaucoup. Une seconde jeunesse.

Les hommes adeptes de ce hobby consistant à s’occuper de migrants sont tout à fait minoritaires. Quelques profs de gauche bien à l’aise dans le système, des communistes. Le type d’homme politiquement à l’opposé du gilet jaune authentique. Il s’agit souvent de quelques conjoints suiveurs qui jouent les porteurs d’eau… Pratiquement toujours des retraités qui trouvent là un débouché concret pour occuper leurs journées. Content du migrant qui apporte un bon dérivatif plus palpitant que d’aller en car passer la journée au bord de l’eau avec d’autres séniors. Que c’est bon de jouer au Père-Noël avec les protégés. D’avoir les accolades sans les contraintes.

Enfin, de jeunes femmes, bourgeoises ou de familles bobos, s’adonnent aussi à ce passe-temps qui donne un sens à leur vie bien davantage qu’aider la vieille dame ou l’étudiant. L’effet « biscotos de Momo » y est peut-être  pour quelque-chose. L’exemple extrême étant le  « bal des migrants » à Paris, officiellement organisé chaque 13 juillet, avec pour objectif déclaré de  « créer des liens ». Clairement : une manifestation intégrative où la théorie du fameux  « bonus » de l’étranger » est mise en pratique.

Illustration avec des cas réels (2019)…

 

Bretagne, Douarnenez

Le temps d’une sortie, on joue au papa. Sans les obligations. Bonheur garanti.

Dessin et voix au programme, dimanche 30 juin, à Douarnenez, en soutien aux mineurs isolés. Ces stages programmés par Le Temps Partagé contribueront à financer des actions et démarches entreprises pour le mieux-être de ces jeunes en escale cornouaillaise. La 2e rando vélo-plage organisée, dimanche 16 juin, fut une parenthèse de légèreté, dans le parcours chaotique souvent douloureux mais parfois porteur d’espoir de jeunes migrants [vous n’avez pas honte, vous qui payez tout cela ?].

14 h sur la plage de Kervel. Le soleil brille, le vent souffle et, le pique-nique à peine achevé, deux parties de football improvisées mêlent jeunes migrants, enfants, ados et adultes cornouaillais sur le sable. Ça joue, ça rigole, ça marque…  Éclats de rire et accolades. La session s’achève par une séance de relaxation (…).

https://www.letelegramme.fr/finistere/quimper/migrants-l-heureuse-rando-velo-plage-19-06-2019-12316318.php

 

Volvic, Centre de la France.

Volvic, Centre de la France.

https://www.lamontagne.fr/volvic/social/monde/2019/02/14/ils-restaurent-benevolement-une-maison-pour-accueillir-des-migrants-a-volvic_13135011.html

Ouverts aux autres cultures, voici les nouveaux citoyens du monde. Chacun met la main à la pâte pour la grande communauté élargie. Avec la complicité de la mairie.

Voici les mots du quotidien La Montagne. Rien n’a été ajouté. La mairie a donné la maison. Bientôt le terrain pour la mosquée ? Tout se met en place.

Une trentaine de personnes, presque exclusivement des retraités, participent bénévolement, au fil de leurs disponibilités, à un chantier pas comme les autres : ils retapent cette habitation qui sera mise à disposition d’une famille de migrants, par le biais de l’association puydômoise Hébergement solidarité sans frontières (HSSF).

« Nous hébergeons actuellement une douzaine de familles de migrants déboutés du droit d’asile et en attente de régularisation à Riom, Clermont ou encore Billom, explique Jean Dupouy, de HSSF. Les besoins sont grands, donc on cherche de généreux propriétaires prêts à mettre à disposition des logements gratuitement, sachant que nous payons les charges locatives (électricité, gaz, eau…). » À Volvic, le « généreux propriétaire » n’est autre que la municipalité.

Elie Jennin, bénévole, est motivé par la simple « envie d’aider les migrants. C’est une cause qui m’interpelle, j’avais envie de faire quelque chose. Ce chantier participatif contribue aussi à créer du lien entre Volvicois, c’est une expérience vraiment enrichissante. »

((La propagande a bien fait son travail))

Lyon

Distribution de thé, de café et de 400 colliers de fleurs fabriqués à la main aux futurs Français. Une cinquantaine de militants associatifs sont venus soutenir tôt ce vendredi matin les étrangers qui font la queue à Lyon pour les papiers.

https://www.leprogres.fr/rhone-69-edition-lyon-metropole/2019/02/08/lyon-spectaculaire-manif-contre-la-maltraitance-des-etrangers

 

Melun, région parisienne

 Belle brochette de catho-gauchos. Tout ce beau monde trouve un remède à l’ennui en aidant des musulmans à s’installer – après moi le déluge, en les  aidant à obtenir un maximum de prestations sociales, en faisant cracher la société au bassinet.

Pas une lettre ni un chiffre de l’article ci-dessous n’a été changé. De plus, Macron vient de décider une hausse conséquente lire ici pour le croire. Mais ce ne sera jamais assez…Rien n’est trop beau avec l’argent des autres !

Le Collectif pour le droit des jeunes Migrants (CDJM) a improvisé une sorte de flash-mob en centre-ville de Melun pour attirer l’attention des passants, et surtout leur faire signer une pétition. En cause, les « droits bafoués » des jeunes migrants en Seine-et-Marne, selon ce collectif qui réunit la Ligue des Droits de l’Homme, le Secours Catholique, Réseau Education Sans Frontières, De Loin en Loing, Solidarités Jeunes Migrants, ainsi que des citoyens.

Ils estiment que le conseil départemental ne traite pas dignement ces jeunes mineurs isolés étrangers. Le Département, lui, estime assumer ses responsabilités pour les mineurs non accompagnés (MNA), entre nourriture, logement, accompagnement éducatif et social. Concrètement, il a inscrit pour eux 30 M€ à son budget 2018 et autant en 2019, contre 11 M€ en 2015.

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/seine-et-marne-flash-mob-pour-sensibiliser-a-la-cause-des-migrants-mineurs-19-01-2019-7992255.php#xtor=RSS-1481423633

 

Paris

 On joue à la maman. Tout en rêvant  « Un jour mon prince viendra… ».

Tous les jeudis et vendredis à 12h, ils se retrouvent ici pour le déjeuner. Agathe a mis ça en place. Il y a 2 ans, la prof d’école de commerce découvre sur Facebook des photos de migrants à Stalingrad. « J’ai pris tout ce qui pouvait aider et j’y suis allée. C’est là que j’ai mis un pied dedans. » Depuis, Agathe est omniprésente sur le terrain.

((Belle démonstration de maternage.))

Ces jeunes qui n’ont rien en apparence ont tout de même emmené avec eux une bombe à retardement : l’islam. Chacun d’eux est une semence d’islamisation.  Sur sa page Facebook, elle raconte qu’elle leur prépare un tapis de prière. Un peu plus loin, elle parle d’un « kit ramadan ». Maintenant on mange et on s’amuse, mais pas tard, la question de la prééminence de l’islam sur les valeurs de la République se posera.

https://www.lebonbon.fr/paris/societe/ces-parisiens-qui-aident-les-migrants/

 

Malakoff, région parisienne

Malakoff (Hauts-de-Seine). Frédérique et Sandrine (de gauche à droite), de l’association Scarabée.

Sur place ou à emporter ?

Elles nous présentent leurs trophées du jour, les yeux pétillants de joie. C’est qu’elles hébergent régulièrement des réfugiés chez elles. Ici, elles sont entourées de Mohamed et Jahadullah qu’elles hébergent actuellement.

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/a-malakoff-le-vaillant-reseau-de-familles-qui-hebergent-des-migrants-01-03-2019-8022912.php

Et pendant ce temps, le petit Gaulois peut toujours  «attendre Madeleine au train de 33 », comme dans la chanson de Brel, « avec son bouquet de lilas ». Madeleine ne viendra pas, elle est occupée.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


28 thoughts on “Stop – Les migrants ne sont pas un loisir !

  1. AvatarGAVIVA

    non, ce sont des SEXTOYS, le nombre d’histoire de Q sur fond « d’intégration » ne diminue pas. Et des fois ça tourne au carnage

  2. AvatarChristian Jour

    Pauvres cons et pauvres connes. Faudra pas vous étonner mesdames si un jour on vous oblige à porter une burqa ou qu’on vous frappe dans la rue avec un fouet parce qu’on voit les cheveux ou que vous êtes bras nue, faudra pas vous étonnez si le gentil migrant viole votre fille de 10 ans. Jusqu’où la connerie humaine va aller, bande d’imbécile, plus ça va et plus vous battez des record.

  3. AvatarStéphane

    Je pense qu’il faudrait que les bonnes âmes qui se masturbent l’ego soient mises face à leurs devoirs. Au moment de déclarer les revenus, une case dans la déclaration, je soutiens les migrants et hop 10 % d’impôts en plus et pour ceux qui ne payent pas l’impôt sur le revenus versement de 3% de leurs ressources. Je pense que ça permettrait egalement de les compter ces généreux de pacotille., Trop facile de faire les généreux avec le pognon des autres et la dette abyssale qui continue d’augmenter chaque seconde… 1300 milliards actuellement.

      1. AvatarAlain bobo

        Environ 2300 milliards, c’est à dire 2 millions 300 milles millions, ou 2,3 trillions, c’est la dette d’aujourd’hui qui augmente chaque minute de millions.
        Profitons en, puisque les taux sont négatifs, dépensons à tout va, on s’en fout pour la suite. C’est la politique de la fuite en avant. C’est ce qui nous va mener à la catastrophe + le problème de l’immigration. Ce sont surtout les jeunes d’aujourd’hui et les descendants qui vont en pâtir. Mais peut être que la France ne sera plus la France !
        En attendant faisons notre 4è prière du jour.

  4. AvatarHellen

    Instinct de sauver les migrants, mais surtout et aussi,…
    Instinct par la même occasion de mètre son propre Peuple en danger de mort…

    MACRON a tous les collabos dont il a besoin pour faire disparaître le Peuple de France avec l’aval des pires Français…
    Une honte ces gens-là

    Les bretons ne sont plus les Bretons… mais des traîtres à eux-mêmes…!!!
    Quand ils verront leur famille assassinée, leurs enfants et petits enfants violés… et tués… ils feront quoi????…!
    Il sera trop tard…
    Quelle bande de nuls…
    Comment peut-il y avoir des gens qui ne comprennent rien à ce qui se passe dans la réalité???!

    1. AvatarFomalo

      Bravo à Jules Ferry@. Hé oui, les Bretons sont devenus des « c..ards » absolus en politique, et sociétalement uniquement des mercantiles « REM ». Bientôt Rennes, Quimper Vannes et Lorient n’auront rien à envier à Londres, et aux tribunaux de Charia. Rogntudju !

  5. Avatardurandurand

    Quelle belle brochette de jeunes et vieilles couillonnes et de vieux couillons qui se vendent à l’islamerde, en aidant tous ces faux réfugiés qui le moment venu les violeront , et les égorgeront .Je n’aurai aucune compassion pour ces couillons et couillonnes qui laisseraient certainement un pauvre français SDF dans la rue et qui crève de faim .
    Le formatage fonctionne très bien nous avons encore la preuve avec cette article de notre ami Jules Ferry.

  6. AvatarHollender

    Bravo Jules Ferry

    Belle analyse de ce qui se passe sous les crânes des retraités soumis; ils ont tellement peur d’être catalogués comme vilains racistes, voire gestapistes sans l’uniforme noir qu’ils en oublient leur propres enfant et l’avenir de leur pays.
    Ils ne voient que la misère de ces migrants économiques.
    Ils ne comprennent pas que cette misère est VOULUE par leurs propres dirigeants africains qui les volent et cachent des milliards à l’étranger.
    Quand aux jeunes gourdes et salopes qui veulent essayer les grosses quequettes noires……..avec un étranger analphabète et syphilitique sans avenir qui les engrossera à la premiere ralation, elle n’aura souvent qu’une volée de coups de poings comme preuve d’amour.
    Merci aux dizaines d’années de lavage de cerveau des  » humano – gauchistes  »
    Culpabilisateurs des patriotes.

  7. AvatarAnonyme

    Dans la salle d’attente chez le médecin l’autre jour, une très jeune femme style bourgeois-bohème – conscience pro-migrants éclairée – accompagnait un migrant adulte grand, costaud, renfrogné, plutôt sale gueule. J’ai interprété l’air du migrant comme mort de honte d’être accompagné par une femme chez le médecin – elle est entrée avec lui dans le cabinet de consultation – et l’expression de son visage en était une d’intense agressivité tandis qu’il regardait de tous les côtés les autres personnes attendant dans la salle d’attente. La jeune femme enthousiaste, babillait sans arrêt pour expliquer en langage simplifié l’environnement général au migrant et elle semblait emportée par la joie d’avoir une poupée vivante géante avec laquelle jouer. Elle ne remarquait pas qu’elle semblait perçue comme hyper agressante par le migrant le plus mutique possible, ne la regardant jamais en face et tirant une tronche maximale de fermeture agressive.

  8. Laurent PLaurent P

    Faites savoir CONCRÈTEMENT à un (ou plusieurs) collabo(s) cité(s), dans les articles donnés en liens, que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le leur envoyer par la poste à leur adresse postale publique dont vous trouverez les liens d’accès listés tout à la fin de ce commentaire.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/dfSVnM )
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 130% (Papy et Mamie Babyboom ont besoin de GROSSES lettres car ils commencent à avoir la vue qui baisse…) et la taille d’image 50%.
    Ceci fait, cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant seulement les quatre premières pages de la version PDF (en 9 pages) que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées recto-verso.
    Imprimer les pages 1 et 2 sur une première feuille recto-verso puis les pages 3 et 4 sur une deuxième feuille recto-verso.
    En bas à droite de la dernière page, devant le 4/9, vous rajouterez à la main la mention « Lire la suite sur internet ».
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans l’espace blanc au bas de cette dernière page (inutile de risquer de potentielles représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes, ces baby-boomers sont passés sous contrôle mental de la 5ème colonne mahométane).
    Voilà, faire savoir aux baby-croulants qu’ils sont des lèche-babouches, ça ne coûte qu’un timbre (ou plusieurs selon votre budget et votre motivation à baffer du dhimmi).
    Adresses postales publiques des collabos cités dans l’article, faites votre choix du (ou des) destinataire(s) :
    – Côtes-d’Armor
    CAJMA 22 :
    https://www.cajma22.fr/contact/
    (Il s’agit en fait de l’adresse de l’Amicale du Personnel de la Mairie de Langueux… http://www.langueux.fr/contacts/amicale-du-personnel/ )
    Françoise Valy, présidente :
    https://www.societe.com/societe/madame-francoise-valy-350000907.html
    – Bretagne, Douarnenez
    Le Temps Partagé, Quimper :
    https://www.letempspartage.net/mentions-legales
    Kernavélo :
    https://kernavelo.org/mentions-legales/
    Campus Sport Bretagne :
    http://www.campus-sport-bretagne.fr/contact
    – Volvic (Puy-de-Dôme)
    HSSF63 :
    http://www.net1901.org/association/HEBERGEMENT-ET-SOLIDARITE-SANS-FRONTIERES,926757.html
    Les bénévoles cités :
    https://annuaire.118712.fr/ppart/Puy-de-dome-63/Volvic-63530/Grelier_vincent-JDGCCCFJIE_4E0060F00005R00200E00001S
    https://annuaire.118712.fr/ppart/Puy-de-dome-63/Volvic-63530/Jennin_elie-JDGCCCEDCH_5E0060F00004R40900E80261S
    https://annuaire.118712.fr/ppart/Puy-de-dome-63/Malauzat-63200/Dupouy_jean-JDGCHFDDGF_7E0010F00001R00800T00271S
    – Lyon
    Bernard Houot, représentant des manifestants :
    https://annuaire.118712.fr/ppart/Rhone-69/Lyon-69002/Houot_bernard-JDGHBGBHHD_0E0020F00004R70600E80061G
    – Melun, région parisienne
    Les hébergeurs de la pétition :
    http://seineetmarne.secours-catholique.org/
    Le représentant cité :
    https://annuaire.118712.fr/ppart/Manche-50/Poilley-50220/Fautrel_nicolas-JBCCFIDFBF_4E0010F00004R50700T50541S
    – Paris
    SINGA :
    https://www.singafrance.com/ (adresse en bas à gauche)
    Paris d’Exil :
    https://www.parisdexil.org/mentions-legales
    Utopia 56 :
    http://www.utopia56.com/fr/mentions-legales
    Librairie Lady Long Solo :
    http://ladylongsolo.com/nous-trouver.html

  9. Avatardenise

    Merci J.Ferry pour cet article , cette réalité au quotidien que vous décrivez si bien , avec un certain humour , auquel je suis sensible , avant d’en pleurer ! Dans ma région de l’est, ma ville socialiste depuis plusieurs générations , c’est la même chose , beaucoup de familles qui, lorsque la gendarmerie vient chercher ceux qui sont déboutés du droit d’asile, s’interposent , et puis des associations : Sol Mi Ré qui squattent des appartement en pleine ville , ou bien des squares .. et d’autres dans les petites villes du Haut Doubs ! J’ai gardé des documents ; je suis particulièrement en colère quand on sait que des enfants français ne mangent pas à leur faim , que des retraités sont à la rue et que curieusement ces associations n’en font pas cas ! on a la sensiblerie que l’ont peut mais surtout que l’on veut !

  10. Laurent PLaurent P

    Parmi les différents collabos cités, il y en a une qui va particulièrement « plaire » à Christine Tasin : Agathe.
    Elle apparaît dans l’avant dernier article :
    « Agathe a mis ça en place. Il y a 2 ans, la prof d’école de commerce découvre sur Facebook des photos de migrants »
    En explorant l’article source et en suivant les liens qu’on y trouve, voici ce que l’on découvre en bauguenaudant sur la page facebook d’Agathe :
    https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10217259113323799&id=1050795915
    Extrait :
    « il [le migrant] (…) me sert la main »
    Agathe Nadimi est professeur, mais pas de français manifestement, et elle a une certaine propension (pour ne pas dire une propension certaine) à ne pas vraiment comprendre la codification des interactions sociales entre personnes au sein de la société Occidentale.
    Ainsi, pour Agathe Nadimi, quand une personne lui tend la main pour la saluer, cette personne veut lui SERVIR SA main : il ME SERT la main.
    Alors que, bien évidemment, quand une personne vous tend la main pour vous saluer, cette personne veut SERRER VOTRE main dans la sienne : il ME SERRE la main.
    A l’origine ce geste était destiné à montrer qu’aucun des deux protagonistes ne tenait une arme à la main et que la rencontre n’avait donc pas pour but une mutuelle trucidation.
    Mais, certes, « sert » et « serre », si l’on ne prononce pas le « e » final de « serre », comme le font de nombreux Parisiens, cela fait « sert » et « serr », qui ont strictement la même sonorité.
    C’est de la même veine que de soutenir mordicus que « tomate » ne contient que DEUX syllabes : « to » et « mat », histoire vécue lors d’une discussion avec une enseignante d’origine marocaine…
    Il ne faut pas s’étonner si Agathe Nadimi interagit avec les envahisseurs pour les favoriser alors que leur simple présence en France ne peut que provoquer fatalement un recul des droits des femmes étant donné que ces envahisseurs sont majoritairement musulmans et donc nécessairement enclins à faire rétrograder la condition féminine vers la condition médiévale imposée par le coran. Ne comprenant pas le but des relations avec les autres membres de sa propre société, pas même le simple fait de se SERRER la main, Agathe Nadimi ne peut pas comprendre le but des mahométans (qui en plus est caché au premier abord, comme tout bon escroc cache qu’il va vous escroquer car s’il vous le disait il ne pourrait plus vous escroquer).
    Quand Agathe Nadimi se fera torgnoler sous un prétexte bénin, Agathe Nadimi restera hébétée, incapable de comprendre que c’est sa faute si elle s’est prise une torgnole puisqu’elle a TOUT FAIT pour que les torgnoleurs s’installent et désagrègent sa propre société qui pourtant INTERDIT à juste titre de torgnoler les femmes (et n’importe qui d’autre). Et elle bougonnera comme Calimero que « c’est inzuste, c’est vraiment trop inzuste ».
    Je vous fiche mon billet que lorsqu’un mahométan refusera de « SERVIR » sa main à Agathe Nadimi, elle n’y verra aucune offense.
    Parce que vu l’égalité entre homme et femme, il n’y a finalement absolument aucune raison pour qu’un homme « SERVE » quoi que ce soit à qui que ce soit, dont notamment sa main à une femme…

    1. AvatarVerdammt

      Beau texte Laurent.
      Je suis Pied-Noir et mes parents nous enseignaient le monde
      musulman. Malheureusement il y a des Français naïf a en mourir .
      Ils comprendrons a la dernière seconde ce qui va leur arriver.
      « Non, je ne voulais pas ça ». Trop tard …

  11. Avatardenise

    merci pour ce travail , vous nous donnez les éléments pour agir , alors allons y , ça va leur faire du bien de recevoir en miroir , leur action misérable !

  12. AvatarChristine B

    J’en ai vu une il y a quelques temps sur la promenade du bord de mer en bas de chez moi, toute fière avec son migrant qui suivait un pas derrière : il ne manquait que la laisse

  13. AvatarJoël

    Les NAC. Nouveaux animaux de compagnie. Je croyais pourtant qu’il était interdit d’importer des espèces protégées et sauvages.
    Les sortir de leur milieu naturel devrait au minimum valoir une intervention de l’ONU.

  14. AvatarDorylée

    J’aime bien l’expression  » déboutés du droit d’asile et en attente de régularisation  » !!! On leur a dit de retourner chez eux et une bande de vieux cons et vieilles connes précocement séniles œuvrent pour qu’ils restent ! Et ensuite, ces vieux déchets iront gueuler parce que les organisateurs de l’envahissement rognent leur retraites. D’où peut provenir l’argent qu’on distribue généreusement aux colonisateurs à part de nos poches. Il n’y a pas que les bourgeois qui deviennent de plus en plus cons à mesure qu’ils vieillissent. MINC préconise de piquer les vieux ; dans certains cas…..

  15. AvatarDurandal

    Je lis, dans l’article, l’intervention d’une « association Scarabée ».
    Je ne vois pas le rapport entre leurs généreuses actions et le symbole du scarabée petit insecte, sacré en Egypte Ancienne, et spécialisé dans le traitement et le déplacement de petites boules de merde qu’ils poussent devant eux, en émergeant de terre… Là, c’est sûr, il y a un problème : le risque que des esprits mal placés émettent des interprétations vaseuses ce qui ne serait pas bien du tout… Non ?

  16. AvatarCatherine Terrillon

    La crise des migrants est un problème politique. Il y a des migrants très sympathiques, d’autres qui sont odieux. Mais ce n’est pas le fond du problème. Je crois que tous ces mouvements de populations sont créés de toute pièce. Par qui ? Pourquoi ? Telle est la question.

  17. AvatarCatherine Terrillon

    Ces braves gens manifestent un enthousiasme incroyable pour aider les » migrants », alors qu’ils n’en feraient pas le centième pour aider une personne âgée sans ressources ou un SDF qui crève de froid dans la rue. Je suppose que le « pauvre blanc » n’est pas assez exotique et ne peut apporter aucun « enrichissement culturel ». Le pauvre migrant est à la mode, le pauvre de souche est ringard.

  18. AvatarNiko

    A la limite, que ces « belles consciences » s’occupent de migrants avec leur fric, c’est leur problème. C’est pas mon compte en banque qui en pâtira (après, s’ils se font voler, violer, assassiner, tant pis pour eux, je ne verserai pas une larme sur leur sort). En revanche, ce qui me dérange beaucoup plus, ce sont ces associations gavées d’argent public (et donc provenant en partie de mes impôts) et qui favorisent la submersion migratoire à laquelle je suis farouchement opposé.

Comments are closed.