Nouvelle idée LREM : installer des péages sur les routes nationales !


Nouvelle idée LREM : installer des péages sur les routes nationales !

Illustration : la mythique Nationale 7 à la fin des années 50 (AFP / Leemage)

.

Mais à quoi peut donc servir le gouvernement, ses comités Théodule ou les députés LREM sinon à emmerder continuellement les Français avec de nouvelles lois, de nouvelles taxes et de nouveaux impôts ?

.

Avec Macron, il y avait déjà eu la hausse de la CSG puis, mettant le feu aux poudres en novembre 2018, la hausse de la taxe sur les carburants. Résultat : malgré une centaine de Gilets Jaunes gravement blessés, l’essence est encore plus chère qu’au début du mouvement ! « Tout ça pour ça » serait-on tenté de dire…

Ensuite, toujours dans le même registre de fiscalité punitive, le « Conseil de défense écologique » (oui, cela existe !) a annoncé dernièrement la création par le gouvernement d’une nouvelle écotaxe sur les billets d’avion. Cette taxe de 1,5 euros pour les vols intérieurs en classe éco pourra grimper jusqu’à 18 euros pour les vols hors d’Europe, en classe affaires. Elle s’appliquera à tous les vols au départ de la France, sauf vers la Corse et l’Outre-mer. Évidemment, ce nouveau racket ne résoudra en rien le problème du réchauffement climatique : il assèchera juste encore un peu le porte-monnaie des voyageurs et plombera certainement notre compagnie nationale.

.

Cette écotaxe est triplement critiquable : elle est démagogique, stupide sur le plan économique et complètement contradictoire avec ce que disait le gouvernement lui-même, il y a quelques mois.

Le gouvernement a vu monter les critiques sur le transport aérien, certains dans les rangs des Verts veulent même interdire les vols intérieurs. Il envoie donc signal à 180 millions d’euros par an tout de même – c’est ce que rapportera cette taxe payée par chaque voyageur qui achètera un billet d’avion en partance de la France […]  Mais ces quelques euros de plus ne changeront pas les comportements, sauf peut-être des plus modestes qui devront prendre le train, ce qui ne changera rien aux émissions de CO2. Les avions continueront de décoller. C’est de la démagogie pure et en plus, c’est stupide sur le plan économique.

Cette mesure plombe Air France par rapport à ses concurrents. Forcément, puisque ce sont les vols au départ de France qui sont taxés. Mais le transport aérien est un business mondial : le taxer dans un seul pays est aberrant. Les compagnies du Golfe, Qatar, Emirates et autres – qui ne sont déjà pas soumises aux mêmes règles sociales que les compagnies européennes – peuvent dire ‘merci’ au gouvernement français ! Air France perd déjà beaucoup d’argent sur son réseau domestique, le taxer n’arrangera rien.

https://www.europe1.fr/economie/lecotaxe-sur-les-billets-davion-une-mesure-demagogique-stupide-et-completement-contradictoire-selon-nicolas-barre-3909018

.

Voilà pour « l’écotaxe » sur les billets d’avions. Mais ce n’est pas fini ! Désormais, nos vaillants et imaginatifs députés LREM s’attaquent à nos belles routes nationales, un peu trop gratuites à leur goût : pourquoi ne pas y installer des péages, comme sur les autoroutes ?

Quelle idée ! C’est à se demander si ces députés ne souhaitent pas un 17 novembre bis et une seconde crise des Gilets Jaunes…

Déjà, l’idée de faire payer les autoroutes et les routes nationales peut sembler saugrenue puisqu’à l’origine, c’est avec nos impôts qu’elles furent construites. Il y a des pays où les péages n’existent pas (Allemagne, Etats-Unis, Canada…) et d’autres qui ont opté pour une vignette annuelle ou hebdomadaire. Ainsi, pour circuler sur les autoroutes suisses de janvier à décembre, il suffit de débourser 40CHF (36€-prix qui n’a pas évolué depuis 15 ans).

En revanche, en France, on a choisi (évidemment !) le système le plus onéreux et le moins pratique pour les voyageurs-contribuables : outre qu’il faut s’arrêter de multiples fois pour retirer un ticket ou payer, celui-ci augmente d’année en année puisque nos belles autoroutes – payées avec nos impôts – ont été concédées par nos gouvernants à de grands groupes privés.

Résultat : de 2006 à 2016, les tarifs des péages auront connu une hausse de près de 20% tandis qu’a disparu, suite à l’automatisation des péages, 30% de la masse salariale (France Inter).

Et malgré cela, nos petits génies LREM souhaitent faire payer les routes nationales. Bientôt un Vannes-Lorient à 15€ ? Traverser la plaine de la Crau par la N568 pour 7€ ? Rejoindre l’Andorre par une N20 à 12€ ? Avec des péages partout, ce sera, donc, le retour au Moyen-âge.

Des péages sur les routes nationales : une (mauvaise) idée qui fait son chemin

Des députés LREM militent pour que des tronçons de nationale soient concédés aux groupes autoroutiers. Oubliant que le privé n’a pas fait la preuve de son efficacité.

Ainsi d’après La Lettre A du 5 juin 2019, « des amendements au texte de loi d’orientation des mobilités, actuellement examiné à l’Assemblée nationale, vont autoriser l’État à faire entrer des dizaines de kilomètres de routes nationales dans le régime concessif, à la grande satisfaction des groupes autoroutiers ».

Une idée fait donc son chemin depuis au moins 2015, portée par les sociétés d’autoroutes et reprise depuis par des députés LREM et le gouvernement : privatiser les routes nationales et installer des péages.

L’usager-payeur, un principe absurde

Sur un plan politique, la France s’est construite au lendemain de la Seconde Guerre mondiale à partir du programme du Conseil national de la résistance (CNR), sur une philosophie remarquable : la démocratie globale, c’est-à-dire politique, mais aussi économique et sociale. Dans cet esprit, les routes sont là pour relier les hommes entre eux, afin de faciliter l’élévation culturelle, intellectuelle et sociale en permettant à tous de se déplacer facilement, librement et gratuitement vers les centres de pouvoir, les musées, les lycées ou les hôpitaux. C’est l’essence même du contrat social rousseauiste. Ainsi, l’impôt devient dès lors la contribution de chacun, en fonction de ses capacités financières, au bien commun dont il peut user à sa guise. Or, faire payer les routes en fonction de son usage revient à faire payer à tout le monde la même chose, quel que soit son revenu.

Les défenseurs de la privatisation des routes incluent le député Joël Giraud (LREM) à l’initiative des amendements révélés début juin, l’Iref et l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (Asfa). Tous partent de l’hypothèse qu’il ne faut payer que ce que l’on utilise, qu’il faut rémunérer tout service rendu […] Cela reviendrait donc à ne payer l’école que si on a des enfants, et ce uniquement durant la période scolaire et jusqu’à la sortie du parcours d’études. Ce devrait être alors, aussi, comme certains le soulignaient avec un raisonnement par l’absurde, faire payer le trottoir aux piétons. Jacques Attali allait jusqu’à ironiser que « celui qui n’est pas malade ne devrait pas payer les hôpitaux ».

Par ailleurs, quand on se fait livrer parce que l’on ne possède pas de voiture, le client ne paiera pas le péage directement. C’est le livreur qui réglera, le coût se répercutant donc sur le prix de la marchandise livrée, avec une incidence additive sur la TVA… Ce sera donc le consommateur le payeur final, et non l’usager de la route. Soit une contradiction évidente avec le sens affiché du projet.

Les autoroutes, sources de disputes

Les profits des sociétés d’autoroute sont très élevés, autour de 17 % du chiffre d’affaires, un rendement exceptionnel. Et ces bénéfices ne cessent d’augmenter : 20 % en dix ans. Cette augmentation sera encore plus importante sous l’effet du rattrapage accordé par l’État entre 2019 à 2023 à la suite du gel des tarifs décidé en 2015 par Ségolène Royal, ministre de l’Écologie et signé par Emmanuel Macron, ministre de l’Économie.

Cette manne financière ne présage pourtant pas en contrepartie d’un bon entretien des réseaux, à l’exemple du reste du continent. L’Europe dispose de 80 000 kilomètres d’autoroutes, dont une minorité est privatisée : l’Italie, l’Espagne, la Grèce, le Portugal et partiellement la Croatie. Les résultats sont plus qu’édifiants. En Italie, le réseau est vieillissant et manque cruellement d’investissement et d’entretien. En quatre ans, une dizaine de ponts, dont celui de Gênes, se sont écroulés dans le pays.

Les Portugais se détournent des autoroutes considérées trop chères et inaccessibles. D’autres pays européens disposent d’autoroutes gratuites à l’exemple de l’Allemagne. Dans ce modèle, c’est l’impôt acquitté par l’ensemble des citoyens qui assume indirectement les coûts des autoroutes.

Un concept incohérent

Cependant, le « paiement à l’usage » généralisé mettrait fin au contrat social pour un unique contrat : le contrat marchand. Dans une période socialement et économiquement difficile, notamment avec le mouvement des Gilets jaunes qui est né du sentiment d’injustice fiscale et de l’excès du coût des trajets en voiture, vouloir faire payer encore plus le trajet domicile-travail relève de la provocation.

Nous voyons ici l’incohérence d’un tel concept. Car la privatisation des routes amènerait irrémédiablement l’État à devoir subventionner ces trajets pour alléger le budget des Français les plus modestes. Une nouvelle usine à gaz, plus coûteuse que le bénéfice de la privatisation, serait créée et enrichirait un peu plus les sociétés d’autoroutes par une compensation payée par le contribuable. Nous tomberions une fois de plus dans le principe de la socialisation des pertes et de la privatisation des profits. Apparaît donc la question de la compatibilité républicaine et de l’acceptabilité citoyenne du prix. Et, au-delà, celle d’un monde où tout deviendrait marchand.

Par Éric Vernier et L’Hocine Houanti* (The Conversation)

https://www.lepoint.fr/economie/des-peages-sur-les-routes-nationales-une-mauvaise-idee-qui-fait-son-chemin-19-07-2019-2325547_28.php

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

26 thoughts on “Nouvelle idée LREM : installer des péages sur les routes nationales !

  1. Avatardmarie

    Il faut bien alimenter les caisses pour permettre à cette caste de luxe de continuer à manger du homard et boire des vins de qualité pendant leur réunions de travail… Nous, les riens, les sans-dent, nous n’avons pas notre mot à dire ! Nous sommes la risée du monde entier.
    Nous pourrions en rire si nous n’étions pas les dindons de la farce….
    Dindon, pigeon, mouton…. chacun choisira son animal « fétiche » en fonction de ses goûts !

    1. AvatarHellen

      Oui, effectivement, il faut alimenter les caisses pour cette caste de luxe, et pour faire vivre gratuitement toute cette faune Africaine haineuse à qui ils donnent des allocs, et il en faut du fric car ils seront de plus en plus nombreux.

      Hier j’ai eu la dernière facture d’électricité…
      Tout en ayant consommer la même chose que d’habitude, ni plus ni moins…
      D’habitude j’en ai pour «  » » » » » »90 euro » » » » » » » » » tous les deux mois…
      Cette fois-ci j’en ai pour «  » » » »185 euro » » » » » » pour strictement la même consommation…!!!!!

      Cherchez l’erreur!!!!
      J’ai des « au-prorata » sur des factures déjà payées depuis plusieurs mois… et ce du 26/02 au 24/04… du 24/04 au 25/06… et les montants ne sont pas des moindres…

      L’EDF a augmenté de 100%, ou quoi???
      Est-ce d’autres ont reçu, la même enveloppe surprise????!!!!
      Je n’en ai pas dormi de la nuit…
      Je n’ai pas de centre EDF près de chez moi, mais même si je dois faire 400 km aller-retour… je n’aurai pas ma langue dans ma poche…

      Est-ce une augmentation pour faire entrer toujours plus de migrants tous les jours en perspectives….???!
      Les péages sur les routes nationales en plus des autoroutes,… c’est également pour ça…

      En attendant, nous les Français qui aimons notre pays, la France, avons de moins en moins de moyens pour survivre…

      Une Révolution serait la bienvenue…. mai il en faut une, pire que celle de 1789, car aujourd’hui, les Français sont de plus en plus pauvres, mais un élément de taille supplémentaire, par rapport à l’époque… Nous sommes littéralement envahis par les mêmes envahisseurs qu’à l’époque de Charles Martel…!!!!

      Le problème d’aujourd’hui :
      Macron, n’a rien à voir avec Charles Martel…!!!!
      Il est tout son contraire… un traître à la France et aux Français…!!!!

  2. AvatarEric des Monteils

    Ils n’ont qu’une seule qualité nos gouvernants : NOUS FAIRE CHIER devient chez eux comme une inspiration de génies. Sur cette question, force est de constater qu’ils ne manquent pasde souffle !
    En attendant la révolte massive . . . . .

    1. AvatarAlexcendre 62

      Oui oui Eric mais ils y a des gens qui continuent de voter pour cette clique ! moralité nous n’avons encore bouffé assez de merde , les prochaines élections c’est voter blanc pour ne pas passer pour un fainéant ou un pêcheur , sans légitimité ils ne sont plus rien .La révolte je n’y compte pas trop nous voyons comment ils traitent les gilets jaunes et les estropiés que ça a déjà fait je m’interroge sur le bilan /efficacité .

  3. AvatarChristian Jour

    Il faut aussi du pognon, pour faire vivre gratuitement toute cette faune Africaine haineuse avec des mœurs du moyen-age et qui ne vient en France uniquement que pour les allocs, et nous emmerder.Il en faut du fric car ils sont de plus en plus nombreux. Et qui croyez vous qui va payer, les blancs qui bosses ou qui ont des petites retraites, les bouffeurs de homards ils s’en foutent ils ont les moyens.
    Comme d’hab les Français vont râler et puis plus rien, alors qu’il faudrait une révolution et juger tous ces traîtres.

    1. AvatarRODRIGUE

      Christian, patience, ça vient!
      les gilets jaunes savent qu’ils se sont fait enc… dans les grandes largeurs et micron va continuer son cap!
      L’essence continue de grimper donc, nos gilets vont redescendre dans la rue à la rentrée. Rentrée sociale qui risque d’être très chaude car notre gouvernement s’attaque au difficile dossier des retraites pour nous en faire toucher moins!
      Donc une autre catégorie dans la rue !
      Ca commence à faire beaucoup de monde !
      Pour peu que l’économie s’écroule, crise monétaire et là, ce n’est plus une révolte, ce sera une révolution car micro via castagner, va réprimer dans le sang et cette fois les armes sortiront !
      Pour peu d’en plus, un fou d’allah fasse une connerie et tout part en sucette grave et incontrôlable !

  4. Avatarfrejusien

    Ils poussent, ils poussent le bouchon…

    on va y arriver à cette vraie révolution ,
    avec l’échafaud, non pas en place de Grève, mais sur le parvis de NOTRE DAME, pour leur faire expier leurs multiples forfaits, dont cet incendie gigantesque et impossible,,impensable et inexpliqué , pas encore élucidé,

    il y en aura peut être plusieurs, pour régler les choses plus rapidement et vu le nombre de traîtres, cinq ou six représenteraient un bon chiffre

  5. AvatarAnonyme

    C’est évident que tout ce pompage d’argent va pour les migrants musulmans invités ventre à terre sur le territoire français et européen. Je ne vois aucune mesure pour faire cesser le désordre ultra coûteux causé par les migrants musulmans et leurs descendants en France: du terrorisme aux zones de non droit, des prisons aux « mineurs isolés ». L’intoxication de la sphère publique par la myriade d’associations mahométanes. Pourquoi pas financer tant qu’à y être des pouponnières flottantes direction la France par des ONG racket pour les millions de bébés africains produits à la chaîne par la démographie sans frein du continent africain.

    En France il y a les progressistes pro-migrants pro-démographie folle africaine qui fait plein de victimes de la pauvreté et des dictatures et « en même temps » les progressistes sont aussi pro industrie de l’avortement de petits français qui fait plein de victimes. Un carnage c’est l’horizon des progressistes incapables de réflexion et de planification responsable. Je suis scandalisée des féministes qui résument Simone Veil à être la pdg d’usines à avortements. Dans mes « rêves les plus fous » je figure que Simone Veil était probablement assez évoluée pour proposer en avant plan de toute campagne de planification familiale une éducation bien élaborée sur la responsabilité sexuelle focalisée spécifiquement pour éviter l’avortement. J’aimerais que les ONG « humanistes progressistes » aillent en Afrique faire à leurs frais campagne sur la contraception et le droit pour les africaines de choisir de limiter le nombre d’enfants. Mon frère progressiste charmé par l’Afrique s’exclame « Oh mais la corruption ne s’arrêtera jamais en Afrique » comme argument pour ne rien exiger de l’Afrique et considérant la corruption comme une coquetterie folklorique parmi tant d’autres incluant le charme irrésistible du mode de vie primitif… Tous ces progressistes sont ultra superficiels avec des conséquences morbides qu’ils ne sauraient voir, car être givré « mondialiste » c’est cool. Ces nuées d’enfants en Afrique et leurs parents sont à la merci de toutes les calamités. Leur proposer une fuite en avant vers l’Europe c’est d’un crétinisme incroyable. Ah mais pardon, il faut aussi que les progressistes tapent sur Israël plutôt que le prendre comme exemple pour savoir comment prospérer sur des terres arides. Les progressistes sont du côté des « pauvres » terroristes en Jihad depuis 1400 ans. Je trouve que les progressistes n’ont pas ce qu’il faut pour être considérés des citoyens capables dans le réel de leur fameux « monde ».

  6. AvatarJoan koean

    Profitons biens de nos vacances , la rentrée sera chaude…nos ploucs et traîtres dirigeants seront confronté a la pire révolte populaire, alors les lobbies de péages et autre conneries n’auront plus lieux d’êtres, ce pays a la rentrée va se trouver a Feu et Sang c’est une révolte ethnique qui nous attend .insurrection sera sanglante…au moins on sera bronzés , pour la mêlée.

    1. AvatarRobertr

      Le concourt permanent, à celui qui va créer une bonne nouvelle taxe,obstination permanentes chez nos politiciens,nous approche de l’abîme final pour notre nation,toute les valeurs sont inversé, il ne manque plus que le détonateur pour faire exploser ce pays

  7. AvatarHervé

    Il leur faut notre fric,pour nous envahir de migrants musulmans,par dizaines de millions (soyons rassurés,ça va venir) qu’ils font venir chez nous (tous des hommes jeunes,pour nos filles) Les intérêts des banques ne suffisent pas,et toutes leurs richesses non plus. Même soros,en a marre de toujours payer pour ses congénères. Ha Ha Ha,mais puisque ces énergumènes,il ne faut surtout pas en parler..! Nous y allons tout droit…

  8. Avatardurandurand

    Au tribunal tous ces traîtres et ces corrompus ,de n’importe quel quel bord soit ‘il;il y en a en à marre tous ce ces sinistres et députailles de la gauche à la droite pourrie et corrompue qui votent des lois liberticides et qui nous la mettent profondément , franchement peuple de France tu n’en a ps marre de te faire enculer par les même au pouvoir depuis plus de 40 ans ? Franchement il est plus que temps que tu te bouges le fion  » désolé d’être vulgaire  » mais il y a un moment ou être correct ne sert plus à rien .et encore je ne suis pas sûr qu’il comprenne !

  9. Avatarpier

    ils ont dans leurs cartons de nous taxer l ‘eau potable et les ordures ménagères

    en plus de ce que c ‘est actuellement , patience , ça vient

    1. Avatarcalvo

      A moins qu’ils ne nous imposent d’acheter des compteurs de respirations: entre la nouvelle taxe créée et les dessous de tables, ça devrait payer quelques bonnes bouteilles.
      N’en doutons pas: ils ont inventé la machine à créer chaque jour de nouvelles taxes pour les SERFS.
      Et, en plus, ils vont encore en trouver suffisamment pour aller veauter pour continuer la gabegie.

    2. AvatarHellen

      Personnellement, j’ai découvert hier, une augmentation de l’Electricité de 100%… pour la même consommation…, je l’ai écris, plus haut, mis un commentaire sur cet article…!!!!

  10. Avatarinconnue

    attention, la rentrée risque d’être chaude, le ton monte et gronde chez les FRANCAIS, nous sommes gouvernés par des pourris, des inconscients, en dehors de la vie courante, et à celui qui va pondre une débilité pour se démarquer, j’ai mal pour mon pays la FRANCE

  11. AvatarJoël

    Dans ce modèle, c’est l’impôt acquitté par l’ensemble des citoyens qui assume indirectement les coûts des autoroutes.

    Il me semble que c’était pareil en France avant les privatisations.
    L’histoire ne dit pas à combien se monte les dividendes de Villepin qui a permis cette braderie.

  12. AvatarCharles Martel 02

    Macron c’est la régression de la France aux temps féodaux. On va voir ressurgir la dime, la taille,le cens, l’octroi, octroi , droit de pontenage et peut être même le droit de cuissage pour les tous les membres de LREM qui sait au train où on va. Bref tout ce que savent faire ces salopards de politicards c’est réfléchir à de nouveaux impôts, c’est sûr que le homard géant et le champagne à 600 euros la quille dont se gavent ces ordures faut bien qu’il y ait des couillons pour payer.

  13. AvatarMarie

    On va bien rigoler quand ils vont tenter de faire payer les bretons pour utiliser les nationales, ils ont déjà oublié les portiques ecotaxes et les radars brûlés. La rentrée va être brûlante

  14. Avatardmarie

    Marie, Il faut que ce soit toute la France et pas seulement la Bretagne ! Nous sommes tous concernés ! Que chacun d’entre nous participe à la fête ! La chasse aux cons profiteurs par les cons tribuables !
    Tous à l’assaut de la tour aux privilèges ! Il faut qu’elle dégringole avec tous les profiteurs !

  15. Avatardmarie

    orion, et surtout à leur profit ! c’est une dictature qui se met en place, ne nous y trompons pas !
    Avoir le culot de dire qu’ils bouffent du homard et boivent des vins fins pendant les réunions de travail, ils nous prennent vraiment pour des cons cette bande de guignols !
    Bouffons des pâtes et du pain pendant qu’ils se goinfrent sous le prétexte qu’ils travaillent ! Celle-là c’est la meilleure de la semaine !

Comments are closed.