Foutage de gueule mahométan : des bimbos, à moitié nues, défendant la burqa !


Foutage de gueule mahométan : des bimbos, à moitié nues, défendant la burqa !

.

Une mode malheureusement bien en vogue, celle des dhimmis, qui pour défendre leurs camarades mahométans, parlent de culture musulmane. En gros, effectivement, nos amis sont issus du monde islamique, mais ils n’ont gardé que le bon de leur religion pour s’adapter à la vie française. Ils n’appliquent pas tous les préceptes de l’islam, oui pour ceux compatibles avec la vie moderne et non pour ceux qui ne le sont pas. Leur mentalité n’a rien à voir avec celle de leurs coreligionnaires vivant dans les pays musulmans. En France, l’excision, les crimes d´«honneur», les mariages forcés, la virginité obligatoire pour se marier, l’interdiction formelle pour les femmes de se marier avec un non musulman, ça n’existe plus, c’est de la pure invention, dixit une dhimmie de service, m’ayant rapporté les dires de son amie musulmane qui, elle, en connaît un rayon sur la question, pas comme moi. Moi, je raconte des noises, je suis une malade qui cherche à salir l’islam. Je suis une aigrie, je suis vindicative, en colère, j’ai une haine injustifiée envers cette belle religion. Voilà, c’est pourquoi je m’en prends à ce pauvre islam qui est attaqué de toute part, sans raison. Oui ! Mais, c’est bien sûr !

.

Je ne peux plus entendre cette expression « culture musulmane » car le constat que j’ai fait, c’est que bien des mahométans l’utilisent pour faire croire qu’ils ne sont pas comme les extrémistes, mais simplement les pratiquants d’une religion tout à fait innocente. Ils veulent faire croire, ou pour certains sont persuadés, qu’ils sont des croyants lambdas, avec un ensemble de rites ne pouvant déranger qui que ce soit, ou n’ayant aucune conséquence néfaste sur ceux qui les mettent en œuvre.

Il est vrai que le mot culture a tendance à atténuer et même anoblir les pires choses. Pour l’islam, c’est comme habiller une prostituée avec des vêtements de sainte nitouche. C’est du même acabit qu’on se le tienne pour dit !

.

Et puis, quand quelque chose de l’islam ne leur convient pas, ou ne va pas dans le sens de leur principe, eh bien, ils ne l’appliquent pas ; comme ça ni vu ni connu, « c’est pas ça l’islam », ou moi je suis seulement de culture musulmane, c’est à dire ma pratique s’inspire de l’islam, ce n’est donc pas complètement cette religion. Je ne pratique pas l’islam radical. Vous me suivez là dans le foutage de gueule mahométan. Je suis musulman sans tout à fait l’être. Si ce n’est pas une manière déguisée de reconnaître qu’effectivement, l’islam pose problème, il faut me dire ce que c’est.

.

Cette mascarade jouée par les adeptes de momo, je le constate quasiment tous les jours et cela souvent sans crier gare, dans des situations tout à fait anodines.

 

Par exemple, un week-end, pendant les fortes chaleurs, je suis allée avec ma famille, dans une piscine en dehors de la ville, pour tenter de nous rafraîchir un peu. Sur le trottoir, dans la file d’attente, se tenaient devant moi, quatre bimbos musulmanes. Jupe courte, décolleté, bikini apparent sous les vêtements, jusque là rien d’anormal, à mon sens. Ces jeunes femmes se plaignaient de la chaleur suffocante et ne pouvant attendre plus longtemps d’entrer dans la piscine, se sont mises en bikini sur le trottoir. Pour moi, encore une fois, rien de bien méchant, au contraire, je peux comprendre que l’on ait besoin d’en faire autant, vu l’air chaud ambiant. Quelques minutes après cela, passe une femme en burqua, pas une once de peau ne dépasse de son accoutrement, une vision d’horreur. J’en ai la chair de poule. Et voilà que l’une des petites bimbos mahométanes dit à sa vue : « Je ne pense pas qu’elle ait chaud. Tu sais, la chaleur c’est psychologique. ». Une autre renchérit : « Oui ! Et puis, elle s’est sacrifiée, elle. Elle sait que c’est comme ça, alors elle s’y est fait. ».

Tout ça bien évidemment dit bien fort, pour que tout le monde entende ces explications bidons, visant à dédouaner l’hisse lame, n’est ce pas ? On sait au fond, que celui-ci est complètement à côté de la plaque et surtout toxique, alors il faut absolument lui donner un air inoffensif, quitte à être ridicule. Allons-y gaiement !!! Des bimbos, à moitié nues, défendant la burqua, on ne verra jamais ça ailleurs, je ne pense pas me tromper. L’araignée au plafond n’est pas loin ou, plutôt, un effet habituel de l’abus de consommation de doctrine mahométane…

C’est ce genre d’attitude qui me dégoûte, au plus haut point, car alimentant la résurgence de l’islam de nos jours, et par là-même, la consolidation de son existence à travers les siècles.

.

L’expression « culture musulmane » est bien là pour donner le change et faire tenter de faire oublier les côtés abjects de l’islam. Et malheureusement, celui-ci en est largement bien pourvu. Le monde n’est pas prêt de vivre en paix, temps qu’il continuera à sévir.

En réalité, ce genre de vocables sont des outils privilégiés utilisés pour la pratique de la takkiya. Eh oui ! Le mot culture peut laisser entendre que l’islam n’est pas un système totalitaire mais s’apparente à un genre de folklore, un ensemble de pratiques tout à fait anodines, un mode de vie comme un autre. Circulez, il n’y a rien à voir, l’islam est blanc comme neige, on lui fait un procès injustifié !!!

Que de pincettes prises pour un simple système de pensée ! On n’en ferait pas autant pour les kouffars récalcitrants, les apostats, ces traîtres. Ceux là n’ont pas honte de raconter n’importe quoi pour se faire mousser, et de surcroît cracher dans la soupe musulmane !?!?!

Aussi, je dois dire, c’est quoi cette expression ? C’est dire qu’elle assimile et réduit ainsi les individus, à leur corps défendant parfois, au seul pré carré de l’islam. Ça m’énerve plus que tout !!!

.

En définitive, cela signifie que tous les musulmans, de par le monde, sont semblables et n’ont pas d’autres appartenances et pratiques liées au pays où ils sont, ou d’où ils sont issus. Les individus, venant du monde se disant islamique, n’ont pas de passé, n’ont pas de culture propre, seule celle de l’islam a le droit de cité. C’est un véritable scandale d’autant plus que même si vous n’êtes pas musulman, comme moi, on vous assène en permanence : « Oui ! Mais tu es de culture musulmane quand même ! »

Eh non ! Sûrement pas ! Quel fait me ramène ou me rattache à l’islam ? Rien ! Au contraire, chaque acte de ma vie est militant, il se définit en opposition à l’islam. J’en refuse le moindre rappel ou ressemblance, dans mon existence. Et surtout, je ne m’intéresse ni de prêt ni de loin à toutes les fables, les rites mahométans. Je n’ai jamais voulu les connaître et encore moins les pratiquer. J’ai été complètement hermétique, dès mon plus jeune âge, aux âneries islamiques. Quand un adulte tentait de m’expliquer ou m’apprendre les bêtises mahométanes, je me mettais aux abonnés absents, en chantant dans ma tête ou en laissant mon esprit s’échapper ailleurs, loin de toutes ces conneries. Certains, d’ailleurs, me prenaient pour un enfant anormal ou insolent. Tant pis ! Pour moi, je préférais cela plutôt que d’adhérer à cette croyance, à ce système de pensée anti libertaire.

Il n’est pas obligatoire d’être musulman et tout autant de culture musulmane. Ma vie, mes pensées, mes attachements, l’éducation de mes enfants sont à des années lumières de l’islam, alors pourquoi vouloir absolument me mettre dans la catégorie de cette pseudo culture. Ce dogme, c’est comme le chewing gum, quoi que vous fassiez, vous avez beau faire, il s’accroche à vous.

Ainsi, c’est ce concept de culture musulmane qui a effacé malheureusement toutes les identités précédentes à l’invasion islamique, et qui rend la vie impossible à ceux qui tiennent à leur identité ancestrale. C’est encore cette culture musulmane incontournable qui empêche certains volontaires de s’intégrer dans le monde occidental.

Plus que se dire musulman, se dire de culture musulmane est soit disant un gage d’intégration possible alors qu’il n’en est rien !!!

Seuls les dhimmis, complètement soumis aux  renards mahométans, vous jureront leur grand dieu que l’islam n’est pas un danger, pour un pays comme la France. Non ! Non ! Les gens, se réclamant de la culture musulmane, ne sont pas des ennemis, ils sont tout à fait inoffensifs. Il n’y a rien à craindre d’eux, ils sont tout ce qu’il y a de plus doux, tolérants, tranquilles, ouverts à l’autre. Alors, tout ce que j’ai vu, entendu n’était que le fruit de mon imagination torturée ?

Pourtant, voilà ce que dit un site spécialisé en culture islamique. Cela ne vient pas de moi ou de ceux qui dénoncent l’incompatibilité de l’islam avec le monde occidental, mais bien de gens compétents en la matière :

https://www.reponse-aux-islamologues.com/rep/ACCULTURATION/Entrees/2015/1/9_14._Comprendre_lIdentite_Musulmane.html

« La culture islamique se rattache en premier lieu au Coran et à la tradition prophétique et n’a d’autre but que de répandre la croyance de l’ensemble des prophètes envoyés à l’humanité : le Tawhid ou l’adoration unique du Créateur. La culture musulmane prône la justice et la fraternité sans qu’il y ait de différence entre races et classes. Il ne s’agit nullement d’une culture exclusivement spirituelle qui se vit uniquement dans les cœurs, mais bien d’une culture réelle qui englobe toutes les facettes de la vie sociétale du musulman, que ce soit dans la politique, l’économie, les mœurs, etc. Les éléments culturels qui sont propres à l’Occident et par lesquels se distinguent les Occidentaux ne peuvent donc faire partie de cette culture [4]. Bien que de nombreux éléments extérieurs aient pénétré les sociétés musulmanes, ils ne sont pour autant pas considérés comme étant un composant de la culture islamique.

Il est impossible pour les musulmans de remplacer leur culture par celle de l’Occident du fait que cette dernière, du point de vue musulman, permet une débauche dans les différentes branches de la vie que l’Islam rejette entièrement. Mahmoud Shâkir clarifie cette différence fondamentale entre la culture occidentale et la culture musulmane :

« La culture et la civilisation européenne agréent et admettent “les passions” sans désapprobation et sans pudeur. Plus encore, elles autorisent les gens à se livrer à la débauche des “passions” et l’admettent dans la vie quotidienne avec tout le monde sans aucune gêne. Il en est ainsi parce qu’il s’agit d’une civilisation qui est fondée sur les intérêts, le brigandage, le pillage des nations et leur subjugation par tous les moyens et dont le but est d’acquérir une omnipotence civilisationnelle. Les preuves qui démontrent ceci sont claires pour toute personne qui possède un peu de clairvoyance. » [5]

L’assimilation culturelle des musulmans à la civilisation occidentale s’est avérée comme une maladie chronique qui détruit des nations entières, les dépouillant de leur identité et de leurs valeurs fondamentales et authentiques. L’objectif de l’Occident est de détacher les citoyens des nations visées de leur croyance et de les rattacher à tout ce qu’on leur jette aux pieds [6]. »

Après, de tels propos, on ose dire que : « La culture musulmane prône la justice et la fraternité sans qu’il y ait de différence entre races et classes. » Ah ! Ah ! Quelles foutaises ! Regardez encore, ce que se permet de dire, ce site de soit disant savants musulmans :

« Les Français évoquent souvent leurs acquis : les Lumières, la Révolution française et industrielle. Mais en dehors de l’Europe, ces acquis ne se remarquent pas. Dans le monde musulman, les Occidentaux propagent tout sauf des Lumières. Bien au contraire, ils y soutiennent de nombreux régimes corrompus qui, en sous-traitance, combattent l’identité musulmane. L’Europe a un côté obscur qui n’est que rarement éclairci et l’aspect le plus révélateur de ce côté obscur est celui de l’islamophobie et de la xénophobie latente. Certes, beaucoup d’Arabes discriminent les Noirs, les Chinois méprisent les Européens, les Indiens pensent parfois posséder une culture supérieure. Mais aucun d’eux n’a, au nom de sa race ou de ses valeurs culturelles, jamais construit des idéologies racistes pour ensuite perpétrer des génocides ou mener des guerres coloniales et mondiales comme l’ont fait les Occidentaux. ».

Les musulmans de ce site se permettent de dénoncer le colonialisme français, quand on sait comment l’islam s’est répandu sur la planète. Voyez ! L’Afrique du nord ou Tamazgha, encore colonisée,  à ce jour, par les arabo musulmans. Dans la farce algérienne, les amazighs ne peuvent même pas brandir le drapeau qui les définit. Ils sont sommés de brandir l’arabo islamique, croissant rouge entourant une étoile à cinq branches. S’ils ne respectent pas cette injonction, c’est direction la geôle islamique. Plus d’une trentaine y sont à cette heure précise. Alors pour les leçons, ils pourront repasser, merci !

Ah ! Ah ! Je ris (jaune) d’une telle impudence.

Et  le pompon du pompon :

« Dérobés de leur histoire authentique, la majorité des musulmans — de l’Occident à l’Orient — se retrouvent aujourd’hui déracinés dans des sociétés occidentales ou occidentalisées qui ne les incitent nullement à chercher qui ils sont, à étudier leur passé ou à se ressourcer et comprendre comment ils en sont arrivés là [10].

Voilà pourquoi l’islam interdit aux croyants de céder aux pressions qui incitent à l’assimilation culturelle. Le phénomène d’acculturation est décrit par les savants de l’islam comme « al-Tachabbuh bi al-Kouffâr » [11], un principe qui est déduit du hadith où le Prophète (sallallahu a’leyhi wa sallam) dit « Quiconque ressemble à un peuple fait partie d’eux  » [12].

Le hadith signifie que les musulmans qui cherchent à ressembler aux non-musulmans — dans les aspects qui leur sont propres [13] — sont considérés comme faisant partie d’eux dans l’aspect où ils les ont imités. Il ne s’agit donc pas d’une annulation de la foi, mais d’un péché. L’imitation interdite peut se faire dans la façon de se coiffer, de s’habiller comme les non musulmans ou encore de participer à leurs fêtes et leurs pratiques cultuelles. Les musulmans, tout comme les non-musulmans, ont leurs propres fêtes. Ils ne célèbrent pas les fêtes des non-musulmans qui eux, ne célèbrent pas celles des musulmans. Dans leurs pays, les musulmans n’ont jamais demandé aux Occidentaux de participer à leurs fêtes et ils n’ont jamais prétexté qu’elles étaient universelles pour pouvoir les imposer à des minorités non musulmanes. C’est pourquoi le musulman cultivé ne peut que rejeter la prétention hégémonique de Bouzar qui présente Noël comme une fête commune à laquelle devraient participer juifs et musulmans.

L’imitation de la culture occidentale cause d’énormes torts non seulement à l’identité des musulmans sur le plan individuel, mais aussi à leurs sociétés et à leur civilisation. Comme un grand nombre de musulmans occidentaux perçoivent encore leur religion dans une optique laïque ou chrétienne, ils ignorent que l’islam a toujours lié la croyance interne à l’apparence physique et aux actes extérieurs. Ce lien entre l’apparence et la croyance fut clarifié pas Sheikh al-Islam Ibn Taymiyya dans son livre « Iqtidâ al-Sirât al-Moustaqîm » :

« L’islam est composé d’aspects intérieurs qui se situent dans le cœur — tels que la croyance, la volonté ou autres — et d’aspects extérieurs qui sont les paroles et les actes. Il peut s’agir d’adorations comme il peut s’agir de coutumes dans la nourriture, l’habillement, le mariage, le rassemblement et la séparation, le voyage et la résidence, etc. » [14] ».

.

Voilà donc, pour finir, j’invite, ceux qui sont persuadés que la culture musulmane vaut les autres cultures, n’est pas un totalitarisme intouchable qui détruit tout sur son passage, à aller sur ce site. Tout est clair comme de l’eau de roche, il suffit de lire et de se faire son opinion.

Ps : Petit conseil, avant la lecture de ce site, prière de bien ôter les œillères gauchistes, sinon c’est comme donner un coup d’épée dans l’eau.

 

 

 

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Samia

Apostate de l'islam, islamophobe et fière de l'être, je me sens comme Dihya, la reine des Berbères, qui a combattu l'envahisseur musulman sans jamais faiblir. Bien sûr, je ne combats pas par l'épée mais par les mots que l'on peut parfois, quand ils sont bien choisis, comparer à des flèches bien aiguisées.


22 thoughts on “Foutage de gueule mahométan : des bimbos, à moitié nues, défendant la burqa !

  1. Avatarpikachu

    La culture et la civilisation islamique agréent et admettent “les passions” sans désapprobation et sans pudeur. Plus encore, elles autorisent les gens à se livrer à la débauche des “passions” au paradis et l’admettent dans la fornication éternelle avec les Houris sans aucune gêne. Il en est ainsi parce qu’il s’agit d’une civilisation qui est fondée sur les intérêts, le brigandage, le pillage des nations et leur subjugation par tous les moyens et dont le but est d’acquérir une omnipotence civilisationnelle.

  2. Laurent PLaurent P

    Faites savoir CONCRÈTEMENT à quelques mahométans soi-disant « modérés de simple culture musulmane » que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le leur envoyer par la poste à leur adresse postale publique, que vous trouverez tout simplement via l’annuaire pagesblanches.fr :
    Dans la rubrique QUI? indiquer un prénom mahométan commun (mohamed, karim, abdallah etc.) et dans la rubrique OU? indiquer une ville (la vôtre ou une autre). Si vous connaissez une très longue artère de cette ville, voire la rue principale d’un quartier perdu de non droit, vous pouvez l’indiquer. En cliquant sur la loupe stylisée, à droite, l’annuaire va vous donner quelques noms et adresses publiques de mahométans modérés de simple culture musulmane occupant l’endroit.
    Pour imprimer facilement l’article, c’est (presque) pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/3RxvTG)
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 80% et la taille d’image 0%.
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées recto-verso.
    La version PDF comprend 5 pages mais la dernière est entièrement VIDE. Pour l’imprimer en 4 pages seulement, il faut ici omettre la page 5, donc imprimer les pages 1 et 2 sur une première feuille recto-verso puis les pages 3 et 4 sur une deuxième feuille recto-verso.
    [Si vous êtes perfectionniste, vous pouvez générer un PDF en 4 pages seulement, sans cinquième page blanche : AVANT de cliquer sur l’icône PDF, aller tout au bas du texte et cliquer sur le dernier paragraphe ne contenant qu’un point (qui sert à créer un paragraphe vide pour un lecture plus agréable à l’écran, ce qui n’est pas indispensable dans la version imprimée). Mettre la souris sur ce point-paragraphe. Il passe en surligné jaune et un symbole « poubelle » apparaît. Cliquer pour effacer ce dernier paragraphe-point.]
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans l’espace blanc au bas de la dernière page (inutile de risquer de potentielles représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes à la 5ème colonne mahométane).
    Voilà, faire savoir à un envahisseur que vous n’êtes pas dupe de la duplicité de ses discours, ça ne coûte qu’un timbre.
    Avec un peu de chance, il y aura peut-être un journaleux pour faire indirectement de la publicité à votre acte de résistance, comme par exemple ce fut le cas à Sainte-Foy-lès-Lyon, dans le Rhône en 2014 : https://www.bfmtv.com/societe/rhone-messages-racistes-envoyes-a-familles-dorigine-maghrebine-777771.html
    (les mystérieuses « listes de coordonnées » raciales dont parle la LICRA interviewée pour l’occasion étant en fait tout simplement… l’annuaire !)

  3. AvatarMachinchose

    salut (ave) Samia

    «  »Sirât al-Moustaqîm » »

    j’ adore!! je suis certain que toi etmoi nous traverserons ce fil suspendu a la vitesse de l’ éclair….en direction du Paradis d’ Allah 😆 😆

    1. AvatarMichel

      En effet. Il n’existe aucune culture musulmane et ce, depuis que le torchon coranique a été imposé aux populations, c’est à dire, il y a bien longtemps. Il n’existe aucune culture tout simplement parce que l’islam interdit toute évolution (pour ceux qui lisent ce truc minable) aux musulmans. Donc, les musulmans volent, prennent et ne donnent pas (sauf la violence et la mort, comme indiqué dans le même torchon). Ils ne doivent rien produire, ni créer et ne font que profiter de ce que les autres peuples produisent. Voir dans quel état épouvantable se trouvent leurs pays, suffit à faire comprendre leur situation. Elle est sans issue et les populations musulmanes ne peuvent que disparaître du fait qu’elles ne doivent en aucune façon évoluer. Et on sait ce qui arrive à ce genre de populations, l’histoire nous le montre depuis la nuit des temps. Tout ce qui ne s’adapte pas à la marche de l’humanité disparaît fatalement.

  4. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    Merci Samia pour ce texte.

    Je penserai à éviter l’expression « de culture musulmane » à l’avenir :=)

    1. Avatarpikachu

      Non, je pense que l’on peut l’utiliser dans des contextes bien précis.
      Je pense aux arabes chrétiens pàr exemple.
      Ils sont chrétiens mais de culture musulmane.
      Wafa Sultan en parlait dans un de ses livres, et on en peut en trouver un bon exemple avec le représentant du congrès Justin Amash, Il a beau être républicain, il est le seul anti-Trump de son parti, antisémite de même et tous les stigmates du musulman traître à son pays d’accueil. Pourtant c’est un chrétien, mais avec la mentalité musulmane.

      On peut donc, absolument, dans certains cas, parler de culture musulmane.

      Autre exemple, le jeu de Backgammon, (shesh-besh). Dans les pays du moyen-orient, ce jeu est LE jeu et une règle particulière le caractérise : le perdant d’une partie, lors de la revanche, joue en second, donc avec un désavantage. C’est l’inverse de nos coutumes occidentales dans lesquelles un perdant ouvre le jeu dans un match revanche. La raison ?
      Perdre est un tort, honte au vaincu, la victime a tort, (c’est pourquoi, une femme violée doit se taire et si elle demande justice, elle est coupable de légèreté ou d’adultère).

      On peut donc bien parfois parler aussi de culture musulmane.

      1. AvatarSamia

        Je ne crois pas que l’on puisse être arabe chrétien et de culture musulmane. C’est antinomique. Ceux qui gardent des attitudes musulmanes ne sont alors que des chrétiens de surface. Justement pour moi, je crois vraiment à la guérison totale des individus quand plus rien, dans leur comportement, ne rappelle ni de prêt ni de loin la mentalité islamique

    2. AvatarSamia

      Merci Antiislam. Le mot culture musulmane induit trop souvent en erreur ceux qui l’utilisent. On est musulman ou on ne l’est pas, c’est tout !

  5. AvatarHellen

    Merci beaucoup Samia, j’adore toujours vos écrits, car ils sont si bien détaillés et étayés par cette vérité qui vous est propre – propre dans tous les sens du mot…! – et qui nous permet, pour des personnes comme moi, ne connaissant de l’Islam et des musulmans que ce que nous savons et entendons par les uns et les autres… et aujourd’hui par tout ce qui se passe un peu partout dans le monde, mais surtout dans notre pays…!!!

    Dans l’escalier où j’habite, dans mon HLM, , 10 locataires, 5 familles Chrétiennes, 5 familles Musulmanes…, les deux autres escaliers deviennent des escaliers esclusivement musulmans… plus que 3 familles blanches sur les 20 familles entre les deux escaliers, et il n’y a pas longtemps, une personne qui y habite, me disait que j’avais beaucoup de chance d’habiter dans un escalier, ou nous sommes à égalité avec les musulmans, car me disait-elle… Je suis désormais sur le qui-vive avec tout ce qui se passe partout en France… et certains m’insultent au passage… Désormais j’ai peur…!

    Pour ma part, j’ai toujours fais en sorte de n’avoir aucun accrochage avec les uns et les autres…

    Au début, je ne savais pas vraiment ce qu’était l’Islam (1989), ma fille aînée ayant une amie, qui n’était pas vraiment pratiquante, et qui s’est mariée avec un Français Chrétien, avec lequel elle a deux enfants… A l’époque, je n’avais de l’Islam aucun réel « à priori », mais depuis avec tous les événements qui ont pu avoir lieu, les attentats, l’invasion programmée par nos propres hommes politiques, invasion par ailleurs mondiale, et je dirai, la vente des Peuples Européens à l’Islam pour que les Banquiers de toujours puissent gouverner le monde et faire de celui-ci des esclaves… Car le but final est bien celui-là…

    Encore merci Samia, j’aime vos écrits parce qu’ils sont très explicites et comme je l’ai écris au début bien détaillés et étayés…
    Je vous adore pour tout ce que vous m’apprenez…!

    1. AvatarSamia

      Bonsoir Hellen, merci à vous. C’est avec plaisir avec que je partage mes réflexions, observations et expériences.

  6. AvatarCeltilos

    culture musulmane, y a comme un problème, le mot culture est a l’opposé du mot musulman, ces deux mots sont incompatibles entres eux!
    il n’y a pas de culture musulmane il n’y a que de musulman que destruction, ruine, désolation, meurtres, massacres, vols, viols etc etc………

  7. AvatarBreer

    Vous êtes courageuse et lucide Samia, je sais qu’il y a beaucoup de citoyens
    d’origines maghrébines ou d’autres pays à majorité musulmane qui sont lucides
    et objectifs, malheureusement l’Islam est répandu, organisé et orchestré par des millions hommes à la psychologie assez archaîque complètement conditionnés depuis la petite enfance, comme l’explique Salem Ben Ammar et d’autres chercheurs eux aussi d’origines nord africaine…

    1. AvatarSamia

      Merci Breer, c’est précisément cela qui est difficile. C’est cette société bâtie sur la contrainte, le flicage des uns par les autres. La société islamique est peuplée de gens sans capacité de réflexion, de prise de recul sur eux même, rendant l’échappatoire des membres de la oumma soit une illusion soit un parcours du combattant.

  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La perception de l’islam par les Chrétiens d’Orient et les Chrétiens de l’Occident diffère.

    Islamisation de la France et de l’Europe ; la violence islamique…

    En islam, plus l’islam se rapproche du modèle du prophète Mahomet, plus il est violent…

    L’abbé Boulad pour le dialogue islam-chrétienté – Terres de Mission n°135
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=9fWzcS-Jf6U
    DURÉE : 28mn 11s

    DESCRIPTION : L’abbé Pagès et Guillaume de Thieulloy reçoivent le jésuite égyptien Henri Boulad. L’occasion de parler sans langue de buis de l’islam et du dialogue Islam-Chrétienté.

  9. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Samia, c’est toujours un plaisir et un enrichissement de vous lire ! Votre courroux justifié envers l’islam est toujours enrobé d’un certain humour, d’expressions criantes de vérité et qui chassent ce qui pourrait conduire à une lecture ennuyeuse. Bravo pour votre sincérité et votre courage.

    Et il n’en est pas de même pour les déclarations que vous citez. Car de lire des Occidentaux : « ll en est ainsi parce qu’il s’agit d’une civilisation qui est fondée sur les intérêts, le brigandage, le pillage des nations et leur subjugation par tous les moyens et dont le but est d’acquérir une omnipotence civilisationnelle ».

    On pourrait croire plutôt que les musulmans parlent d’eux-mêmes car pour le « brigandage et le pillage des nations » on peut difficilement trouver pire qu’eux. L’exemple le plus récent étant le pillage des Champs Elysées à l’occasion des match de foot… Quant à la volonté d’hégémonie sur le monde entier, il suffit de les voir à l’oeuvre !

    Décidément, Ils se la jouent pur et blanc comme neige alors qu’ils sont impurs et noirs comme l’enfer !

  10. AvatarJean-Pierre Coq

    Très bel article Samia :

    Discussion avec mes proches, de vrais dhimmis : ils étaient d’accord avec moi quand j’ai dénoncé l’envahissement du Panthéon par les sans papiers.

    J’embraye : alors pourquoi me traitent-ils de tous les noms quand je critique l’islam ?

    – C’est pas pareil : ils sont français !
    – Ah ?
    – Oui tous les musulmans sont français.

    D’accord…

  11. AvatarCaughnawaga

    Si j’ai bien compris, s’ils nous imitent c péché. Et ils sont très grands consommateurs de la technologie des occidentaux. Ils devraient retourner aux temps des caravanes à chameaux, pas de cellulaires, pas d’avions, pas d’électricité, pas de télévisions, pas d’ordis, pas de internet, etc. Donc une bonne partie des musulmans ont péché. Aucune logique.

Comments are closed.