Abécédaire polonais : une petite incursion au pays de l’allié historique de la France


Abécédaire polonais : une petite incursion au pays de l’allié historique de la France

Illustration : marche patriotique de l’Indépendance à Varsovie, 2018

 

Auchan. Les chaînes françaises de distribution alimentaire sont bien implantées en Pologne. Auchan et Carrefour s’y livrent une lutte sans merci, c’est la guéguerre pour offrir les délicieux macarons au meilleur prix. Par contre, notre délicieux Macron propose un tout autre type de marketing : la chaîne de distribution religieuse Alimentaire. Lorsque Macron arrive à un Carrefour, il passe au Vert puis tourne à Gauche. La collision est inévitable. Réparation aux frais du peuple français chez Carrosserie Rachid, le roi de la tôle et indiscutablement de la taule.

 

Bialowieza. Près de la frontière biélorusse, un extraordinaire parc naturel abritant loups, cerfs et lynx, un écosystème unique en Europe classé au patrimoine mondial de l’humanité. Il héberge la plus grande concentration de bisons d’Europe. Zemmour s’y sentirait comme chez lui, c’est un bison futé à l’œil de lynx.

 

Charbon. À 160 km au sud-ouest de Varsovie se trouve la centrale énergétique Bełchatów, la plus puissante d’Europe avec une capacité de 5.420 MW. Le charbon brûlé par la centrale est extrait d’une gigantesque mine à ciel ouvert située à proximité. Les excavatrices made in Germany ont des dimensions tout simplement hallucinantes. C’est également l’usine de production d’électricité la plus polluante d’Europe, battue toutefois par une usine de production d’atrocité. Pour plus de détails au sujet de sa nocivité provoquant le Réchauffement Fanatique, consulter l’imam de quartier. En espérant qu’il parle français ou que vous comprenez l’arabe saoudien.

 

Donald Tusk. Président du Conseil européen, né à Gdansk (Dantzig pour les Prussiens nostalgos). Certains verraient bien ce libéral-conservateur futur président de la République Polonaise après sa passation de pouvoir au Belge Charles Michel, un doux rêveur comme seule la Belgique sait en produire. Deux Donald sur la scène politique mondiale, ça ne devrait pas être triste, d’autant plus que l’islam exècre les fantaisies de Warner Bros.     

 

Europe. La Pologne en tête du classement PUE (Popularité Union Européenne). À la veille des européennes de mai 2019, pas moins de 91% de Polonais se déclarèrent favorables au maintien. Qui connaît les méandres de l’histoire de Pologne comprendra aisément cet attachement à cette supranationalité : désancrage de la sphère géostratégique de l’ours russe, intégration accélérée dans l’économie européenne et, last but not least, bénéfice des subsides au développement qui ont notamment permis la construction d’un réseau autoroutier moderne (vitesse maxi 140 km/h). Pour ce qui est de la France, la PUE risque de tomber à 9,1% si Bruxelles ne prend pas le taureau islamique par les cornes ou par les urnes.

 

Football. Robert Lewandowski. Le meilleur produit à l’exportation made in Poland, la fierté du Bayern Munich. Un athlète à la Ronaldo : 0% de graisse, 100% d’explosivité. En comparaison, Griezmann fait un peu grise mine. Si Allah est si grand, qu’il aille donc rejoindre le PSG puisqu’il les battra tous au jeu de tête. La grandeur est avant tout une question de taille.

 

Gierloz. Près de la frontière lituanienne sont conservés les vestiges de la fameuse Tanière du Loup d’Adolf Hitler, le GQ du Front de l’Est 1941-1944. Ne la confondez pas avec la Tanière du Louvre, immortalisée par Emmanuel Macron le 7 mai 2017. https://www.youtube.com/watch?v=iIlAp5sgJg4

 

Halal. Le dico polonais ne reconnaît pas cette terminologie de mentalité culinaire, le porc étant la viande préférée des Polonais : facilité de préparation et de digestion. Le terme polonais le plus apparenté phonétiquement est « hala » ou halle. Si un Polonais vous dit « Hala est grand », il tente simplement de vous faire savoir que les Halles de Paris sont immenses. J’espère ainsi avoir épargné un homicide bien inutile.  

 

Immigration. Comme la France, la Pologne est également une terre d’immigration. Plus de 1,5 million d’Ukrainiens y sont actuellement enregistrés pour pallier le manque de main-d’œuvre lié à la Ruée vers l’Ouest de millions de jeunes, destination Allemagne, Benelux, Grande-Bretagne. L’intégration se déroule correctement et seule la linguistique différencie un Polonais d’un Ukrainien. En établissant un périlleux rapprochement qui réjouirait sans doute Cohn-Bendit, je dirais que 1,5 million d’Allemands importés en France pour cause d’hypothétique take-off industriel, cela ne causerait absolument aucun problème d’intégration si lesdits immigrés se déplacent en VW Polo(gne) et non en Panzer. Et dans le pire des cas, mieux vaut fredonner « Heili, heilo, haila » que de se voir imposer « Ali, allo, Allah »

 

Janusz Korwin-Mikke. Chaque paysage politique a ses apparitions folkloriques. La France c’est Jean-Luc Mélanchtout, la Pologne c’est « Mikke », sorte d’aristocrate aux manières quelque peu ampoulées. Intitulé du parti : KORWiN. Conservatisme libéral, euroscepticisme prononcé, régionalisme. Adversaire à ce point acharné de l’islam que le RN apparaîtrait presque comme un avocat pro deo de pro deus Allah.

 

Kurwa. Prononcez kourva. Qui ne connaît ce juron dont la traduction est « femme légère offrant son corps à des fins ludiques et lucratives » (« putain » pour les dormeurs) ? Si vous voulez connaître la prononciation correcte du mot, cherchez un Polonais dans votre entourage et dites-lui « Islam »

 

Lech. Prénom de Walesa. Lèche et Lech sont des homophones (même prononciation, sens différent), même si la prononciation exacte est hors de portée d’un Français, sauf si sa femme (de ménage) est polonaise. Coral et Coran sont quasi homophones. Le premier lessive le linge, le second le cerveau. 

 

Mosquée. Il y a 5 mosquées reconnues en Pologne, de même que 13 lieux de culte musulman. Total 18. Je porte plainte contre mon prof de géo car j’en conclus que la superficie de la Pologne est inférieure à celle de la Seine-Saint-Denis.

 

Ne le dis à personne. « Tylko nie mow nikomu » (Seulement, ne le dis à personne, 2019) est le titre d’un film documentaire bouleversant de Tomasz Sekielski, confrontant prêtres pédophiles et victimes. Une semaine après sa publication, il a été vu près de 20 millions de fois ! Après avoir visionné le docu, le primat de Pologne Wojciech Polak déclare : « Je suis profondément ému par ce que j’ai vu. Je demande pardon pour toutes les blessures infligées par les hommes de l’Église ». L’Europe cléricale possède ses propres démons, inutile d’importer ceux aux fatwas.

 

Orange. L’opérateur français est ultra présent en Pologne et le groupe basé à Varsovie emploie plus de 18.000 personnes. Cela fait beaucoup d’ados fidélisés au géant français. On reproche à ces mêmes ados une entrée précoce en matière d’éducation sexuelle via leurs smarts Orange. La formation érotique, c’est la vie, la formation islamique, c’est la mort.

 

PiS. « Prawo i Sprawiedliwosc » (Droit et Justice). C’est le parti conservatiste-nationaliste-solidariste actuellement au pouvoir, président Jaroslaw Kaczynski. Au rayon des qualités : islamophobie, reconnaissance du monde agricole et transferts sociaux visant à promouvoir la démographie. Au rayon des (beaucoup) moins bonnes qualités : instrumentalisation de l’Église, diabobolisation de Moscou et de Berlin par le prisme d’une victimisation au regard de l’Histoire, antisémitisme à peine voilé, violation de l’indépendance du pouvoir judiciaire (ici l’UE ne ment pas). Son opposant de poids est le PO ou « Platforma Obywatelska » à savoir Plateforme Citoyenne. Nous en connaissons une autre : la Plateforme Macronienne. La particularité de cette plateforme de forage (de cerveaux) est qu’elle n’est opérationnelle que si le pétrole est arabe.

 

Q. À l’époque de l’occupation soviétique (1945-1989), les deux seuls moyens d’évasion de la gigantesque prison à ciel ouvert formatée par Moscou étaient l’alcool et le Q. La France sous régime islamique verra ses moyens d’évasion réduits à un seul, la 17ème lettre de l’alphabet.

 

Ruch Narodowy RN ou Mouvement National. Fondé en 2012, président Robert Winnicki. Parti national conservateur, catholicisme national, euroscepticisme hard, anti-islam hyper hard. C’est pas les Charlots ! Ici, fini la rigolade quand on voit ses défilés lors de la FN (Fête Nationale, plus précisément Fête Nationale de l’Indépendance) du 11 novembre. Si l’Assemblée Nationale française découvrait le RN polonais, ce parti-qui-est-pourtant-légal-en-Pologne-qui-est-pourtant-membre-de-l’UE-tant-aimée, elle comparerait le Rassemblement National à une noble représentation de danseurs d’opéra réservée aux âmes sensibles sans cible.     

 

Socialisme. En Pologne, cette notion est Allah dérive depuis deux décennies, le socialisme ayant été remplacé par le solidarisme au sein des partis conservateurs ultra-majoritaires (PiS et PO c’est grosso modo 80% de l’électorat, c’est du bipartisme comme la France l’a connu). Un bon exemple est Barbara Nowacka de « Twoj Ruch » (Ton Mouvement) : une dame très élégante (façon Marion Maréchal en version de gauche), universitaire, socialiste, féministe. Mais un joli faciès ne suffit pas pour percer en Pologne. Barbara Nowacka et Benoît Hamon ont un point commun supplémentaire : pour découvrir leurs résultats électoraux, veuillez diriger votre regard directement vers le bas du classement.   

 

Travail au noir. Inutile de rappeler l’image d’Épinal du plombier polonais au service d’une bourgeoise terrorisée par des WC qui étaient fermés de l’intérieur. Mais la ruée vers l’Ouest des Polonais n’est plus ce qu’elle était. D’abord parce que le salaire moyen polonais se rapproche de la moyenne UE au rythme d’un escargot pressé mais surtout parce qu’il devient très difficile de trouver de la vodka en Banlieue Halal, c’est clair comme de l’eau-de-vie.

 

Ulama. Ouléma en polonais. Cette fonction ne représente rien dans l’espace cognitif polonais. Phonétiquement, souvent confondu non pas avec le Dalaï-lama mais avec le lama du Pérou. À tort puisque si le lama crache salive, l’ulama crache sa lave.

 

Vodka. Inutile de présenter le biberon national polonais. Malgré le réchauffement climatique, il tire à 40 degrés depuis des siècles. Sur le marché polonais, on note actuellement une lente érosion des ventes au profit des vins de France jugés plus chicos. Mais le produit conserve ses fanatiques éthyliques. Disons que la vodka est à la Pologne ce que la burka est à la Macrogne.

 

Walesa. Lech Walesa, le légendaire électricien qui a redonné des couleurs à la notion de patriotisme via Solidarnosc. On lui demande de retourner à ses premières amours professionnelles, de décrocher un CDI à l’Élysée et de provoquer un court-circuit macronien.

 

X. Consonne inconnue au régiment alphabétique polonais qui le switche en « ks ». Relax devient relaks. Une touriste française en mini-jupe se baladera relax dans les banlieues polonaises. Elle sera peut-être sifflée mais que grand bien lui fasse. C’est ça l’Europe.

 

Yalta. Le grand vainqueur de la Conférence de Février 1945, c’est Staline. Pour punir l’Allemagne nazie, on déplace les frontières de la Pologne par translation géographique de 300 km environ. À l’est, elle perd d’immenses territoires agricoles. À l’ouest, elle grignote l’Allemagne et prend possession notamment de la Silésie (Haute et Basse) et de son patrimoine industriel quoique fortement affecté par les bombardements et les démontages d’usines opérés par les Soviets. La Pologne hérite également de tout le patrimoine urbanistique et du génie civil cédés par la Prusse. Cette translation géographique est l’un des épisodes les plus douloureux en matière d’émigration forcée ou spontanée vue l’arrivée des Russkofs. Mais la France a réussi un tout autre tour de magie en déplaçant ses frontières vers le Maghreb. Sans modification du tracé de ses frontières et sans coup férir.

 

Zéro virgule un pour cent. 0,1% : c’est le pourcentage de musulmans recensés en Pologne. Ils seraient environ 20.000 sur une population de 39 millions d’habitants. Ajoutons à cela quelques réfugiés en provenance de l’ex-URSS comme les Tchétchènes pour lesquels la Pologne n’est d’ailleurs qu’une Europe de transit, direction par exemple la France. L’effet que produit l’islam sur un Polonais est fort similaire à ce qui se produit lors de la confrontation entre un taureau et un tissu rouge. C’est pour cela que Macron ne mérite pas qu’on lui déroule le tapis rouge.

 

J’espère que le RN mettra un jour un terme à tout ce bocson.

 

La Pologne en quatre clichés :

 

 

 

 

 

Dans quelle Pologne et dans quelle Europe vivra ton enfant

À toi de choisir

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Richard Mil

Belge passionné de sciences humaines, amoureux de la culture française, gaulliste, athée, partage totalement les convictions de l’initiative citoyenne Résistance Républicaine


8 thoughts on “Abécédaire polonais : une petite incursion au pays de l’allié historique de la France

  1. AvatarJ

    Hier, je suis allée voir le feu d’artifice avec ma petite famille, à Martigues. Il y avait une bonne ambiance, il faisait bon, un peu de vent peut-être, mais les gens s’amusaient avec leurs enfants. Certains se baignaient encore, d’autres prenaient leurs places en attente du feu. Malheureusement, parmi la foule se trouvaient beaucoup de voilées et de noirs qui ne parlaient entre eux même pas français. Je songeai au match et appréhendait la fin du feu d’artifice.
    Nous nous sommes installés au bord de l’eau, sur des rochers. A ma gauche, un couple avec une fille. Des maghrébins. A ma droite, deux voilées. Je me demandai : mais que font-elles ici ? Le feu d’artifice commence et les premières « étoiles » ont les couleurs bleu blanc et rouge. J’ai eu, à cet instant, une envie immense de crier « Vive la France ». Je ne l’ai pas fait : trop peur de me faire attaquer. J’en ai eu les larmes aux yeux. Ce matin, je lis les nouvelles avec la victoire de l’Algérie et les débordements prévisibles. Et j’ai encore plus mal.

  2. Avatarberger

    J’espère qu’un jour j’aimerai à nouveau la France. Ce n’est pas gagné…Notez que la Wallonie où je me trouve descend dangereusement aussi….

  3. Avatarberger

    A noter que pour le déplacement du territoire polonais vers l’ouest, la ligne dite « Oder-Neisse » concernait la Neisse orientale qui coule plus à l’est que l’occidentale de la frontière actuelle. Churchill s’était élevé contre cette infamie car elle concernait 1.5 millions d’Allemands à déplacer en plus, mais il a juste eu le droit de se taire face aux US et aux soviets. Quant aux méfiances polonaises anti russes ou anti allemandes, c’est assez compréhensible par rapport à l’histoire. Lire par exemple le livre « terre de sang » ou un autre « guerre d’extermination à l’est », C’est monstrueux.

  4. Avatarclairement

    Hier j’étais à la fête du 14 juillet et j’ai assisté au feu d’artifice de mon petit village capitale chez les gaulois du massif central

    Pas un arabe .

    Ne pleurez pas, nous gagnerons, nous les foutrons dehors.

    Venez avec votre tente et votre petite famille passez quelques jours en Aubrac, vous reviendrez regonflé …

  5. AvatarFomalo

    @Richard,
    Vos abécédaires, et surtout le hongrois (pays où je n’ai jamais mis les pieds, tout comme en Pologne) sont parfaitement réjouissants, et remontent le moral comme il fait en ce mois de juillet 2019. Bravo, et merci!

  6. AvatarJules Ferry

    Bravo, j’imprime de ce pas pour pouvoir y revenir tout comme le celui sur la Hongrie fort apprécié (A4 plié en deux = marque-page idéal !).

    Un régal.

  7. Avatarclaude t.a.l

    Vodka, en polonais c’est  » wódka  » ( petite eau ).
    ça se prononce à peu près  » voudka « .

    A l’époque communiste, c’était en quelque sorte un élément de stabilité :
    Le prix de la  » zytnia ‘, par exemple, était resté stable pendant des années :
    1 dollar le demi-litre ( le prix en zlotys, ça c’était pas pareil …).

    Il existe une vodka casher à 60 volts qu’on peut trouver ici ou là ( pourtant le nombre de Juifs en Pologne depuis ….. )

    Il y a aussi le spirytus : 90 volts ! ( j’ai vu des gens en boire )

    Moi, je suis plutôt un buveur de piwo ! ( bière )
    4 ou 5 °, ça me suffit, je n’aime pas les forts voltages 😉

Comments are closed.