La fécondité des immigrées contribue-t-elle au grand remplacement ? Bien sûr que non, affirme l’INED !


La fécondité des immigrées contribue-t-elle au grand remplacement ? Bien sûr que non, affirme l’INED !

.

Le Panthéon s’est fait envahir par de drôles d’oiseaux migrateurs autoproclamés « gilets noirs » : coucou, les fameux « sans-papiers » sont de retour et, comme les hirondelles (ou les coucous, justement), ils nous viennent d’Afrique !

Avant, il y avait les zazous de Saint-Germain-des-Prés puis les zozos de Queneau et Zazie dans le métro. Maintenant, il y a des zoulous place des grands hommes.

Comme le clame un chanteur lui-aussi exilé d’Afrique « On s’était dit rendez-vous dans 10 ans / Même jour, même heure, même pommes / On verra quand on aura 30 ans ». Ben, en fait, depuis 30 ans, ça se suit et se ressemble, ça s’en va (pas) et ça revient : de l’affaire des voilées de Creil (1989) à l’occupation de l’Eglise St-Bernard (1996) et des émeutes de 2005 au tout récent « collectif gilets noirs » du Panthéon, tous les exogènes de France exigent des droits, encore des droits et toujours des droits.

Droit de porter le hidjab, l’abaya, le niqab, le tchador, la burqa ou le burkini quand on est une femme musulmane (en 89, la Gauche s’indignait que l’on s’indigne du voile, du foulard, du couvre-chef ou du fichu des premières islamistes). Droit de tout casser pour exiger des droits pour Zyed et Bouna, Théo et Adama et, bien sûr, le droit d’avoir des papiers pour devenir, là, tout de suite, ici et maintenant, un Français de papier.

Bon, des Africains ont occupé le Panthéon, sous le regard impuissant de CRS débordés. Mais attention : « La France est un État de droit, dans tout ce que cela implique : respect des règles qui s’appliquent au droit au séjour, respect des monuments publics et de la mémoire qu’ils représentent » a tonné, martial, notre mal-rasé Premier Ministre.

Hou, ça sent le rappel à la loi ! Certains en tremblent déjà.

 

.

En revanche, la main de l’État (procureur-parquet-ministre de la Justice) n’a pas tremblé pour requérir 6 mois d’emprisonnement et 75 000€ d’amendes à l’encontre des Identitaires du col de l’Echelle, coupables du loufoque délit de « créer une confusion avec l’exercice d’une fonction publique ». Dans un article consacré à l’affaire, Christine Tasin parlait d’un réquisitoire digne d’Otto Georg Thierack, Ministre de la justice de Hitler de 1942 à 1945. Dans la même veine, on peut aussi rappeler les figures du nazi Roland Freisler ou, tiens, pour plaire aux juges Mur-des-Cons, celle du stalinien Vychinski.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/07/12/6-mois-de-prison-ferme-et-75-000-euros-damende-requis-pour-generation-identitaire-macron-may-meme-combat/

 

Donc, dans les médias, partout, tous les jours, on ne cesse de parler d’immigrés, de migrants, d’étrangers, d’islamisation, de barbus et de voilées. Mais surtout pas d’invasion migratoire et de grand remplacement.

Pourtant, de Paris aux métropoles lyonnaises et marseillaises aux petites villes du Nord, de l’Est ou d’Occitanie, on ne croise que cela : des coucous d’Afrique et d’ailleurs. On sent, donc, qu’en 30 ans, quelque chose a changé en France et que ce n’est pas pour le meilleur mais bien pour le pire.

 

.

Dans les années 60, le titi de Paname découvrait, via la Simca Aronde de papa et la Nationale 7, toute la diversité paysagère et culturelle française. Désormais, plus besoin de partir loin de chez soi pour rencontrer une autre diversité : rouler Porte de la Chapelle en Dacia tout en écoutant Booba sur Beur FM suffit.

Malgré tout, nombre de médias s’échinent à nous faire croire que, non, l’invasion migratoire ou le grand remplacement n’existent pas. Et que la plupart des nouveau-nés musulmans se prénomment Nicolas. Alors qui croire ? Notre expérience de la réalité ou les subventionnés de la presse ? Nos impression et pressentiment ou Jean-Michel Aphatie et Jean-Jacques Bourdin ?

 

Heureusement, un organisme d’Etat, l’INED, vient de publier un rapport sur la question. Mais malheureusement, nos cours de démographie sont loin et les concepts « d’indicateur synthétique de fécondité », de « natalité » ou de « stock de migrant » paraissent bien compliqués.

Pourtant, la question est simple : les étrangers font-ils, oui ou zut, plus d’enfants jusqu’à nous grand-remplacer ? Bref, en 2050, les derniers Français de religion chrétienne (et juive) s’éteindront-ils au profit des barbus et fatmas de la République islamique du Frankistan ?

Pour la plupart des médias subventionnés interprétant pour nous le rapport : NON, évidemment !

  • « Une étude relativise l’apport des immigrées dans la fécondité

 

L’Institut national des études démographiques (Ined) estime que l’apport des immigrées au taux de fécondité de la France reste modéré, à 0,1 enfant par femme. »

https://www.la-croix.com/France/etude-relativise-lapport-immigrees-fecondite-2019-07-10-1201034504

 

  • « Les immigrées contribuent à la forte fécondité française, mais faiblement

 

L’immigration participe à la forte fécondité de la France, la plus élevée des pays de l’Union européenne, mais dans une faible proportion… »

https://www.ouest-france.fr/societe/immigration/les-immigrees-contribuent-la-forte-fecondite-francaise-mais-faiblement-6439140

 

  • « Les immigrées ont un rôle marginal dans la fécondité en France » et « Non, l’immigration n’est pas à l’origine du taux de fécondité élevé des Françaises »

 

« L’Ined publie ce mercredi une étude qui met à mal un mythe tenace et «la hantise d’un rapport de force numérique entre les natifs de France et les immigrés qui mettrait en péril l’identité nationale. »

https://www.liberation.fr/france/2019/07/10/non-l-immigration-n-est-pas-a-l-origine-du-taux-de-fecondite-eleve-des-francaises_1739208

.

Mettre à mal « un mythe tenace et la hantise d’un rapport de force numérique entre les natifs de France et les immigrés qui mettrait en péril l’identité nationale ». C’est VRAIMENT du Libé, ça ! Il est vrai que les journalistes bien blanc et bien de souche de l’ex-quotidien maoïste ne connaissent pas trop la diversité et la mixité sociale. Enfin, rien qui remettrait en cause leur identité de gauchiste pro-immigration et pro-islam.

« Des conclusions qui viennent battre en brèche la théorie du grand remplacement, qui voudrait que la population native soit remplacée par une population musulmane. « La France doit beaucoup à l’immigration, rappelle Gilles Pison. Près d’un quart de la population est soit immigrée, soit descendante de parents ou grands-parents immigrés. Si l’on remonte des générations en arrière, nous sommes tous des descendants de l’homo sapiens qui a fondé l’espèce humaine il y a 200 000 ans. Depuis, ce sont des mouvements migratoires qui ont contribué au peuplement de la planète. Le territoire français ne fait pas exception. Donc s’il y a un grand remplacement, il a lieu depuis l’origine, mais alors pour remplacer qui ? Avant, il n’y avait personne !» rapporte Libé.

Gonflé, non ? Gilles Pison, expert co-auteur de l’étude, nous explique encore une fois que le grand remplacement n’existe pas mais qu’il a lieu depuis toujours…

On pourrait arguer que la colonisation française participait, également, au « peuplement de la planète » mais ce serait un autre son de cloche.

 

Seules voix dissonantes : Le Figaro et la démographe honnie des immigrationnistes fous, Michelle Tribalat.

  • « Les immigrées contribuent à la natalité très forte de la France

 

L’affaire est entendue pour nombre de Français : si la France a la fécondité la plus élevée (1,88 enfant par femme en âge de procréer) des 28 pays de l’Union européenne (1,59 en moyenne), cela tient à la population immigrée, dont les femmes ont bien plus d’enfants que les «natives», les Françaises nées en France. »

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-immigrees-contribuent-a-la-natalite-tres-forte-de-la-france-20190709

Et Michelle Tribalat, de titrer dans Causeur : « Fécondité en France, immigrées… et les approximations répétées de l’Ined sur la question »

Pour elle, l’Ined, l’Insee et le Collège de France se trompent dans les chiffres et ce rapport, intitulé « La France a la plus forte fécondité d’Europe. Est-ce dû aux immigrées ? » n’est qu’un resucé de celui de 2007 (« Deux enfants par femme dans la France de 2006 : la faute aux immigrées ? ») où l’on retrouve les mêmes impropriétés et les mêmes erreurs.

« La conclusion est à l’identique, y compris sur les bienfaits de la politique familiale, ce qui ne manque pas d’audace compte tenu des rabotages qu’elle a subis. On y retrouve exactement la même dernière phrase visant à expliquer la fécondité plus élevée des natives en France par rapport aux autres pays européens : « impossible de le faire sans évoquer les effets d’une politique de soutien à la famille pratiquée avec constance par la France depuis soixante-quinze ans et dans un large consensus. Mais ceci est une autre histoire… »

Pour finir, il faut revenir sur l’introduction qui évoque « la hantise d’un rapport de forces numérique entre les natifs de France et les immigrés qui mettrait en péril l’identité nationale ». Cette hantise serait à l’origine de la croyance selon laquelle la fécondité immigrée expliquerait, à elle seule, la relativement bonne position française en Europe.

 

L’indicateur conjoncturel de fécondité est un outil technique qui n’a pas d’autre traduction, dans l’esprit des gens, que la présence d’enfants d’origine étrangère que leurs enfants côtoient sur les bancs de l’école. Or ces enfants sont là parce qu’ils sont venus ou, le plus souvent, parce qu’ils sont nés en France. Quand ils parlent de fécondité, c’est à cela que les non experts pensent et pas à un indicateur que les experts eux-mêmes n’ont pas l’air de bien maîtriser et qu’ils sont incapables de leur expliquer correctement. Si les non experts font un mauvais usage de l’expression « taux de fécondité », ils ont des excuses. Les experts n’en ont pas. »

On se plaint aujourd’hui de la défiance des Français à l’égard de leurs élites, mais la confiance nécessite que ces élites usent de leur expertise avec rigueur et honnêteté, sans condescendance à l’égard des Français. Tout le monde peut bien sûr se tromper, faire des erreurs, mais la répétition obstinée et à courte vue de ces erreurs, conjuguée à une certaine suffisance et à la prétention de corriger les stéréotypes des autres, est devenue insupportable. Les élites sont censées éclairer les Français, avec la modestie qui convient, sans chercher systématiquement à les prendre en défaut. »

C’est vrai qu’en matière d’immigration, nombre de Français ne font plus confiance aux dires de leurs élites politiques et médiatiques. Car, s’ils affirment, tous, qu’il n’y a pas d’invasion migratoire ni de grand remplacement, ils clament aussi, paradoxalement, que nous devons un accueil inconditionnel à tous les damnés de la terre – surtout musulmans – et que les migrations de peuplement ont toujours existé – c’est comme ça, il n’y a pas à tergiverser ni à protester.

.

Et pendant que les mêmes se gavent de homards géants et de Château La Pompe à 500€ pièce dans un entre-soi de bon aloi, le gilet jaune à 1,77 enfants par femme (appelée « native » dans les rapports, comme les amérindiens des États-Unis !) agonise lentement mais sûrement, noyé par la fécondité exubérante des exotiques à 2,6 enfants par fatma-mama.

 

La démographe Michèle Tribalat

Extrait de sa fiche Wikipedia :

« Le démographe Hervé Le Bras et Michèle Tribalat s’opposent régulièrement sur les statistiques ethniques. En 2010, dans un article du Point, Hervé Le Bras conteste les travaux de Michèle Tribalat et va jusqu’à effectuer un parallèle entre les estimations de la population d’origine étrangère données par Michèle Tribalat et le protocole de Wannsee. Celle-ci, tout en corrigeant l’approximation historique d’Hervé Le Bras, condamne cette « nazification de l’adversaire » et parle de procédé « ignoble »11. Plus généralement, Michèle Tribalat estime que ses thèmes de recherche lui ont coûté sa carrière à l’INED, Le Figaro déplorant plus globalement que les chercheurs ne rejoignant pas une certaine vision de gauche du sujet des migrations soient systématiquement disqualifiés par certains pontes universitaires (notamment le trio Pierre Rosanvallon, François Héran et Patrick Boucheron), en particulier lorsque leurs ouvrages sont des succès d’édition. La journaliste Eugénie Bastié écrit ainsi : « Dans tous les cas de figure, le schéma de disqualification est semblable : d’abord, il s’agit de montrer le manque de scientificité de l’auteur, puis de l’accuser de ne pas tenir compte de la complexité du sujet (cette même complexité étant tout à fait récusée lorsqu’il s’agit de dénoncer le capitalisme ou une excuse sociale à la radicalisation), et enfin de lui reprocher de « faire le jeu », selon l’expression consacrée, de thèses extrêmes) »12.

Interrogée au sujet des statistiques ethniques, elle affirme ne pas être « d’accord avec ceux qui refusent les statistiques ethniques sur la population carcérale sous prétexte que la réalité qu’elles donneront à voir — à savoir qu’une grande partie des prisonniers sont d’origine étrangère — ne plaît pas. Tout d’abord parce qu’on n’a pas attendu la statistique pour l’écrire ici et là, avec des estimations à la louche totalement hasardeuses. Au moins, une vraie étude permet de réduire la marge du fantasme »13. Elle affirme également ne pas se « préoccuper de l’utilisation que l’on peut faire des statistiques. […] L’objet de la statistique, c’est connaître. Elle doit être au-dessus de la mêlée. Si on veut connaître les problèmes, il faut s’en donner les moyens »13. Elle publie un livre sur le sujet en février 2016. »

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




14 thoughts on “La fécondité des immigrées contribue-t-elle au grand remplacement ? Bien sûr que non, affirme l’INED !

  1. AvatarGromago

    On a des yeux pour voir . Il y a non seulement la démographie des naissances mais aussi des apports journaliers de l’immigration .

    On a des yeux pour voir .Toujours de petits groupes familiaux ou autres .

    Les journaleux et autres « spécialistes » moralisateurs , demandez-leur : Au fait ,combien de voisins africains et nord africains as-tu ? –  » ben , aucun . – » Ok, alors j’ comprends ta grande tolérance « .
    (Suivi d’un grand silence ) .

  2. AvatarAlexcendre 62

    J’ai vu les préparatifs militaires du 14juillet et la question me vient a l’esprit pourquoi un tel déballage au yeux du monde pour montrer ses muscles lorsque l’on se laisse envahir sans réagir et sans même lever le petit doigt face a l’arrivée massive de gens qui n’ont nullement envie de s’intégrer . Je suis étonné a chaque fois que je me pose la question , comment cette situation d’envahissement ne suscite pas plus que ça une prise de conscience de la part de nos concitoyens face au risque de se retrouver un jour (proche ) dans la même posture que les Serbes du Kosovo . Ne rêvons pas leur culture et leur religion ne tolèrent aucun cohabitation et la situation vécu jadis par les français d’Algérie fut la valise ou le cercueil montre bien leur philosophie et les limites de leur sens sens du partage . Bon 14 juillet a tous ! et n’oublions pas aux armes citoyens formons nos bataillons ???

    1. AvatarRODRIGUE

      Justement c’est ce qu’on va leur dire dans peu de temps ainsi qu’aux collabos: la valise ou le cercueil!

  3. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Un déploiement d’armements sur les Champs Elysées pour épater le monde entier alors que la menace et les ennemis sont parmi nous, à l’Intérieur.

    Ca fait longtemps que je ne regarde plus le défilé du 14 juillet !

    Marre de la frime et de l’esbroufe !

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Oui, c’est exactement cela !

      On nous parle de forces chargées de protéger les Français.

      Quelle signification quand l’oligarchie « française » laisse les frontières grandes ouvertes?

      1. AvatarHellen

        @ Claude t.a;l
        Non les homard n’ont pas défilé, car ils étaient déjà cuits pour leur offrir à toute cette caste pour faire un déjeuner à l’Elysée…
        Sinon,
        Le grand remplacement est bien en cours et cela depuis belle lurette, mais ça s’accentue toujours plus, car comme les envahisseurs (quoi, le mot ne vous plait pas??? ça n’est que la stricte réalité…!) arrivent tous les jours, tous les jours, c’est comme le compteur kilométrique…, ça augmente au quotidien…

        Ma petite fille est infirmière, et je peux vous dire que le prénom le plus donné aujourd’hui en France est Mohamed… quand au deuxième, il y en a plusieurs, mais qui ne sont pas d’origine Européenne… la même origine que Rachid et autres du même genre…

        De toute façon, la vérité éclatera au grand jour, à un moment, car qui était sur les Champs jeudi à casser tout ce qu’ils pouvaient : des Algériens, parce que l’équipe de l’Algérie avait gagné contre la Turquie… (Tiens je ne savais pas que la Turquie était sur le continent Africain… Bref, revenons à nos moutons… Pour fêter ce match, les Algériens de France, au lieu de prendre l’avion et aller fêter cette victoire avec l’équipe d’Algérie, bah non, ils sont allés sur les Champs Elysées et ils ont cassé tout ce qu’ils pouvaient, vitrines, magasins, motos… etc…

        Mais le pire, ils disent qu’ils sont chez eux, et qu’ils ont le droit…

        Ils ne sont pas chez eux en Algérie????
        Ah oui, mais en Algérie ils n’ont pas le droit de casser…
        Par contre, en France, on leur « LAISSE LE DROIT », car la flicaille qui était là, n’a pas bronché contrairement avec les Gilets Jaunes…

        De toutes façons, en France, toutes les valeurs sont renversées…!
        Les traîtres sont à tous les niveaux et particulièrement dans les hautes sphères…

        Alors n’oublions pas, avant que nous ne soyons plus assez nombreux… il faudra mettre une déculottée à tous les traîtres à la France, une déculottée magistrale, peu importe la façon, comment, avec quoi… mais il faudra leur faire payer très cher, tout ce qu’ils ont fait contre les Français et la France…!

  4. AvatarHervé

    En France,nous nous servons uniquement de notre armée pour faire de jolis défilés avec de la fanfare, et lorsqu’elle sert réellement à quelque chose, c’est seulement pour aller se mêler des histoires entre pays africains et musulmans. Résultat, ils viennent tous se réfugier et se la couler douce chez nous, pendant que ce sont nos miitaires qui combattent et se font tuer chez eux. Franchement, qu’y a t’il de si intéressant à aller défendre ces pays de sauvages et qu’est ce qu’on en a à fiche. C’est étrange,car il n’y a que des types comme Bernard Henri Levy,Jacques Attali..etc,que ça intéresse,alors que leurs origines ne sont pas Française,et c’est nous qui en subissons les conséquences. Il y a quand même bien quelque chose qui ne va pas,chez nous,et je crois que notre pays est déjà entre les mains d’un autre genre d’ennemi,qui utilise la ruse et la traitrise,pour nous soumettre à l’invasion africaine et musulmane. Allons..! Quel président d’un pays,pourrait avoir l’idée de vouloir détruire son propre peuple,sinon un traitre qui se cache,pour ne pas montrer son vrai visage,et qui est forcément au service d’une organisation quelconque.? Si les Français continuent à baisser la tête de cette façon,ils sont fichus,c’est certain. Mais en France,dès qu’on approche de la vérité,il ne faut plus rien dire,car ça devient innacceptable,et « nauséabond » (ah qu’elle est bonne,cette expression complètement stupide..!) Alors,il faut faire un choix: ou nous défendre ou nous laisser faire; c’est pas plus compliqué que ça.

  5. Avatarperpétue et Félicité

    J’attends désespérément que quelqu’un sur ce site dise que LES FRANCAIS devraient avoir des enfants et pas à 40 ans !
    QUI le dira ?
    La natalité qui grimpe est bonne pour un pays !
    blablater ne sert à rien !
    qu’on se le dise .

  6. AvatarAnonyme

    Ma voisine s’alarme de l’invasion africaine qu’elle constate croissante dans les rues et elle prédit que dans 20 – 30 ans toutes les femmes seront voilées tout en me disant qu’elle s’assure de n’être pas entendue le dire car il y a danger tapi partout. Mais dit-elle un homme à la télé affirme que l’islam c’est pacifique.

    Maintenant que je sais que nous sommes sur la même longueur d’onde pour la première partie, il me reste à la renseigner sur la deuxième partie comme quoi l’islam n’est absolument pas pacifique et même particulièrement méchant. J’ai eu le temps de commencer par la takiya.

  7. AvatarBreer

    Et oui nos troupe sont envoyées en Afrique, pour aider des africains à lutter contre d’autre africains, au nom d’accords post coloniaux…. en même temps des milliers d’autres africains analphabètes, état entretenu depuis des générations par leurs propres dirigeants formés en France, presque tous corrompus, belliqueux, égocentriques, profiteurs et incompétents à modifier leurs mentalités, essaient de venir en France, incapables de faire évoluer leurs propres pays… Pendant ce temps le désordre et la barbarie s’accroit un peu plus chaque jour dans nos rues.. les pompiers se font insulter, caillasser, les violences dans les institutions augmentent, les délinquants prennent le pouvoir dans les cités, et quartiers… Le pire c’est que tout cela est la résultante de la propagande gauchiste qui a supprimé la notion de discernement et inculqué la culpabilité et la repentance perpétuelle en raison d’un passé historique révolu , tout cela depuis 40 ans dans les collèges, lycées, facultés, secteurs associatifs …

    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Gauchistes qui se gardent bien d’ailleurs de dénoncer, voire nient, les exactions « non-blanches ».

      Traite arabo-musulmane massive contre les Européens, contre les Noirs d’Afrique …

      Colonialisme musulman en Espagne pendant 800 ans …

      Racisme anti-Blancs …

      Antisémitisme musulman …

      Persécution des chrétiens dans la Oumma musulmane …

      La liste est sans fin des mensonges gauchistes …

  8. AvatarAdalbert le Grand

    L’explication des bobards de l’INED est simple.

    La tromperie porte tout simplement sur le fait qu’ils ne comptent comme « immigrés » que les étrangers nés hors de France, et sortent de cette comptabilité tous ceux qui ont entretemps acquis la nationalité française. Et qu’ils glissent sans vergogne d’immigrés à étrangers (quand on leur parle des populations immigrés, ces bonimenteurs comme l’inénarrable Hervé Le Bras vous répondent par un tour d’illusioniste sur les étrangers présents en France)

    Certains l’acquièrent très rapidement, par mariage avec un « français » (comme les enfants « français » d’immigrés africains et musulmans qui se marient massivement avec un conjoint du pays pour pouvoir le faire venir en France bénéficier des prébendes), ou par regroupement familial (étendu complaisamment aux parents du xième degré, c’est-à-dire à tout le bled ou le village d’origine).

    C’est ainsi que l’INED peut prétendre sans rire que la proportion d’étrangers est aujourd’hui bien inférieure à celle des années 30, où ils étaient Polonais, Italiens, Portugais, Espagnols, et où on ne naturalisait pas à tour de bras (ou d’autre chose)

    Évidemment, si on on se livrait à des statistiques ethniques raciales, comme aux États-Unis, et qu’on comptait le nombre d’individus ethniquement d’origine maghrébine, ou le nombre de Noirs, pardon d’Afro-euroépens, la chanson ne serait plus vraiment la même.

    _

    Reconnaissons que ces gens maîtrisent à un haut niveau l’art de prendre les gens pour des c…

Comments are closed.