Haute-Savoie : le maire vend la diversité qui rendrait… plus intelligent !


Haute-Savoie : le maire vend la diversité qui rendrait… plus intelligent !

 

« Diversité », « mixité sociale », « valeurs de la République », « vivre-ensemble » s’avèrent des termes indispensables à tout locuteur de novlangue progressiste.

Il paraît, donc, que la diversité « nous enrichit » et nous rend « plus intelligent ». C’est du moins ce que rapporte le bulletin municipal d’une ville de Haute-Savoie dans un numéro « spécial diversité ».

En fait de diversité, c’est surtout l’aveu d’impuissance des édiles face à la communautarisation de leur cité : la partition de la France se révèle à travers la sécession des quartiers et les maires n’y peuvent rien, sinon accepter le fait accompli en faisant miroiter un vivre-ensemble merveilleux (mais impossible) et, surtout, en faisant disparaître toute référence aux identités nationale ou régionale, pourtant bien plus légitimes que les autres.

La culture locale, ici savoyarde, est mise au même niveau, que la turque, la marocaine ou l’albanaise. Dans une société multiculturelle fantasmée, tout se vaut pour « nous enrichir et nous rendre plus intelligent ». En réalité, tout le monde fait bande à part pour déclamer la supériorité de sa culture et finalement se regarder en chiens de faïence.

Sauf pour le pauvre Savoyard qui, en mettant un peu trop en avant la légitimité de sa culture, sera taxé, au mieux de ringard identitaire replié sur lui-même, au pire… de raciste.

 

Extraits.

Éditorial du maire :

 

La diversité à l’école :

 

La diversité dans la culture :

 

 

La diversité dans la cuisine :

 

La diversité dans le sport :

 

La diversité dans le logement :

 

Enfin, l’incontournable association culturelle communautaire :

 

 

Évidemment, les intentions sont louables, pleines de bons sentiments et s’inscrivent dans le projet d’une société multiculturelle aussi radieuse qu’heureuse. Même si, en vérité, les exigences communautaristes pressurisent de plus en plus d’édiles, que l’islam étend sa domination et que les clubs sportifs se fragmentent en groupes ethniques selon la religion ou la classe sociale.

Plus prosaïquement : les femmes musulmanes croisées dans la rue sont, toutes, voilées ; les barbus se multiplient ; au club de foot, les jeunes Kosovars « niquent la Serbie » et les mariages turcs se passent « comme là-bas ».

Pendant ce temps, une information nous confirme que les immigrés (et, certainement, les Français d’origine immigrée) font plus d’enfants que les Français (de souche ?) :

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/les-immigrees-contribuent-a-la-natalite-tres-forte-de-la-france-20190709

La diversité, c’est sans doute merveilleux, mais si elle contribue à l’extinction des Français et de leur culture, on peut franchement se poser des questions…

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




27 thoughts on “Haute-Savoie : le maire vend la diversité qui rendrait… plus intelligent !

  1. AvatarChristine B

    Dans un occident où le QI moyen baisse régulièrement depuis des années on aimerait savoir sur quoi il se base pour affirmer que la diversité rend plus intelligent!
    On comprend pourquoi Macron a fermé 400 écoles de campagne : pour obliger les gamins encore épargnés par la mixité sociale à devenir plus intelligents?
    J’ai ma petite idée aussi des raisons pour lesquelles il a supprimé la taxe d’habitation : pour que les communes soumises à amendes pour insuffisance voire absence de diversité ne puissent plus financer leur choix et celui de leurs habitants?

    Reply
  2. AvatarJoël

    Je suppose que son conseil municipal est composé à 100% de diversité, n’est-ce pas.
    C’est curieux, on n’a pas le nom de la commune. C’est voulu ?

    Reply
  3. AvatarJean paul

    La diversité enrichi surtout leur connerie, ce maire est un traitre collabo comme ceux qui en 4o ont livrer la France aux nazi, celui-ci ci fait partie de ceux qu’ont livrer la France actuelle aux pires nuisibles parasites de la planète… Le miment venu tous ces traitres collabos seront jugés pour haute trahison.

    Reply
  4. Avatardurandurand

    Bla bla blabla , encore un couillon de maire qui se fout de la gueule de ses administrés ,en plus il se repose sur cette assoce iliria qui regroupe des kosovars et albanais ,,c’est sûr avec ces merdes ,c’est un enrichissement lumineux , et puis j’en ai marre de tous ces couillons qui se couchent devant cette guerre invasive , et qui ferment les yeux sur ce qui se passent , mais qui ont des couilles comme par hasard pour s’attaquer aux Patriotes .,marre de tous ces cons citoyens qui continuent de voter pour les même politichiens qui les trahissent à longueur de journées et d’années , marre de cette censure dictatoriale ou l’on doit se modérer dans nos expressions ou l’ont se retrouvent devant les tribunaux rouges pour incitation à la haine raciale ,alors que le mot race à été supprimer en France , mais là les salopards de juges rouges l’utilise à tout va .Pour en finir que tous ces salopards de traîtres , tous les corrompus et tous les collabos allaient tous en Enfer .

    Reply
  5. AvatarAdalbert le Grand

    La preuve même que la diversité rend bête, c’est la niaiserie de cette prose.

    En tout cas cela ne favorise certainement pas le sens de l’observation pertinente et la rigueur intellectuelle, pour être ainsi incapable de voir ce qui crève les yeux.

    Oui la diversité enrichit: et même au sens propre! On l’observe par exemple à Barcelone, où des gangs “issus de la diversité” (encore une de ces formules dégoulinantes de bêtise crasse) – ici comme de bien entendu musulmane – s’enrichissent au détriment des touristes.agressés et volés.

    L’immigration est une chance: certes,à condition de bien préciser que c’est une chance exclusivement pour les immigrants (et même pas pour tous). Pour les autochtones, cela n’a jamais été le cas, demandez aux Amérindiens ou aux Indiens comment ils ont été enrichis par l’immigration européenne ou musulmane.

    Ce n’est pas en racontant des balivernes, en dégoulinant de bons sentiments niaiseux, en substituant aux faits et vérités historiques des contes de fées disneyens sur l’immigration merveilleuse, en se payant de mots et de formules creuses que l’on va éviter les graves problèmes qui résultent du choc des populations de cultures et de mœurs différentes autrement dit des méfaits d’une immigration massive hors de contrôle.

    _____________

    Tous les thuriféraires du “vivre-ensemble”, des bienfaits de la diversité, de l’enrichissement culturel, du multiculturalisme et de l’immigration heureuse et bénéfique ignorent superbement les enseignements de l’Histoire, la vraie et nourrissent leur illusion d’une vision bidonnée et imaginaire de celle-ci, une Histoire complètement falsifiée pour se conformer à l’Idéologie, au Dogme.

    Aucune immigration conséquente ne s’est JAMAIS bien passée pour les “emmigrés” (c’est vrai, il n’y a aucun terme pour parler de ceux qui la subissent) emmerdés, les autochtones du pays soi-disant “d’accueil”. D’ailleurs dans le passé on les appelait invasions ou colonisations.

    Sans souci de la contradiction, les mêmes qui vantent le “mélange des cultures” n’ont pas mot assez durs pour condamner la colonisation, source même du Mal (n’est-elle pas qualifiée par eux de crime contre l’Humanité?), n’hésitant pas à parler “d’ethnocide” et de destruction culturelle. Faudrait savoir! Pourquoi dans un cas l’apport extérieur et le métissage sont formidables, et dans l’autre sens condamnable?

    Une seule réponse logique: il y a deux sortes de culture : celle des N·oirs et des musulmans, qui est bonne, supérieure, enrichissante donc, et celle des Blancs européens, qui est mauvaise, merdique, inférieure et doit donc être éradiquée (et pourtant les Noirs et les Arabes sont très contents des voitures, de la télé, du football, des sound-systems et des smartphones – entre autres méfaits de l’occident blanc raciste).

    Reply
  6. AvatarGromago

    Propagande honteuse digne de la propagande nazi ,à quand le petit livre rouge ,à quand les goulags et le rideau de fer …….Un terrible vent d’obscurantisme s’abat sur l’Europe .
    Quand reviendra-t-il le siècle des Lumières ?

    Reply
  7. Laurent PLaurent P

    > Joël, 12 juillet 2019 at 9 h 32 min
    > C’est curieux, on n’a pas le nom de la commune.
    > clairement, 12 juillet 2019 at 11 h 16 min
    > De quelle commune il s’agit ?
    Le réflexe d’assistanat a fait des ravages en France : il faut toujours que ce soient LES AUTRES qui fassent tout, plus personne ne semble capable de faire lui-même quoi que ce soit, comme ici une chose fort simple : taper une phrase extraite du bulletin municipal sur Google, pour retrouver l’adresse de ce bulletin municipal et donc retrouver la commune…
    Si on cherche par exemple « la diversité aux petits oignons » sur Google, on trouve directement le bulletin en PDF :
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/fileadmin/user_upload/St_ju_info_juin_page_BD_070619_EN.pdf
    La commune est donc st-julien en genevois
    > Je suppose que son conseil municipal est composé à 100% de diversité, n’est-ce pas.
    Voici la liste des adjoints :
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/ville-institution/conseil-municipal/le-maire-et-ses-adjoints-628.html
    Il n’y a qu’un divers, manifestement auvergnat, auvergnat du nord apparemment.
    Et voici la liste des conseillers municipaux, qui comprend, étrangement, une section « Les Conseillers municipaux des minorités » :
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/ville-institution/conseil-municipal/les-conseillers-municipaux-626.html
    Il n’y a, là encore, qu’un divers, manifestement en provenance d’Auvergne aussi (mais d’Auvergne du sud)
    Deux auvergnats, donc, mais on peut constater à la teneur du bulletin municipal, sujet de cet article, que c’est déjà manifestement trop.
    Comme le disait si justement Brice Hortefeux : « Quand il y en a un [auvergnat] ça va, c’est quand il y en a plus que ça pose un problème. »

    Reply
  8. Laurent PLaurent P

    Une recherche sur Google, par exemple « la diversité aux petits oignons », permet de retrouver directement le bulletin en PDF :
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/fileadmin/user_upload/St_ju_info_juin_page_BD_070619_EN.pdf
    Faites savoir CONCRÈTEMENT au maire de st-julien-en-genevois que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le lui envoyer par la poste à son adresse postale publique, que vous trouverez au bas de la page « Contact » :
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/contact-9.html
    Pour imprimer facilement l’article, c’est (presque) pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/2YeuAD)
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 90% et la taille d’image 50%.
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées recto-verso.
    La version PDF comprend 5 pages. Pour l’imprimer en 4 pages seulement, il faut ici omettre la page 3 (l’analyse de la propagande reste valable et cohérente même sans cette page 3), donc imprimer les pages 1 et 2 sur une première feuille recto-verso puis les pages 4 et 5 sur une deuxième feuille recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans l’espace blanc au bas de la dernière page (inutile de risquer de potentielles représailles en indiquant naïvement vos coordonnées complètes, le bulletin municipal, et la liste des conseillers municipaux, montre que le conseil municipal est hélas déjà infecté par la 5ème colonne mahométane).
    Voilà, faire savoir au maire que sa pitoyable novlangue vivrensembliste lèche-babouches ne fonctionne pas, ça ne coûte qu’un timbre.
    Les plus motivés des résistants peuvent faire l’expérience d’envoyer le courrier, non pas au maire, mais à un ADJOINT au maire, choisi au hasard TOTAL et complet sans l’ombre de la MOINDRE miette de la plus infime DISCRIMINATION même en rêve, parce que le hasard fait TOUJOURS bien les choses…
    Les noms, libres, égaux et fraternels, parfaitement indiscriminés, se trouvent sur la page
    https://www.st-julien-en-genevois.fr/ville-institution/conseil-municipal/le-maire-et-ses-adjoints-628.html

    Reply
    1. AvatarJoël

      Hola, pas la peine de s’énerver, l’assistanat n’a jamais été mon truc.
      Ce matin j’ai vainement cherché pendant 3/4 d’heure dans la Haute-Savoie, actualités, reportages, bulletins municipaux, images, vidéos et rien trouvé.

      Haute-Savoie numéro spécial diversité que dalle.
      Après, si on n’a pas le bon mot-clé…

      Reply
  9. AvatarJolly Rodgers

    leurs diversité c’est la destruction de la vrai diversité . en effet le monde est multipolaire ce qui signifie que chaque pays , chaque continent ont leur spécificités et leurs identités propres . en voulant imposer la diversité dans un autre pays ont détruit la spécificité et l’identité de celui si . voilà comment ont ceux retrouvent a vivre dans un monde unipolaire ou toute est mélanger et sans saveurs .
    lorsque je me rend en Angleterre c’est pour voir des Anglais et des maisons en briques rouges , des chapeau melons ,des églises gothiques , des pub qui passent du David Bowie , du Eric Clapton , du Franz Ferdinand ,du Smith du Blur ou du Madness …. c’est pas pour voir des voilées , des turbans , des barbus , des kebabs …. ça ce n’est pas l’Angleterre .
    il faudrait que je vous retrouve le reportage sur black sabbath , lorsque ozzy osbourne retourne dans sa ville a Birmingham est qui ne reconnais pas sa ville car il n’y a plus que des indiens et des noirs .
    idem , je ne trouve pas normal euroville en inde , tout comme je ne trouve pas normal que Birmingham deviennent  »birmingstan  » sur non donné a cette ville anglaise ou la population indiennes est désormais plus nombreuses que la population Anglaise de souche .

    Reply
    1. AntiislamAntiislam

      Bonjour,

      Etant pris, j’ai été un peu long à valider.

      Le premier est validé.

      Le second paraîtra en article demain.

      Merci pour votre patience.

      (Le modérateur).

      Reply
      1. AvatarAdalbert le Grand

        Merci, c’est trop d’honneur.

        Il va vous falloir donner de la forme à mes idées jetées un peu en vrac. Aujourd’hui j’ai eu la flemme de construire plus mon propos.

        Reply
  10. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Hier soir, sur France 2, après l’émission « Secrets d’Histoire » consacrée à Voltaire et présentée par Stéphan Bern, ont succédé les apparitions de journalistes de TV, qui passent devant la caméra, juste pour faire un coucou aux téléspectateurs. J’avais trouvé cette initiative bon enfant mais, dès le départ nous préparait-elle à ce que j’ai vu en finalité ? En effet, après ces gestes amicaux de la main, adressés par ces professionnels de l’info aux citoyens Français, voici que trois ou quatre Africains mâles surgissent derrière la même caméra. Devant leur groupe, la seule femme, qui elle, est métissée, et s’applique avec le sourire à nous faire de grands signes d’amitié. Derrière elle, les 3 ou 4 mâles sont beaucoup moins enthousiastes pour nous gratifier de sourires ou de gestes conviviaux… Cela dure à peine une minute. Mais le message est clair : ce sont des migrants qui disent Bonjour aux Français…

    Et on peut voir dans cette démonstration, quoique brève, la volonté de l’Etat de nous rendre familiers et amicaux des gens qui auraient dû rester chez eux, qui s’imposent à nous et qu’on nous impose par la force, sous des dehors complaisants, alors que la réalité est tout autre.

    Reply
  11. Avatarexocet

    Nos différences nous rendent complementaire, nous enrichissent, permettent les échanges<> bien voyons, complementaire en quoi, Exemple, votre patron vous envoie travailler avec un gros branleur qui ne sait rien foutre, vous être obligé de faire le travail seul pendant que lui vous regarde bossé les deux mains dans les poches, une fois fini que va faire ce gros branleur, Et bien il va voir son patron et il va lui dire, regarder ce que j’ai fait, Pas ont a fait ou il a fait, ,Mais j’ai fait, vous vous être donc faits léser parce que votre patron vous a foutu la gueule dehors à cause des dires de ce gros blanleur, par contre lui a tout gagner , Permettent les échanges, et bien non, cest plutôt permette à un gros branleur de vous voler votre travail et votre savoir faire, par contre vous vous être enrichi en apprenant que la vie et dégueulasse, que vos semblabes sont des ordures et pour les combattent il faut faire comme eux, devenir une ordure, jouer du oeil pour œil, dent pour dent. Antoine de Saint exupéry a écris des conneries ou alors il ne connaissait vraiment pas la vie.

    Reply
  12. AvatarRODRIGUE

    Comment devenir plus intelligent ?
    Certainement pas en fréquentant des abrutis venus d’on ne sait où, qui croient que la terre est plate et que Mahomet est le beau modèle à suivre, qui trouve que l’excision c’est super, qui rabaisse la femme au lieu de la sublimer….
    Celui-là même qui pense qu’on peut tuer gratis (faut dire qu’en France on peut ) violer pas cher (on peut aussi surtout si on a pas les codes locaux ) voler, être polygame et être violent, en bref avoir un QI de moule (pardon aux moules ), boire de la pisse de chameau et autres joyeusetés !
    Tout cet enrichissement je le laisse au Maire, à l’équipe municipale et à tous les bobos gauchistes.

    Reply
  13. AvatarVictoire de Tourtour

    Ah! Quel dommage que Montaigne, Pascal, Voltaire et quelques autres n’aient pas eu le bonheur de tâter du QI diversitaire, de quelles étincelles d’intelligence stratosphérique la France n’aurait-elle pas bénéficié !
    Ce n’est plus « Enfin Malherbe vint ! », mais « Enfin la diversité vint ! « 

    Reply
  14. AvatarAdalbert le Grand

    Et hop, j’en remets une couche.

    En fait cette plaquette est révélatrice en creux de l’échec absolu de ce fameux vivre-ensemble.

    En effet, s’il était aussi formidablement enrichissant et bénéfique, les gens s’en apercevraient d’eux-mêmes, surtout au bout de soixante-cinq ans d’immigration continue! Et on n’aurait pas besoin de leur expliquer ces bienfaits innombrables qui en dégoulinent.

    C’est quand même fort de café et insultant d’insinuer que les citoyens ordinaires sont massivement tellement idiots, obtus et bien évidemment dans la logique actuelle de l’explication universelle à tous les problèmes sociaux “racistes” par nature dans leur écrasante majorité qu’ils ne se rendraient pas compte de ce qui serait bon pour eux si on ne venait pas leur expliquer comme à des petits enfants.

    Cette plaquette est un inventaire de wishful thinking en forme de prière pour tenter de répondre par les mots de l’impuissance et la pensée magique à une situation qui part en vrille et tourne à la guerre civile latente , parce qu’on n’a pas voulu la voir et qu’on la niée. Et qu’on continue à s’enfoncer toujours plus dans le déni et à faire l’autruche.

    Le terme même de vivre-ensemble est un aveu et un cache-misère qui sert à euphémiser le problème de fracturation ethnique de la société. On n’aurait pas besoin de “vivre ensemble” si on ne vivait pas séparés de fait et en conflit larvé. Le vivre-ensemble est déjà une reculade, un renoncement à l’intégration. Comme elle a a échoué, on a prétendu que c’était en fait pas une bonne idée, qu’elle ne respectait pas l’immigrant, “l’Autre”, et on a sorti l’enrichissement culturel, puis le multiculturalisme. Prochaine étape: la bonne vieille balakanisation.

    Les événements de lundi et hier avec les “supporters” algériens en sont une nouvelle illustration. Seuls les gauchistes “antiracistes” les plus fous comme l’idéologie hystérique Caroline Mécary (ce matin sur Cnews) continuent à prétendre qu’il n’y a aucun problème, sauf le racisme du Front National. Pour une fois elle a dû mettre un peu la sourdine, car personne sur le plateau ne partageait son avis, pas même le relativiste patenté Gérard Leclerc, d’habitude plus prompt à minimiser et balayer les problèmes “raciaux”, particuliers posés par les musulmans, d’un revers de main.

    Reply
  15. AvatarBoronlub

    Jusque dans les années soixante, trois filières après l’école primaire:
    apprentissage (avec ou sans ‘certificat d’études’, que tout le monde ne pouvait pas décrocher), ou collège, ou lycée. Chacun pouvait s’épanouir à sa place selon ses aptitudes et ses goûts. Et s’il y avait eu des erreurs d’aiguillage, il y avait des passerelle de l’une à l’autre, pour rattraper. On peut dire que c’était « excellence pour tous », chacun dans son domaine, dans tout l’éventail des métiers et des compétences.
    Et maintenant: « collège pour tous » = « médiocrité pour tous ».
    Il suffit de comparer les contenus des manuels scolaires de la sixième à la troisième, ceux de maintenant (dans toutes les matières) et ceux des années soixante. Intéressant à voir aussi pour les élèves de quatrième ou même de troisième, le livre chez Larousse: « Auriez-vous eu votre certificat d’études en 1923 ». Une douche froide pour certains. Mais ils ont la réponse toute prête: « on s’en bat les c ! »

    Reply
  16. AvatarJean

    Pioché dans un site intéressant dont je vous laisse chercher le nom 😉
    un sujet de réflexion :

    Certains médias évoquent parfois le recrutement « par tradition familiale » au sein des armées mais, outre le fait qu’il est moins fréquent que dans d’autres professions (enseignants, agriculteurs, …), il faut plutôt s’interroger sur ses causes et se demander qui parle aux jeunes Français de la France, de sa tragique et glorieuse Histoire, de ses héros, de la richesse de son exceptionnel patrimoine et de son rayonnement international. Certaines bonnes âmes s’interrogent même sur le faible nombre de noms « exotiques » dans les listes d’admission aux concours des écoles militaires alors que l’information sur les carrières militaires n’a jamais été aussi accessible…
    Ne faut-il pas y voir d’abord une insuffisance d’éducation patriotique, oui osons le mot, car il est celui qui exprime les devoirs envers nos pères desquels nous avons reçu le patrimoine commun. Pour les Français de fraîche date, il s’agit de découvrir, d’accueillir, d’adopter, d’assimiler et d’aimer la France ; faire sienne cette nouvelle Patrie choisie en acceptant la perspective de se sacrifier pour elle.

    Combien, parmi les dizaines de milliers d’étrangers qui rejoignent la France chaque année, peuvent déclarer comme le fit le lieutenant-colonel Dimitri Amilakvari, Géorgien, formidable entraîneur d’hommes, héros de Bir Hakeim, Compagnon de la Libération, commandant la 13e demi-brigade de Légion étrangère et tué au combat: « Nous étrangers n’avons qu’une façon de prouver notre amour pour la France : nous faire tuer pour elle ! »

    A cet égard, comment interpréter les flux de jeunes Africains de 20 ans « fuyant la guerre dans leur pays » ? Outre le fait que nombre de pays d’où viennent les immigrés ne sont pas en guerre (Sénégal, Guinée, Côte d’Ivoire,…), faut-il faciliter l’accueil de ces jeunes Maliens, Nigériens, Burkinabés en âge de porter les armes pour défendre leur pays ? Faut-il donc que ce soient uniquement des jeunes Français qui aillent se sacrifier pour lutter contre la terreur islamiste dans le Sahel ? N’y a-t-il pas en France des volontaires maliens, nigériens ou burkinabés, en attente de naturalisation, pour se battre au Sahel pour leur ancienne ou future patrie ? Bref, pourquoi ne pas constituer en France des « forces sahéliennes libres », les entraîner et les engager aux côtés des soldats français, soit pour défendre leur pays d’origine, soit pour prouver leur attachement à la France, leur future patrie, comme le firent tant d’étrangers amoureux de la France durant les deux guerres mondiales ?

    Les valeurs cultivées quotidiennement par les Armées, – courage, discipline, camaraderie, esprit de corps, abnégation, sens de l’effort, goût du travail bien fait, caractère sacré de la mission -, sont des valeurs auxquelles sont sensibles les Français. Sans doute ressentent-ils leur absence ou insuffisance au sein de la société actuelle. Ils devinent confusément que notre pays ne peut relever les défis et gagner que si ses dirigeants sont capables de les mobiliser, de susciter leur adhésion à un projet collectif qui les dépasse et qui soit beaucoup plus que la somme des intérêts individuels ; mais surtout ils exigent une élite qui montre l’exemple du courage et de l’abnégation, de la primauté du bien commun et de l’intérêt général.

    Alors, en ce 14 juillet 2019, il appartient à chaque Français et en priorité à nos responsables politiques de s’interroger sur leurs devoirs avant de faire valoir leurs droits, leurs privilèges et leurs intérêts personnels. Il nous faut retrouver tous, sans exception, le sens du devoir d’état, du service et plus que jamais du courage sans lequel, comme le disait Napoléon qui savait de quoi il parlait, « Un homme sans courage est une chose ».

    Reply
  17. AvatarDorylée

    Cet excellent maire sera réélu haut la main lors des municipales de l’an prochain. Nous sommes dirigés par les connards que la majorité élit et cela durera aussi longtemps que les abrutis seront la majorité.

    Reply
  18. AvatarCatherine Terrillon

    Moi, quand je veux de la « diversité » et de l' »enrichissement culturel », je voyage et dans les pays qui m’intéressent. Pourquoi imposer au peuple un « enrichissement culturel » qu’il n’a pas demandé ?

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *