Menaces de mort contre l’ancien journaliste de « Charlie Hebdo », Zineb el Rhazoui ; 4 mois de prison ferme


Menaces de mort contre l’ancien journaliste de « Charlie Hebdo », Zineb el Rhazoui ;  4 mois de prison ferme

L’étudiant en école de commerce  (NDLR : que c’est beau « étudiant en école de commerce » : il ne faut pas compter sur les médias pour en savoir plus sur ce charmant individu)qui avait proféré des menaces de mort contre Zineb el Rhazoui a été condamné à quatre mois de prison ferme, ainsi que 70 heures de travail d’intérêt général à effectuer dans un délai de 18 mois, a appris franceinfo mercredi 10 juillet.

Il devra également verser une indemnisation de 2 000 euros et 1 000 euros au titre de l’action civile.

Le procureur avait requis huit mois de prison avec sursis contre l’auteur de ces menaces de mort, mercredi 3 juillet.

Le lendemain, sur franceinfo, Zineb el Rhazoui avait appelé à ce que « la peur change de camp » avec ce jugement : « Il faut que justice se fasse, il faut que cette impunité cesse.« 

L’ex-journaliste de Charlie Hebdo demandait également à ce que les auteurs de menaces sur les réseaux sociaux soient touchés au portefeuille :« Peut-être que ça les dissuaderait dans l’avenir de tenir des propos pareils ».

« Putain, j’ai envie de lui mettre 46 boulets dans son crâne », avait écrit le jeune homme de 20 ans sur Twitter le 14 décembre 2018, au lendemain des attentats de Strasbourg, à l’endroit de l’ex-journaliste de Charlie Hebdo.

En décembre 2018, Zineb el Rhazoui avait déclaré sur le plateau de CNews :

« Vous savez ce qu’on met, quel contenu on met, aujourd’hui dans les associations de radicalisation ? On va raconter à des radicalisés que l’islam est une religion de paix et d’amour et qu’il ne faut pas critiquer, qu’il ne faut pas dire du mal du prophète ».

Après cette intervention télévisée, elle avait reçu de nombreuses menaces sur les réseaux sociaux, ce qui l’avait poussée à porter plainte.

https://www.francetvinfo.fr/economie/medias/charlie-hebdo/l-auteur-des-menaces-de-mort-contre-l-ancienne-journaliste-de-charlie-hebdo-zineb-el-rhazoui-condamne-a-quatre-mois-de-prison-ferme_3529415.html

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Menaces de mort contre l’ancien journaliste de « Charlie Hebdo », Zineb el Rhazoui ; 4 mois de prison ferme

  1. AvatarAdalbert le Grand

    4 mois ferme… on progresse un peu, il y a quelques temps il aurait eu un simple rappel à la loi et un froncement de sourcils du juge, le doigt en l’air.

    Mais bientôt 4 ans de prison ferme ou plus pour ceux qui diront “j’ai peur de l’islam”, “les terroristes sont tous musulmans”, “il y a quand même un certain rapport entre l’islam et le djihad”, “l’islam est obscurantiste”, “Mahomet était un esclavagiste criminel et pédophile”…

    Nous voyons des gens condamnés plus lourdement pour de prétendus “propos de haine”. Apparemment, “je vais te tuer, sale mécréante”, du moment que c’est proféré par un musulman d’amour, ce n’est pas un propos de haine… encore moins un assassinat par égorgement ou véhicule fou en criant Allahou Akbar! Et ce n’est surtout pas de la haine due à l’endoctrinement islamique.

    Selon moi, le deux poids deux mesures et la complaisance envers l’islam·isme ne régressent pas. Bien au contraire. Cette petite victoire n’est qu’un répit, et pour les musulmans d’amour reculer pour mieux sauter, gra^ce à la perche tendue par les élites complices qui veulent l’islamisation de l’Europe

    Reply
  2. AvatarMachinchose

    un Sami !!!!!!!!!!!!!!

    un authentique Sami ?????????????????????

    même eux aussi s’ y mettent, un peuple si charmant :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Samis

    ah! ça c’est un Sami suivi d’ un B

    on avance, avec un B comme Ben Aordures….. 😆

    je me bidonne quand j’ apprends chaque fois que ce genre de déchet est condamné a raquer des milliers d’ euros dont il n’ a pas le premier centime, ou plutot dinar vaillant……….

    les plus jeunes içi verront peut etre le jour ou ces condamnations absurdes laisseront la place a des dédomagements qui se feront par prélèvement d’ un rein, un poumon, un oeuil
    sachant qu un rein peut se negocier 20.000 euros, le mec a la première récidive se fera prélever le montant de la condamnation d’ une carte de crédit qui sera jointe a son casier…ainsi notre Sami par exemple , allégé d’ un rein, pourra rembourser sa dette
    et les 17.000 euros restants me direz vous ?
    simple, s’ il n’ a plus jamais fait le con, ils feront partie pour moitié de son eventuel héritage a sa disparition !

    l’ autre moitié etant versée a RR pour cette lumineuse idée……… 😆

    Reply
    1. AvatarFomalo

      Excellente idée, sauf que « l’euro » aura disparu depuis un bail, et que ce sera aux hoirs de payer le solde..en nature , avec les intérêts, mais sans l’A.M.E qui aura aussi probablement disparu depuis un bail. HHHAAHH…l! le rêve de justice!

      Reply
  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    La peine est plutôt légère et que dire de ce procureur qui ose requérir « huit mois de prison avec sursis contre l’auteur de ces menaces de mort (…) ». Certains n’ont pas peur d’avoir honte alors qu’ils sont censés représenter et protéger la société par leur sévérité et une justice exemplaire. Heureusement que le tribunal n’a pas suivi ce réquisitoire absurde, bien qu’il se soit plutôt montré peu sourcilleux dans la conclusion de ses attendus contre l’auteur des menaces de mort, surtout dans le contexte actuel.
    En ce qui me concerne, je ne prends ce jugement que pour ce qu’il est en réalité, si l’on examine les éléments : affligeant !

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *