Ils ont eu la chance d’être recalés au bac… L’humour est la politesse du désespoir


Ils ont eu la chance d’être recalés au bac…   L’humour est la politesse du désespoir

Brèves

1 –

Dans la République du Centre, on apprend  que :

« les tenues vestimentaires posent problème dans les piscines de l’agglomération orléanaise » .
A Olivet, à Fleury les Aubrais, à Saint Jean de la Ruelle, à Chécy ….

https://www.larep.fr/orleans-45000/actualites/quand-les-tenues-vestimentaires-posent-probleme-dans-les-piscines-de-l-agglomeration-orleanaise_13600147/#refresh

.

Même si l’article tente un peu de noyer le burqini, il semble bien que c’est sa prolifération qui est la vraie cause des changements des règlements des piscines dans le Loiret.

Je suis très surpris :
Tous les jours, les radios et quotidiens nationaux m’expliquent que l’usage du burqini est un phénomène très rare, et qui part d’un bon sentiment : ouvrir la natation à toutes les femmes.

Surprise, donc…

.

2 –

Je viens de lire, sur le site d’ Europe 1 que :

« Recalés au bac, deux lycéens agressent leur proviseur »
« à Athis Mons (Essonne), deux élèves du lycée Marcel Pagnol, qui venaient d’apprendre qu’ils étaient recalés au bac, se sont énervés contre le proviseur de leur établissement. Ils l’ont frappé à plusieurs reprises au visage, « dégradé » son bureau et menacé de revenir dans l’établissement pour « y mettre le feu » . »

https://www.europe1.fr/faits-divers/info-europe-1-recales-au-bac-deux-lyceens-agressent-leur-proviseur-3908814

Là encore, surprise et étonnement !

D’autant plus que j’ai du mal à comprendre leur rancoeur envers le proviseur.
Ils auraient du le couvrir de cadeaux :
Echouer au bac en 2019, ce n’est pas rien, c’est une gloire que peu obtiennent.
Il faut une volonté, une persévérance, et sans doute des démarches longues et difficiles, pour réussir à ne pas avoir le bac.

.

Pour moi, échouer au bac en 2019, c’est la même chose, le même mérite, que l’obtenir dans les années 1960.

C’est l’élite d’aujourd’hui ! Et de l’avenir de la France !

– – – – –

L’humour est la politesse du désespoir.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




10 thoughts on “Ils ont eu la chance d’être recalés au bac… L’humour est la politesse du désespoir

  1. AvatarAlain Bobo

    Le proviseur était-il raciste ? Pour oser faire une chose pareille à ces jeunes chances il faut vraiment être de mauvaise foi ! Consternant, ça me bouleverse l’estomac, mes boyaux et redresse ………..mes cheveux !

    Reply
    1. Avatarvieux bidasse.

      J’ai un doute affreux: j’ignore s’ils seraient capables d’arriver jusqu’à la rivière sans l’aide d’un GPS. Mettez leur une carte dans les mains, et c’est foutu, ils vont se retrouver à la mosquée.

      Reply
  2. Claude LaurentClaude Laurent

    Qu’en est-il de l’abruti qui avait menacé son professeur avec un pistolet factice ?
    Un rappel à la bienséance ?

    Reply
  3. AvatarAdalbert le Grand

    C’est signé: ces jeunes recalés ne peuvent être que des identitaires d’extrême-droite fasciste de la fachospère bas du Front… et en aucun cas des Chances pour la France, qui eux l’ont forcément tous eu haut la main.

    Personnellement, j’aurais écrit « reffusé », pour la cohérence… et l’humour.

    _______

    Le burqini, c’est comme le voile islamique: c’est très rare, un phénomène marginal, nous disait-on il y a quinze ans.

    Il est vrai qu’il reste rare dans les endroits où il n’y en a pas, comme dans les arrondissements bobos de Paris que fréquentent les journaleux. .

    Venez donc faire un tour à Milouze, Hautepierre, Saint-Denis, Trappes ou Aubervilliers

    Reply
    1. AvatarJoël

      Pas du tout, ce sont des mineurs isolés.
      « Les deux élèves, âgés de 18 et 19 ans, déjà connus de la police, ont été interpellés. »
      MDR

      Reply
  4. AvatarDorylée

    Malgré un mathématicien de renommée mondial en guise de député à l’Assemblée Nationale, on peut obtenir le BAC avec 22/20 un peu comme un alpiniste particulièrement dégourdi qui, avec les bonifications, vaincrait l’Everest à 8860 m. Allez donc savoir si ces deux racailles n’ont pas échoué au BAC avec -5, ce qui, par ces temps de canicule, constituerait un record !

    Reply
  5. Avatarzipo

    Le BAC a notre heure ne vaut mème pas le certificat de mon Grand-Père qui avec celui-ci a été directeur d’agence bancaire!!!
    autant de bruit pour un papier qui coute très cher et ne sert strictement a rien ?
    avec le BEPC a mon époque(qui était un véritable examen 30%de reçus) l’on passait le concours de l’école normale et l’on était instit a 18 ans .Maintenant BAC+4 pour faire la mème chose soit 6 ans de retard ,c’est vous dire le niveau de notre enseignement !!!!!
    C’est a pleurer!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *