Cloches qui sonnent, chant du coq… Le maire met en garde les touristes à l’entrée du village


Cloches qui sonnent, chant du coq… Le maire met en garde les touristes à l’entrée du village

Dans ce village des Cévennes, des panneaux mettent en garde les touristes de passage. (©Twitter )

 

Lu sur actu.fr :

Cloches qui sonnent, chant du coq… Le maire met en garde les touristes à l’entrée du village

À Saint-André-de-Valborgne, dans les Cévennes, le maire a installé des panneaux dans son village, pour mettre en garde les touristes contre le bruit des cloches et le chant du coq.

 « Attention village français : vous pénétrez à vos risques et périls ».

À Saint-André-de-Valborgne (Gard), dans les Cévennes, le maire Régis Bourelly a installé deux panneaux dans son village, l’un à l’entrée et l’autre à la sortie, pour mettre en garde les touristes de passage. Sur ses panneaux, l’élu n’y va pas avec le dos de la cuillère :  

Ici nous avons des clochers qui sonnent régulièrement, des coqs qui chantent très tôt, des troupeaux qui vivent à proximité, certains ont même des cloches autour du cou, des agriculteurs qui travaillent pour vous donner à manger. Si vous ne supportez pas ça, vous n’êtes pas au bon endroit.

Les panneaux ont été installés il y a trois mois, dans la perspective des vacances. Ils ont vocation à rester dans le temps. Contacté par Actu Toulouse, Régis Bourelly dit avoir le soutien de ses administrés :

Encore l’an dernier, des touristes sont venus râler à cause du bruit des clochers. À midi, cela sonne douze coups. C’est comme cela ! À Paris, personne ne penserait à se plaindre du bruit…  

Lire aussi : Excédé par les plaintes des « urbains », il veut inscrire les bruits ruraux au patrimoine de l’Unesco

« Si les touristes ne sont pas contents, qu’ils passent leur chemin »

Le maire de Saint-André-de-Valborgne l’assume, il n’y a pas de message humoristique sur ces panneaux : « si les touristes ne sont pas contents, qu’ils passent leur chemin ».

Pour tous les autres, l’élu local ne tarit pas d’éloges sur le village :

Sinon, nous avons de bons produits de terroir, des artisans talentueux et heureux de vous faire découvrir leur savoir-faire et leur production. 

Un autre cas en Lozère

Déjà l’an dernier, une polémique était née en Lozère à la même période. Les locataires d’un gîte avaient demandé au maire de la commune de décaler l’horaire de sonnerie de la cloche. Ces vacanciers parisiens se plaignaient d’être réveillés tous les matins.

Là aussi, le maire du village n’avait pas fait droit à la demande des touristes, ironisant sur ces étranges revendications…

Début juin, c’est une habitante de Hamoir (en Belgique) qui a déposé plainte auprès de la police du Condroz pour tapage nocturne. En cause, les vaches du pré voisin qui faisaient trop de bruit à son goût…

Voir aussi : http://resistancerepublicaine.eu/2019/07/05/le-coq-maurice-sera-t-il-pendu-haut-et-court-le-5-septembre-pour-avoir-chante/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…

Articles du même thême

40 thoughts on “Cloches qui sonnent, chant du coq… Le maire met en garde les touristes à l’entrée du village

  1. AvatarHellen

    Les gens ne supportent plus les bruits de la vie, mais de la vraie vie…
    C’est ainsi que dans ma ville, avant, il y a de cela plusieurs années, une fois par mois, une sirène retentissait le premier jeudi de chaque mois, pour exercice, au cas où il faudrait une réparation…
    Maintenant, des abrutis gênés par le bruit de cette sirène… l’ont fait arrêter…
    Si en plein jour ou en pleine nuit, il arrivait un besoin urgent de la faire sonner…. et qu’elle serait en panne, puisqu’elle ne sonne plus jamais… ces andouilles seraient les premiers à se plaindre qu’ils n’ont pas été prévenus…

    Avant tous les jours à midi, il y avait un carillon qui sonnait, avec des personnages qui sortaient tout en haut de la Mairie de leur petit logement, tot à tout… maintenant c’est fini, ça dérange les crétins…

    Avant les cloches des églises lors des mariages, des baptêmes et de la messe le dimanche sonnaient à toute volée….
    Terminé… c’est juste un petit tintement de cloches pour les mariages… deux ou trois cloches mais surtout en douceur…
    A la campagne ils ont les poules, les coqs, les vaches, les petites cloches à leur cou…le bruit d’un tracteur de temps en temps…

    Par contre, les voitures, les motos dont certaines font un vacarme, polluent… ça n’a pas l’air de déranger qui que ce soit…

    Voilà la France d’aujourd’hui, bientôt morte, si nous ne faisons rien pour la sauver… et pour nous sauver nous-même…!!!

    Reply
    1. AvatarCoupendeux

      Mais rassurez-vous: ça ne les dérange pas trop que lorsqu’ils se mettent eux-mêmes en danger, certains doivent risquer leur vie pour aller les secourir.
      Il leur devient alors intolérable que le sirène n’ait pas prévenu plus tôt.

      Reply
  2. AvatarPeter Wardein

    Alors là, je ne suis pas tout à fait d’accord! Le chant du coq, les cloches des vaches ne m’ont jamais trop dérangé. En soi, le son des cloches des églises ne me dérange pas trop… En Vendée par exemple… Mais enfin, dans les Cévennes, le prêtre desservant ( je veux bien admettre qu’à la base, c’est un brave homme ) devrait s’estimer heureux de ne pas être massacré á la hache dans son tonneau.

    Reply
  3. Avatarclairement

    Régis BOURELLY a du bon sens c’est comme à Saint Germain du Teil village à l’entrée de l’Aubrac où vous pouvez lire sur un grand panneau teinté qui a été découpé sur une belle et grosse tranche d’arbre  » BIENVENUE CHEZ NOUS « 

    Reply
  4. AvatarCeltilos

    Bravo a ce maire et a tous ceux qui suivent ou suivront son exemple. la campagne a ses bruits et c’est cela qui fait son charme, chez moi en Auvergne dans le cantal les cloches des églises sonnent les heures, et les vaches ont toutes des cloches autour du cou et c’est génial de les entendre, c’est bien mieux que leurs pétrolettes qui font un boudant du diable et n’apportent que nuisances réelles et pollution, si la campagne ne vous plait pas les citadins restez dans vos casernes et ne venez pas nous faire chi.. dans la vraie vie….

    Reply
    1. Avatarcalvo

      En ce qui me concerne, dans mon minuscule village de haute Ardèche, il y a déjà un moment que le maire a obtempéré aux exigences. De 22h00 à 07h00, plus de cloches, ce sont les heures des parichiens, vous savez, ceux à qui l’ont demande la différence entre « Camembert et Coulommiers », vous répondent: le camembert, c’est à l’Ouest, le Coulommiers, à l’Est…. Il est vrai que certains croient encore que la terre est une pizza, donc pourquoi pas paris centre du monde.

      Reply
  5. Avatarinconnue

    bravo à ce maire, que les autres prennent exemple, un proverbe dit » se sont les plus gênés qui s’en vont », les villageois devraient leur mener la vie dure, afin qu’ils partent

    Reply
  6. AvatarMalou30

    Une cargaison spéciale touristes dégénérés a envoyé sur une île déserte 🏝 là au moins personne pour les déranger ! Et encore ils sont tellement cons qu’ils porteront plainte contre le bruit des vagues ! !
    ,

    Reply
    1. AvatarJoël

      Non, non, 1 semaine de rodéo sauvage avec quads, motos, voitures allemandes dans une banlieue. Ça devrait les calmer, quoique…

      Reply
  7. Avatarpier

    Par contre dans certaines villes lors de mariages des  » bronzés  » grand défilé de klaxons avec drapeaux d ‘ailleurs et vacarme assuré

    et cela ne gêne personne …?
    comme leurs rodéos de motos ….

    comme pour les végans et assos de défense des animaux il y a des races qu’on n ’emmerde pas

    Reply
  8. JackJack

    Il y a des années, nous habitions une petite ville bretonne. Chaque matin à 6 h., le bedeau venait sonner les cloches, l’heure de l’angelus. la fenêtre de notre chambre, toujours ouverte la nuit, se trouvait à peine à une centaine de mètres à vol d’oiseau du clocher. Au bout de quelques nuits, nous ne les entendions même plus. Elles sonnaient aussi à midi et le soir, Elles faisaient partie de notre vie. Je ne sais pas ce qu’il en est aujourd’hui tant cette petite ville s’est agrandie de lotissements où, peut-être mais je n’en sais rien, des gens se trouvent dérangés par ce « bruit »… Une chose certaine, il n’y a sûrement plus de bedeau pour se lever de bon matin et tirer sur les cordes.

    Reply
  9. AvatarJoël

    Bravo à ce maire que je soutiens totalement. Espérons qu’il fera des émules parmi ses congénères.
    Ces panneaux devraient être produits en grande série.

    Reply
  10. AvatarHollender

    Dans la Marne, en Champagne, dans mon village de 140 habitants, (où viennent de passer plusieurs centaines de vélo du tour de France)…..la cloche sonne le matin à 07h et sonne à nouveau à 19h. C’est un régal et un signal qu’il est l’heure de rentrer.
    Celui qui se plaindra à la Mairie ferait mieux de réclamer l’anonymat………….

    On a aussi les nuisances de la poussière des moissons, les odeurs de la merde de poules de Hollande ( y’en a pas assez chez nous) qu’on achète aux Bataves comme engrais.
    On a aussi les grosses machines agricoles qui bloquent la circulation et les routes un peu glissantes à l’époque des betteraves; pas bon pour les grosses teutonnes à propulsion immatriculées 92-93

    Y’a même des cons qui vont dans le sud, en Provence et qui réclament des insecticides pour tuer les CIGALES, d’autres qui veulent tuer les coqs, les vaches? ; quoi d’autre ? Pauvres abrutis… les abeilles aussi ? les petits oiseaux, comme ceux que les maghrébins attrapent avec des filets sur les plages à leur arrivée de la traversée migratoire de la Méditerranée……. pour les bouffer en brochettes !! Et la LPO dans tout ça ? elle bouge ? A. Bougrain Dubourg, tu dors ?

    Pour les amateurs de silence, hostiles aux musiques de la campagne, il y a la lune, bon voyage !!
    PS: Il y a bien d’autres spécimens venus de loin qui méritent qu’on s’en débarrasse en priorité…, suivez mon regard………

    Reply
  11. AvatarOlivier

    Ce manque de discernement est assez pathologique. Bientôt certains deviendront phobique à la couleur verte trop répandue à la campagne.
    Leur dérangement cérébral est certain, l’abstinence de connerie médiatique s’impose déjà pour ces gens là, comme le démarrage d’une cure de longue durée.

    A l’inverse, je constate en Lorraine le passage dans des villages de tracteurs de plus en plus gros, voire énormes en plein village et à des vitesses dépassant de loin l’ avancée d’un troupeau de vache : vrombissement grave du moteur faisant vibrer les vitres. Comment en sommes nous arrivés là ?

    Reply
  12. Avatardurandurand

    Bravo Monsieur le Maire de ne pas céder aux revendications des bobos des villes , comme je le disais ,s’ils ne sont pas content d’entendre les bruits inhérent de la campagne ,qu’ils restent dans leurs cubes de bétons de vrais couillons ces citadins

    Reply
  13. AvatarPeter Wardein

    Bon, j’ai un peu honte d’avoir écrit ça…. J’aime bien les catholiques français. Mais de temps en temps, le maire de ce village cévenol devrait programmer la diffusion de quelque chant protestant, par exemple « Lève toi, vaillante armée… » au moyen d’un haut-parleur. Comme ça, les touristes protesteraient encore plus fort.

    Reply
  14. Avatarcousin

    il y a bien un con qui a porté plainte contre un apiculteur parce que ses abeilles se soulageai en passant sur son toit et que ça souillait ses tuiles et l’autre qui qui a fait combler une mare à cause des grenouilles, les cons se multiplies

    Reply
  15. AvatarVinay

    Attention ! Les emmerdeurs de service qui exigent la fin des cloches, des chasseurs, des tracteurs, des coqs, etc, ce sont les mêmes qui sont ravis d’accueillir les migrants avec tout le chahut qui peut aller avec. Pour en connaître certains, je peux affirmer sans crainte que ce sont de beaux « spécimens » de collabos en puissance. Ils veulent la fin des clochers mais s’émerveillent devant les mosquées qui se généralisent. Des vrais salopards.

    Reply
  16. AvatarFranck

    Voici une belle brochette d’Ayatollah du bruit.
    Personnellement, j’aime les cloches mais pas à 5h ou 6h du matin. Les croyants ont toujours l’art de faire chier les autres.
    Quand aux défenseurs du coq, ils ne savent pas ce que c’est d’être réveillé à partir de 3h30 du matin.
    Vous remarquerez peut-être que tous les gens qui ont des coqs sont tous loin de chez eux mais tout prêt du voisin. ..
    Pour les sadomasochistes, je peux les réveillés tous les matins vers 4h, on verra votre tête au bout de 3 mois

    Reply
    1. Christine TasinChristine Tasin

      j’ai vécu des années à côté d’une église qui sonnait l’heure toutes les heures, jour et nuit, cela ne réveille pas, au contraire c’est superbe. Et si les cloches ou le coq vous gênent personne ne vous interdit de déménager ailleurs. Le nouveau venu n’a aucun droit d’interdire aux gens du cru leurs habitudes et coutumes. J’ai des amis qui ont poules et coqs à côté de chez eux… pas à côté de chez les voisins. vous êtes mauvais joueur

      Reply
      1. Avatarfranck

        Vous avez de la chance que les cloches ne vous réveillent pas ! Mais tout le monde n’est pas comme vous !
        Je vous invite dorénavant à observer les gens qui possèdent une basse cour, car vous constaterez que dans la plupart des cas, c’est loin de leur chambre mais juste à côté de chez le voisin ! Un manque certain de savoir vivre.
        Et les gens qui vivent aujourd’hui à la campagne ne sont plus des agriculteurs qui devaient être réveillés tôt le matin. Nous sommes aujourd’hui des néoruraux.
        Le coq chantent les pieds dans la merde et c’est bien français !
        Et je répète que les croyants, quelle que soit la religion, se sentent toujours obligés de faire chier les autres, les cloches à 4h30 du matin pour les catholiques en est un exemple.

        Reply
      2. AvatarJoël

        Quand on est habitué aux bruits environnants on ne les entend plus, c’est aussi simple que cela.
        Ces idiots qui viennent à la campagne 15 jours par an n’entendent probablement plus le métro , la circulation continue du périph ou les sirènes de police qui passent près de chez eux.
        Forcément des bruits ou des sons auxquels ils ne sont pas habitués leur paraissent tonitruants.

        Reply
      3. AvatarGuy Mauve

        Je suis de ce village et les cloches qui sonnent toute la journée et toute la nuit me sont devenues si familière que je me battrais si d’aventure certains faisaient en sorte que cela cesse. Quand aux tracteurs, ils ne passent que dans la journée. Les troupeaux et les cloches qu’ils font entendre rentrent le soir, de sorte que l’on ne les entend pas la nuit. Certains touristes, au contraire, ne supportent pas le silence environnant : cela les angoisse !

        Reply
  17. Avatarpikachu

    Cela se résume en un mot : MULTICULTURALISME.

    Le principe du multiculturalisme est l’exact opposé du concept d’intégration : vous n’avez plus à vous adapter à la société qui vous accueille, mais c’est à elle de s’adapter à vos moeurs, à vos particularités, à vos exigences.
    En grattant un peu, on imagine facilement que tout ceci prend racine dans la philosophie hédoniste/individualiste : « mes droits ».
    Les droits de l’individu (ou les caprices, les exigences) prennent en otage le reste de la société. Un transgenre réclame, au Canada qu’on l’appelle « zhe » avec un Z (et non pas he ou she) et toute la société doit se soumettre au délire d’un détraqué, la loi s’y est mise qui a entériné ce caprice. Les droits de l’individu à exiger que toute la société environnante se soumette à son caprice et le multiculturalisme qui explique que c’est ainsi que doit fonctionner toute société « ouverte », « inclusive », « bienveillante » et moderne.

    Reply
  18. Avatarpikachu

    Et cela a aussi tout à voir avec les « enfants rois », qui imposent leur cris, leurs caprices à l’entourage.
    Et attention ! l’entourage n’a qu’à bien se tenir : pas question de les recadrer, il faut se soumettre à leurs caprices, rester coi, autrement vous êtes catalogué fâcheux voire fasciste et c’est à vous que l’on sen prendra et non au gâté-pourri.
    Un enfant-roi grandit, et parfois, cela va même prendre une résidence secondaire à la campagne et cela donne ces procès délirants contre des cigales, des coqs ou des clochers.

    D’un coup, j’ai une peur soudaine, la loi Avia étant passée, ne tombé-je pas sous le coup celle-ci ? ma bobophobie ou « enfant-roi »-phobie ne relève-t-elle pas d’un « crime de haine » ?

    Reply
  19. AvatarMachinchose

    dans mon enfance , le jour de vacance hebdomadaire c’était le jeudi
    ma mère me laissait aller dormir le mercredi soir chez ma grand mère qui habitait le même village que nous, mais chez elle, les fenêtres s’ ouvraient sur le grand large….en l’ occurence les champs et collines d’ oliviers pluri centenaires…
    et quand la nuit tombait on entendait les aboiements brefs des chacals., y avait pas de doubles vitrages

    mais je n’ ai jamais oublié ce bonheur d’ etre réveillé par le « ting ! ting! ting ! du
    marteau de Paolo le forgeron qui avait sa boutique mitoyenne, tapant sur le fer rouge a maitriser sur l’ enclume……ni l’ odeur de corne brulée quand il ferrait un cheval…..
    la campagne c’ est aussi des odeurs…..celle des foins fraichement coupés, celle de la terre mouillée aprés l’ orage….celle du fumier…, celle etonnante et electrique de l’ eclair qui foudroie…..celle de ces menthes sauvages, du thym qui proteste ainsi quand on l’ écrase….

    Reply
  20. AvatarEric des Monteils

    GLOIRE À CE MAIRE ET À SON COURAGE ! je le soutiens entièrement. Et que son action fasse école. Il suffit souvent d’un déclencheur de la sorte pour voir les quelques timides suivre l’exemple de la voie de la raison, du juste, de ce qui est une culture enracinée au plus profond du monde rural, qui, lui, a gardé vivante ses traditions.

    Reply
  21. Avatarbm77

    Je préfère mille fois les bruits que font les agriculteurs , ils ne m’énervent pas parce qu’ils ne font pas exprès , ce sont des bruits pacifiques, ils me tranquillisent presque, par contre, ceux des banlieue qui font supporter aux autres leurs rumba congolaise ou le bruit de leurs scooters dont ils ont retiré les chicanes ou les cris pour indiquer qu’ils rentrent d’une soirée, ou ceux des trainards et autres teneurs de murs qui s’interpellent comme si ils n’étaient pas encore revenus de Fleury Merogis, a le don de m’irriter! Et puis après le bruit ,il y a la vue avec les corbeaux dans la plaine et les bouchers hallal !!! C’est fou comme on s’éclate en banlieue!! ça aussi participe de l’irritation !

    Reply
  22. Avatarjerome

    en Martinique des propriétaires metro de maisons destinées à la location ont demandé au maire d’une commune de pécheurs si il était possible que les pécheurs partent plus tard a cause du bruit des moteurs vers 4h du matin !!!!!!!! le monde marche sur la tète !!!!!

    Reply
  23. AvatarSolo

    Les clarines produisent un son qui n’est pas naturel. Il est continu mais irrégulier, métallique, mécanique et non mélodique. Généralement sans raison valable.

    De plus, ils provoquent l’insomnie et la surdité précoce des vaches. Abus d’animaux … et atteinte à la santé de leurs voisins.

    Reply
    1. Avatarcousin jean-pierre

      hé solo on voit que vous n’avez jamais élevé de vache, la nuit les vaches dorment couchées donc pas de bruit de plus lorsqu’elles ruminent elles le font couchées aussi.
      Allez faire un stage dans une ferme d’élevage pendant les vacances ça vous donnera des couleurs

      Reply
  24. AvatarTonton Daniel

    “Certains ne sont jamais seuls, ils sont toujours accompagnés de leur connerie.” (Arletty).
    Mais à quelle espèce de mufles appartiennent ces moins que rien qui ont l’audace d’exiger que la France rurale se plie à leurs tocades ridicules ?
    Bravo à ces élus qui somme toute, n’appliquent que le bon sens à la lettre !
    Que le tribunal condamne ces tristes personnages à des travaux d’intérêt général pour une durée de quinze jours dans une zone de non droit, dans lesquelles règne l’insécurité et le communautarisme islamiste…

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *