Les nouveaux députés RN découvrent le totalitarisme du parlement européen…


Les nouveaux députés RN  découvrent le totalitarisme du parlement européen…

Le RN reste honni au Parlement européen

Par Charles Sapin du Figaro

 

Dès leur première semaine à Strasbourg, les élus de Marine Le Pen ont fait les frais du «cordon sanitaire» autour d’eux.

Envoyé spécial à Strasbourg

C’était pourtant simple.

Une passerelle, un premier ascenseur, un escalier, une autre passerelle avant un second ascenseur et un escalator.

«C’est dingue!

Ce lieu est exactement à l’image de l’Union européenne», s’esclaffe Thierry Mariani en sillonnant pour la première fois les travées du Parlement européen de Strasbourg.

Fraîchement élu eurodéputé, le transfuge de LR ne se remet pas du jeu de piste nécessaire pour atteindre, depuis l’hémicycle, le hall aux drapeaux, seulement à quelques mètres en contrebas. «Ça me rappelle les scouts», sourit-il.

C’est une tout autre image qui vient en tête d’un parlementaire RN faisant également ses premiers pas:

«Ça me rappelle le village de la série Le Prisonnier, souffle le conseiller spécial de Marine Le Pen, Philippe Olivier. Tout est fait pour nous calfeutrer ici. On nous a expliqué que l’administration pouvait fouiller à n’importe quelle heure nos bureaux sans nous prévenir. Ils ont accès à nos mails.»

Native de la capitale alsacienne, Virginie Joron peine, elle aussi, à en revenir:

« Je passe devant depuis des années. C’est drôle de voir ce qu’il se passe derrière les murs. On n’a pas l’impression du tout d’être à Strasbourg. C’est comme une ville dans la ville

Assis pendant l’hymne européen

Une cité aux codes aussi nombreux que complexes, dont les députés n’ont pas voulu s’embarrasser outre mesure en ces premiers jours de mandature.

Sans aller jusqu’à tourner le dos à l’hémicycle, à l’image des eurodéputés britanniques du parti du Brexit, c’est vissés sur leurs sièges que les élus RN ont accueilli l’hymne européen, entonné lors de la séance inaugurale.

Une inertie contraire à l’usage, dénotant avec la quasi-unanimité de l’hémicycle debout, jusque dans les rangs de la Lega, les alliés italiens du RN.

«Eux sont au pouvoir. Ils n’ont pas la même liberté», tente de déminer un parlementaire.

Tout en reconnaissant avoir essuyé nombre de regards désapprobateurs venant d’élus conservateurs.

Du parti Droit et justice polonais, notamment, cette formation un temps approchée pour former un «supergroupe» nationaliste.

En vain.

Malgré le craquellement de certaines digues au niveau national, la délégation du parti à la flamme a pu découvrir que son entreprise de dédiabolisation n’avait pas rencontré le même écho au niveau européen que national.

Le poids de leur groupe, Identité et démocratie, comptant quelque 73 eurodéputés, devait leur permettre d’hériter d’une vice-présidence du Parlement et de deux présidences de commission – celle en charge de l’agriculture et celle des affaires juridiques, promise au RN Thierry Lebreton.

Mais un accord entre le Parti populaire européen, l’alliance progressiste des socialistes et Renew Europe, où siègent les élus LREM, semble avoir été conclu pour maintenir un «cordon sanitaire» autour des élus nationalistes.

Les privant de facto de ces postes stratégiques.

«C’est leur conception de la reconnaissance du droit des minorités», raille Philippe Olivier.

«Traîtrise»

Quelques jours avant d’entrer en fonction, l’élu livrait la stratégie du RN pour les cinq années à venir au Parlement:

«Nous allons continuer de faire durant tout le mandat ce que nous avons fait pendant les européennes. Dénoncer les autres formations sur leurs votes et mettre en lumière ce qu’il se passe réellement ici.»

Une tactique déjà mise en branle pour dénoncer la «traîtrise» de leurs collègues LR, accusés d’avoir apporté leurs voix au socialiste David Sassoli, élu président du Parlement européen mercredi.

NDLR: Ce Sassoli est un adversaire fanatique de Salvini.

Peu importe que le chef de la délégation LR, François-Xavier Bellamy, ait assuré ne pas avoir voté en ce sens.

Ni même que cette élection découle en réalité d’un accord global entre les différents chefs d’État trouvé lors d’un Conseil européen extraordinaire à Bruxelles, mardi soir.

«Il faut que l’on soit en campagne permanente», résume l’ex-tête de liste Jordan Bardella.

Et pour s’assurer d’en trouver le temps, le jeune vice-président du RN a choisi avec attention sa commission: celle en charge des pétitions…

De réputation, la moins chronophage et la moins stratégique de toutes.

http://lefigaro.fr/politique/le-rn-reste-honni-au-parlement-europeen-20190705

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Les nouveaux députés RN découvrent le totalitarisme du parlement européen…

  1. AvatarChristian Jour

    Union Européenne,Parlement Européen. ce panier de crabes est vendu à l’islam. Faut foutre tout ça en l’air, faut sortir de là.

  2. AvatarAlexcendre 62

    La démocratie dans toute sa splendeur appliquée par des gens qui ont toujours ce mot là a la bouche , a partir d’une telle situation nous comprenons mieux que le vote ne sert plus a rien et il ne faut pas s’étonner que dans certain pays on préfère passer par la casse violence . La violence finalement ce n’est pas ça qu’une bande de faux culs et d’hypocrites vont fêter le 14 juillet prochain et bien sur sans honte ! car en 1789 nos ancêtres n’y ont pas été avec le dos de la cuillère et concernant notre actuelle bourgeoisie il n’est pas du tout certain qu’elle réussirait a passer entre les gouttes pour sauver leur peau . Néanmoins a Bruxelles je trouve les attitudes anti-RN scandaleuses et irrespectueuses de nos votes cela ne peut que nous ramener que des choses désagréables a terme .

    1. AvatarHollender

      L’Europe de 27? synonyme de VOYOUCRATIE !

      Des Caca toès , des marchands d’air chaud qui se gavent. Des abrutis qui boycottent la Russie, qui se vautrent avec les ordures de Wall Street , qui nous dépècent par petits bouts de nos fleurons industriels.

      Dès qu’AIRBUS aura racheté Boeing ou au moins aura rapatrié les usines de chez les Rosbifs et leurs 130000 emplois sur le continent, je ferai péter quelques bouchons !! ça tombe bien , j’habite en Champagne

  3. AvatarHellen

    Je suis contre cette Europe, j’en veux à Sarko de nous avoir vendu à l’Europe en s’asseyant sur notre NON au Référendum en 2007, à peine élu, il nous a vendu… ce type est à bannir pour toujours de la politique, il ne vaut rien, c’est un traître et rien d’autres…
    Quant au parlement, tout est fait d’avance, tout comme ces élections Européennes où la tricherie de MACRON a été de mise, comme tous ceux qui s’y sont intéressés, ont pu l’entendre, le voir, le lire…
    Il faut sortir de cette Europe de nuls, qui ne mérite pas les Peuples, car ce ne sont que quelques personnes qui n’en ont rien à faire des Peuples et qui votent pour la soumission des Peuples…

    Nous n’en voulons pas… Un point c’est tout… et vivement que MACRON se fasse jeter dehors de notre Patrie la France…
    Les Anciens doivent se retourner dans leurs tombes…!

  4. Avatarjeanne

    Le Parlement européen n’est pas une Nation ,ils n’ont pas à avoir un hymne !
    Je ne sais comment appeler cette musique mais tout sauf un hymne !

  5. AvatarSoudibor

    C’est une musique mortuaire. Pour ceux qui veulent détruire les peuples et les nations, pour les suicidaires qui nous dirigent, pour tous les assujettis par la haine de soi.

  6. Avatarbm77

    L’UE pour la France c’est synonyme de désindustrialisation de perte de savoir faire millénaire , à travers la machine outil au profit du seul tourisme et des sociétés de service, et tout ce qui tourne autour le Batiment etc .C’est aussi des agriculteurs malmenés surtout dans certaines filières comme l’élevage où la concurrence est sévère La dessus on a fait venir une population de remplacement à haute fertilité et sous perfusion des allocations qui ne fait que toucher sans participer pour maintenir la consommation à un haut niveau et pouvoir engraisser toutes les enseignes qui se sont multipliées autour des villes , et permettre aussi de maintenir le marché de l’immobilier à un bon niveau. Tout cela perdure grâce à l’UE et sa banque centrale qui permet artificiellement de conserver des taux d’intérêts très bas et de différer les échéances de remboursement de la dette sociale. Jusqu’à quand??
    Ils ont beau jeu , les européistes de tout poil, une fois qu’il nous ont mis dans la merde de nous faire le chantage au , si c’est pas nous c’est le chaos!.
    Parce que c’est un chantage! Les Français se sont fait berner, ils ont
    une épée de Damoclès sur la tête, avec une ardoise de 2500 milliards d’euros alors qu’ils ne sont aucunement responsables de la situation mais spectateurs impuissant , incrédule mais se trompant de cible en réservent ses attaques sur le seul état Français et ses institutions. Si l’état est coupable c’est surtout d’avoir été utilisé comme amortisseur des mécontentement dus en fin de compte aux décisions prises à Bruxelles par des ennemis de la France au plus haut niveau des institutions de L’UE avec bien sûr le concours des dirigeants complices qui ont été jusqu’à refuser le verdict des urnes pour appliquer les directives. Donc le preuve est bien là de leur volonté de collaborer totalement à cette Europe, ils ne pourront se défausser de leur responsabilité en relativisant leur participation à cette entreprise de démolition de la France le jour où ça va barder ! Dette , Islam , immigration de masse quand les Français ne pourront plus se cacher derrière leur petit doigt , ça va faire mal!
    Faut-il participer à cette Europe ou la quitter je ne sais pas quelle est la solution , si on prend l’exemple du bloc soviétique c’est autant de l’intérieur que de la société elle même que la situation devenant intenable, la nomenclature elle même n’y croyant plus, le géant aux pieds d’argile, c’est effondré .
    La solution est venue aussi du peuple Russe lui même qui a su puiser dans sa mémoire et sa culture et qui y a cru en cette force pour renaitre de cette expérience douloureuse.
    Est-ce que le peuple Français que l’on a lobotomisé , culpabilisé décérébré par un lavage de cerveau insidieux pourra se relever de ses cendres, je ne sais pas parce qu’en plus on a fait venir lun cheval de trois de l’extérieur pour miner un peu plus ses fondements et rendre la situation inéluctable

Comments are closed.