Terrorisme: la France davantage visée que ses voisins


Terrorisme: la France davantage visée que ses voisins

Le dernier rapport d’Europol souligne que sur les sept attentats menés à bien en 2018, trois ont été perpétrés dans l’Hexagone.

Une France particulièrement visée dans une Europe toujours sous la menace terroriste islamiste. Telle est l’une des leçons que l’on peut tirer du rapport annuel sur le terrorisme d’Europol, l’agence européenne de police criminelle.

Portant sur l’année 2018, cette étude concerne tous les extrémistes (islamistes, mais aussi séparatistes, militants de l’ultradroite ou gauche…) et se fonde notamment sur des données livrées par les États membres. En matière de terrorisme djihadiste, Europol recense 24 attentats et tentatives d’attentats (ayant échoué ou ayant été déjouées) contre 33 en 2017, 13 en 2016 et 17 en 2015.

En quatre ans, le Vieux Continent aura été ainsi le théâtre de 87 attaques ou tentatives d’attaques islamistes, soit près de deux par mois.

En 2018, la France a été plus concernée par le phénomène que ses voisins.

Sur les 16 attentats et tentatives recensées, 7 ont eu lieu en France.

Sur les 7 attentats menés à bien par les terroristes, 3 ont été perpétrés dans l’Hexagone (2 autres aux Pays-Bas, un en Belgique et un au Royaume-Uni).

Le bilan est là aussi parlant: 10 des 13 personnes tuées et 30 des 46 personnes blessées l’ont été sur le sol français.

Les terroristes étaient tous des hommes, âgés en moyenne de 26 ans.

La cible d’un grand nombre d’organisations

En ce qui concerne les personnes interpellées en Europe dans des dossiers terroristes, Europol note qu’elles sont âgées en moyenne de 32 ans et que 22 % sont des femmes.

La France se distingue là encore de ses voisins.

Sur 511 personnes interpellées pour terrorisme en Europe, 273 l’ont été dans l’Hexagone. Loin devant les Pays-Bas (45), l’Allemagne (43), l’Italie (40), l’Autriche (35) ou l’Espagne (29).

Un «record» qui s’explique par plusieurs phénomènes: d’abord par l’efficacité d’un dispositif judiciaire et policier français confronté au terrorisme islamiste depuis près de trois décennies et le nombre d’enquêtes en cours.

Mais aussi par l’état d’alerte créé par les trois attentats (à Trèbes, à Paris et à Strasbourg) et enfin le fait que le terrorisme islamiste s’appuie aujourd’hui sur des réseaux liés au Maghreb (plus qu’à l’Asie du Sud, à la Turquie ou au Caucase) particulièrement bien représentés en France mais aussi en Belgique ou aux Pays-Bas.

À noter que les statistiques données par Europol illustrent l’ampleur des opérations antiterroristes en Europe depuis 2014.

Aux 511 interpellations de 2018, il faut en effet en ajouter 705 en 2017, 718 en 2016, 687 en 2015 et 395 en 2014.

Soit pas moins de 3 016 suspects interpellés en cinq ans (50 par mois en moyenne).

Selon le rapport d’Europol, la France est aussi dans le collimateur des propagandistes djihadistes. «La France, est-il ainsi noté, a été la cible d’un grand nombre d’organisations djihadistes en 2018.

Les médias électroniques soutenant l’État islamique ou al-Qaida ont visé la France et les intérêts français» et ce autant pour encourager des attaques que pour recruter de nouveaux djihadistes.

Présente sur le théâtre d’opérations syro-irakien et ancienne puissance coloniale en Afrique du Nord et en Afrique noire, Paris se trouve ainsi pris entre deux feux djihadistes.


Les armes biologiques plus accessibles

«La manipulation et le stockage d’agents biologiques, longtemps un défi [pour les terroristes, NDLR], sont plus faciles. La barrière de l’acquisition des savoirs pour utiliser des armes NRBC (nucléaire, radiologique, biologique et chimique) s’est abaissée. Les techniques duales et le matériel, comme des kits de laboratoire ou des produits ménagers, sont très accessibles.»

C’est le constat dressé par Europol, qui évoque trois complots terroristes visant à utiliser de telles substances déjoués en 2018.

En mai, à Paris, un Égyptien était interpellé avec chez lui de la poudre noire, des tutoriels pour fabriquer un engin explosif improvisé et de la ricine, l’une des substances végétales les plus mortelles du monde, 6000 fois plus toxique que le cyanure et 12.000 fois plus que le venin du crotale.

En juin, un couple d’origine tunisienne inspiré par Daech était interpellé en Allemagne, à Cologne, avec de la ricine et de quoi en produire encore plus.

Enfin en novembre, un Libanais était arrêté en Sardaigne et accusé de vouloir préparer un cocktail mortel pour empoisonner le circuit d’eau potable.

Europol note enfin qu’

«en juillet et août, le média Internet al-Abd al-Faqir Media, lié à Daech, a lancé sur Telegram la campagne “Bio-Terreur” promouvant, avec des vidéos, posters et schémas, l’utilisation d’armes biologiques».

Europol confirme par ailleurs que «la tendance à l’acquisition, sur Internet ou au marché noir, de toxines biologiques comme la ricine ou l’abrine [poison extrait des graines d’un arbuste tropical, NDLR]» s’est poursuivie en 2018

 

http://lefigaro.fr/actualite-france/terrorisme-la-france-davantage-visee-que-ses-voisins-20190704

Ce rapport fait  abstraction de l’océan des  crimes de Droit commun commis par des musulmans que l’on ne peut distinguer des crimes islamistes.

Tant crimes « politico-religieux » et crimes  crapuleux sont liés en Islam et cela dès la personne de Mahomet.

Un exemple récent pour illustrer que la malfaisance de la présence musulmane en France  est d’une ampleur immense : l’attaque récente d’un commissariat de police par des musulmans  aux cris de « Allah Akbar » n’est, bien sûr,  pas repertoriée dans cette liste …

Il est un  point, non dit par l’article,  qui explique que la France figure comme   une cible privilégiée par les musulmans.

En France, tout est fait par nos élites, (historiens dhimmis, Education Nationale etc etc ) pour faire oublier, ridiculiser  notre  superbe victoire de Poitiers (732).

Un bel exemple avec cette vidéo :

https://nos-medias.fr/video/vade-retro-sarrasinas-que-s-est-il-passe-poitiers-mediapart

Les musulmans, contrairement aux Occidentaux, ont la mémoire longue : cette terrible blessure de Poitiers,  que la France  a infligé à l’Islam, reste dans leurs mémoires.

Et les musulmans entendent châtier en priorité la France pour cette raison !

A nous de renouer avec notre passé glorieux !!

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Terrorisme: la France davantage visée que ses voisins

  1. AvatarJoël

    « la France davantage visée que ses voisins »

    Ben c’est normal, ils sont bien renseignés sur notre justice et savent que c’est en France qu’ils risquent le moins pénalement.

  2. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Poitiers, je ne comprends pas pourquoi ils y restent fixés puisque c’était légitime, c’était eux les envahisseurs. Ce sont les Français qui devraient leur en vouloir.

    Mais tout le monde aura compris que c’est un prétexte facile pour justifier leurs exactions.

  3. Avatarclairement

    De cock et Larrère n’ont rien à faire dans l’éducation nationale.

    En ce qui concerne le fond de l’article d’Antiisslam on se demande pourquoi, fort de ces renseignements, le gouvernement n’interdit pas la construction des mosquées du facteur cheval et n’a pas encore décidé de la ré-émigration massive de ces chances pour la FRANCE

    Que des traitres ! c’est lamentable …

  4. AvatarGromago

    Comptine bretonne :
    Algériens, tunisiens ,marocains.
    J’te fais pas un dessin .
    C’est eux qu’on appelle Les sarrazins
    Comme l’indique la couleur de leur teint
    Les amateurs les aiment bien
    Sous le nom de galette – saucisse .!!!!!

  5. Avatarpeplum

    J’avais lu effectivement que Bagdad, commanditaire de l’offensive musulmane de 732, dépassant par son amplitude les razzias transpyrénéennes annuelles habituelles (le djihad avait été proclamé en Espagne pour obliger tous musulmans à participer), avait gardé en ses archives le souvenir cuisant de Poitiers.

  6. AvatarDavid B.C

    Et ce n’est pas tout .ou je vit un poteaux du renseignement extérieur ma informé que le pire est a venir ,la France va être confrontée inévitablement a la guerre civile dans moins d’un an, la France va devenir la première république islamique Europe, son islamisation a été faite par invasion migrante ,voulue par toutes les organisations terroristes qui l’on financée. Désormais il reste aux français que deux choix se convertir et ce soumettre a cette sauvage idéologie, ou combattre et là j’ai un grand doute les patriotes résistants ne sont plus nombreux. J’ai la chance d’avoir fuit la France a temps avec ma famille je vit en israël depuis 8 mois ,courage patriotes francais soyez unis votre avenir va être sanglant.

  7. Avatarbm77

    « Le fait que le terrorisme s’appuie sur des réseaux liés au Maghreb », c’est Europol qui fait ce constat? Et on continue a accueillir e nombre des maghrébins sur notre territoire!!!
    C’est criminel !!!

Comments are closed.