L’ONU impose à la planète entière les méthodes du nazisme


L’ONU impose à la planète entière les méthodes du nazisme

Nommer les choses.

Toute l’Europe est en train de perdre son vocabulaire.

Nommer des choses devient un blasphème.

Les juges sont devenus les nouveaux inquisiteurs de la foi.

En un sens, on revient aux crimes de Copernic et Giordano Bruno dont les observations scientifiques  ne cadraient pas avec les Écritures.

Quand ça ne cadre pas avec le dogme, c’est une hérésie.

Si on prend une référence historique plus récente, on en est revenu au nazisme.

Les juges de Brême en Allemagne viennent de renouer avec cette idéologie.

En pleine Union européenne, au XXIe siècle, sans que personne  n’y trouve à redire.

Dans les années trente, les nazis procédaient par autodafé pour brûler  la littérature interdite, déviante, dégénérée.

Les juges de Brême viennent de commencer l’autodafé du vocabulaire du citoyen allemand qui voudrait nommer les choses de la vie et d’ailleurs en décidant que qualifier un migrant de « pépite » est une insulte.

Ah qu’il est loin le slogan de 68, « il est interdit d’interdire » !

Dans le même style de détournement de vocabulaire,  je reprends des faits divers français récents, l’un relaté dans Ouest France concernant les mineurs isolés d’Afrique qui pillent dans la ville de Rennes, l’autre concernant le tabassage d’un Français pas des mineurs isolés kosovars et turcs à Nancy.

On y apprend que ces jeunes sont des « hébergés » qui auraient simplement fugué de leur foyer.

C’est la novlangue des journalistes pour désigner la racaille.

La France est envahie d’ « hébergés fugueurs » qui coûtent au citoyen 50 000 € par an chacun pour se faire voler, tabasser, violer et assassiner à coups de barres de fer.

On en est là, le citoyen paie pour se faire tabasser.

Antérieurement, cette pratique était réservée à une élite sadomasochiste, mais Macron a réussi à démocratiser la pratique. C’est bien sa seule grande réussite à ce jour.

Dans le nouveau vocabulaire, il n’y pas de délinquants, pas de voyous, pas de criminels dès lors qu’il s’agit d’étrangers.

Ceux qui vous surinent pour un portable, vous fracassent le crâne pour une réflexion, violent, pillent et volent ne sont que des « hébergés fugueurs ».

Pareil en matière de viol ; le crime n’a pas pu avoir lieu, le violeur étranger ne connaissait pas les codes de son pays d’accueil, les juges ont déjà décidé qu’il en est ainsi en France et en Europe. On aurait aimé avoir le sentiment de la victime, de sa famille et de Marlène Schiappa.

Le ministère de la Justice a-t-il déjà rédigé une circulaire précisant qu’en matière de viol, si l’impétrant est noir, maghrébin ou pakistanais, et la victime blanche, il n’y a pas lieu à poursuite compte tenu de la différence de pratique culturelle entre les protagonistes de l’acte ?

Récemment c’est le maire de Val-de-Reuil dans l’Eure qui a ajouté sa pierre à l’édifice.

Suite à l’attaque du commissariat de sa ville accompagné d’insultes anti-françaises et anti-forces de l’ordre par un groupe de « jeunes » dans la novlangue, entendez racaille allogène en bon français, le maire nous affirme sans sourciller qu’il s’agit d’ « un incident limité et, hélas, devenu banal quand la chaleur de l’été amène les jeunes à rester dans la rue ».

Le maire termine son communiqué ainsi, parlant de Val-de-Reuil, comme d’« une ville de l’Eure dont les statistiques d’amélioration de la sécurité sont les meilleures du département ».

Si cette ville est exemplaire au point de vue de la délinquance, l’attaque du commissariat n’étant qu’une banalité due au réchauffement climatique, on aimerait alors obtenir les statistiques de toutes les villes de ce département.

Qualifier de « pépite » l’allogène est devenu une insulte ; les voyous étrangers sont des « hébergés fugueurs », les attaques de commissariat sont une « banalité » due au réchauffement climatique, et le viol est une pratique qui s’admet si l’impétrant méconnaît les codes des Blancs de l’Occident.

Tous ces euphémismes et ces détournements de vocabulaire visent un but bien précis : minimiser les faits qui mettent en cause les allogènes et leur descendance, même si par erreur volontaire on leur a accordé la nationalité du pays où ils sévissent.

Cette attitude répond d’ailleurs aux clauses du pacte de Marrakech qui édicte que les critiques de l’immigration doivent être bannies, leurs auteurs poursuivis en justice et les médias qui s’y prêteraient interdits de subventions.

Ces clauses du pacte migratoire sont le type de directive qu’aurait pu prendre n’importe quelle feldkommandantur dans l’Europe occupée en 1941 qui aurait visé ceux qui écoutaient radio Londres.

Voilà où on en est arrivé : l’Onu qui impose à la planète entière les méthodes du nazisme !

C’est la victoire de Staline, Hitler et Pol Pot ensemble au XXIe siècle, ni plus ni moins, et l’Onu est devenue le QG des nouveaux Eichmann, Heydrich et Himmler.

Puisqu’il faut faire du vocabulaire, et qu’un philosophe s’exclamait il y a peu « indignez-vous ! », je m’indigne.

L’acceptation de l’inacceptable a été baptisée d’une autre expression par la philosophe Hannah Arendt quand elle analyse l’une des caractéristiques du nazisme, c’est la « banalité du mal ».

Cette banalité du mal est une des explications du basculement de presque tout un peuple vers l’inacceptable.

Le point de départ de la réflexion de madame Arendt a été le suivi du procès Eichmann dont le personnage lui est apparu en décalage total avec les exactions commises.

Au lieu du tortionnaire attendu, Eichmann avait davantage les traits falots du fonctionnaire,  zélé certes, mais d’une banalité affligeante au regard des actes commis.

On pourrait dire, si ce n’était si tragique, qu’il n’avait pas la tête de l’emploi.

Cette banalité du mal, c’est ce qui a permis à des policiers français d’aller rafler les juifs de Paris à leurs domiciles un matin de juillet 1942.

Ils ne faisaient rien de mal, ils allaient cueillir des gens sur ordre à leur domicile pour les enfourner dans des bus.

Les chauffeurs de bus ne faisaient rien de mal, ils ne faisaient que convoyer des juifs des points de ralliement jusqu’à Drancy.

Les conducteurs de trains ne faisaient rien de mal, ils ne faisaient que transporter des personnes de Paris vers l’Allemagne.

Sur les quais à l’arrivée, les trieurs ne faisaient rien de  mal, ils ne faisaient que diriger les personnes vers le lieu qui leur était assigné en fonction des directives qu’ils avaient reçues.

En 2019 les policiers français ne font rien de mal en gazant des retraités en gilets jaunes, ils ne font qu’obéir aux ordres reçus.

Pareil, en n’intervenant pas dans les banlieues, et en laissant prospérer le crime et les viols, ils ne font rien de mal, ils obéissent encore.

Quand ils ont l’ordre de faire une haie d’honneur aux voyous qui font leur rodéo en ville, au détriment du citoyen qui aimerait vivre au calme, ils n’ont pas l’impression de faire mal non plus, les braves policiers, puisqu’ils ne font rien.

Pareil quand brûlent les médiathèques, les gymnases, les voitures.

On ose tout de même croire que le seuil de l’inacceptable serait franchi si leurs supérieurs leur ordonnaient d’aller tailler des pipes.

De même les magistrats qui poursuivent les gens de raison qui dénoncent les crimes des migrants et des musulmans, leurs intentions agressives, le Grand Remplacement, ne font rien de mal, ils obéissent à l’idéologie dominante.

Ils ne font rien de mal non plus quand ils relaxent un migrant ou un étranger de couleur plus ou moins noire qui viole au motif qu’il ne connaît pas les codes.

Quand ils laissent dans la nature des multirécidivistes qui tabassent, violent, envoient à l’hôpital des personnes âgées qui sont condamnées à y mourir pour un collier ou un portefeuille, ils ne font rien de  mal, nos magistrats, à relaxer à tour de bras pour que les voyous recommencent à traquer du citoyen, barre de fer à la main.

Ils ne font rien de mal, puisqu’ils ne font qu’obéir aux directives de politique générale et au pacte migratoire.

.

Nous vivons actuellement en Europe un même phénomène de banalisation du mal répandu au niveau du continent par Macron et Merkel.

Ces derniers ont les mêmes apparences de petits fonctionnaires que Eichmann.

Comme Eichmann, Macron et Merkel,  au nom de leur idéologie immigrationniste d’extermination du Blanc d’Europe, utilisent leurs administrations pour favoriser l’inacceptable.

Au nom de cette banalisation du mal, les exactions des allogènes sur les Blancs européens de souche sont même encouragées par tous les moyens de la machinerie administrative.

En un sens, on peut affirmer que ces dirigeants ont détourné les administrations de leur pays, qui normalement doivent assurer un service pour leur peuple, au strict profit de leur œuvre criminelle envers le Blanc historique  d’Europe.

C’est ici aussi une autre caractéristique du nazisme, s’approprier la machine administrative du pays pour la seule idéologie de ses dirigeants.

Comme Eichmann enfin, on ne peut plus exclure que Macron et Merkel puissent terminer leur carrière devant un tribunal pénal qui décidera de leur pendaison pour crime contre l’humanité.

Les anti-nazis étaient jugés et envoyés en camps de concentration.

En France aujourd’hui, quiconque appelle un chat un chat est jugé et condamné socialement.

Ma conclusion va sembler caricaturale pour qui me lit, nous ne vivons pas sous régime nazi m’objectera-t-on.

C’est un effet d’optique, comme le pointillisme, Signac, Seurat et les autres.

Qui regarde un ou deux points du dessin ne voit pas le dessin dans son ensemble, il ne voit que des points.

Mais prenez un peu de recul, agrandissez la perspective, faites donc l’expérience de pensée que je vous propose.

Quelle aurait été l’attitude du général de Gaulle en 1960 si des Arabes, des musulmans,  des étrangers, mineurs ou pas, s’étaient mis en masse à suriner du citoyen français sur le sol national comme c’est le cas aujourd’hui ?

J’insiste sur l’expression « sol national » car elle avait un sens pour lui.

À quel moment aurait-il situé le seuil de l’inacceptable ??

Au premier meurtre ? Au second ? Au troisième ? Ou encore plus et à combien ?

Les faits divers relatés plus ou moins bien par la presse sont les points du tableau.

Pour voir le dessin dans son ensemble, il faut prendre du recul historique afin d’essayer de déterminer à quelle époque le seuil de l’inacceptable a été franchi.

Vous établissez ainsi le moment où l’on est entré dans l’ère de la banalité du mal des Eichmann, Himmler ou Heydrich.

À quel moment le fixez-vous ??

Au moment Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande ou Macron ??

Sachant que chacun d’eux a été encore plus zélé que son aîné dans la mise en place de la banalité du mal.

Là, j’ai l’impression que vous commencez à vous indigner…

https://ripostelaique.com/lonu-impose-a-la-planete-entiere-les-methodes-du-nazisme.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “L’ONU impose à la planète entière les méthodes du nazisme

  1. AvatarGromago

    Il faudrait commencer par supprimer tous ces organismes internationaux ,européens ,les associations dites humanitaires internattionale ,européennes ,locales .

    C’est la prolifération de ces monstres parasites qui étouffent les démocraties comme des boas constrictors .
    Franchement à quoi ça sert tout ce fratras à part fabriquer du NON- SENS .
    L’ inacceptable aujourd’hui c’est qure rien de tout ça n’a de sens .
    Le nazisme était un modèle de logique et de raison dans la folie d’un homme et l’aliénation de tout un peuple (je plaisante évidement) .
    Aujourd’hui ,si on pose la question :quelle est votre politique ,quelle est votre idéologie, quel est votre but à l’un des 1 million (peut -être plus ) de fonctionnaires qui bouffent à cette immonde gamelle ,il serait incapable de répondre .
    Le niveau d’incompétence est tel qu’ ils vont nous amener à notre perte .
    Mais eux ,ya bon ,ils toucheront leur retraite .
    Chacun pour soi ,c’est le philosophe onusien (et autres) de l’inacceptable .

    Et merci pour votre analyse qui est imparable .

  2. Laurent PLaurent P

    Faites savoir CONCRÈTEMENT aux franco-nazis de l’ONU que vous partagez pleinement l’opinion exprimée dans cet article : Imprimer l’article et le leur envoyer par la poste à l’adresse postale publique de la Représentation permanente de la France
    auprès des Nations Unies à New York, que vous trouverez sur la page
    https://onu.delegfrance.org/ (Encadré « Nos coordonnées » en tête de colonne à droite)
    Pour imprimer facilement l’article, c’est pas compliqué :
    Cliquer sur la barre verte « Print Friendly » en bas à gauche de l’article.
    (ou accès direct : https://www.printfriendly.com/p/g/BNnJ76)
    Dans la fenêtre d’impression qui s’ouvre, choisir la taille de texte 80% et la taille d’image 100%.
    Cliquer sur l’icône PDF.
    Choisir la taille de page « A4 » (« Letter » est le format américain) puis cliquer sur « Téléchargez votre PDF » et enregistrer le PDF sur votre ordinateur.
    Désormais vous pouvez imprimer l’article dans sa version « véritable lettre », en imprimant les quatre pleines pages de la version PDF que vous venez de créer, en deux feuilles imprimées recto-verso.
    Optionnellement, vous pouvez inclure votre prénom et ville en guise de signature dans le (tout) petit espace blanc au bas de la dernière page (inutile de risquer de potentielles représailles nazifiantes en indiquant naïvement vos coordonnées complètes).
    Voilà, expliquer aux gentils nouveaux nazis français de l’ONU qu’ils sont tout bonnement devenus, à l’insu de leur plein gré, de respectables néo-nazis époque pré-Nuremberg, ça ne coûte qu’un timbre (tarif « Vers l’international », lettre prioritaire 20 g = 1,30 € ou bien simplement légèrement sur-timbrer en collant deux timbres tarif France, voir https://www.laposte.fr/tarifs-postaux-courrier-lettres-timbres ).

  3. AvatarJim

    Merci pour cette analyse. Attention cependant avec de gaulle : il est demandé « quelle aurait été (son) attitude en 1960 si des Arabes, des musulmans, des étrangers (…) s’étaient mis en masse à suriner du citoyen français sur le sol national ». La réponse est connue puisque cette situation s’est réellement produite, non seulement dans les départements d’outre-Méditerranée mais aussi en métropole : la vérité est que de gaulle a livré une partie du territoire national aux terroristes du FLN pourtant militairement neutralisés.
    Le moment où le seuil de l’inacceptable a été franchi est donc pour moi celui de la naissance de la Ve République. Comme l’a annoncé le maréchal Juin suite à l’abandon des Français d’Algérie : « La France est en état de péché mortel. Elle connaîtra un jour le châtiment. » La prophétie se réalise.
    Pour rappel, hier 05 juillet était le triste anniversaire du massacre d’Oran de 1962. De gaulle a donné l’ordre aux 18 000 militaires français présents dans la ville de ne pas porter secours aux Européens pourchassés par la foule musulmane. Les portes d’une caserne sont même restées fermées devant des Français qui voulaient s’y réfugier. Bilan estimé de cet ethnocide : 3 000 victimes.

    1. Amélie PoulainAmélie Poulain

      « De gaulle a donné l’ordre aux 18 000 militaires français présents dans la ville de ne pas porter secours aux Européens pourchassés par la foule musulmane.  »

      Ceci n’est pas prouvé, certains historiens l’ont montré, en particulier l’attitude pas très claire d’un général à ce sujet.

      La paix était signée de plus et j’imagine que ce n’était pas simple d’en bas difficile de juger., C’est au FLN et ces pourris qui ont commis les actes qu’il faut en vouloir voire même les poursuivre pour « crime contre l’Humanité »… Au fait, je n’ai jamais rien entendu à ce sujet des descendants de ces martyres de leur folie meurtrière innommable qu’ils continuent d’ailleurs à exercer aujourd’hui.

      Il me semble qu’il faut éviter les raccourcis faciles qui évitent de regarder la complexité des évènements qui est pourtant évidente et facile à comprendre dans un contexte d’après guerre 39-45 où les pressions étaient extrêmes (cf aussi tentative d’assassinat du Général lui-même) d’autant que les archives ne sont pas encore clairement exploitées et les enjeux pas éclaircis.

      Moi ce que trouve terrible aujourd’hui c’est cette alliance avec ces gens du FLN qui sont encore de ce monde. On retrouve la même chose avec la guerre d’Indochine. Je ne dis pas qu’il faut rester collé au passé mais la moindre des choses seraient de garder une saine distance vis-à-vis de certaines personnalités qui ont montré leur mentalité voire les mettre en face de leurs responsabilités passées.

      Je ne pense pas aujourd’hui que beaucoup, sauf des dérangés du cerveau, seraient copains avec des Nazis. Mais bizarrement, c’est à eux que l’on en veut le plus (parce qu’ils sont blancs ?) et les autres qui n’ont pas été mieux voie pires, quoi… ?

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Samia Ghali qui vante sa famille FLN est en piste pour la mairie de Marseille, en ayant liquidé son appartenance PS au passage …

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

          Oui j’avais vu cela ici Antiislam, c’est un scandale !

          C’est là que l’on voit les mentalités générales…. Il y en a qui sont bien cachés sous de bons sentiments mais qui, par leur laisser-faire, montrent leur véritable mentalité.

          C’est écoeurant et inacceptable, mais justement, ceux qui ont subi les horreurs du FLN devraient réagir (à ma connaissance rien à ce sujet…) au lieu de cracher sans vraiment savoir ce qui s’est réellement passé sur le Général de Gaulle (je ne veux pas en discuter, je garde mon idée là-dessus et je n’irai pas dans ce sens et j’ai d’excellentes raisons), car là, il y a moyen de faire quelque chose… Où sont-ils ?

          C’est comme les soldats qui ont subi les odieuses violences du Communisme pendant les guerres dites coloniales, Indochine et Algérie, que font-ils ? Je sais qu’ils en parlent dans les associations d’Anciens Combattants, ont même publié dans des revues ces faits honteux.. mais c’est tout…. Bla, bla, bla….. ça ne change pas grand-chose et ne met pas ces gens en face de ce qu’ils ont fait.

      2. AvatarFomalo

        En réponse à Amélie Poulain@
        http://www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr/?q=content/la-communicabilit%C3%A9-des-archives-du-shd
        Je vous souhaite bonne pioche pour trouver qui a donné l’ordre.. Même pour un historien doctorant sur cette période, c’est la course à l’échalote entre Défense, Affaires étrangères, et différents corps d’armée, où même en passant par la Cada.Certaines archives ne sont déclassifiées qu’ après plus de cinquante ans et le délai peut être porté jusqu’à 90 ans s’il s’agit nommément d’un « archivé » à titre personnel. Alors mieux vaut avoir des « preuves », soit photos, enregistrements, courriers, articles des journaux etc.. Vous n’avez rien entendu dites-vous « ..à ce sujet des descendants de ces martyres de leur folie meurtrière innommable qu’ils continuent …. »?? Vous lisez pourtant RR et je l’espère RL où les documentations ne manquent pas!

        1. Amélie PoulainAmélie Poulain

           » Vous n’avez rien entendu dites-vous « ..à ce sujet des descendants de ces martyres de leur folie meurtrière innommable qu’ils continuent …. » »

          Non….

          Quand je dis « entendu » je pense « actes ».

          Et je suis suffisamment renseignée et au courant ne vous inquiétez pas. Justement, celui qui montrait que ce qu’avait soit-disant dit de Gaulle était faux, s’appuyait sur une dynamique plus compliquée renvoyée par des archives qui commencent, parait-il, à émerger.

          Le contexte flou et complexe de cette période est aussi facile à comprendre.

          Les gens disent beaucoup de choses mais je crois que sur le terrain on a souvent une autre vision, c’est suffisamment démontré ici.

          Par exemple, on dit qu’on a délaissé les harkis… j’étais trop jeune, je ne sais pas, peut-être…. par contre, je sais que quelqu’un de mon entourage s’est suicidé parce qu’un harki a eu à sa place le travail qu’on lui avait promis et qu’il espérait tant… et c’était un poste envié par beaucoup de Français.

          Alors, qui croire ? C’est méli mélo, chacun y va de sa vision et une chatte n’y retrouverait pas ses petits dans ce conflit dans un contexte où la France était à genoux (les Français aussi… il ne faut pas l’oublier, mais « on » oublie, ça arrange) après la guerre 39-45. D’ailleurs, on parle moins de la guerre d’Indochine, pourtant c’était terrible aussi, pourquoi ce « choix » ?

          Et les historiens, j’en connais… et j’ai ma petite idée sur l’orientation personnelle qu’il peut aussi y avoir à ce niveau.

          Pour ma part, outre ce que je sais par ce qui a été rapporté de fiable par mon proche entourage (avec des gens biens placés pour le savoir), j’ai vu aussi des documentaires avec des témoignages d’époque (difficilement contestables donc) qui donnent une vision assez intéressante et différente des choses que l’on dit ici et là.

          Ceci dit, c’est les vacances, je positive et je ne fais pas refaire l’Histoire.

          S’il y en a qui sont concernés de près par ces évènements, qu’ils agissent pour faire valoir ce qu’ils estiment nécessaire, il y a assez d’associations concernant ces sujets, ici et là.

          1. Amélie PoulainAmélie Poulain

            @Fomalo

            Cf l’article que j’ai retrouvé mis ici sur la page de l’article concernant le massacre du 5 juillet 1962.

  4. AvatarChristian Jour

    Je l’ai déjà dit mille fois dans mes commentaires, mais ça fait rien je le redis car il faut bien se l’imprégner dans la tête. . On a combattu le nazisme et on c’est occupé des collabos et maintenant on déroule le tapis rouge à l’islam qui est pire que le nazisme, à cause de salopards de collabos qu’il faudra s’occupé après avoir vaincu le nazislamisme. Faudra pas compté sur la police, car on a vu ce qu’elle était capable de faire sur les gilets jaune.

  5. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Ils ne manque pas de culot quand même, aucun respect :

    « Italie : un nouveau navire d’aide aux migrants accoste de force à Lampedusa »

    https://actu.orange.fr/monde/italie-un-nouveau-navire-d-aide-aux-migrants-accoste-de-force-a-lampedusa-CNT000001h1i64.html

    Des naïfs qui n’en ont rien à faire des autres, ils utilisent ces gens pour satisfaire leur ego et montrer qu’ils s’en foutent de la Loi et des conséquences de leurs actes, rien dans la tête… Révoltant !

  6. Avatarbm77

    la similitude avec es nazis n’est pas surfaite , la différence c’est e folklore autour c’est à dire les uniformes les bannières et les croix gammées mais aujourd’hui les mondialistes avancent cachés, ils ne veulent surtout pas que le peuple s’aperçoivent trop tôt de ce qui se passe en ce moment et nous mettre devant le fait accompli pour qu’aucune révolte sur cette situation ne soit possible . Les déplacements massifs de populations dans le passé n’ont jamais donné de bonnes choses , ils servaient des intérêts d’empires multinationaux. Que ce soit sous l’esclavagisme , sous Staline, Hitler, les Arméniens sous l’empire ottoman, les juifs condamnés à l’exil continuels tous ont subit gravement les conséquences de ces déportations massives de population. Les migrants sont les nouvelles populations concernées mais ils ont la particularité de venir en étant consentantes et complices , ils pourraient devenir les bourreaux des autochtones en imposant malgré eux par le nombre un génocide culturel inédit sur la société considérée dans le Monde, comme la plus civilisée

Comments are closed.