Aymeric Caron-Torquemada veut faire brûler les nouveaux hérétiques, les mangeurs de viande !


Aymeric Caron-Torquemada  veut faire brûler les nouveaux hérétiques, les mangeurs de viande !

.

Halte à la dictature végan !

.
Monsieur Aymeric Caron, le porte-étendard des végans qui a également commis l’ouvrage « No steak » était invité d’un plateau sur Sud Radio[1]. Il a quitté sur un mouvement d’humeur.
Ce Monsieur est un peu la coqueluche des journalistes qui lui déroulent le tapis rouge. Bel homme, parlant bien, il est un peu au véganisme ce que Tarik Ramadan était à l’islam. L’extérieur présent bien, mais l’intérieur… Pour ne pas être vulgaire, j’ai envie de tenir le propos de Napoléon s’adressant à Talleyrand[2], en précisant qu’avec ces individus on aurait bien du mal à trouver le bas de soie.

.

Pourquoi diantre a-t-il claqué la porte ?
Un auditeur avait osé émettre des doutes sur le réchauffement climatique !
Et Monsieur Caron a justifié son mouvement d’humeur en déclarant qu’il était inadmissible qu’une radio puisse oser poser la question de ce réchauffement, qualifiant même l’émission de « débat complètement arriéré ! ». Bigre !

Le fait que 68% des auditeurs doutent, que le GIEC[3]ait été pris la main dans le sac à trafiquer les données, ou que des scientifiques, malgré les pressions, continuent à se poser à la fois la question de la réalité du réchauffement et le cas échéant de son origine humaine ne doit même pas être évoqué.
Cette question est tranchée une fois pour toute, na !

La même position avait été prise par la délicieuse Claire Nouvian ridiculisée lors d’une émission de Pascal Praud sur C News[4]. A l’issue de ce plateau, elle avait déclaré avec des accents de pasionaria :
À ces gens-là, je vais leur répondre que oui, je suis folle de rage, qu’ils aient une tribune médiatique rétrograde, révisionniste, que ce soient des négationnistes qui aient accès à la télé pour transformer les cerveaux de nos concitoyens.

Vous avez bien lu : si vous doutez, vous êtes révisionniste et négationniste ! Rien de moins !

Les adeptes du Réchauffisme apportent ainsi la preuve magnifique que leur idéologie est une religion, non une science.
En effet, à la différence de la foi[5], la science ne se nourrit que de doute : « Renoncer au doute, c’est renoncer à la science ![6] ».

Et comme dans toute religion qui se respecte, les apostats doivent être traités comme il se doit. D’abord, on doit évidemment les faire taire. C’est en bonne voie, puisque les climatosceptiques seront bientôt poursuivis pour diffusion de fake news.
Mais c’est très insuffisant. J’imagine parfaitement Aymeric en Torquemada ordonnant que l’on brûle tous les hérétiques. Ce qui le retient ? Probablement toutes les forêts de France ne suffiraient pas, et le bilan carbone de l’opération serait catastrophique…

Le véganisme n’est qu’une des nombreuses métastases du cancer réchauffiste.

Le même Caron avait été invité par Pascal Praud l’an passé[7]. Il est vrai que les actions commando de caillassage de boucheries alors d’actualité étaient de nature à interpeller.

On ne pouvait qu’être consterné par le langage de ce monsieur.

Non seulement il s’était refusé à condamner formellement les actions des végans, mais aussi il avait tenté de justifier l’injustifiable : la notion d’antispécisme selon laquelle l’Homme serait un animal comme les autres et devrait s’interdire d’exploiter ses frères animaux, axiome de base de la philosophie végan. Monsieur Caron prêche que le principe de base est « Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ».

.

Comment peut-on laisser dire de pareilles sottises ?

L’Homme est un animal, certes, mais omnivore comme en attestent tant les fouilles paléontologiques que la morphologie de sa dentition et de son tube digestif, et ce depuis l’aube de l’humanité.

Doit-il aussi obliger les lions à manger du quinoa ? Faut-il interdire à l’hirondelle de gober les mouches ? A la taupe de manger les vers blancs ?
Et si demain un autre charlatan s’indignait en dénonçant la souffrance de la laitue lorsqu’on la coupe, de l’épi de blé lorsqu’on le fauche, de la pomme lorsqu’on la cueille ou l’insupportable pogrom de levure dans le four du boulanger ? Que fera-t-on ?

Tout ceci ne devrait paraître que ridicule, cependant l’écho donné à ces extrémistes laisse présager le pire.

Il apparaît que 97.7% des Français mangent de la viande, au moins occasionnellement.
Fichons-leur la paix ! Comme moi je fiche une paix royale aux végétariens si c’est leur choix.
Même s’il arrive que des conditions d’élevage, de transport ou d’abattage (notamment halal) soient critiquables et perfectibles, ne mélangeons pas les problèmes.

Il devient franchement insupportable de voir des minorités vouloir dicter leur conduite à une immense majorité, phénomène hélas trop fréquent de nos jours.

Que devient le bon sens dans tout ça ?

Et que Monsieur Caron applique à lui-même son propre principe «   Ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse ».

Personne ne l’oblige à manger de la viande, alors qu’il n’oblige pas les autres à manger que des végétaux !

[1]Les Vraies Voix du 2 5juin 2019
[2]« Tenez, Monsieur, vous n’êtes que de la merde dans un bas de soie » ! (Napoléon 28 janvier 1809)
[3]Groupement Intergouvernemental d’Experts sur le Climat. Traduction mensongère et flatteuse de l’acronyme anglais IPCC- Intergovernmental Panel on Climate Change, où le terme « « expert » ne figure pas…
[4]L’heure des Pros du 06 mai 2019
[5]C’est parce que tu m’as vu que tu as cru ? Heureux sont ceux qui croient sans m’avoir vu ! » (Jean 20.26-29)
[6]Didier Raoult, biologiste, prix INSERM 2010
[7]L’heure des Pros du 07 septembre 2018

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jean-Marc Perrin

Epicurien, j’aime la randonnée, la chasse sous-marine et suis pilote d’ULM. Je suis un gros lecteur et un passionné de mon pays qui part à vau l'eau. Un de mes héros préférés est Vercingétorix pour cette parole : " La Gaule unie, formant une seule nation, animée d'un même esprit, peut défier l'univers".


9 thoughts on “Aymeric Caron-Torquemada veut faire brûler les nouveaux hérétiques, les mangeurs de viande !

  1. Avatardurandurand

    Le aymeric caron est un fouteur de merde toujours dans les mauvais coups publicitaire , par contre on ne l’entend pas gueuler contre l’abattage halal , n’est ce pas caron ? C’est que le sieur caron aime bien les allogènes se sont ses petits protégés ,ce grand pourfendeur de français blancs de souche se découvre d’un seul coup une âme de végan , tout est bon pour ce traître et collabo pour se faire mousser sur les plateaux de téloche , encore un gros étron qui passera dans les oubliettes de l’histoire .

  2. AvatarChristian Jour

    Ce pauvre con peut toujours se battre contre la souffrance animale dans les abattoirs halal. Mais là faut une bonne paire de couilles qu’il n’a certainement pas. Qu’i commence par là après on verra.

  3. AvatarGromago

    Scientifiquement parlant ,nous serions très exactement dans une ère glaciaire avec une période de réchauffement due à l’activité solaire .
    Vouloir à tout prix culpabiliser le citoyen moyen ,celui qui roule 20 mn par jour ,qui se chauffe à moitié avec electricité (trop cher) qui bouffe le quart du dixième de viande (trop chère aussi) ,qui trie sa poubelle (on est pas des sauvages ) et qui part en vacances une fois tous les 5 ans (trop cher ) ,c’est un truc de névrosé du ciboulot .

    Le réchauffement ,c’est pas la même chose que la pollution bio chimique (engrais,rejets toxiques ,plastique et compagnie .)

    Il y n’y a aucune raison de mélanger la viande,les centrales nucléaires et les pesticides .

    Entretenir l’ignorance s’approprier la défense des animaux ,de la planète sans parler des « bombardements « solaires actuels comme ils reviennent régulièrement depuis 5 milliards d’années etc … sans demander d’abord aux scientifiques du Muséum d’histoire Naturelle leur avis ,c’est se faire de la pub bon marché et tromper son monde .

    Oui,bien sûr il faut respecter son environnement et faire tout ce qu’on peut à l’échelle individuelle mais faire vivre les gens dans la peur et en faire son fond de commerce ,alors non .

    La pollution de l’esprit serait la première à prendre en compte .

  4. AvatarNatas iorel

    Un autre dégénérés a neutraliser, nous qui avons perdu de nombreux frères
    et soeurs brûlés sur des bûchés par des dégénérés prêtres de église pour pratique hérétique ,nous savons ce qu’est la persécution ,ces lâches font partie de ceux qui favorisent islamisation de ce pays, il n’y qu’une sanglante guerre qui peut sauver cette nation ,afin d’éliminer tous les parasites et nuisibles qui la peuple.

  5. Avatarhébé

    Ces dandy parisiens à l’égo démesuré ont tous besoin d’un petit cheval de bataille qu’ils enfourchent dès qu’une caméra s’allume, ou en cas de besoin de liquidités.

  6. AvatarAnonyme

    Si Aymeric Caron s’attaque au halal il aura besoin de gardes du corps mangeurs de viande. Dans une conférence en médecine traditionnelle indienne appelée ayurveda donnée dans un centre de yoga scrupuleusement végétarien, un indien conférencier naturopathe en ayurvéda, descendant de plusieurs générations de naturopathes ayurvéda ayant servi des Maharadjas a cassé l’illusion à la Caron en nous informant que selon l’ayurvéda les militaires et les travailleurs de force comme les maçons ont besoin de manger de la viande. Personnellement je mange de la viande pour être opérationnelle. Végétarienne attentive aux nutriments durant sept ans, j’ai brûlé mes réserves et me suis retrouvée à terre. Une haïtienne m’a ramenée à la vie avec une potion bonne pour ressusciter les vieux à bout de force faite de foie cru mixé avec du pamplemousse ou de l’orange, du citron et du persil filtrée que j’ai pris matin et soir pendant quelques jours. Je me suis mise aussi depuis à manger de la viande. L’idéologie est une rigidité qui donne l’illusion d’avoir des forces.

  7. AvatarCaughnawaga

    Ça fait 35 ans que je suis végétarienne, pas végane. J’ai eu plus de bénéfices que de désavantages. Ma devise c vivre et laisser vivre. Comme je dis souvent je m’occupe de mon karma et les autres feront de même. Ce que tu mets dans ton assiette ne me concerne pas. Les gens sont des adultes. Ils feront leurs choix.

    J’ai un système immunitaire assez performant ça doit bien faire 15 ans que je n’attrape plus de rhume, ni grippe pas besoin de vaccins dans mon cas. J’ai 4 cheveux blancs et m’approche la 60taine et pour la force c pas un problème, je me charge toujours comme un mulet, ça le mérite de me tenir en forme.

    J’ai quitté la viande quand je suis devenue bouddhiste, c’était pas vraiment pour ma santé mais pour ma spiritualité. Y faut dire que c’était pas un gros sacrifice, je mangeais ma viande cuite comme la semelle de botte, fallait pas que je vois de sang.

    Ce M.Caron fait plus de dommages à la cause des animaux en fustigeant le monde qui mange de la viande. Je prêche plus par l’exemple. Chacun y va à son rythme, on a l’éternité pour apprendre.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      Je suis entièrement d’accord. Par ailleurs je connais de gros mangeurs de viande qui n’attrapent jamais de rhume et ont peu de cheveux blancs etc malgré leurs 70 balais… Chacun doit trouver ce qui lui convient et respecter le choix des autres, ce que ne fait pas Caron

Comments are closed.