Gaz chypriote : Erdogan multiplie les provocations contre une UE bien trop molle…


Gaz chypriote : Erdogan multiplie les provocations contre une UE bien  trop molle…

J’avais déjà relayé sur « Résistance Républicaine » les provocations d’Erdogan contre l’Europe à propos des prospections gazières  autour de Chypre :http://resistancerepublicaine.com/2019/06/05/les-reserves-gazieres-de-chypre-attisent-les-tensions-entre-leurope-et-la-turquie/

Erdogan accentue encore ses provocations d’après « Le Figaro » :

Par Alexia Kefalas

Deux navires turcs explorent des eaux relevant de la souveraineté du petit État européen.

La partie de poker géopolitico-énergétique entre la Grèce, Chypre et la Turquie prend un tournant dramatique en Méditerranée orientale.

Au moment où Chypre – qui a découpé sa zone économique exclusive (ZEE) en treize blocs – continue d’octroyer des permis d’exploration et de forages à des compagnies internationales comme l’américain ExxonMobil, le français Total ou l’italien ENI, Ankara gronde.

La Turquie, voulant sa part dans la découverte des gisements gaziers dans les fonds marins chypriotes, multiplie les actions coups de poing.

En moins de 48 heures, Ankara a envoyé deux navires de forage au large de Chypre ainsi que deux autres d’exploration, faisant fi des menaces de sanctions de l’Union européenne.

Le tiers nord de Chypre est occupé par quelque 30.000 soldats de l’armée turque depuis 1974. Ankara se dresse donc contre toute exploration et exploitation dans cette zone, pourtant considérée par la communauté internationale comme relevant de la souveraineté de Chypre, État membre de l’Union européenne.

Erdogan vise Macron

Or, la veille du sommet européen du 20 juin, Ankara a de nouveau menacé les États membres de l’UE.

Dans une note, révélée par le journal chypriote Phileleftheros, la Turquie estimerait «que les relations gréco-turques ainsi que la résolution du problème de division de Chypre se détérioreront si l’Union européenne intervient dans le dossier de la ZEE chypriote».

Elle précise aussi que son forage «est effectué sur le plateau continental turc qui a été octroyé par l’ONU en 2004».

Ce qui signifie que toutes les îles (grecques) et Chypre n’ont pas de ZEE.

Recep Tayyip Erdogan a même fustigé Emmanuel Macron en affirmant  «le président français veut que nous nous retirions des recherches en Méditerranée orientale.

Or nous sommes un garant à Chypre, tout comme la Grèce et le Royaume-Uni, mais vous, qui êtes-vous?», a-t-il lancé au président français lors d’une réunion préélectorale à Istanbul.

 

NDLR : Un « garant » vraiment ? Non le dictateur d’une abominable Etat colonial musulman qui prospère tel un chancre sur les restes d’un pays chrétien orthodoxe.

 

L’UE n’a pas cédé à la pression.

NDLR : Euh, elle est bien molle l’ U « E ». Elle devrait répondre sur le même ton à ce voyou musulman d’Erdogan.

.

Elle a demandé à Ankara de «faire preuve de retenue, de respecter les droits souverains de Chypre et de s’abstenir de toute action de ce type».

«C’est la première fois que le Conseil européen réagit aussi fermement, s’est félicité Alexis Tsipras, une décision aussi claire, assortie également de mesures ciblées, n’avait encore jamais été prise.»

Le premier ministre grec est surtout rassuré.

Et pour cause, Ankara envisage de s’attaquer à la ZEE grecque à présent, en visant l’île de Kastelorizo, la plus éloignée du port du Pirée.

«N’y pensez même pas» , prévient Alexis Tsipras.

Le gouvernement grec a pourtant décidé de délivrer des permis de recherche dans sa propre ZEE.

 

Ainsi, jeudi prochain, Total et ExxonMobil devraient se voir octroyer des licences au large de la Crète.

Les forages pourraient commencer en 2022.

 

En attendant, les yeux des gouvernements grecs et chypriotes sont fixés sur les 16 prochains forages prévus dans la ZEE chypriote d’ici à la fin de l’année destinés à confirmer si la zone renferme les volumes de gaz exploitables espérés.

http://lefigaro.fr/conjoncture/la-turquie-accroit-la-pression-sur-le-gaz-de-chypre-20190624

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

4 thoughts on “Gaz chypriote : Erdogan multiplie les provocations contre une UE bien trop molle…

  1. AvatarMachinchose

    La partie de poker géopolitico-énergétique entre la Grèce, Chypre et la Turquie prend un tournant dramatique en Méditerranée orientale.

    xx

    il se met en place tous les morceaux du puzzle qui comprend aussi l’ iran, la syrie, le liban,les addfidés de l’ Iran tels Hamas et Hizballa, les russes, les palestiniens, la jordanie et ses 78% depalestiniens, Israel, les USA ….

    une fois le puzzle en place: B O U M !! ça va péter de partout, le grand nettoyage……………comme disait le Chateaubriand  » levez vous vite orages desirés qui devez emporter l’ Islam dans les espaces d’ un autre monde… »

    l’ insolence de ce Frère Musulman turc , qui vient de se prendre une bonne baffe Stambouliote, explique l’ alliance etonnante entre Israel et la Grèce comme Chypre, ainsi que leurs nombreux exercices militaires conjoints

    il est trés grand temps de renverser la table!

    seul TRUMP DECIDERA DU MOMENT;;

    et ni la Russie, ni la Chine ne bougeront…

    les russes ont la rage de leurs Tchétchènes et les Chinois celle de leurs HUI et autres Ouighours

  2. AvatarJoël

    L’UE ne peut guère faire autrement. J’imagine assez bien le merdier si 2 pays membres de l’OTAN en venaient à l’affrontement.

  3. Avatardurandurand

    Ha ben c’est sûr avec le tsipras et les couilles molles du conseil européen ,c’est sûr merdogan tremble de peur , avec les bouffons qui dirigent le conseil européen , c’est du grand foutage de gueule !

  4. AvatarAuguste

    Les chypriotes devraient confier des forages à Israël et à la Russie . Les cartes seraient embrouillées mais avec l’UE se sera toujours la trahison . L’UE est musulmane .

Comments are closed.