Montpellier : un squat d’extrême gauche hébergeait un réseau de cambrioleurs albanais


Montpellier : un squat d’extrême gauche hébergeait un réseau de cambrioleurs albanais

.

Voici qui va apporter de l’eau au moulin de Richard Roudier ! Alors que l’insoumise Ressiguier demande à cor et à cris la dissolution de la Ligue du Midi et a refusé de parler des antifas et autres gauchistes qui font la loi à Montpellier dans la commission sur l’extrême-droite, la réalité montre que les gens dangereux et délinquants sont bien à gauche…

Vous voyez Richard Roudier héberger des cambrioleurs albanais, vous ?

Le mieux, à savourer, c’est le communiqué des gauchos, squatteurs en titre du CSA Bonnard : victimisation, défense impudente des délinquants étrangers et des clandestins, haine de la police, agressivité, menaces… Tout un profil psychologique  qui aurait pu intéresser Ressiguier si elle s’y était intéressée, non ?

Cliquer sur l’image si besoin pour mieux lire :

 

 

L’opération de gendarmerie menée cette semaine dans le quartier des Arceaux à Montpellier contre un réseau de cambrioleurs albanais a permis de révéler que certains des membres de ce réseau étaient, en fait, logés dans un squat tenu par des militants d’extrême gauche.

Quatre interpellés au squat CSA Bonnard

C’est un important coup de filet qui a eu lieu ce mercredi dans le quartier des Arceaux à Montpellier. La gendarmerie appuyée par le GIGN et la police nationale a mené une opération pour démanteler un réseau de cambrioleurs albanais qui sévissait dans le département de l’Hérault depuis un certain temps.

Cette opération a eu lieu dans deux squats. Le premier, situé rue du Faubourg Saint Jaumes a été expulsé et une dizaine de personnes ont été interpellées. Mais le deuxième squat, situé rue Bonnard, était en réalité un squat tenu par des militants d’extrême gauche : le Centre Social Autogéré (CSA) Bonnard.

Dans un communiqué publié sur leur page Facebook les squatteurs expliquent comment des policiers se sont présentés à l’entrée du CSA avec « un des habitants du CSA menotté car interpellé peu de temps avant pour une histoire de cambriolage afin de perquisitionner sa chambre ». Lors de cette perquisition ce sont en tout quatre squatteurs qui ont été interpellés, « essentiellement des Albanais » précise le communiqué.

Le CSA Bonnard, un squat militant et antifa

Le « Centre Social Autogéré Bonnard » n’est pas un simple squat de SDF et de migrants comme il en existe plusieurs à Montpellier. Avec la disparition du squat le Royal, le CSA Bonnard est un squat « politique », c’est à dire qu’il sert de lieu d’habitation mais également de lieu de réunion pour certaines organisations d’extrême gauche.

Le CSA a, par exemple, servi de lieu pour des soirées des groupes antifa « Montellier Antifasciste et Populaire » et « Groupe Révolutionnaire Antifasciste et Populaire de l’Hérault ». Le lieu a également servi à une soirée « contre la répression » organisée, entre autres, par l’Assemblée des Gilets Jaunes 34, une structure « gilet jaune » particulièrement infiltrée par des militants d’extrême gauche.

Photos : DR/ CSA Bonnard

Lengadoc-info.com, 2019, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

https://www.lengadoc-info.com/8320/societe/montpellier-un-squat-dextreme-gauche-hebergeait-un-reseau-de-cambrioleurs-albanais/

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


9 thoughts on “Montpellier : un squat d’extrême gauche hébergeait un réseau de cambrioleurs albanais

  1. AvatarChristian Jour

    Bon ils resteront libre jusqu’au procès et pourront tranquillement quitter le pays pour quelques temps.

  2. AvatarJoël

    Albanie où, comme chacun sait, la guerre fait rage et nous oblige à accueillir des milliers de réfugiés fuyant les bombardements.

    1. Avatarhollender

      Posez la question aux Serbes…….que l’otan a fait bombarder il y a 20 ans.
      LA GUERRE DE CONQUÊTE DE L’EUROPE PAR LES MUSULMANS A DÉJÀ COMMENCÉ.
      Naïfs un jour….naïfs toujours.
      Regardez le visage de Chamberlain à sa descente d’avion après sa visite chez Adolphe Hitler…..
       » je l’ai amené à la raison « ……on connaît la suite.

  3. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    Cela se confirme de jour en jour : l’extrême-gauche, dans tous domaines et à tout niveau, travaillent très efficacement contre la France, avec la complicité de ceux qui détiennent les pouvoirs à tous échelons, élus de tout grade et de certains bords politiques.

    1. Avatardurandurand

      C’est bien pour cela que le jour de la Reconquista , il nous faudra les juger et débarrasser définitivement la France de tous ces infectes nuisibles , la bascule à charlot a de beaux jours devant elle .

        1. Avatardurandurand

          Hé si il faut y croire , ne pas désespérer , quand on veut ,on peut .Impossible n’est pas français !

  4. AvatarAdalbert le Grand

    Personnellement cela ne m’étonne en rien, je suis de plus en plus convaincu de la proximité psychologique entre banditisme et extrême-gauche.

    Il n’est que de voir leur compréhension infinie et leur indulgence pour les malfaiteurs, et leur détestation des gens honnêtes, n’hésitant pas à inverser la charge de la culpabilité

    Et cela n’est pas nouveau: saviez-vous que Staline était dans sa jeunesse un caïd chef de bande pratiquant l’attaque de banques? Une sorte de Jesse James russe.

    On peut penser aussi à leur référence constante à Robin des Bois, celui qui dans la vraie vie volait les riches pour le mettre dans sa poche.

Comments are closed.