Prisons françaises : Abdeslam mieux traité qu’un primodélinquant de droit commun


Prisons françaises : Abdeslam mieux traité qu’un primodélinquant de droit commun

.

Devant le juge des référés du Conseil d’Etat, un détenu dénonçait les conditions de son emprisonnement le 27 mai dernier, en faisant valoir qu’elles méconnaîtraient ses droits fondamentaux.

https://www.legifrance.gouv.fr/affichJuriAdmin.do?oldAction=rechJuriAdmin&idTexte=CETATEXT000038535119&fastReqId=264951126&fastPos=1

En général, ce genre d’affaire fait hérisser les poils car on sait à quel point les conditions d’emprisonnement ont été adoucies au fil des siècles et des années. Au point de craindre que la prison ne fasse plus peur, ce qui est pourtant nécessaire pour essayer d’endiguer la criminalité.

Après tout, si certains finissent en prison, c’est bien pour leur infliger une peine, selon les règles du droit pénal (adjectif provenant du mot « peine ») et ce qui définit une peine, c’est qu’elle fait de la peine à celui qui la subit, ou du moins, elle vise à le faire.

Si la prison devient un lieu où le condamné rejoint ses « potes » islamistes, pour se faire entretenir par la collectivité, tout en pouvant continuer à faire de la muscu et à lire le coran (les 2 préoccupations essentielles du détenu islamiste typique), en pouvant continuer à manger halal, terroriser les surveillants « kouffars » grâce aux couteaux de l’atelier cuisine ou n’importe quel objet détourné de son usage normal… les détenus fous d’Allah ont-ils encore des raisons de craindre la prison ?

.

Un récent sondage – on sait qu’il faut s’en méfier – prétendait pourtant que la majorité des détenus ayant voté auraient choisi la liste RN aux élections européennes. Le taux de participation des détenus était, de plus, assez élevé. Dans le même temps, on sait grâce aux aveux de Jack Lang, que 2/3 des détenus seraient musulmans. On imagine bien que quelque chose cloche dans la confrontation de ces chiffres, puisque par ailleurs le parti considéré comme étant objectivement le moins ouvert à l’islamisation de la France serait… le RN. Je me souviens avoir lu dans les commentaires des articles de presse évoquant le choix de la majorité des détenus pour le RN que ce serait dû au vote de ceux qui subissent l’islamisme en prison. Ceux-ci vivent en effet l’enfer sur Terre pour des infractions qui ne sont pas forcément gravissimes. On sait notamment qu’on peut finir en prison aujourd’hui pour avoir mis du lard dans la boîte aux lettres d’une mosquée. On peut aussi finir en prison pour avoir commis un excès de vitesse, lorsque l’on emploie son véhicule automobile comme un dérivatif aux soucis du quotidien et qu’on est en manque de sensations fortes…

https://www.turbo.fr/actualite-automobile/radar-5-ans-de-prison-ferme-pour-un-exces-de-vitesse-225-kmh-42854

.

Dans l’affaire jugée par le Conseil d’Etat, il s’agissait justement d’un jeune primodélinquant, condamné pour la première fois de sa vie à la prison, de droit commun – par opposition aux terroristes qui agissent pour semer la terreur.

Détenu à la maison d’arrêt de Fresnes après avoir été transféré de celle d’Osny, il faisait valoir l’inhumanité du traitement subi : « l’exiguïté et l’état de la cellule qu’il partage avec d’autres détenus, l’état très dégradé des cours de promenade, l’impossibilité pour son frère -son seul visiteur- de lui rendre visite du fait de l’éloignement géographique de Fresnes », se plaignant « de ce qu’il n’a accès à aucune des activités prévues par le règlement intérieur alors qu’il bénéficiait à Osny de l’usage de la bibliothèque, d’activités physiques, d’un enseignement de langue et d’une formation destinée à lui fournir ultérieurement un emploi, si bien qu’il doit rester enfermé dans sa cellule vingt heures sur vingt-quatre ». Il partageait sa cellule de 10 m² avec deux autres détenus, dont un à sa demande – peut-être pour mieux se protéger de l’autre ?

.

A ce sujet, le Conseil d’Etat n’est pas loin de se contredire, car s’il relève que le 3ème détenu avait rejoint le plaignant à sa demande, il ajoute cependant que cette surpopulation carcérale est une fatalité…

Selon lui, « une maison d’arrêt est tenue d’accueillir, quel que soit l’espace dont elle dispose, la totalité des personnes mises sous écrou, mettant ainsi le centre pénitentiaire de Fresnes dans l’obligation d’affecter un troisième détenu dans une cellule prévue pour deux et d’établir des listes d’attente pour l’accès de chaque détenu aux différentes activités sportives, éducatives et culturelles prévues par le règlement intérieur de l’établissement ».

.

Le Conseil d’Etat considère que les conditions de détention n’étaient pas dans le cas présent dégradantes au sens de la CEDH.

.

On ne peut pourtant s’empêcher de constater que les conditions de détention de ce primodélinquant sont plus difficiles que celles de Salah Abdeslam, qui bénéficie d’une cellule individuelle de la même taille, de matériel de sport, une terrasse extérieure de 20 m², des visites régulières, des lettres d’amour d’admiratrices et de soutien d’admirateurs (que le pouvoir ne poursuit pas pour intelligence avec l’ennemi, alors que ces lettres permettraient de le faire !!!) .

.

Un traitement de luxe visant à préserver le « pauvre chéri » de tout mal être afin qu’il puisse bien témoigner durant son procès nous expliquait Collomb l’année dernière…

Un procès au cours duquel il avait choisi, comme on pouvait s’y attendre, le silence ! (https://www.liberation.fr/france/2018/02/05/proces-de-salah-abdeslam-le-silence-est-ma-facon-de-me-defendre_1627556)

https://www.ouest-france.fr/faits-divers/attentats-paris/abdeslam/salah-abdeslam-comment-se-deroule-sa-vie-en-prison-depuis-son-arrestation-5540797

Même Dieudonné a pris la plume.

À deux reprises, au moins, Salah Abdeslam a répondu aux missives lui étant adressées.

« Si je te demande les intentions de ta démarche c’est pour m’assuré que tu ne m’aime pas comme si j’étais une star ou une idole parce que je reçois des courriers comme ça et je ne cautionne pas cela car le seul qui mérite d’être adorer c’est Allah, Seigneur de l’univers », avait-il ainsi écrit à une jeune femme de Côte-d’Or, dans une lettre en partie reproduite par Libération, fautes d’orthographe incluses.

L’autre lettre s’adressait à l’un de ses cousins et comportait 17 fois le mot Allah, avec une injonction finale répétée à trois reprises : « La prière ! »

Le député Thierry Solère, qui avait visité Fleury-Mérogis en juillet 2016, avec deux journalistes du JDD, a pu observer les conditions de détention de Salah Abdeslam, sur un écran.

« Après sa prière, Abdeslam s’est assis sur son lit, et il s’est mis à lire le Coran », avait raconté Thierry Solère, étonné qu’un rameur soit mis à disposition du djihadiste présumé dans une autre cellule. Et qu’une cour extérieure de 20 m² soit aménagée au-dessus de sa cellule.

Rien de luxueux ni d’illégal mais l’application de la circulaire du 14 avril 2011 relative au placement à l’isolement des détenus. Un surveillant évoquait alors le goût prononcé d’Abdeslam pour les émissions de téléréalité. Faux, selon son frère Mohamed : « La religion est tout ce qui compte pour lui. »

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Maxime

"On ne peut vivre agréablement si l'on ne vit avec prudence, honnêteté et justice" (Epicure). La France ne pourra retrouver la jeunesse de Bacchus peinte par Bouguereau qu'en renforçant le principe de précaution.


6 thoughts on “Prisons françaises : Abdeslam mieux traité qu’un primodélinquant de droit commun

  1. AvatarChristian Jour

    Ce coprolithe ne mériterait qu’un cul de basse fosse dans une prison identique à la bastille ou dans une cage de Louis XI appelé fillette histoire de lui fermer sa gueule de con une bonne fois pour toute.

  2. AvatarDany BARTHOUIL

    Si la loi était appliquée , c a d que tout terroriste ou affilié à Daesh, complice avec l’ennemi du pays, doit être déchu de nationalité française …..et donc expulsé vers son pays….les prisons seraient moins encombrées , et plus de problèmes dans les prisons !!!
    QUI va donc se décider à dénoncer ce manque d’application de la loi sur la déchéance de nationalité????
    Cette application fait justement partie du programme du RN …ainsi que l’expulsion de tous les Fichés S ….lesquels sont laissés en liberté jusqu’à ce qu’on puisse constater qu’ils veulent tuer !!!
    Je n’arrête pas d’alerter sur ce point crucial pour la lutte anti terrorisme !!!
    Mais RIEN ne vient de la part de personne !!!

  3. AvatarCharles Martel 02

    Bien sûr, plus ces ordures ont du sang de français sur les mains plus la macronie les chouchoute vu qu’ils œuvrent pour le grand remplacement si cher à Macron et ses salopards d’acolytes

  4. AvatarCharles Martel 02

    On lui emmène aussi probablement quelques péripatéticiennes de luxe payées par nos impôts pour qu’il se décongestionne non?.. Tout ceci est simplement écœurant. Faut vraiment être les derniers des cons pour payer un hôtel de luxe et un tel traitement à un assassin qui a le sang de dizaines de français sur les mains. Je ne crois pas qu’il y ait de pays aussi con que la France sur terre.. Je suis certain que les mahométans eux mêmes ne doivent pas arriver à comprendre comment la France peut être aussi con!

  5. Avatarpikachu

    J’ai honte pour la France. Abdeslam, dans toute cette histoire, ne me choque pas plus que ça. Le plus ignoble dans tout ça, c’est la servilité de ce gouvernement. Comme Gribouille qui se jette dans la mare pour ne pas être mouillé par la pluie, la France se soumet préventivement aux terroristes musulmans. On a vu en d’autres temps ce que valut la politique d' »appeasement ».

  6. AvatarJoël

    Kit anti-suicide !
    P****, il n’y a donc personne pour lui faire passer une bonne paire de lacets ?
    C’est pourtant indétectable ça.

Comments are closed.