Surtout dites non à la monnaie facebook, le « global coin » !


Surtout dites non à la monnaie facebook, le « global coin » !

.

Excellent article des Echos !  Faites circuler, parlez-en…

Pourquoi il faut dire non à l’Etat Facebook

Facebook prépare hâtivement la création de sa propre monnaie. Séduisant sous l’ange de l’innovation financière, ce projet déboucherait en réalité sur une mainmise d’une ampleur inégalée sur des milliards d’existences individuelles. Il faut le combattre à tout prix.

Par Gaspard Koenig (philosophe et president du Laboratoire d’idées  Generation Libre)

.

A l’heure où Elizabeth Warren, en course pour l’investiture démocrate à l’élection présidentielle américaine, veut briser le monopole de Facebook et autres Gafa, Mark Zuckerberg s’est fait un malin plaisir d’annoncer la création d’une monnaie modestement baptisée « Global Coin ».

Ce n’est pas une parole en l’air.

Une équipe de Facebook y travaille en secret depuis un an. Une filiale, « Libra », a été installée en Suisse pour développer les techniques de type blockchain nécessaires à une éventuelle cryptomonnaie. Des échanges ont déjà eu lieu avec le gouverneur de la Banque d’Angleterre ainsi qu’avec des crypto-bourses comme Gemini (ironiquement fondée par les ennemis historiques de Zuckerberg, les frères Winklevoss). Facebook a formellement ouvert des discussions avec le régulateur américain, la CFTC.

 

Lors d’une conférence interne à Facebook en avril dernier, Mark Zuckerberg a déclaré qu’« envoyer de l’argent à quelqu’un devrait être aussi simple que de lui envoyer une photo ». Même si les détails sont encore flous, le message est clair.

.

Il faut mesurer l’impact que le « Global Coin » pourrait avoir. Avec ses 2,4 milliards d’utilisateurs dans le monde, Facebook serait en mesure de développer un outil d’une efficacité redoutable. Plus besoin de taper en ligne numéros de carte et dates d’expiration, plus besoin de se souvenir de mots de passe compliqués pour rémunérer son plombier, plus besoin de payer de frais bancaires ! Comme en Chine avec Alipay ou WeChat Pay, Facebook nous ferait entrer de plain-pied dans la société sans cash, où l’on pourrait effectuer tous ses achats sur son téléphone grâce à un code QR généré à la demande. De plus, en émettant sa propre monnaie, Facebook créerait une plate-forme d’échange mondiale, indifférente aux taux de change et économe en coûts de transaction, qui devrait rapidement agréger tous les services d’e-commerce et ringardiser l’industrie bancaire. Nul doute que cette fluidité viendrait vite à bout de nos hésitations.

.

Le Global Coin signerait dans le même temps la fin des Etats-nations, déjà bien vacillants. Dans ses « Six Livres de la République », le penseur de l’Etat moderne Jean Bodin associait la souveraineté au monopole de la monnaie : « Quant au droit de battre monnaie,écrivait-il, il est de la même nature que la loi, et il n’y a que celui qui a puissance de faire la loi, qui puisse donner loi aux monnaies. En toute République bien ordonnée, seul le Prince souverain a cette puissance. » 

Ce n’est pas pour rien que le faux monnayage fut longtemps assimilé à un crime de lèse-majesté.

Mais aujourd’hui, qui édicte sinon les lois, du moins les normes, s’agissant de la liberté d’expression, par exemple ? Facebook. Il serait donc assez logique qu’il batte monnaie à la place des gouvernements, qui s’effondreront d’eux-mêmes avec leur montagne de dettes libellées en monnaie de banque centrale. Global Coin pour Global Village.

Je reste séduit par la philosophie du bitcoin et de ses avatars cryptos développés en open source, qui préservent l’anonymat et entendent transférer la souveraineté au plus petit niveau qui soit : l’individu. Mais la perspective de l’Etat Facebook, conçu dans l’ombre des clauses de confidentialité, ne me semble guère aller dans le sens des libertés. Mark Zuckerberg aura beau nous assurer que sa monnaie sera ouverte et encryptée, je ne vois pas comment il résisterait à la tentation de compléter sa formidable entreprise de siphonnage des données en intégrant nos transactions financières devenues traçables. Sa comparaison avec la photo parle d’elle-même : à qui envoie-t-on réellement une photo postée sur Facebook, sinon aux algorithmes qui nous manipulent en retour ? Bientôt, il deviendra impossible d’exister en société sans compte Facebook, comme j’y parviens encore. Le réseau social métamorphosé en entreprise-monde agrégera nos contacts, nos opinions, nos achats et nos revenus pour nous connaître intimement. Il nous offrira des offres d’emploi, des assurances santé et des coachs virtuels, compensant en bien-être ce que nous perdrons en autonomie. Il n’aura même pas besoin d’une police pour nous contrôler : à quand un « score personnalisé » sur Facebook, réinventant par des moyens privés ce « crédit social » que la Chine communiste impose par la force ?

Ce que Facebook prépare, sous couvert d’innovation financière et de disruption technologique, c’est une mainmise d’une ampleur encore inégalée sur des milliards d’existences individuelles. Il faut l’arrêter de toute urgence.

https://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/pourquoi-il-faut-dire-non-a-letat-facebook-1026564

 

 

 

Note de Christine Tasin

On ajoutera à la liste des inconvénients énumérés ci-dessous par Gaspard Koenig celui de voir Facebook décider, comme Paypal de qui a le droit d’utiliser sa monnaie…

Utiliser le « global coin », c’est, forcément, imposer le politiquement correct à tous, sauf à se retrouver dissident en marge de la société, réduit à vivre de chasse et de pêche, revêtu de peaux de bêtes dans des réserves ou des zones interlopes… Le Meilleur des Mondes, c’est ici et maintenant.

De quoi espérer une crise économique et financière majeure, l’écroulement que prédit depuis des lustres Jovanocic… tout plutôt que le meilleur des mondes et l’islam triomphant. Ça va ensemble.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Articles du même thême

12 thoughts on “Surtout dites non à la monnaie facebook, le « global coin » !

  1. frejusienfrejusien

    je n’ai pas utilisé paypal longtemps, et surtout jamais les plateformes de paiement comme leetchi,

    par contre cette monnaie virtuelle semble avoir tous les atouts, surtout, elle nous libèrerait de l’emprise des banques, qui se gobergent en frais divers et agios, se remplissent les coffres et ont toujours raison.
    Nous en dépendons, du fait du système qui nous y oblige, alors si un autre système apparait qui le concurrence pourquoi pas ???

    1. Avatarpikachu

      @Frejusien

      le problème n’est pas tant l’idée d’une monnaie alternative, mais l’idée d’une monnaie Facebook. On aurait alors Facebook qui tracerait toutes nos transactions.
      Facebook sait qui nous fréquentons, quelles sont nos opinions, ce que nous disons (Whatsapp appartient à FB et est le moyen mondial de communication), faut-il encore qu’ils sachent ce que nous faisons de notre argent au centime près ?

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Le milliardaire Xavier Niel s’apprête à renforcer sa mainmise sur les médias français
    :::: https://fr.sputniknews.com/france/201906171041446551-xavier-niel-medias-rachat-nice-matin/
    17.06.2019

    Xavier Niel est sur le point de devenir actionnaire du quotidien local Nice-Matin. La direction du journal dénonce une «prise de participation indirecte» qui «n’apporte aucune solution aux besoins de développement». Le milliardaire est déjà actionnaire de médias tels que Le Monde, Courrier international ou encore Télérama.

    Le copropriétaire du groupe Le Monde et fondateur de Free, Xavier Niel, a annoncé son intention de reprendre une part majoritaire de 34% de Nice-Matin à la société belge Nethys.

    Dans un communiqué diffusé le 16 juin, le milliardaire indique avoir entamé des négociations exclusives en vue de racheter des parts détenues par Nethys avec qui les salariés du journal souhaitaient couper les ponts, l’accusant d’être un actionnaire «absent». Pour sa part, Nethys affirme avoir investi 20 millions d’euros dans le journal en 24 mois.

    Selon l’AFP, le groupe belge a préféré Xavier Niel au magnat franco-libanais des chantiers navals et propriétaire de Valeurs actuelles, Iskandar Safa, pressenti ces derniers mois pour reprendre ses parts après une première tentative de rachat en 2014.

    Lundi 17 juin, la direction de Nice-Matin a critiqué l’annonce d’une prise de participation par M.Niel, se plaignant de n’avoir «pas été informée» de ses négociations avec Nethys.

    «Cette prise de participation indirecte n’apporte aucune solution aux besoins de développement du groupe», a indiqué la direction dans un communiqué.

    Contacté par l’AFP, le PDG de Nice-Matin, Jean-Marc Pastorino, a souligné que la direction était «dans l’attente de la réponse de Nethys à l’offre de M.Iskandar Safa».

    Xavier Niel est l’actionnaire principal de Free (plus de 50% du capital). En 2010, il a racheté le groupe Le Monde (incluant Télérama, Courrier international, La Vie), et en 2017, avec trois autres actionnaires, dont Bruno Ledoux, 40% des parts du Nouveau Magazine littéraire.

  3. Avatarpikachu

    Au modérateur : l’article a été tronqué, c’est en lisant le commentaire de Fréjusien que je l’ai compris.
    L’article se termine par la synthèse suivante :

    Je reste séduit par la philosophie du bitcoin et de ses avatars cryptos développés en open source, qui préservent l’anonymat et entendent transférer la souveraineté au plus petit niveau qui soit : l’individu. Mais la perspective de l’Etat Facebook, conçu dans l’ombre des clauses de confidentialité, ne me semble guère aller dans le sens des libertés. Mark Zuckerberg aura beau nous assurer que sa monnaie sera ouverte et encryptée, je ne vois pas comment il résisterait à la tentation de compléter sa formidable entreprise de siphonnage des données en intégrant nos transactions financières devenues traçables. Sa comparaison avec la photo parle d’elle-même : à qui envoie-t-on réellement une photo postée sur Facebook, sinon aux algorithmes qui nous manipulent en retour ? Bientôt, il deviendra impossible d’exister en société sans compte Facebook, comme j’y parviens encore. Le réseau social métamorphosé en entreprise-monde agrégera nos contacts, nos opinions, nos achats et nos revenus pour nous connaître intimement. Il nous offrira des offres d’emploi, des assurances santé et des coachs virtuels, compensant en bien-être ce que nous perdrons en autonomie. Il n’aura même pas besoin d’une police pour nous contrôler : à quand un « score personnalisé » sur Facebook, réinventant par des moyens privés ce « crédit social » que la Chine communiste impose par la force ?

    Ce que Facebook prépare, sous couvert d’innovation financière et de disruption technologique, c’est une mainmise d’une ampleur encore inégalée sur des milliards d’existences individuelles. Il faut l’arrêter de toute urgence.

  4. Avatardurandurand

    Les crypto monnaies deviendront le piège à cons , pourquoi parce que les mondialistes et le zuckerberg en fait parti , veulent détruire la monnaie sonnante et trébuchante , tant que nous avons encore pour le moment cette monnaie physique dans nos poches , ils sont coincés certes ils peuvent limiter les retraits , (chose qui se pratique déjà ) ces espèces nous garantissent encore le peu de liberté que nous avons .Si au grand jamais nous passons au crypto monnaies , ils pourront supprimer d’un clic de souris toutes transactions virtuelles aux peuples ou personnes qui refuseront de se soumettre au Nouvel Ordre Mondial .
    N’oublions pas que la Grèce fut le labo test grandeur nature suite à la révolte des Grecs , les mondialistes donc les banksters ont limités les retraits aux DAB 60 euros par jours ,si je me souviens bien .Donc ne tombons pas dans le piège qu’ils nous tendent avec ces putains de crypto monnaies!

  5. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    De toute façon, venant de Zuckerberg je me méfie ; déjà que Facebook ferme les comptes de ceux qui ne pensent pas comme lui, imaginez qu’il vous bloque les comptes pour les mêmes raisons, il n’y a qu’un très léger pas ! Comment ? En vous épiant, en vous traquant, en obéissant aux gouvernements qui veulent notre peau et la décision tombera comme un couperet et vous aurez la surprise de vous voir dans l’impossibilité de payer vos factures en tout genre !

    Certes, nous sommes déjà soumis au fait du prince, mais aucune nécessité de tomber de Charybde en Scylla !

  6. AvatarMartel

    Qui est ce fameux « Zuckerberg » ??? A quelle tribu appartient-il ? d’où est-il sorti ? Si vous répondez à cette question, bravo vous avez tout compris, mais …. pschittt …..

    1. Avatarpikachu

      @Martel
      Zuckerberg est un informaticien, il est de la tribu des informaticiens, de Bill Gates ou de Steve Jobs mais je suppose que vous voulez faire allusion à la judéité de Zuckerberg ?
      Dites-le carrément et arrêtez la schizophrénie consistant à aimer les Juifs Zemmour et Finkielkraut, quand ils défendent la civilisation française et à honnir les Juifs BHL et Cohn-Bendit quand ils la détruisent.
      Il n’y a pas de complot juif pour dominer le monde, il n’y en a jamais eu et il n’y en aura jamais, il y a par contre bel et bien un projet de l’Islam de soumettre le monde entier à l’Islam et il y a eu, dans le passé, un tel projet de la part de l’Eglise.

  7. AvatarJolly Rodgers

    Bonjour @Christine,
     »sauf à se retrouver dissident en marge de la société, réduit à vivre de chasse et de pêche , revêtus de peau de bêtes , dans des réserves ou des zones interlopes… » désolé Christine ,mais même ça c’est devenu impossible avec la normalisation du territoire (sic) . comme vous j’ai eu ce doux rêve de vivre en reclus (comme un appel des montagnes ) loin du bruit de ce monde immonde , mais même là, il (le système) vous empêche de vous réapproprier votre être (re-sic) .
    aujourd’hui un Epicure , un Max Stirner ,un Emile Armand , un sage qui voudrait pratiquer la philocalie orthodoxe ….. ne le pourrait plus .
    il ne reste plus que l’exil intérieur . qui ne signifie pas être passif , mais nous avons besoin tous de retourner à la source de temps en temps , pour consulter les ondines et les oracles .
    tenez écoutez la ballade d’Adrien de Joan Po Verdier , même si vous n’ êtes pas occitanes , cette chanson vous renvoie à la source (en plus l’air est médiéval) .
    bien à vous

Comments are closed.