Lyon, l’agresseur au couteau en djellaba ne serait pas un terroriste ? Cette pipe n’est pas une pipe…


Lyon, l’agresseur au couteau en djellaba ne serait pas un terroriste ? Cette pipe n’est pas une pipe…

.

C’est encore à Lyon… Décidément, depuis que Collomb est revenu  dans sa Mairie, on dirait qu’il a entraîné avec lui une partie de la clientèle de la Seine-Saint-Denis qu’il fuyait comme Ministre de l’Intérieur…

Hier après-midi, donc un soldat tire sur un homme qui marchait sur les militaires gardant l’hôpital militaire, couteau en main. Il l’a blessé à la jambe (pourquoi n’a-t-il pas visé à la tête, comme les CRS qui visaient les gilets jaunes avec leurs flash ball ?).

Les choses semblent claires a priori, surtout que le quidam était en djellaba ce qui indiquait qu’il s’agissait d’un doux personnage intégré et même assimilé…

Aperçu dans l’enceinte de l’hôpital d’instruction des armées Desgenettes, il a attiré l’attention. Certes, on a déjà beaucoup de musulmans dans l’armée, mais ils n’ont pas -encore- le droit de se balader en djellaba.

Les militaires le somment de s’arrêter ;  en vain, il continue d’avancer, couteau en main, sur eux. Un militaire tire et le blesse à la jambe.

«La police judiciaire est saisie de l’enquête ouverte par le parquet de Lyon pour « tentative d’homicide volontaire sur personnes chargées d’une mission de service public ». Selon les informations de BFM TV, l’incident ne serait pas de nature terroriste, mais le parquet de Paris, compétent en matière de terrorisme, est tenu « étroitement informé du déroulement des investigations », indique le parquet lyonnais, relayé par l’Agence France-Presse.

La chaîne précise que l’homme serait connu des services de l’hôpital. Ses motivations ne sont toutefois pas encore connues.

https://www.lepoint.fr/societe/lyon-un-militaire-tire-sur-un-homme-qui-le-menacait-avec-un-couteau-16-06-2019-2319227_23.php

Comment, à peine l’opération terminée, peut-on affirmer que ce barbu ne serait pas un terroriste ?

Comment se fait-il que, 18 heures après les faits, il n’y ait aucune information dans la presse sur l’affaire ?

Qui est ce personnage ? Que voulait-il faire ? Pourquoi était-il connu des services hospitaliers ?

Encore une de ces histoires qui pullulent sous Macron… qui veut absolument être celui qui, parce qu’il accorde tout aux musulmans (le voile des accompagnatrices voilées par exemple) ferait baisser le nombre d’actes de terrorisme, afin de démontrer qu’il avait raison de dire, après le Bataclan, que les Français étaient responsables, pour n’avoir pas donné assez aux musulmans….

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


17 thoughts on “Lyon, l’agresseur au couteau en djellaba ne serait pas un terroriste ? Cette pipe n’est pas une pipe…

  1. AvatarUN GAULOIS

    « les Français étaient responsables, pour n’avoir pas donné assez aux musulmans…. »

    Donner, toujours donner. Que reçoit t’on en échange? aucune réciprocité à attendre.
    Commençons déjà par satisfaire notre tribu de FDS avant de s’occuper d’eux tout en sachant que nous ne les avons pas invité à la table.

  2. AntiislamAntiislam

    Bonjour,

    « Histoires qui pullulent sous Macron » mais auxquelles les médias ne donnent plus aucun relief.

    Ce matin sur « France Info », c’est évoqué dans un flot d’informations, tout discrètement …

  3. AvatarJean Charles de la. Carboniere

    La seule reproche qu’on peut faire a ce militaire cet qu’il a laisser ce chien vivant , dans un pays en guerre cet un devoir de neutraliser définitivement un chien islamiste. Ce militaire a eu peur des sanctions du dictateur pro islam macron. on la vu au bataclan ,ils ne sont pas intervenu ,ils ont assisté a un massacre d’innocents ils ont respecté les lâches directives de leur traite hiérarchie. J’ai été militaire pendant 20 ans, je n’ai jamais discuté un ordre ,mais personnellement j’aurais agis différemment au risque de ma liberté ,je n’accepterais jamais le massacre d’innocents en ma présence.

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Il est certain que ces militaires ont ordre de ne pas tirer pour tuer, le gar qui a tiré aurait très certainement été durement sanctionné s’il avait tiré pour tuer, sans compter les cris d’orfraie poussés par la bobosphère et les journalopes aux ordre. Bon s’il avait tué un bon français gilet jaune là on n’aurait pas dit grand chose mais un mahométan qui vient vers eux couteau à la main faut en prendre soin, ces gens qui détestent la France et ne vivent que pour tuer des français sont les chéris de Macron et de tous les connards de bobos bienpensants

  4. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Avec Macron tout est « axiome ». Notre Dame de paris c’est accidentel point barre circulez, et dans ce cas c’est pas un terroriste point final.. Au mieux on nous dira encore que c’est un « déséquilibrée »,

    1. AvatarCELTE 56

      Tout-à-fait d’accord Charles Martel 02, avec Macron, il n’y a plus de terroristes mais des « déséquilibrés » et tous barbus !

  5. AvatarRODRIGUE

    après les voitures et les camions, encore un couteau déséquilibré, vite une Loi sur l’interdiction des couteau déséquilibrés !

    1. Charles Martel 02Charles Martel 02

      Non pas une loi mais une nouvelle taxe assénée aux couillons de français pour lutter contre les déséquilibrages de barbus

  6. Avatarclaude t.a.l

     » Cette pipe n’est pas une pipe…  »
    Comment savoir ?
    Faut demander à Schiappa, spécialiste du sujet selon ses oeuvres littéraires.

    1. DeniaudDeniaud

      @Claude, bravo j’ai bien rigolé !
      Quelle cul…ture cette Schiamachin , mais je suis sûr qu’elle ne connaît pas les pipes surréalistes….
      Ni les fameuses pipes de Saint-Claude.

  7. AvatarTzel

    Quel con ce militaire. Encore un qui ne voulait pas faire
    trop de mal a son « cousin « .
    Une mise en bière eût été favorable.

  8. Avatarsitting bull

    Ben moi c est pas la jambe que j aurai visé mais ces couilles pour ne pas qu’ il se reproduise ..

  9. MaximeMaxime

    La manipulation médiatique réside aussi dans l’emploi de ce nom, « un homme » dans le titre des articles de presse.
    Puisqu’il portait une djellaba, il aurait été plus honnête de préciser : « un musulman » ou, pour être plus consensuel, « un islamiste »…
    Est-ce que vraiment ce genre de machine à tuer est « un homme » avec tout ce que cela suppose de civilisé et évolué, c’est une autre question…

  10. MaximeMaxime

    Et puis la manipulation médiatique passe aussi par cette présentation vicieuse : l’incident, c’est un homme blessé, et non pas la menace d’un militaire.
    Un journaliste honnête aurait pu choisir comme titre :
    « Lyon : un militaire se défend après avoir été menacé par un musulman armé d’un couteau ».
    Là on donne l’impression que c’est le militaire qui a eu une attitude anormale devant être signalé au lecteur…

  11. Avatarpatito

    vous êtes de méchantes langues :
    Castaner ( que la bénédiction d’Allah soit sur lui ) va nous dire que ce pauvre homme s’approchait des militaires pour couper et offrir une rondelle de Jésus ( normal à Lyon ) et que le couteau était destiné à cet effet .

Comments are closed.