Salle de fitness réservée aux femmes : toute la classe politique grenobloise au secours des frères Djellal


Salle de fitness réservée aux femmes : toute la classe politique  grenobloise au secours des frères Djellal

Les 2 frères Djellal sont en pétard ! Ils ont une salle Fitness qui marche bien, ils ont donc l’idée lumineuse d’ouvrir une seconde salle, à côté de la première… réservée aux femmes : « elles ne sont pas toujours à l’aise quand il s’agit de faire de la musculation avec les hommes, j’ai donc fait une étude de marché et je me suis lancé« , dit Rachid.

Tout allait très bien, Madame la Marquise, jusqu’à ce que la Métropole, plutôt bienveillante jusque-là, ne leur complique l’existence… à leur grand dam. Parce que, vous comprenez, il y a plein de femmes qui veulent faire du fitness, qui veulent sortir de chez elles… Et eux sont des bienfaiteurs de l’humanité de la gente féminine.

.

Amis lecteurs, je vous imagine tout réjouis, vous disant, mais tout arrive, dans cette métropole socialo-écolo, on ouvrirait enfin un peu les yeux ? On s’inquièterait de salles réservées aux femmes, de non mixité, de laïcité, de discrimination ? 

.

Que nenni. Désolée de vous décevoir. La Métropole grenobloise se moque du sort des femmes comme des premières chaussettes de son Président Christophe Ferrari. La Métropole ne se soucie que d’égalité… de loyers !

Les frères Djellal, pour une raison inconnue mais que l’on devine (la discrimination positive, les pauvres musulmans qui travaillent mais qui pleurent que pour eux c’est trop cher…) avaient obtenu de la Mairie de Grenoble de payer un loyer dérisoire… pour leur salle, ouverte depuis 2003. 680 euros mensuels pour 375 mètres carrés, soit 22 euros le mètre carré, plus l’exonération des taxes foncières !  Combien de patrons et entrepreneurs, à La Villeneuve, dans l’agglomération grenobloise, bénéficient de ce prix  ? Aucun dans le coin où ils habitent, c’est simple, puisque la Métropole veut précisément augmenter ce loyer  au nom de l’équité.  Les frères Djellal ont obtenu un statut plus que privilégié, depuis 16 ans…. ce qui leur a donné largement le temps de faire fortune sur le dos de leurs concurrents croulant sous les charges et impôts, mais cela ne leur suffit pas. Ils veulent que ça dure…

Les 2 frères comptaient bien payer le même prix pour la seconde salle et gagner encore plus d’argent, sur le dos du contribuable,  tout en implantant l’islam et ses pratiques de séparation des sexes… Mais voilà tout a changé, et désormais c’est la Métropole qui gère ce genre d’activités et les locaux qui vont avec.

Et la Métropole de proposer un rattrapage en 3 ans pour atteindre un loyer normal, soit 60 euros le mètre carré, plus  8000 euros de taxe foncière annuelle. Certes, on comprend que l’ardoise paraisse salée aux frères Djellal, mais, au lieu de considérer qu’ils ont bénéficié pendant plusieurs années d’un avantage indu… « Ils nous ont pris en grippe« . Et de pleurer, et d’en appeler à tous les soutiens politiques du coin…

Ces 2 frères ont payé à la Métropole un retard de loyer qu’ils avaient à la Mairie qui, non contente de leur faire payer un prix dérisoire, n’exigeait apparemment pas d’être payée rubis sur ongle !

Ils croyaient donc qu’ils allaient s’en sortir comme ça… se contentant de payer leur retard de loyer et payant un loyer ridicule à vie !

Ces gens-là qui bénéficiaient d’avantages indus gagnaient si bien leur vie qu’ils ont pu aménager une nouvelle salle, réservée aux femmes, de 295 mètres carrés ! Et le matériel de sport n’est pas donné !

.

Quant à la laïcité, quant à l’égalité femmes-hommes… tout le monde s’en fout et s’en contre-fout, à Grenoble ! 

C’est même pire que ça : le projet L’fitness est retenu pour les jurys régionaux du concours Talents des cités de la création d’entreprise 2019, dans la catégorie Emergence.

D’ailleurs, les frères Djellal ont des soutiens politiques. Il faut dire que  » les conseils citoyens » de Villeneuve de Grenoble, de la Ville-neuve d’Echirolles ont envoyé des courriers de soutien aux maires de Grenoble et d’Echirolle. Bref, on se bouge dans la communauté immigrée du coin, très active et majoritaire.

Alors, Renzo Sulli, le maire d’Echirolle, a poussé Guy Julien,  maire de Veurey-Voroize, à aller rencontrer les 2 malheureux frères.

Même le député LREM Emilie Chalas s’en est mêlée, en envoyant une lettre au Président de la Métropole, Christophe Ferrari.

Et on appréciera son argumentation et sa vision de la laïcité (soutenue par le référent LREM du coin). Bref, le macronisme à l’oeuvre dans toute sa splendeur :

Et voilà la défense de la laïcité par les sbires de Macron. On dirait du Schiappa : faciliter l’accès au sport et à la vie sociale est un facteur d’émancipation des femmes et de lutte contre le repli communautaire.

Il vaut mieux en rire qu’en pleurer. Sacrée vie sociale, à l’écart, entre voilées de service. Apparemment la Chalas manque de vocabulaire, elle ne sait pas ce qu’est le repli communautaire.

Bref, toute la classe politique grenobloise vole au secours des frères Djellal pour que les femmes continuent d’être séparées des hommes…

Et ils vont réussir. Dans l’article du Dauphiné Libéré du 8 juin, chacun d’appeler à discussion, renégociation… La métropole elle-même dit que, peut-être, le prix a été proposé trop vite, que la porte n’est pas fermée…

.

Bref, la métropole va subventionner sous forme de loyer allégé un local où les hommes seront interdits. Vous avez dit laïcité ? 

.

Pendant ce temps nos petits entrepreneurs français non musulmans doivent mettre la clé sous la porte, courbés sous le poids des charges, loyers et impôts…

Mais c’est leur faute, aussi. Ils n’ont qu’à se convertir à l’islam et à proposer des boutiques différentes aux hommes et aux femmes  !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.

Articles du même thême

15 thoughts on “Salle de fitness réservée aux femmes : toute la classe politique grenobloise au secours des frères Djellal

  1. AvatarRinocero

    Pitié pas de salle de fitness, mais une salle de remise en forme. Si la langue française survit aux anglicismes ce sera grâce à vos efforts. De même pas de « flyer » mais des « prospectus ». Pas de ‘sticker » mais des « autocollants ». Les indices génétiques ne « matchent » pas elles « correspondent » ou « concordent ».
    Cette fin de semaine à la télé X « clash » y et bien non disons plutôt : « accrochage entre X et Y. Pas de  » up date » mais une « remise à jour ou une actualisation » . ASAP cet anglicisme a un équivalent français : DQP. Quant aux « think thank  » il y a au moins 3 mots pour traduire cet anglicisme : « laboratoire d’idées, cercle de réflexion ou groupe de réflexion ».

  2. Avatardurandurand

    C’est une honte de pratiquer le favoritisme pour une catégorie de citoyens allogènes , et les intérêts de retard de paiement , puisque apparemment ils payés en retard leur pauvre loyer !
    J’imagine très bien les emmerdes tombant sur un français de souche qui ne paie pas en temps et en heure , son loyer et ses impôts ..Nous sommes dans une ripoublique bananière qui favorise une certaine catégorie de  » citoyens  » et qui inflige un matraquage fiscal aux citoyens de souche ,

    1. AvatarDorylée

      « …J’imagine très bien les emmerdes tombant sur un français de souche qui ne paie pas en temps et en heure , son loyer et ses impôts … » À moins que vous ne soyez ministre socialiste atteint de phobie administrative. Je vous jure, les yeux dans les yeux….

  3. AvatarStéphane

    Dans tous les coins de France, le Recul est En Marche pour les femmes. Les femmes libres laissent grignoter la laïcité et l’égalité homme/femme durement acquise et encore en construction. Faut-il être candide pour imaginer que des femmes en France ont besoin de se retrouver entre elles pour s’émanciper et sortir de leurs ghettos! Non ces femmes sont des prosélytes et tolérer cela c’est mettre en danger la liberté de toutes! Àccepter que des femmes devraient se cacher pour exister, faire du sport et vivre est inconcevable. Non vous n’entrainerez pas toutes les femmes vers l’émancipation, vous amenerez toutes les autres vers la soumission. Jamais je n’accepterai que tolérer sur notre sol des salles de sport réservées aux femmes, des burkinis, des hidjabs de sport serait un progrès. JAMAIS !

    1. AvatarSamia

      J’abonde complètement dans votre sens. Accepter ce genre de lieu, c’est dire que les femmes doivent avoir honte de leur corps, qu’elles doivent se faire toutes petites. C’est juste insupportable et en confrontation directe avec les avancées, de la société française, chèrement acquises.

  4. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Tout cela devient vraiment insupportable, et les trois-quarts des Français qui s’en doutent mais restent dans leur petit vie tranquille en ne s’informant pas de toutes ces avancées inquiétantes, ne sont pas au courant.

    Aucune analyse, juste de ce que l’on voit c’est-à-dire des femmes qui vont se décider à sortir mais dans le stricte contexte de leur phobie (des contacts masculins)… Je ne vois pas en quoi cela ferait avancer les choses.

    Sans compter bien sûr, l’insulte à la France, à son Histoire et à ses valeurs fondamentales…. De la part d’un député et de politiques, chapeau !

    Mais je ne suis pas étonnée, je l’ai ai vus à l’oeuvre et les voit dans leurs conceptions étriquées, rien d’étonnant donc.

  5. Laurent PLaurent P

    coquille
    > proposer des boutiques différentes aux hommes et aux hommes !
    vous vouliez sans doute écrire :
    proposer des boutiques différentes aux hommes et aux FEMMES !

    Qu’ils n’oublient pas non plus les LGBTQI+ : il leur faut donc impérativement ouvrir une salle pour les L (Lesbiennes), une pour les G (gays), une pour les B (Bisexuels), une pour les T (Transexuels), une pour les Q (Queers) une pour les I (Intersexués) et une pour les + (les asexués, les hermaphrodites et les martiens).
    Parce que sinon c’est du racisme !

  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Et avec tout çà, au départ, quelle qualification leur a permis d’ouvrir, de gérer et surtout d’assurer les séances fitness ? Et aujourd’hui y-a-t-il une qualification ?

    1. Avatardurandurand

      Bonsoir Marcher sur des Oeufs
      La réglementation à respecter pour ouvrir une salle de sport. Aucun diplôme n’est exigé pour pouvoir légalement ouvrir ou reprendre une salle de sport. Par contre, le personnel encadrant et les coachs qui interviennent doivent être titulaires d’un diplôme d’Etat pour exercer.

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonjour @durandurand ;

        Merci pour ce rappel.

        Maintenant, en ce qui les concerne, ils ont l’air de se présenter comme ayant une part active dans cette pratique dans leur salle(par leur corpulence et leur posture comme étant les gros bras, chose qui en plus n’est pas nécessaire, la tête suffisant).

        Donc, qu’en est-il exactement concernant leur entreprise ? Peut-être que depuis l’ouverture de l’établissement ils se sont mis à jour ???

        Ceci dit, ce n’est qu’une parenthèse en rapport avec l’article ont le thème principal est surtout l’islam envahissant en France et une société parallèle musulmane qui s’y développe.

  7. Avatarjojo ( le plombier )

    Plus Belle la vie en fronce .. en attendant la razzia par les urnes lors des élections dans 15 ans. Patience Brother, My Friends . Et comme dit le bon pape F  » ainsi soit il  » amen ??

  8. AvatarArnaud

    Je vais dans une salle de muscu mixte quasiment tous les jours et ça se passe très bien entre femmes et hommes : discussions sympathiques, rigolades, aides, conseils.
    Nos deux musclors businessmen hallal veulent le beur et l’argent du beur en attirerant les mouqueres voilées et en les collants dans une salle à part à l’abri des regards.

  9. Avatarorion

    Après le coup de horaires de piscine réservés aux femmes ( musulmanes ), ils nous font le coup des salles de sport non-mixte.
    Ces gens ne doutent vraiment de rien.

  10. Amélie PoulainAmélie Poulain

    Eh bien moi j’irai exprès dans la salle des hommes…. mais s’ils sont bien élevés et respectueux bien sûr, pas de problème.

  11. Avatarorion

    Ils veulent imposer la non-mixité dans leur salle de sport, car ces hypocrites obéissent à la charia qui ordonne la non-mixité.
    C’est une manière très subtile d’imposer l’islam et sa politique discriminatoire à l’égard des femmes.
    Souvenez-vous de l’affaire des horaires de piscine réservés aux femmes
    ( voilées ).
    C’est le meme schéma.

Comments are closed.