Cet été, des enfants iront en colonie de vacances… suivre une formation Antifa !


Cet été, des enfants iront en colonie de vacances… suivre une formation Antifa !

Les jolies colonies de vacances ! Un moment pour les enfants pour profiter d’un coin de nature, d’activités, de jeux de groupe et … d’une formation pour devenir la prochaine génération d’Antifa !

Source PJ Media

.

A l’extérieur de la ville gauchiste de Portland, dans l’Oregon, USA, se trouve le « Budding Summer Camp » [camp d’été pour s’épanouir].
Certains habitants ont reçu un dépliant en ligne présentant les activités estivales destinées aux jeunes.

 

Avec l’offre, très séduisante pour les jeunes (et leurs parents – c’est gratuit !), de passer du temps dans des « camps d’été gratuits pour la justice sociale et des ateliers toute l’année pour les jeunes de la 4e à la 8e année [du CM1 à la 4ème] de la région de Portland ».

.

Aux Etats-unis, les masques tombent plus facilement qu’en France où les choses sont plus sournoises.

Mais ne vous y trompez pas : cette mouvance est bien internationale, nous avons les nôtres en France sous diverses formes !

Lire leur propagande a au moins l’avantage de voir ce qu’ils ont en tête !

.

Un examen plus attentif du site Web du groupe révèle qu’il s’agit «d’une combinaison d’activités de renforcement de la communauté, de discussions sur des thèmes de justice sociale, d’ateliers interactifs, de films, d’arts, de jeux et de temps libre».

.

Qui est derrière ces activités? Un groupe de militants de gauche qui cherchent à installer le socialisme aux États-Unis.

On trouve par exemple le syndicat des travailleurs de Burgerville, qui considère avoir « une vision plus large dans un monde qui se focalise sur  uniquement sur la recherche du profit ».
Nous avons ensuite le groupe « PDX Critical Resistance ».
Le texte de présentation du camp précise qu’il n’y a pas de leaders réels, mais des participants égaux, composés d’enfants et d’adultes.

.

Suppression des prisons et du maintien de l’ordre :

« Critical Resistance PDX » se présente comme :

un groupe d ‘ « abolitionnistes du complexe industriel pénitentiaire » qui cherchent à imposer une « vision politique dans le but d’éliminer l’emprisonnement, le maintien de l’ordre et la surveillance, et de créer des alternatives durables aux sanctions et à l’emprisonnement ».

.

Ces organisations ainsi que d’autres fournissent des conseillers volontaires pour expliquer aux enfants pourquoi le capitalisme, le système de justice américain  doivent être démantelés. Des images de la page Facebook de Budding Roses montrent que programmes des cours incluent la « Pédagogie anarchiste en action ».

.

.

D’autres images montrent que des instructeurs et des enfants ont élaboré des plans de guerre pour la libération d’animaux supposément enfermés dans des cages par des sociétés maléfiques. Ces plans impliquaient des d’ouvertures d’issues et des blocus éventuels dans le but de prendre le contrôle de la société et libérer les bestioles.

.

En parcourant la page Facebook du groupe, il est évident que le camp n’est qu’une façade visant à endoctriner les jeunes avec des idées radicales de gauche.

.

Le camp est en partie parrainé par la Fédération anarchiste Black Rose / Federación Anarquista Rosa Negra (BRRN), à cheval sur plusieurs pays.

http://blackrosefed.org/role-of-the-revolutionary-organization/

Ce groupe « est une organisation politique regroupant des habitants de plus d’une douzaine de villes partageant un ensemble politique commun et créant une vision stratégique commune sur la manière de créer un » pouvoir populaire « sur les lieux de travail, les quartiers, les écoles et tous les secteurs de la société.

Notre travail d’organisation est centré sur la construction de mouvements de masse tels que les syndicats de locataires, les assemblées de quartier, les campagnes sur le lieu de travail, les associations d’étudiants, l’organisation des prisonniers et la défense des communautés qui résistent à la criminalisation et aux expulsions. « 

.

Un aperçu de leurs visées :

Education populaire et propagande

L’organisation révolutionnaire produit une propagande anti-autoritaire et éducative. Pour ce faire, il crée des médias qui communiquent les points de vue et les perspectives politiques de l’organisation. Il fait la promotion de ses points de vue tant sur papier que sur Internet, par le biais d’événements et d’actions publics. L’organisation révolutionnaire s’efforce de créer une présence visible pour ses idées, ses méthodes et ses tactiques afin de populariser une culture révolutionnaire.
La culture révolutionnaire que l’organisation s’efforce de promouvoir est celle de la combativité populaire, de la créativité, de la solidarité, de l’aide mutuelle, de l’antiracisme, de l’internationalisme, de l’anti-patriarcat, de l’anti-capitalisme. Pour ce faire, il élabore des matériels d’agitation et d’éducation qui véhiculent ces idées.

Ces supports doivent être conçus de manière à plaire à diverses couches de la population avec des compétences variées. Les matériels doivent véhiculer des idées complexes de manière claire et explicite. L’accent est mis sur les affiches, les vidéos, les œuvres d’art, les graffitis, les conférences, le tout en rapport avec des documents plus longs, des magazines et des livres. L’organisation révolutionnaire agit également en organisant des activités sociales et culturelles qui reflètent les concepts et la pratique de l’organisation révolutionnaire et de ses membres.

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Jules Ferry

n’est pas prêt à renoncer à son mode de vie occidental. En un mot ou avec un dessin, Jules Ferry dit NON à ceux qui veulent reléguer les femmes au foyer, couvrir leur tête, rallonger leurs jupes, jeter les homosexuels du haut des tours, interdire l’alcool, limiter la liberté d’expression, bannir les caricatures religieuses, censurer les livres, codifier la tolérance…


4 thoughts on “Cet été, des enfants iront en colonie de vacances… suivre une formation Antifa !

    1. AvatarHellen

      @Rajkoumar
      C’est exactement ce que je me suis dit en lisant cet article, cela m’a automatiquement fait penser aux » » » » Jeunesses Hitlérienne » » » » »…

      Mais qui a mis au Pouvoir Hitler??? Et qui a mis au Pouvoir Macron???
      Que dire, si ce n’est : « ça craint »…!

  1. AvatarPugnacité

    Les parents ne se sont ils pas renseignés quant aux programmes qui seront distillés ou insufflés à leur progéniture rebelle mais non avertie.

  2. Avatarbm77

    C’est bien de s’en remettre à des anarchistes pour faire l’école dans une démocratie sauf qu’à force de jouer avec le feu il y a une idéologie religieuse qui va mettre tout le monde d’accord parce qu’elle ne s’embarrasse pas de considérations pseudos humanitaires . La démocratie ne se défend pas avec des amateurs et si on la laisse dans leur mains c’est que l’on n’en fait peu de cas .
    La démocratie se mesure à la force que l’on met pour la défendre parce que ce n’est pas acquis définitivement , si elle se construit difficilement pas à pas pour trouver un fonctionnement pérenne au bout de plusieurs siècles, elle peut être remise en cause d’un coup par des doctrines ou des religions simplistes pourvu que celles ci soient dans une dynamique de conquête , l’une expliquant que la société est divisée en deux les méchants fachos et les bisounours et l’autre entre les croyants et les infidèles. Ces deux idéologies mortifères sans frontière s’appuyant sur la doctrine mondialiste qui veut imposer son totalitarisme en niant les particularismes et les expériences démocratiques elle veut le chaos pour à la final s’ imposer à ses visée essentiellement consuméristes un fois que les pays seront en ruine politiquement culturellement et identitairement . Pour réaliser cela il faut des peuples non concernés par les pays où ils se trouvent, c’est pour cela qu’ils accélèrent l’envahissement par des populations éloignés culturellement qui n’auront aucune chance de s’identifier à la nation qu’ils occuperont..
    Tout cela n’est pas une vision de l’esprit c’est déjà en place !
    Ces groupes de gens anarcho , ONG, NoBorder qui se donnent une image rassurante vaguement hippie sont en réalité les adeptes du nouvel ordre mondial, ce sont des trans frontiéristes qui peuvent agir aussi bien ici qu’ailleurs, Soros financerait ces groupes . Oui parce qu’il faut expliquer que pour certains gauchistes dégénérés, il y a les bons milliardaires comme soros et de mauvais comme Trump . Ces groupes imposent leur vision unilatérale parfois avec violence en utilisant les black bloks quand les pays n’obtempèrent pas assez rapidement à leurs desiderata. Tout est dans l’image aujourd’hui et beaucoup de gens se font abuser par ces groupes qui se donnent une patine d’humanistes alors que ce sont les petits soldats des mondialistes financiers

Comments are closed.