Dans une interview donnée au journal sud-africain Mail &Guardian, le ministre de la Défense du Burkina Faso, Moumina Cheriff Sy, s’interroge sur l’action de la France au Sahel. Alors que les moyens tricolores engagés sont considérables, le terrorisme djihadiste continue de s’étendre.

La charge est surprenante de la part d’un haut responsable d’un pays allié de la France. “Les Français ont près de 4 000 hommes dans la région [la force Barkhane], ils disposent de toutes les ressources militaires et technologiques, aussi suis-je étonné qu’ils n’aient pas été en mesure d’éradiquer cette bande de terroristes”, estime le ministre de la Défense du Burkina Faso, Moumina Cheriff Sy, dans une interview donnée à l’hebdomadaire sud-africain, Mail & Guardian.

Nous nous posons beaucoup de questions : s’ils le voulaient vraiment, ils auraient pu les battre, alors, ont-ils d’autres priorités ?” interroge le ministre, sans préciser davantage sa pensée.

“La situation ne s’est pas vraiment améliorée”

Confronté à l’expansion… suite réservée aux abonnés

[…]