Un djihadiste suisse : « Si je ne peux pas rentrer en Suisse, mettez-moi une balle dans la tête »


Un djihadiste suisse : « Si je ne peux pas rentrer en Suisse, mettez-moi une balle dans la tête »

Déplorable et pleurnichard reportage de Temps Présent, publié par la RTS suisse, à la rencontre des djihadistes emprisonnés par les Kurdes. Histoire de faire pleurer dans les chaumières sur ceux qui ont tué, torturé, brûlé vif, enterré vivants les nôtres. Ou sur ceux qui se seraient contentés de les rejoindre sans se joindre à leurs exactions si on en croit les déclarations de l’interviewé du jour, un certain Adnan.

https://www.rts.ch/info/monde/10496013–si-je-ne-peux-pas-rentrer-en-suisse-mettez-moi-une-balle-dans-la-tete-.html

.

Comme s’il était vraisemblable que, pendant des années, ce salopard ait pu vivre dans les rangs de Daesch sans commettre de violences, d’exactions et sans être tué pour cela par ses petits copains.

Il se fout de nous. Le seul passage où on acquiesce, mieux, où on applaudit c’est quand il dit préférer une balle dans la tête à la prison kurde.

Je ne suis pas sûre que les Kurdes lui feront ce cadeau, ils ont de sacrés comptes à régler avec les salopards de Daesch. Et je serais à leur place, j’en ferais autant. Ces ordures n’en baveront jamais assez, et peu me chaut les Droits de l’homme, les Conventions de Genève et autres conneries intellectualisantes et moralisatrices qui permettent aux terroristes de vivre parmi nous, à nos risques et périls.

.

Je trouve donc tout à fait normal que ces dits salopards qui ont participé, de près ou de loin, aux horreurs, reçoivent la monnaie de leur pièce et en bavent, chaque jour. Peu de nourriture, des coups, des mauvais traitements. C’est bien le moins qu’ils subissent cela, non ?

« Ca fait maintenant 50 jours que je suis menotté, ils m’ont mis dans une pièce de 2 mètres de long et 1,5 mètre de large et ils m’ont torturé. Hier encore, ils m’ont frappé. Ils rentrent, ils frappent, ils sortent, ils frappent… Franchement, je n’en peux plus. »

Pâle, visiblement à bout et très maigre pour sa taille (1m92), Adnan explique que depuis des semaines, il doit partager un unique repas avec son codétenu, une moitié d’assiette de riz par exemple, toutes les 24 heures. « J’ai énormément maigri. Je ne reconnais pas mon corps. Avant, je faisais 95 kilos, maintenant je dois faire moins de 75 kilos, mes cuisses font presque la taille de mon bras. »

Pauvre chéri…

.

Mais l’article de la RTS fait tout pour essayer de nous faire pleurer, c’est que le méchant gouvernement suisse a été clair, lui ( à comparer avec les ordures à la tête de la France), il n’y aura aucun rapatriement de djihadiste « suisse » chez eux. Point barre.

Pâle, visiblement à bout et très maigre pour sa taille (1m92), Adnan explique que depuis des semaines, il doit partager un unique repas avec son codétenu, une moitié d’assiette de riz par exemple, toutes les 24 heures.

Depuis, Adnan dit n’avoir plus eu de visites du CICR. Par ailleurs, depuis juillet 2018, il n’a plus de nouvelles de ses parents domiciliés dans le canton de Vaud et depuis fin 2018, aucune de sa femme et de sa fille de deux ans, deux Suissesses détenues par les Kurdes dans le camp de Roj.

Adnan n’a pas d’avocat. Citoyen suisse, il a pourtant droit à la protection consulaire qui prévoit notamment le droit à « des conditions de détention humaines, au respect des droits de la défense et aux garanties de procédures ».

.

Pour le reste, la Turquie, pour une fois, sert à quelque chose :

Les autorités kurdes appellent à la constitution d’un tribunal international dans la région qu’ils contrôlent mais les Etats européens rechignent à cause de la pression de la Turquie, opposée à toute reconnaissance de l’autonomie kurde.

« Malheureusement, la Communauté Internationale et en particulier les pays européens ne veulent pas assumer leurs responsabilités à l’égard de leurs ressortissants, explique Abdul Karim Omar. Nous demandons à la Communauté Internationale de nous aider à créer un Tribunal International. Le mieux serait de rapatrier les mères et les enfants et de les réhabiliter. Si ces enfants ne sont pas rapatriés, ils vont grandir dans l’idéologie terroriste ».

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


30 thoughts on “Un djihadiste suisse : « Si je ne peux pas rentrer en Suisse, mettez-moi une balle dans la tête »

  1. Avatardurandurand

    Nous ne voulons pas le retour de ces charognards de djihadistes mâles ou femelles , qu’ils restent dans les prisons Kurdes et Irakiennes , et qu’ils y crèvent ,nous nous en battons les coconuts !
    Et faisons une liste de tous ces politichiens et avocaillons de tous bords et sur les verdâtres qui prônent leurs retours , pour ne pas en oublier un seul le jour de la RECONQUISTA .

    Reply
    1. AvatarRODRIGUE

      Entièrement d’accord avec vous, ça va faire du monde, et j’ajoute à destination de cette petite saloperie pleureuse que non, même si on en rêve, on ne te collera pas tout de suite une balle dans la gueule, ce sera à la fin, quand on l’aura décidé !

      Reply
  2. AvatarGloup la grenouille

    Personne ne l’a obligé à rejoindre cette maudite secte criminelle qu’est l’islam alors, qu’il reste là où il est. Les Suisses n’ont pas besoin de genre d’individus.

    Reply
  3. AvatarJoël

    PS à mon post précédent, la réponse de la Suisse devrait être : « Si vous tentez de revenir en Suisse, nous satisferons votre désir, l’arme et les cartouches sont prêtes.

    Reply
  4. AvatarJean-Francois Morf

    Un implant de 9mm dans sa tête lui permettrait de converser directement avec Mahomet=AntiChrist et avec Allah=Satan. Vous n’allez pas lui refuser cet implant, qu’il souhaite religieusement. Envoyez la facture pour l’implant à sa famille…

    Reply
  5. AvatarChristian Jour

    Rien a foutre il n’avait qu’à y penser avant, la roue tourne pour les ordures et maintenant c’est l’heure du jugement. Il n’a que la monnaie de sa pièce.

    Reply
  6. patrick fevrierpatrick fevrier

    meme les gosses de ces djihadistes ne devraient pas revenir ni en France et,ni en europe…
    quand au gars la sur la vidéo qui semble pleurer sa mère battu pat les kurdes….franchement,on versera pas une larme et peut crever doucement….je serai tout sourire…

    Reply
  7. Avatarcynocéphal

    Les Suisses ne rapatrient jamais leurs ressortissants même dans la pire merde,
    ce dont je pense être sûr aussi c’est que la France rapatrie encore moins et là comme par hasard « ils » les rapatrieraient? c’est exprès pour profiter de leurs savoir-faire à domicile et créer une émulation autour d’eux….non?
    Peut être pour s’appuyer sur eux en cas de réédition de 1789?

    Reply
  8. Avatarclaude t.a.l

    Moi, j’aime bien rendre service …
    Si ce mec passe près de chez moi, je lui rendrai ce service sans aucun problème.
    Je ne le ferai même pas payer. C’est dire……

    Reply
  9. Avatarcynocéphal

    J’ai failli oublier….et ils seraient reçu à l’Élisée par les deux dégénérés quinquennaux, la nationalité et un emploi dans la sécurité civile leurs sera offert….

    Reply
  10. Avatarexocet

    La moitié d’une assiette de riz, en Chine ils tiennent une semaine avec ça et ils en meurt pas, la preuve c’est quils sont plus d’un milliard trois cents millions.

    Reply
  11. Olivia BlancheOlivia Blanche

    « Lu et approuvé ».

    Je suis d’ailleurs surprise que les Kurdes et Irakiens ne « liquident » pas ces ordures dès qu’ils les attrapent… Pourquoi la détention ?

    Reply
  12. AvatarCharles Martel 02

    Mais avec plaisir gros salopard; dites moi où est le flingue… Que ces ordures restent là où elles sont et assument leurs choix ! Et je suis prêt à payer la corde pour les pendre s’il le faut !!!

    Reply
  13. AvatarNicolas Debs

    La faute aux journalistes qui n’osent pas poser à ces chiures les vraies questions: combien et comment avez vous tué, supplicié etc…
    Et maintenant vous voulez retourner en Suisse?@

    Reply
  14. AvatarAnge R.

    Quel horreur ne laissons pas ce pauvre malheureux dans le désespoir ,je suis prêt a l’aider a rejoindre son lâche dégénéré dieu , il a le choix du calibre entre 44 , 357 ,38 ou 9 mm. Sa sera fait avec professionnalisme J’aime le travail parfait’

    Reply
  15. gammagamma

    Ça pleure maintenant ? Ils sont où ces costauds ces vantards qui tuaient décapitaient violaient en meute sans pitié ni conscience. Qu’ils restent où ils sont et qu’ils ne foulent jamais notre sol. Ils ont craché sur nos pays, alors pas de pitié qu’ils restent où ils sont et qu’ils assument.

    Reply
  16. AvatarRosa SAHSAN

    ET lui ce connard, il rentrait, il torturait, il violait et il voudrait que l’on s’apitoie sur
    son sort? qu’il crève là où il est.
    ROSA

    Reply
  17. AvatarBlackjack

    Faut l’accrocher derrière un pick up et le promener sur 100 bornes avant de lui coller une cartouche….soyez comme eux: spectaculaire, si ça peut dissuader d’autres connards de sa sous espèce de faire pareil.

    Reply
  18. AvatarDorylée

    Et j’espère bien que son confort actuel va se prolonger encore quelques années. Nourrit juste assez pour qu’il survive et un bon coup de bâton toutes les demi heures, jour et nuit. Aucune de ces ordures ne doit revenir en occident et les salopards de chez nous qui les soutiennent, simples connards, membres d’associations parasites ou avocats peuvent toujours aller sur place partager leur confort.

    Reply
  19. AvatarDorylée

    La balle dans la tête, c’est trop court ! J’espère bien que son confort actuel va se prolonger encore quelques années. Nourrit juste assez pour qu’il survive et un bon coup de bâton toutes les demi heures, jour et nuit. Quelques brûlures par ci par là, de temps en temps seraient un plus sans oublier la vermine : tiques, puces, punaises pour alléger les peines (pendant que tu te grattes, tu ne penses pas à ta misère). Aucune de ces ordures ne doit revenir en occident et les salopards de chez nous qui les soutiennent, simples connards, membres d’associations parasites ou avocats peuvent toujours aller sur place partager leur confort.

    Reply
  20. AvatarJolly Rodgers

    j’espère que nos amis Kurdes vont bien le travailler , avant qu’il crève ce salopard! tortures et mort , ça ne mérite rien que ça , ce genres de types .

    Reply
  21. AvatarSamia

    Comment ose t-on donner la parole à de telles chiures, pour qu’ils viennent se plaindre auprès du monde des infidèles qu’ils vomissent ?
    Honte aux journaleux qui nous font subir de tels affronts.

    Reply
  22. AvatarCaughnawaga

    Pourquoi n’est-il pas parti avant, il n’aurait pas été arrêté ou si peu. Mais non il pensait que daesh allait gagner. Ah vous torturiez, j’en suis fort aise hé bien subissez maintenant.

    Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *