Faux steacks fabriqués en Pologne pour les plus démunis ? La faute à Bruxelles, la faute à Macron !


Faux steacks fabriqués en Pologne pour les plus démunis ? La faute à Bruxelles, la faute à Macron !

780 tonnes de « faux steaks hachés » distribués aux plus démunis, via La Croix Rouge, Les Restos du Cœur, le Secours Populaire Français, la Fédération française des banques alimentaires, les associations…. Pour la modique somme de 5,2 millions d’euros payés par le contribuable puisque toutes ces associations vivent essentiellement de subventions (j’aimerais comprendre comment et pourquoi la charité moderne existe encore alors que l’Etat, via ses prestations sociales, ses RSA et autres allocations est censé pourvoir aux besoins des plus nécessiteux, mais c’est un autre débat…).

Cela a duré plusieurs mois jusqu’à ce que certains, alertés par la couleur, le goût et la texture du steak haché tirent la sonnette d’alarme et fassent analyser la chose : ces steaks avaient été faits non pas à base de viande, mais avec du gras et de la peau. Et un petit coup de soja, d’amidon etc.

Et l’entreprise coupable de la fraude avait trouvé, en sus, un moyen extraordinaire d’augmenter encore plus sa marge, en faisant fabriquer les dits steaks en Pologne, réduisant au maximum les coûts de main d’oeuvre et de charge sociale. Evidemment. 7 millions de steaks écoulés…

 

Les responsables ? 

 

Naturellement, tout le monde pointe du doigt les entreprises qui ont initié un tel commerce et en ont tiré de substantiels bénéfices :

Et notamment l’entreprise Voldis, installée dans les Côtes d’Armor, dont un certain Valéry Je Helloco, qui  détiendrait 499 parts sur 500.

Voldis se fournissait directement auprès d’un industriel polonais qui livrait directement les associations…

Voldis, petite entreprise française ou bien cache-sexe d’une ou de multinationales ? Togo, Luxembourg, Cambodge, Madagascar, abattage de dindes, agence d’Intérim, immobilier, casinos, hôtellerie…

Ça pue les magouilles, ça pue la fraude, ça pue l’enrichissement personnel par millions, par milliards, sur le dos des petits, des sans-grades, des employés, mais aussi sur celui des victimes de la fraude, alimentaire notamment.

 

[…]

Du Luxembourg au Cambodge

Mais qui est derrière Voldis ? Sur le papier, l’entreprise est dirigée par Géraldine Barthelemy, qui n’a pas donné suite à nos sollicitations. Les statuts de l’entreprise indiquent toutefois qu’elle ne détient qu’une seule part sociale des 500 que compte l’entreprise. Le propriétaire est un certain Valéry Le Helloco. A travers la société Financière VLH qu’il contrôle, cet homme d’affaires de Loudéac (qui demeurait en 2007 au Togo) détient les 499 parts restantes.

Depuis une maison d’habitation de Loudéac, où sont domiciliées plusieurs de ses entreprises, il semble surtout régner sur un petit empire financier… exotique, qui implique Jersey (où il demeurait en 2009), le Luxembourg (où la Financière VLH est domiciliée), des parts dans des casinos et un hôtel de luxe au Cambodge.

Selon une déclaration rendue publique en 2017 par l’Autorité des marchés financiers, on sait en effet que Valéry Le Helloco, en plus de Voldis, contrôle une autre entreprise dans le domaine de l’industrie alimentaire : Le Clézio Industrie («abattage et découpe de dindes»).

Mais ses activités ne se cantonnent pas à l’alimentaire. Au pied de la maison de Loudéac se trouve une agence d’intérim, qu’il détient aussi : Flèche Intérim.

En 2017, avec sa financière VLH et ses autres boîtes (Flèche Intérim, Le Clézio), il détenait 25% du capital d’une société, Viktoria Invest, «holding financier diversifié» présent dans le domaine de l’immobilier, du papier, des casinos et de l’hôtellerie. Holding qui a depuis retrouvé son nom d’origine, Electricité et Eaux de Madagascar, créée en 1928. En 2017, elle accusait une perte de près de 3 milllions d’euros.

A l’automne 2017, Valéry Le Helloco réussit à se hisser à la tête de l’entreprise, après une rude bagarre interne contre l’ex-PDG, François Gontier, et l’actionnaire Guy Wyser-Pratte, «le célèbre activiste franco-américain qui s’est fait notamment connaître en tentant de secouer la gouvernance de Lagardère il y a quelques années», raconte Investir. Au cœur du conflit, notamment : le contrôle d’un hôtel de luxe au Cambodge, à Siem Reap, près d’Angkor. Loin, très loin, des abattoirs des Côtes-d’Armor.

https://www.liberation.fr/checknews/2019/06/07/qui-est-l-entreprise-francaise-qui-a-fourni-de-faux-steaks-haches-aux-associations_1732381

.

Mais personne, dans les medias, ne s’intéresse aux vrais coupables.

Les vrais coupables c’est Bruxelles  qui supprime les frontières pour mieux supprimer les barrières douanières et introduire la libre circulation des biens et des marchandises ( des sous aussi) ; c’est l’OMC et les scandaleux traités signés par Hollande ou Macron qui permettent au Canada de nous inonder de boeuf aux hormones ; c’est Juncker-Macron qui nous envahissent de produits de merde  à des prix défiant toute concurrence qui font mourir nos cultivateurs et éleveurs de qualité.

C’est Macron le responsable, et avec lui tous les européistes béats qui voudraient nous faire croire que l’UE c’est le progrès.

Une mention supplémentaire à Macron qui a supprimé l’ISF pour le remplacer par des cadeaux mirobolants faits aux détenteurs d’actions… qui ont intérêt à nous étrangler/empoisonner pour récupérer leurs 15% de rendement annuel.

C’est pour cela que des gens sans scrupules inventent de faux steacks qu’ils font payer au contribuable pour « nourrir » les indigents.

Salauds ! Saloperie d’UE  ! Saloperie de mondialisation !

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “Faux steacks fabriqués en Pologne pour les plus démunis ? La faute à Bruxelles, la faute à Macron !

  1. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « …Croix Rouge, Les Restos du Cœur, le Secours Populaire Français, la Fédération française des banques alimentaires, les associations…. « . Subventionnés ? J’avais scrupule à refuser – faute de moyens personnels – d’ajouter à mes propres courses les produits « indispensables » pour les « plus démunis » bénéficiant du RSA et de tous les avantages y afférents, sans parler de tricheurs arrivés en Mercédès jusque devant les locaux ou légèrement en retrait dans des bagnoles que je ne pourrais jamais m’offrir. Ce qui est triste est que c’est certainement il y en a qui sont réellement dans la nécessité. Mais puisque ces offocines de bienfaisance sont subventionnées avec l’argent de mes impôts à l’insu de mon plein gré… La cause est entendue. Je préfère, le cas échéant, offrir directement mon aide à une personne dont je connais la précarité réelle, et en priorité à mes enfants !

  2. AvatarCharles Martel 02

    « ..Salauds ! Saloperie d’UE ! Saloperie de mondialisation !… »

    Tout est dit et bien résumé dans cette phrase. L’Europe n’est qu’une machine financière infernale faite à la mesure des grosses fortunes, des multinationales pourries et de la finance encore plus pourrie. Une institution de merde qui asservit les peuples qui travaillent, leur vole le fruit de leur travail et les réduit à néant quand ils ont été bien pressés comme des citrons. Et ces ordures de Macron, Juncker, et autres fumiers de la macronie sont des salopards au service de cette Europe de merde qui nous assassine!

  3. AvatarMachinchose

    « toutes ces associations vivent essentiellement de subventions …………

    parmi les premières mesures urgentes, il faudra supprimer toutes les allocs a ces assoces de trois ou quatre personnes, ou dix mille !

    tu crée une assoce, bravo! mais tu vis des dons de tes sociétaires!

    pas un euro de fric public

    et ça flétrira aussi vite qu une plante privée d’ arrosage!

    1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      -« « toutes ces associations vivent essentiellement de subventions « –

      Oui ! Oui ! et le déficit de la France on en parle ? La précarité dans laquelle le gouvernement plonge les français on en parle ? Et la redistribution aux agriculteurs pour qu’ils ne se tuent pas on en parle ?

      Le pognon que l’on retirerait à ces centaines de milliers d’associations, qui portent un nom différent mais ont le même but, les subventions, ce sont des dizaines de milliards que l’État retrouverait.

      Les taxes en chapelet ça finance les associations et les banlieues dans lesquelles là aussi, inutilement puisque à cause de la démographie croissante et l’immigration qui accourt, ce sont des centaines e milliards éversés inutilement et injustement quand nous avons des personnes qui se suicident par ce qu’elles n’ont pas de quoi survivre ; des familles détruites parce qu’elles n’y arrivent pas.

      Mais, j’ai lu quelque part que le but c’est de faire le bonheur des mégapoles pleines de nouveaux français et de bobos mondialistes la nouvelle France aux dépens du reste de la population française et de la province et de la ruralité que l’on n’oubliera pas de taxer mais qui seront un peu les « intouchables de France ».

      Mais en Fait, de toutes les façons c’est la destruction de la France dont il est question comme on le voit par la précipitation qu’a la gargouille de l’Élysée de morceler la France et de se défaire des départements et des régions.

      Alors on est très amis avec l’Allemagne soit disant (c’est curieux quand même quand on pense que les nazis assassins en série c’était chez-eux) avec laquelle on partage tout mais que partage l’Allemagne avec la France ? Ils nous prennent bien pour des moins que rien.

  4. Avatardurandurand

    Bonjour Machinchose ,
    c’est bien là le problème , tant que ces putains d’assoces de merde continueront à percevoir des deniers publics ,elles ne sont pas prêtes de disparaître .

  5. AvatarAnonyme

    Au Québec j’étais sans domicile fixe pendant un an et j’allais manger dans un centre de jour pour femmes qui servait des repas gratuits à midi. C’est arrivé quelques fois qu’on nous serve ce genre de galette de gras d’animal mélangé à de la gélatine et de la farine. Plusieurs personnes pas trop décrochées de la sanité réalisent que c’est un objet non identifié dans l’assiette. Et tout de suite j’avais pensé au monde cauchemardesque rêvé par les mondialistes qui veulent nourrir la planète avec ces produits immondes. Les mondialistes s’avancent autant qu’ils le peuvent avec les mets tout préparés vendus en supermarché où les protéines « nobles » sont remplacées au maximum par du gras et des farines et alors les enfants qui les mangent sont carencés en nutriments essentiels pour les muscles, les os, le cerveau, le sang. Et j’ai pensé aux détenus dans les prisons américaines gérées par des compagnies privées qui coupent sur les frais possiblement en leur servant ces aliments ignobles. Pour les végétariens et végans qui se frottent les mains je les informe que le soja ralenti la thyroïde ce qui ralenti le cerveau et instille l’hébétitude en plus du surpoids et un infini sentiment de mal-être. De plus le soja influence les hormones et est déconseillé aux personnes à risque de cancer hormono-dépendant. Tout pour créer des malades maléables et rentables pour les multinationales médicales pour soigner les maladies mentales et physiques jusqu’aux actionnaires dans les services de croque-mort. Donc les associations doivent ouvrir les boites et tester un échantillon du produit avant d’accepter la cargaison. J’étais sans domicile fixe pour avancer sur une liste de HLM spéciaux réservés aux sdf (la seule rapide) afin d’y économiser en loyer pour me payer des soins médicaux en France. J’ai abouti dans un HLM insalubre uniquement édifié pour représenter le pourcentage administratif de hlm requis dans un quartier, l’hébergement pour sdf où je me suis réfugiée m’a mise dehors car une employée n’a pas aimé mon ton de voix quand je la remerciais de me donner une place, j’ai été hébergée chez une inconnue puis la suite quelqu’un de ma famille m’a finalement payé le billet d’avion que je n’avais pas réussi à économiser avec tout ça et j’ai été me faire soigner en France. Je soignais une blessure à la muqueuse génitale provoquée par une crème à la cortisone prescrite par un gynécologue destructeur qui détruit la chair. C’est un appareil de champs magnétiques pulsés acheté à crédit à 3900 Euros qui m’a soignée en deux ans de traitements quotidiens. Donc un produit pharmaceutique dangereux prescrit criminellement m’a fait sdf, goûter à l’ignoble produit mis sur le marché par des sans cœurs. Cette viande n’est pas nourrissante alors ça pose un problème pour fonctionner avec ça dans le ventre. Il faut alors se bourrer de tout (souvent d’autre malbouffe) ce qui est sur la table pour avoir suffisamment d’énergie. La texture et le goût sont ignobles.

    1. Avatarbm77

      Ce que vous avez vécu, « Anonyme », est cauchemardesque .
      C’est plus des témoignages comme le votre qui me touche que des considérations sur des populations venus d’ailleurs dont nos politiques raffolent en pensant aux retombées électorales et consuméristes que tout ça pourra générer.
      Dans les société communautarisées l’individu est nié .
      Le capitalisme a besoin de rationnaliser et de ranger dans des cases, pour mieux cibler le chaland. C’est d’ailleurs ce que l’on appelle le merchandising .
      Les politiques ont emboité le pas pour faire du marketing politique c’est pour cela qu’ils privilégient les associations et les groupes de personnes, mais cette façon de voir, laisse plein de gens sur le côté. Tous ceux qui ne rentrent pas dans les cadres définis et ça fait un tas de laissés pour compte.C’est d’ailleurs à mes yeux le principal défaut de la société à l’anglo saxonne en vigueur aux EU . Le pays où vous voyez d’énormes 4 X4 rutilants circuler dans des rues entières de homeless . Le bobo qu’il soit américain ou Français s’accomodera parfaitement de cette situation, ce sera toujours le migrant qui aura ses faveurs partant du principe que le mieux est toujours ailleurs, alors que la misère de leurs compatriotes leurs sautent aux yeux , ils ne la voit pas,normal c’est la population originelle qui est concernée elle n’existe même plus à leurs yeux, ce sont des losers comme ils disent! Ce n’est pas une histoire de races aux EU puisque cela concerne les Amérindiens, les noirs comme les blancs . Le société Française ne généraient pas auparavant une telle misère puisqu’elle prenait la société dans son ensemble . C’était un modèle dans son genre . Modèle Universaliste, Républicain et laïc.Mis à mal par l’arrivée massive d’immigrés qui, ayant profité à fond de celui-ci, sont en train de contribuer à le remettre en question à force de revendications communautaristes et religieuses. a ce titre ils entrent totalement dans les « petits papiers » des européistes, puisque c’est exactement ce qu’ils veulent construire ; une EU bis! Ils sont d’ailleurs en cours d’harmonisation des échanges à travers des pactes et des accords commerciaux transatlantiques . Sur quelles bases ?Le moins disant pour la santé puisque se faisant à l’issue de négociations ou des tas de compromis auront été necessaires ; Je ne pense pas une minute que les écolos puissent prendre cela à bras de corps puisqu’ils ne remettent pas en cause fondamentalement le système à l’image d’un Cohn Bendit qui se fait l’avocat d’un macron. Non, je pense que ce sera au contraire la réappropiration par les peuples de leurs pays qui changera la donne . Le repli sur la nation, c’est cela qui sera bénéfique. Repli n’est pas dans mon esprit un terme péjoratif.juste un peu provocateur pour ceux qui honissent la patrie!.

  6. Avatarpalimola

    Si toutes ces assos de merde existent c’est donc que le gouvernement ne fait pas son boulot premier qui est de subvenir aux besoins primordiaux et a la sécurité de son peuple !

    1. AvatarAmélie Poulain

      « Si toutes ces assos de merde existent c’est donc que le gouvernement ne fait pas son boulot premier qui est de subvenir aux besoins primordiaux et a la sécurité de son peuple ! »

      Si, plus que ça même pour certains (les soutiens de beaucoup d’associations) mais pas pour les autres c’est là le problème.

      Il y en a qui n’ont jamais assez, il y en a qui se sentent valorisés avec ça et qui y projettent leurs propres problèmes dont ils n’ont même conscience.

      Où le gouvernement ne fait pas son travail, c’est de prendre de la distance par rapport aux demandes, réfléchir et mettre les limites qu’il faut pour rester juste, en regard de tous les citoyens du pays et de la Loi, en un mot, qu’il garde une certaine neutralité car il est là pour assurer une gestion la plus saine possible du pays et non pour satisfaire à tout va et au détriment des autres.

  7. AvatarGAVIVA

    ah ouais ah ouais, ils tombent des nues les patrons d’assoces..Ben voyons, je parie qu’ils le savaient très bien, qu’ils ont acheté cette sous bouffe au rabais pour que leur marge sur subventions ( pardon frais de GESTION) soit ENCORE plus large qu’elle n’est déjà. Ceux qui ont reçu ça trouvent le goût bizarre et les appellent, alors ils font mine de découvrir la chose au leu justement de tenter de la couvrir. Cela aurait fini par se savoir et là ils n’auraient pas pu jouer les INNOCENTS, les victimes, comme là ils le font très bien.
    Je n’ai pas de preuve, comme on dit je n’y étais pas mais si j’ai vu juste ( même en partie) je ne serais pas étonnée du tout. Le charity business se portent toujours bien lui!

  8. AvatarAlexcendre 62

    Si on s’est empressé a étendre l’union Européenne a le l’Est c’est bien pour profiter des situations vierges en règle et en droit du travail afin que les faiseux d’argent y trouvent de superbes opportunités de profits . Alors les postures alarmistes et scandalisées et les larmes dans les yeux devant nos pauvres de nos politiques c’est bien du cinéma , dans trois mois il y aura un autre cas et on recommencera a envoyer les pleureuses sur plateaux de Télé , c’est promis juré nous allons faire des contrôles mais oui bien sur ! .

  9. AvatarGromago

    Tiens ,des nouvelles des africaines du hlm avec leurs 6 enfants .
    Il parait qu’ils font un raffut de tous les diables devant l’ascenseur .Mon amie leur a dit :chut ,vous n’êtes pas tout seuls quand même ,alors il ne faut pas crier comme ça.
    Bon alors maintenant elle a droit a 10 fois par jour à la sonnette ,dring ,dring pour rien.

    La lumière s’allume dans le couloir mais on ne voit pas de tête passer devant le Judas .
    Donc c’est un enfant qui fait ça .
    Elle a débranché la sonnette ,le gosse dépité a tapé boum boum ,et ça s’est calmé :une ou deux fois seulement .Forcément ,c’est plus fatigant surtout pour un petit bamboula tout mignon qui ne sait rien faire de ses dix doigts .

    Voilà les tombereaux de mierda que nous apportent chaque jour les assos (le gros mec avec son maxi sopalin ) et les Français doivent gérer toute cette intelligence, cette bonté ,cette tolérance ,cette élégance ,ce délicieux penchant naturel à s’intégrer
    .A 50 cm de chez eux .
    Quelle chance !

    .

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    ¤¤¤¤SANOFI PLACE UN PATRON ÉTRANGER À SON CHEVET. ????¤¤¤¤¤
    :::: https://www.sanofi.com/fr/nous-connaitre/gouvernance/comite-executif
    INVESTISSEURS : https://www.sanofi.com/fr/investisseurs

    ____________________________________________
    ARTICLE : Pourquoi Sanofi place un patron étranger à son chevet.
    :::: https://www.usinenouvelle.com/article/pourquoi-sanofi-s-offre-un-patron-etranger-a-son-chevet.N852150
    Gaëlle Fleitour
    07/06/2019

    Analyse Sanofi a créé la surprise en annonçant dès le 7 juin la nomination d’un nouveau directeur général, le britannique Paul Hudson, poussant à la retraite avec un an et demi d’avance le dirigeant français Olivier Brandicourt, qui laisse derrière lui un bilan mitigé.

    Autant la recherche d’un successeur à Chris Viehbacher, fin 2014, aura été longue et laborieuse, autant l’annonce du remplaçant d’Olivier Brandicourt à la tête de Sanofi aura été rapide, voire brutale. Le numéro un français de la pharmacie a annoncé le 7 juin avoir désigné Paul Hudson, actuel PDG de Novartis Pharmaceuticals. Le futur directeur général prendra ses fonctions dès le 1er septembre, soit un an et demi avant la date prévue du départ en retraite d’Olivier Brandicourt.

    Ce dernier a donc été poussé vers la sortie plus rapidement que prévu, laissant derrière lui un bilan mitigé. Sanofi a réalisé l’an dernier
    ….
    [suite sur le site avec abonnement]
    _________________________________________
    VOIR :
    1°).- SANOFI va chercher son prochain patron chez NOVARTIS
    :::: https://news.google.com/stories/CAAqOQgKIjNDQklTSURvSmMzUnZjbmt0TXpZd1NoTUtFUWlqekt2amtvQU1FVTJoUXp1by1hbndLQUFQAQ?hl=fr&gl=FR&ceid=FR%3Afr
    1a°).-NOVARTIS : les conditions de travail chez NOVARTIS en 2016
    :::: http://www.lejustesalaire.com/entreprises/NOVARTIS.php

    1. romulusromulus

      Au début décembre 2018, il y avait en France le Jill-et-John-Tour-du-Rond-Point en klaxonnant et avec distribution à foison de pains au chocolat (-10%) et autres tartes aux pommes (-20%) sortant directement du Superprimou d’en face. Quelle indigestion et quelle bonne conscience à bon compte! Un peu comme nos bobo-globetrotters de Bolivie offrant un peu de feuilles de coca aux damnés de la terre. Et reprenant leurs smartphones illico presto et leurs voitures électriques une fois rentrés à Paris. Pour nos visiteurs matinaux de gilets jaunes, dégoulinant de bons sentiments, toujours en promo, on a vu ce que cela a donné le 26 mai dernier.

  11. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    [ Communiqué de France Jamet député ENL pour le RN] Le Libre-échangisme dans nos Assiettes met en danger notre santé et nos Filières.
    :::: https://francejamet.com/communique-de-france-jamet-libre-echangisme-nos-assiettes-met-danger-sante-nos-filieres/
    Le 7 juin 2019

    Selon un rapport du Sénat du 28 mai 2019, dévoilé hier 6 juin,
    *****10 à 25% des produits agricoles et alimentaires importés dans l’Hexagone, souvent de l’autre bout de la planète, ne respecteraient pas «les normes minimales» environnementales et sanitaires qui sont imposées à nos agriculteurs******
    auxquelles les consommateurs français sont très attachés.

    Ce rapport confirme, hélas, ce que les élus du Rassemblement national et du groupe des Nations et des Libertés au Parlement européen ne cessent de répéter : les normes imposées à nos producteurs ne sont nullement respectées par les produits importés hors UE selon le sacro-saint principe du libre-échangisme débridé.

    Favorables au « juste » échange, les élus patriotes du groupe ENL continueront de combattre sans faiblesse ce système technocratique bruxellois, en dénonçant cette perversion qu’est le libre-échange mondialisé, en soutenant nos producteurs et nos filières contre un système qui va jusqu’à remettre en cause directement notre sécurité alimentaire.

  12. Avatarmm

    Encore des truands avec des milliards.
    L’état doit tous leur prendre.
    Leur donner uniquement leur stecks à manger. 760 tonnes il vont pas mourir de fain.

Comments are closed.