Macron préfère la concurrence à l’écologie : 25000 camions à la place du train Rungis-Perpignan


Macron préfère la concurrence  à l’écologie : 25000 camions à la place du train Rungis-Perpignan

.

Macron préfère la concurrence libre et non faussée à l’écologie : 25000 camions à la place d’un train !

Ce qui se passe est très intéressant. Passionnant, même. Et cela en dit long sur les mensonges de Macron et ses manipulations à propos de la prétendue urgence climatique.

Tout le monde s’agite à propos de cette affaire, la « gauche » insoumise et communiste trépigne, Dupont-Aignan tape du poing sur la table… mais personne ne dit les véritables enjeux de l’affaire et ses dessous cachés.

 

Acte 1 Un collectif «Sauvons le Perpignan Rungis» s’est monté, pour empêcher l’arrêt du fret de primeurs de la ligne Rungis-Perpignan au profit du transport routier. 

Tout le monde devrait applaudir ce collectif et le soutenir et en premier Macron qui nous dit depuis des mois, la larme à l’oeil, que la planète est en danger, qu’il faut moins polluer, moins circuler, privilégier co-voiturage et transports en commun. Or, Macron, via de Rugy, semble prêt à accepter les 25000 camions supplémentaires sur l’autoroute entre Rungis et Perpignan…

.

Acte 2  Les faits 

Jusqu’à présent, c’était la SNCF qui avait le marché, avec ses wagons de marchandises. Or, les dits wagons ont vieilli et il faut les remplacer. OK, dit la SNCF, et de demander aux deux principaux transporteurs de primeurs, les sociétés Roca et Rey, de les financer pour la modique somme de 25 millions d’euros.

Les 2 transporteurs lèvent d’abord les bras au ciel, puis ils réfléchissent et ils décident de ne pas renouveler leur contrat avec la SNCF et d’acheter 25000 camions qui remplaceront les wagons de la SNCF….

C’est une catastrophe pour la SNCF qui avait déjà mis 20 millions d’euros dans la rénovation de sa ligne, qui achemine 120 000 tonnes de marchandises par an, il y a quelques années. Mais cela semble laisser de marbre le Ministre de l’écologie, ainsi que le Ministre des transports.

.

Acte 3 les négociations 

De Rugy ne se mouille pas… il annonce que la ligne sera en service… jusqu’à la fin 2019, ce qui suppose que la solution des 25000 camions aurait la faveur de l’Elysée… et rien ne laisse penser qu’il aurait l’intention de sauver la solution écologique du train.

La SNCF panique. Voyant le marché lui échapper et ses investissements s’envoler en fumée, elle se dit donc prête à  financer de ses propres deniers les 25 millions d’euros qu’elle demandait à Roca et Rey mais à une condition, c’est que Macron  lui assure l’exclusivité du fret. C’est une proposition qui plaît bien au communiste Thomas Portes, de la CGT.

Ce qui s’entend. La SNCF a sorti 20 millions il y a quelques années et elle devrait en ajouter 25 en 2019, il faut être sûr de pouvoir récupérer ses investissements, à tout le moins, il faut donc être sûr que, pendant 20 ans, la SNCF n’aura pas de concurrence…

.

Sauf que nous sommes dans l’UE chère à Macron, nous sommes dans l’UE du Traité de Lisbonne qui ordonne la concurrence libre et non faussée, qui permet et encourage le systèmes des travailleurs détachés.

Les sociétés Roca et Rey ont déjà déménagé des entrepôts de la SNCF de Perpignan, et ils sont en train de chercher des chauffeurs routiers du Portugal.

On se souvient que, lors du débat entre Zemmour et Cohn-Bendit, un routier était intervenu, qui racontait que, sur certaines places parisiennes, des camionnettes en nombre étaient là, jour et nuit, pour démarcher les entreprises et leur proposer des chauffeurs venant d’Europe de l’Est…

« Selon Jean-Claude Zaparty, secrétaire général Union départementale CGT 66interrogé sur Sud radio, les transporteurs Roca et Rey étaient déjà en train de déménager hors de l’enceinte ferroviaire de Perpignan. «L’une d’elles, l’entreprise Rey, par la voix de son responsable, a affirmé qu’elle cessera d’affréter des trains le 15 juillet», a-t-il annoncé. Des faits corroborés par Thomas Portes : «Il y a aujourd’hui une société qui a des marchés pour avoir 1 000 chauffeurs routiers du Portugal et les salariés de la CGT Cheminot sont en train de déménager les bureaux qui récupèrent les marchandises», confirme-t-il. Donc, si la SNCF poursuivra bien le service au-delà du 15 juillet, comme l’a affirmé Elisabeth Borne, la ministre du Transport, rien ne garantit que les wagons ne partiront pas à vide. Un accord entre la SNCF et les transporteurs reste à signer pour poursuivre le contrat ferroviaire. » Source l‘article de RT-France sur le sujet.

.

Les autres, gauchistes ou pas, grognent. Le climat c’est tendance, et ça a le vent en poupe chez les électeurs.  Les Insoumis et Brossat, et même pour Dupont-Aignan qui cherche désespérément depuis 20 ans la bataille qui lui permettra d’exister enfin. Tout le monde grogne, y va de son communiqué…

.

Dans l’indifférence totale de De Rugy et de Macron.

Non seulement ils se fichent totalement de voir 25000 camions de plus parcourir la France ( et le CO2, bordel ? ), non seulement ils se fichent totalement de savoir que les milliers de routiers recrutés ne feront pas baisser la chômage en France, au contraire, puisque ce sont des chauffeurs étrangers qui viendront prendre ce travail, mais, cerise sur le gâteau, ils avouent : hors de question de donner l’exclusivité du fret à la SNCF, il faut de la concurrence :

«Nous ne voulons plus être dépendants d’un seul opérateur, contrairement à vous c’est une différence que nous assumons pleinement. Nous, nous considérons que plus il y aura d’opérateurs ferroviaires, mieux ce sera pour avoir le meilleur service possible au moindre coût», a rétorqué le ministre de la Transition écologique. 

Cela a le mérite d’être clair.

.

Concurrence d’abord, faire baisser les coûts et donc les salaires… Telle est la priorité du gouvernement. Personne ne parle plus de la COP21 qui était pourtant brandie comme alibi pour continuer à augmenter l’essence…

.

E Macron  laisse les autres se démerder, avec les moyens du bord, avec les traites, avec un avenir incertain.

Pour sortir de cette crise, le marché d’intérêt national de Rungis a proposé 300 000 euros aux transporteurs Roca et Rey. Objectif ? Louer temporairement de nouveaux wagons de la SNCF durant un à deux ans. Mais de toutes parts, des voix s’élèvent pour exiger des gestes forts de la part du gouvernement.

.

Et toute la gauche de pleurer, de demander, d’exiger… en oubliant que la même gauche a adoubé Macron au moins pour le second tour des Présidentielles et que la lutte idéologique effrénée contre les populistes, contre les patriotes les a menés à jouer les amoureux transis de Juncker, de Lisbonne, de Macron…

.

Une vraie séance de Guignol. Sauf que nous sommes dans la vraie vie… et que notre pays part à vau l’eau à cause de tous ces connards qui s’entredéchirent parce qu’ils ont voté et le Traité de Lisbonne et Macron.

.

Pour les reste, c’est nous qui paierons les pots cassés, la SNCF augmentera les billets voyageurs pour compenser les pertes du fret, il  y aura toujours plus de chômage chez nous… et qui dit chômage dit moins de consommation, plus de dettes des particuliers et de l’Etat…

Quant aux syndicats ? Ils sont contents, ils ont l’impression d’exister… Ils organisent un grand rassemblement devant le Ministère des transports…

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


22 thoughts on “Macron préfère la concurrence à l’écologie : 25000 camions à la place du train Rungis-Perpignan

  1. Avatarvieux bidasse.

    Peu ont compris que ce type n’est même pas une légère brise. C’est peut-être pour ça qu’il s’emploie à plein temps à tout détruire: Il aura fait encore plus de mal qu’un Louis XV qui attendait le déluge.

  2. AvatarAuguste

    Je suis contre la concurrence que veut imposer Macron et l’UE . La SNCF est assez grande pour faire comme avant des accords pays par pays . Par contre si la SNCF a l’exclusivité du transport de marchandises pour la ligne Rugis-Perpignan les cheminots ne doivent pas faire de grèves car ils sont au service des citoyens qui paient leurs impôts . C’est la contre-partie d’avoir l’exclusivité . En Allemagne les cheminots ne font pas grève et ont autant d’avantages qu’en France .
    Ma copine en 40 ans à Munich n’est arrivé qu’une fois en retard à son travail car les cheminots du train , TER etc sont des fonctionnaires payés par le contribuable . La priorité en Allemagne c’est le contribuable pas le fonctionnaire .

  3. AvatarGAVIVA

    http://www.msn.com/fr-fr/actualite/r-evolutions/on-vous-explique-pourquoi-le-recyclage-du-plastique-est-en-train-de-cr%c3%a9er-une-crise-mondiale-des-d%c3%a9chets/ar-AACwPoE?li=BBoJIji&ocid=UE09DHP
    Quand je vois le racket au nom de la « politique incitative » au tri des déchets, pour que tout ça soit entassé pêle mêle sur des porte conteneurs extra polluants pour ensuite ÊTRE VENDUS, c’est aussi une énorme ARNAQUE!!! Pourquoi retraiter, recycler des déchets qu’ont peut littéralement EXPORTER?! Encore une tambouille ecolo-mafieuse, quelle surprise!!!
    Arnaque du siècle?? Ces salopards font vraiment argent de tout. On n’entend guère les écolos là-dessus, étrange….

    1. AvatarDorylée

      Juste un détail : quand on considère un énorme porte-containers comme le Jules VERNE, si on rapporte sa consommation en carburant au kilo transporté par kilomètre parcouru, il consomme moins qu’un solex. Désolé

  4. Avatarexocet

    c’est bien le train, cela part d’ un point À à un point B, mais après, les marchandises ils faut bien les livrer, ce qui veut dire que malgré tout ils y aura toujours autant de camions sur les routes, ils ne rouleront peut-être pas dans toute la France mais dans le département où se trouve le point B, un train contrairement aux camions ne livre pas à domicile, et puis les trains fonctionnent à l’électricité, ou aller vous trouver le courant, un train ne fonctionne pas avec une simple pile Wonder, ils lui faut une sacré puissance électrique pour tiré ses wagons, cela ne va pas être facile à l’époque ou l’ont veut arrêter les centrales nucléaires et thermiques afin de continuer cette folie de passer à tout électrique, maintenant si vous surchargé le réseau ferroviaire ils faudra vous attendre à des retards de trains, car cela va bouchonné comme sur les autoroute aux départs des vacances.

  5. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Une marcheuse historique, Aina Kuric, quitte LREM pour “alerter”
    :::: https://www.valeursactuelles.com/politique/une-marcheuse-historique-quitte-lrem-pour-alerter-107877
    Auteur valeursactuelles.com
    07/06/2019

    IMG : Portrait de Aina Kuric
    :::: https://pbs.twimg.com/card_img/1136986127779414017/t6YmfGuI?format=jpg&name=600×314
    Fiche Wikipedia : { https://fr.wikipedia.org/wiki/Aina_Kuric }
    Compte Twitter : { https://twitter.com/ainakuric?lang=fr }
    La députée de la Marne Aina Kuric en a fait l’annonce ce vendredi 7 juin, déplorant que la majorité “ne [fasse] pas suffisamment confiance à ses forces vives”.

    Si la majorité tente d’attirer dans ses rangs des élus de droite, elle semble incapable de conserver jusqu’à ses plus fidèles élus. C’est ce que démontre la défection d’Aina Kuric, qui a révélé sa démission de La République en Marche, ce vendredi 7 juin, plus de trois ans après son adhésion au parti.
    « Je m’exprimerai, lorsque je serai d’accord, ou pas »

    « Ce n’est plus possible de continuer à regarder la province depuis Paris avec des jumelles. Il faut repenser l’outil législatif de la majorité. La LREM ne fait pas suffisamment confiance à ses forces vives, il y a un manque de volonté d’être présent sur les territoires », a déploré la députée de la Marne auprès de l’Obs, affirmant espérer une « alerte ».

    « Adhérente depuis avril 2016, je ne retrouve plus dans ce mouvement les raisons pour lesquelles je me suis engagée. Je ne quitte pas la majorité parlementaire, je suis désormais députée ‘apparentée’ LREM. Mon seul parti sera la République, ceux qui la font. Mon engagement politique reste le même. Et comme je le fais depuis le début de mon mandat, je m’exprimerai, lorsque je serai d’accord, ou pas », a par ailleurs indiqué l’élue dans un communiqué, tout en précisant qu’Emmanuel Macron conserve son « soutien ».
    Avertie par Richard Ferrand à l’été 2018

    Par le passé, Aina Kuric avait manqué d’être exclue de La République en Marche après avoir voté contre la loi asile et immigration en seconde lecture, à l’été 2018. Elle avait toutefois reçu un simple avertissement de la part de Richard Ferrand, alors président du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

  6. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Wikipédia et Macron, l’entente ???!!!!

    Macron ne cesse de censurer internet. Il y a deux ou trois jours d’ailleurs, il recevait à l’Élysée un informaticien du net, tout heureux de servir Macron qui l’a chargé de la tâche du contrôle d’Internet ; et le gars, je ne vous dis pas, heureux, ravi, reconnaissant remercie avec enthousiasme le dictateur qui lui a confié cette tâche, sans se rendre compte ou parce qu’il adhère au macronisme, que ce que la gargouille de l’Élysée lui a confié de faire c’est tout simplement de baillônner et d’attacher les Français qui ne cesse de clamer leur haine du tyran et leur besoin de vivre libres.

    Pour en revenir à Wikipédia et la possible entente cordiale avec Macron ; je ne sais pas, je n’affirme rien, (je pourrais chercher pour avoir la réponse…) mais je me demande si ce qui se passe avec les vidéos de RT-France et Rutplay est un fait de la dictature du Régime LREM ou un pur hasard.

    Il se trouve que depuis deux jours à peu-près, toutes les vidéos de la chaîne russe hébergée par Youtube, est accompagnée d’un bandeau Wikipedia avertissant le bobo video-spectateur que la chaîne « RT est financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe. Wikipedia »

    Exemple : Abdelsalem Hitache : «Les quartiers ne sont pas une roue de secours»
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=15x47QnfmFA
    RT est financée entièrement ou partiellement par le gouvernement russe. Wikipedia

    Par contre les autres n’ont rien. Exempe :
    – Europe, le déclin
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=3i3PX6Wmn0A
    7 juin 2019

  7. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Le naufrage d’Alstom va-t-il entraîner Macron?
    :::: https://sptnkne.ws/mBmd
    07.06.2019

    Des intermédiaires de la vente d’Alstom qui apparaissent dans le financement de la campagne d’Emmanuel Macron, un ex-conseiller responsable de la vente du fleuron français aux Américains à la tête de GE France: des éléments à charges contre l’ancien secrétaire général adjoint puis ministre de l’Économie de François Hollande se précisent.

    ——>«Je reste persuadé que l’affaire Alstom est une affaire extrêmement grave, qu’elle a mis en péril un fleuron de l’industrie française et je souhaite qu’aujourd’hui, où l’on voit que General Electric se dégage, notamment du site de Belfort, nous puissions nationaliser à nouveau la partie nucléaire et hydraulique et que même nous puissions avoir le contrôle de ce qui s’est passé sur les turbines à gaz. Car aujourd’hui on sait avec sérieux que General Electric a transmis à ses usines américaines le savoir technologique des usines françaises.»

    S’il insiste à ne pas «sauter aux conclusions», le maire Les Républicains de Maisons-Laffitte (Yvelines), Jacques Myard, ne mâche pas ses mots à notre micro. Député jusque sous la XIVe mandature, il avait dès 2014 réclamé l’ouverture d’une commission d’enquête sur la cession de la branche énergie d’Alstom à General Electric.

    Dernier élément en date, Olivier Marleix, député LR d’Eure-et-Loir, a été, selon une information de L’Obs, entendu le 29 mai comme témoin par les enquêteurs de l’Office central de Lutte contre la Corruption à Nanterre (OCLCIFF). Celui-là même qui présida la Commission d’enquête en charge d’examiner les décisions de l’État en matière de politique industrielle (Alstom, Alcatel, STX, etc.) et qui, en avril 2018, avait fait part de ses conclusions accablantes dans le rôle joué par l’Élysée dans la vente de l’ex fleuron français à son concurrent américain.

    ——>«C’est extrêmement grave. C’est une question de souveraineté, c’est une question de puissance industrielle et c’est aussi une question de justice, car en cause il y a aujourd’hui des dizaines et des centaines d’emplois qui sont menacés», insiste Jacques Myard.

    Une audition auprès de l’OCLCIFF qui fait suite à la plainte que le député d’opposition avait déposée le 17 janvier 2019 auprès du Parquet de Paris. Mi-janvier, Le Monde avait révélé une partie de la lettre de quatre pages adressée au procureur par Olivier Marleix. Dans celle-ci, l’élu s’interrogeait sur un possible «pacte de corruption» qui aurait été favorable à Emmanuel Macron, alors à la recherche de soutiens financiers pour assouvir ses ambitions politiques.

    Soulignant qu’autant Alstom que General Electric ont dépensé des centaines de millions d’euros en conseil, communication et autres prestations, le député d’Eure-et-Loir s’étonne de retrouver dans la liste des donateurs, ou des organisateurs de dîners de levée de fonds, durant la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, certaines personnes issues de banques de conseil, de cabinets d’avocats ou encore d’agences en communication, rémunérées lors de la vente d’Alstom ou d’autres actifs industriels stratégiques français (Alcatel, Technip).

    ——>«Il faut bien sûr être prudent, mais Olivier Marleix, que je connais très bien, est un député précis, sérieux, qui a présidé la commission d’enquête sur les questions industrielles, dont l’affaire Alstom –c’est-à-dire la vente à General Electric d’un fleuron de l’industrie française. Bien sûr, il reste aux juges à le prouver par enquête –que les bénéficiaires de la vente d’Alstom avaient été, ou sont des gens, qui ont ensuite financé la campagne d’Emmanuel Macron», souligne Jacques Myard.

    Dans une interview accordée à Marianne, Olivier Marleix insiste sur le fait que la Commission d’enquête parlementaire avait démontré que les procédures de contrôle des investissements étrangers en France avaient été contournées.

    Il souligne également les «montants colossaux» engendrés par les opérations de rachat d’importantes entreprises françaises auxquelles Emmanuel Macron a donné son feu vert durant les deux années où il séjourna à Bercy. En plus d’Alstom, on retrouve ainsi Lafarge, Alcatel ou encore Technip. Des opérations chiffrées en dizaines de milliards d’euros cumulés, laissant présager de conséquentes primes touchées par les conseillers et autres intermédiaires ayant pris part à ces opérations.

    ——>«Que les financiers de la campagne, MM. Kohler et Denormandie, aient été responsables de ces dossiers au cabinet souligne le mélange des genres!», déclare-t-il à nos confrères de Marianne.

    Des éléments «troublants» également aux yeux de Jacques Myard, qui espère que le Parquet de Paris «fera la lumière sur cet enjeu». Lui-même de formation juridique, il se montre confiant dans les magistrats, malgré les liens existant entre le Parquet de Paris et l’Élysée.

    ——>«Je pense que les magistrats sont des magistrats totalement intègres et voudront aller au bout de ce processus. D’une part, pour avoir la vérité et ensuite en tirer les conséquences. Je ne peux pas me prononcer davantage.»

    Au-delà d’une possible implication dans le financement de la campagne de l’actuel Président de la République, ces intermédiaires rémunérés à l’occasion de la cession à des intérêts étrangers d’entreprises-clefs de l’économie française, d’autres éléments troublants sont venus gonfler encore un peu plus à l’affaire Alstom ces derniers jours.

    En effet, l’annonce par General Electric de la suppression de plus de 1.000 postes en France, au lendemain des élections européennes, alors même que l’entreprise américaine avait promis au gouvernement Valls d’en créer autant d’ici fin 2018, l’identité du Président de la branche française du géant de l’énergie américain interpelle. Hugh Bailey, aujourd’hui à la tête de GE France, n’est autre que l’ancien conseiller pour les affaires industrielles et le financement à l’export d’Emmanuel Macron à Bercy. Un ex-conseiller qui dirigea la vente d’Alstom à General Electric. Une information qui ne manque pas d’alimenter ceux qui accusent le gouvernement d’avoir été au courant, voire d’avoir fait pression sur GE pour reporter une telle annonce au lendemain d’une échéance électorale disputée.

    ——>«Ce qui est certain, c’est qu’il y a réellement connivence entre certains acteurs, il est trop tôt encore pour dégager les tenants et les aboutissants. L’affaire Alstom, que je connais bien, a été une véritable trahison à la fois des dirigeants d’Alstom, avec la complicité d’un ministre de l’Économie et des Finances qui a d’ailleurs menti devant le Parlement. Pour ce qui est des intérêts croisés, je m’en remets à la justice.»

    À la lecture des extraits de la lettre du député Marleix publiés par Le Monde, on remarque que Bank of America Merrill Lynch, l’une des deux banques-conseil, avec Rothschild & co, à laquelle avait fait appel Alstom dans l’opération de cession de ses activités énergie à General Electric, a également été mandatée par l’Agence des participations de l’État (APE) pour mener à bien la privatisation d’Aéroport de Paris.

    1. Avatarbm77

      Je suis impressionné par ce que vous révélez « Marcher sur des Œufs » concernant cette cession d’Alsthom à Général Electric ce qui expliquerait peut -être les rapports amicaux de façade entre une macron et un Trump que tout sépare ;
      Qu’est ce qu’attend le RN pour s’emparer de cette affaire . alors qu’opportunement des juges attachés à macron essaient de casser l’image de Marine en insistant lourdement sur cette examen psychiatriques qu’ils veulent absolument lui faire passer??

          1. AntiislamAntiislam

            Je l’ai lu, il y a un moment déjà …

            L’idée que j’en retire est que le système judiciaire américain est absolument terrifiant : il n’y a aucune possibilité de sortir de ses griffes sans plaider coupable.

            Et cette justice prétend s’appliquer au monde entier (« extraterritorialité »).

            D’autant que les « avocats » que l’on vous colle sont, en fait, d’anciens magistrats qui sont de mèche avec leurs collègues en poste de la magistrature: ceux qui sont chargés de vous juger.

            Il n’y a eu quasiment aucun soutien des responsables d’Alstom, ni de l’Etat français …

      1. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @bm77 ;

        Vous vous souvenez que pendant la campagne électorale à la présidence 2017, on avait soulevé le couvercle et Macron a répondu toute son innocence en avant : FAUUUX !

        Marine Le Pen en a touché un mot il me semble pendant le débat ; le pinocchio s’est offusqué en machouillant ce qu’il allait désormais baver tout au long de son mandat : FAKE ! FAKE ! les fake news y a que moi qui doit les lancer.

        D’ailleurs, il fait de gros rapprochements très amoureux avec les grand du net, dernièrement Wikipedia et a fait appel à un gus, je ne me souviens plus du nom (je l’ai relayé sur RR) pour une stratégie du grand nettoyage et du grand art de la censure ; le gars, heureux comme un pinson , enfin devenu quelqu’un, n’en pouvait plus de remercier la gargouille de l’Élysée d’avoir fait appel à lui pour cette tâche dont il aura à coeur, n’en doutons pas, de s’acquitter avec un zèle extrême.

        On en est là ; les gens ne se rendent pas compte mais c’est une dictature, Macron est un despote, un tyran, un dictateur c’est ce qui qualifie les manipulateurs. On n’a pas de chance on nous a refilé un narcissique manipulateur, ce qu’il y a pratiquement de pire en psychologie et qui est le profil type des grands tyrans et dictateurs ; parce que, j’en suis persuadée, qu’il a été choisi plus pour sa psychologie que pour ses compétences étant donné, que ce n’est pas vraiment lui qui est le stratège de la politique menée ; lui c’est guignol, la marionnette dans laquelle on passe la main dans l’Auguste pour qu’il donne du bâton. Macron mettra le pays à feu et à sang, ça ne lui posera pas de problème, il en est capable ; et la devise : « la fin vaut bien les moyens » doit être sans doute l’une de ses préférées.

        Donc il contrôle tout, efface l’information pour balancer la sienne par les médias et tous ses trolls sur le net par les sites et réseaux sociaux. On est très mal barrés.

        Et dans le cas d’Alstom, non seulement il a menti pendant la campagne électorale et le débat du second tour 2017, mais en plus, il ne s’explique toujours pas, les plateaux télé motus bouche cousue et la gargouille continue son bonhomme de chemin à l’Élysée comme si de rien était. Tout son mandat sera comme cela et jour après jour il prive la France de toutes ses forces, il l’a laisse sans rien. Quand les français se mettront tous d’accord, ce sera trop tard. Et encore, si on parvient à se mettre d’accord parce qu’avec la censure et la répression, c’est loin d’être gagné.

      2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Bonsoir @bm77 ;
        Si ! Marine Le Pen et le FN/RBM/RN ont parlé et parle de ALSTOM comme ils ne cessent de dénoncer tout ce que le gouvernement fait de NOTRE propriété,.

        Voici un exemple :
        – ALSTOM : https://rassemblementnational.fr/?s=Alstom
        – SFR : https://rassemblementnational.fr/?s=SFR
        – RUNGIS : https://rassemblementnational.fr/?s=RUNGIS
        ——>RUNGIS-PERPIGNAN : https://rassemblementnational.fr/communiques/sncf-lincompetence-ecologique/
        – BARRAGES : https://rassemblementnational.fr/?s=barrages
        …./….

      3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

        Un ancien communiqué de 2018 publié par le RN

        – « Privatisations : empêchons la grande braderie annoncée par M. Macron »
        :::: https://rassemblementnational.fr/communiques/privatisations-empechons-la-grande-braderie-annoncee-par-m-macron/

        Communiqué de Presse du Front National

        L’annonce réitérée par le gouvernement de procéder à « d’importantes privatisations » s’inscrit dans la politique méticuleuse de déconstruction engagée par M. Macron depuis son accession au pouvoir.

        ::Une logique injustifiable::
        La politique de liquidation des biens publics prônée par l’exécutif s’appuie sur une triple faute
        ⇨ *******Une faute politique lorsqu’il s’agit, avec ADP, de PRIVATISER LES FRONTIÈRES de la FRANCE.*******
        ⇨ Une faute sécuritaire lorsque la privatisation des barrages revient à livrer des ouvrages stratégiques à des logiques de profits privés ;
        ⇨ Une faute morale quand la privatisation de la SNCF conduit à la fermeture des petites lignes qui innervent nos campagnes et donc aboutira à la rupture de l’égalité entre les citoyens français.

        ::Lâcher la proie pour l’ombre::
        Mais la privatisation généralisée des fleurons de notre patrimoine national relève aussi d’un calcul financier inquiétant pour des dirigeants qui se décrivent comme compétents. Comment justifier en matière d’efficacité budgétaire que l’Etat puisse avoir intérêt à concéder des monopoles qui remplissent mécaniquement les caisses publiques ? Quel petit calcul minable peut justifier de perdre les rentrées de la Française de Jeux ?

        Derrière toutes ces fautes, la faute la plus grave est celle qui revient à dilapider le patrimoine de la nation au profit de grands intérêts qui vivront d’une rente sur le dos des Français.
        Le Front National demande aux Français d’ouvrir les yeux face à cette entreprise de dépossession dont ils s’apprêtent à être victimes.

        Il les appelle à le rejoindre sans attendre pour engager, dans le rassemblement, une politique de défense de leurs intérêts.

    2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

      Oui ! Puis voilà encore des nouvelles de dépossession de la France ; tout simplement criminel. Ce n’est pas seulement qu’il nous dépouille, c’est qu’il détruit tout ce qui fait la France.
      __________________________________________
      Roquefort Papillon-Savencia : Un savoir-faire ancestral et des emplois menacés par l’agrobusiness
      :::: https://rassemblementnational.fr/communiques/roquefort-papillon-savencia-un-savoir-faire-ancestral-et-des-emplois-menaces-par-lagrobusiness/
      7 juin 2019

      IMG : Portrait de Mme France JAMET
      :::: https://rassemblementnational.fr/communiques/roquefort-papillon-savencia-un-savoir-faire-ancestral-et-des-emplois-menaces-par-lagrobusiness/

  8. ConanConan

    Oui, mais, la SNCF, Alstom, Technip, Alcatel, Laffarge etc…c’était l’ancien monde….
    Concernant la ligne Perpignan/Rungis il suffirait d’assortir l’engagement de ponctualité de fortes pénalités de retard, en contrepartie de l’exclusivité en faveur de la SNCF et que bien sûr ces dispositions soient répercutées dans les contrats de travail des cheminots concernés… C’est peut-être trop demandée à la CGT-Rail ?….
    En tout cas 25000 camions contre des trains ….c’est du délire !!!…..

  9. Avatarbm77

    Le ferroutage était une revendication des communistes quand ils étaient un vrai parti depuis les années 80, ils étaient écolos avant l’heure .
    Plus nous avons des écolos partout au niveau local , national et européen et moins nous avons d’écologie. Cela démontre bien qu’ils ne servent que d’alibi au système Européiste et mondialiste. La preuve c’est que sur les principaux sujets sociétaux et en particulier l’immigration les écologistes sont en symbiose totale avec le système.
    L’alibi écolo est utilisé pour nous faire tout avaler c’est à dire le soit disant changement climatique va permettre d’imposer la taxe carbone, plus les migrants avec le remplacement de population ,ou encore va favoriser les sociétés qui fabriquent des éoliennes et enlaidissent les paysages pour de sombres arrangement lobbyistes favorisant ce genre d’industrie.
    Alors que l’on sait très bien surtout qu’il ne faut pas encourager la natalité on fait venir en France des championnes de la ponte qui n’assument même pas leurs nombreuses progénitures une fois arrivée au monde puisque c’est toute la société qui est chargée de payer y compris la délinquance générée !
    Pourquoi ? Pour faire tourner la machine à consommer très productrice de déchets en tout genre dont les plastiques que l’on retrouve dans les gosiers des poissons que l’on consomme ;Cela favorise l’élevage en batteries et les engrais nocifs pour la santé qui permettent les cultures intensives , les déforestations pour faire la culture de l’huile de palme, les constructions sur les terres arables l’empiètement sur les territoires de la faune sauvage provoquant leur raréfaction etc ;; Il faut bien nourrir tout le monde !!!
    En épongeant la surnatalité africaine on l’encourage,et on utilise son trop plein d de population pour en faire les futurs esclaves qui se rebelleront un jour pour devenir peut-être de futurs terroristes sans attaches sans vraie identité et en même temps on créera sur place dans notre pays une perte de notre propre identité . Voilà ce à quoi les apprentis sorciers du mondialismes nous préparent !

    1. ConanConan

      C’est tout à fait ça! Et comme l’éducation anri-nationale a émasculé nos jeunes depuis plus de 50 ans et que nos merdias subventionnés ont fait des français un peuple de naïfs, on peut se demander qu’est ce qui pourrait bien inverser cette tendance ….

  10. Avatarpaul-andré tournelle

    Tout ce que macron dit et fait, c’est du vent.
    Il n’a qu’un seul objectif
    -vendre nos industries et nos aéroports à des actionnaires privés, -démanteler les départements français
    -privatiser la sécurité sociale
    -taxer au maximum les français
    -faire venir un maximum d’extra-européens, afin de détruire définitivement l’identité et le la culture française
    -islamiser au maximum la France ( tout en la déchristianisant )
    -mettre la France sous la tutelle exclusive l’Union européenne
    -détruire toutes les frontières nationales.

Comments are closed.