Ils ont laissé les musulmans convertir ma fille pendant un stage en Epide (insertion dans l’emploi)


Ils ont laissé les musulmans convertir ma fille pendant un stage en Epide (insertion dans l’emploi)

Nous avons reçu la lettre ci-dessous qui nous a beaucoup émus, nous tenons à la partager avec nos lecteurs.

Christine Tasin

 

Bonjour à la rédaction de Résistance républicaine,

Tout d’abord merci pour vos articles, je me sens moins seule dans mon combat quotidien.

Je voudrais réagir suite à votre article du 2 juin 2019 de Christine Tasin, au sujet des « élèves musulmans qui poussent les non musulmans à jeûner ! Salauds de profs et de parents ! ».

Vous situez le problème en Suisse, vous parlez de pression amicale, ou bien de menaces, de non-assistance à personne de la part de la Constitution fédérale et de parents monstrueux sourds et aveugles…

.

Moi, je vais vous dire ce qui se passe en France, à Nîmes exactement. 

Je croyais que j’avais une fille de 20 ans, belle comme un camion, et je me retrouve avec un sac poubelle qui passe son temps dans le noir à prier en attendant l’arrivée du prince barbu qui voudra bien l’enfermer dans une tour d’ivoire.

.

L’islam est une menace, ça commence au collège.

Si l’enfant veut faire partie du clan, il y a obligatoirement une conversion, dans le dos des parents bien sûr, dans le dos de la naïveté, de la laïcité.

Les copines de ma fille ont semé des graines de paradis, de magie, de bonheur dans la tête de ma fille, le chemin direct de la pureté vers Allah. Un clonage mental autorisé, et encouragé par les mères musulmanes de ses copines.

.

Sa conversion à l’islam a eu lieu dans un Epide en 2017, un nouveau centre d’insertion pour les jeunes, (qui dépend du Ministère de la Cohésion et des Territoires et du Ministère du Travail, anciennement du Ministère de la Défense).Vous trouverez ci-dessous un reportage qui m’a fait hurler de colère, maintenant que je sais ce qui se passe vraiment dans un Epide.

Je n’imaginais pas que l’insertion passait par la conversion à l’islam, et pourtant, un mois après son entrée, il y avait le coran dans sa valise.

.

Ce que je veux dire, c’est qu’on a beau porter un uniforme dans un établissement public, écouter le discours laïque de la formatrice la journée, chanter la Marseillaise le matin, ce qui se passe la nuit en internat ce ne sont pas des « soirées-pyjama », mais des « soirées-voile et tapis de prière ».

De plus, en Epide les horaires et le service de restauration sont aménagés pour la période du Ramadan. Sa formatrice m’a indiqué que sur 40 jeunes sortant d’Epide, 35 sont musulmans, il serait intéressant de savoir combien se sont convertis pendant leur parcours d’insertion ?

Elles sont où les valeurs de République dans tout ça ? J’ai posé la question au Président de la République, aux Ministres concernés, au Procureur de la République. Réponse : « Elle est majeure, elle a le droit de se convertir ».

Ça, c’est la première pierre de la lapidation de la mère, de la famille, de la culture, de la République.

Le déni, ça veut dire, toi et ta fille convertie, on te laisse tomber !

Nous, on ne veut pas voir ce qui te dérange, on ne veut pas voir la bombe à retardement de l’islam qui ronge le cerveau de ton enfant.

Sois forte et tais-toi !

.

En conclusion, pour moi, ma fille a fait allégeance.  De par sa conversion, elle perdu son statut de citoyenne à part entière, aucune discussion  possible ni controverse.  D’enfant gaie, empathique, elle est maintenant une jeune adulte rigide, soumise, gobant la moindre bêtise comme une vérité absolue et non-amendable. Sa liberté consiste à s’enrober d’un sac poubelle, à prier cinq fois par jour, à manger halal, elle ne sait plus qu’elle a le droit de penser par elle-même, d’être différente, non, elle préfère le moule rassurant de l’islam.

Son manque d’esprit critique détruit sa liberté, mais elle reste persuadée d’aller « au paradis », elle s’éloigne de son cerveau, de sa famille, peu importe, la bienveillance de ses sœurs musulmanes l’entoure suffisamment pour lui éviter de se poser des questions.

Voici un exemple du nouvel apprentissage de ma fille sur le site « la voie éternelle » : une voiture ne se construit pas par hasard, c’est le Créateur qui a mis tous les paramètres nécessaires à notre terre. Le rien ne crée rien. L’homme ne descend pas du singe parce que dès le départ les animaux sont parfaitement construits, exemple, un cheval ne peut pas respirer sous l’eau. Donc la théorie de l’évolution n’existe pas.

Aucune mère ne mérite ce désespoir.

Bien cordialement

Lucie Grandvaux

 

Belfort. Apprendre l’effort Reportage dans un Epide, établissement pour l’insertion dans l’emploi

  • Marianne Magazine
  • 1 Feb 2019
  • Par Vladimir de Gmeline

Faire son lit, se lever tôt, respecter les règles de la vie en communauté, construire un projet professionnel. Les établissements pour l’insertion dans l’emploi accueillent des jeunes de 18 à 26 ans et leur redonnent un cadre. Reportage en Bourgogne – Franche-Comté.

Ils sont là depuis deux mois, et font un peu les fiers-à-bras. « Je n’ai rien à dire », souffle Youness en regardant ailleurs. Il attrape la table derrière laquelle il est assis, la fait basculer en arrière. Quand on vient de certains quartiers, on a un rôle à tenir, c’est bien le minimum. Même si on est volontaire. Dans les établissements pour l’insertion dans l’emploi (Epide), tout le monde est là de son plein gré. Rien à voir avec un foyer ou un centre fermé. Dans son groupe, ils sont quatre. Lui a arrêté l’école à 14 ans, a fait un peu d’intérim et s’est fait « virer de Peugeot » dont l’usine est un des principaux employeurs de la région. Il veut devenir serveur. Mehdi a 22 ans et pense bosser dans la logistique. Axel en a 18 et rêve d’armée : « Je veux être dans le génie de combat. » Marlone a le même âge et envisage d’être policière. Ils soupirent, s’étirent, se vannent gentiment, parlent des mois qui ont précédé le jour où ils ont poussé la porte du centre de Belfort : « Je faisais rien, je traînais » ; « Je vivais la nuit » ; « J’allais à la mission locale, je faisais des stages mais j’avais aucune envie. »

Déficit d’estime de soi

La greffe n’a pas encore totalement pris. Pourtant leurs moniteurs ne s’inquiètent pas. Le processus est toujours le même. Jean-Michel Racle, ancien comptable et contrôleur de gestion, quinze ans chez les sapeurs-pompiers, les reprend calmement, les amène progressivement à s’exprimer. Sarah Kientz, en service civique, l’assiste et relance. « Il faut leur redonner confiance en eux, explique Alexandre Pourchet, le directeur du centre, ce sont des jeunes qui sont en déficit d’estime d’eux-mêmes. » Il n’a pas le profil attendu de l’ancien militaire menant ses troupes à la baguette, même si ici la rigueur est partout. Ancien cadre dirigeant d’un groupement d’employeurs du bâtiment de la région, il connaissait bien les Epide : « On savait que, si on recrutait des candidats qui en étaient issus, on n’avait pas à se soucier de questions comme la ponctualité, la présentation, la politesse. »

Les Epide (anciennement établissements publics d’insertion défense), créés à l’initiative de Michèle Alliot-Marie et de Jean Louis Borloo en 2005, accueillent dans un de leurs 19 centres une moyenne de 3 000 jeunes par an, âgés de 18 à 26 ans : sans emploi, sans formation, la plupart du temps sans diplôme ; 29 % sont issus des quartiers prioritaires de la politique de la ville, et 28 % sont des jeunes femmes. Ces centres dépendaient au départ du ministère du Travail et de celui de la Défense, puis ce dernier a été remplacé par le ministère de la Cohésion des territoires. Le financement est complété par le Fonds social européen (FSE). Pendant six à vingt-quatre mois, les fondamentaux du « savoir-être » vont être repris ou tout simplement enseignés : « On leur apprend à se présenter, à parler correctement, les bases de l’éducation civique, le sport, l’informatique, l’hygiène, la gestion de leurs papiers, tout ce qu’on appelle les “soft skills” nécessaires à leur autonomie », explique le directeur du centre. Des fondamentaux que l’école et la famille ne leur ont pas transmis. La très grande majorité d’entre eux ont des histoires personnelles plus que difficiles. Outre les familles monoparentales, qui sont la norme, beaucoup ont vécu de foyers en familles d’accueil, subi l’alcoolisme de parents n’ayant jamais travaillé et vivant d’aides sociales, et ont même parfois connu la rue. Le week-end ou durant les vacances, certains demandent à rester au centre : ils n’ont nulle part où aller.

Victoires sur le destin

Dans la salle où sept « volontaires » révisent le code de la route (le permis de conduire étant essentiel pour la mobilité professionnelle, les Epide le financent en grande partie), l’atmosphère change du tout au tout. Maxime, Brian, Ophélie, Tamouhidé, Magali, Latuf et Florian le répètent à l’envi : « Les cadres nous ont appris à ne plus avoir peur, à ne plus être timides et à oser nous exprimer. Nos amis sont impressionnés et nos parents, rassurés. » Eux, ce qui les rassure le plus, dès le départ, ce qu’ils demandent, c’est un cadre. Se lever à 6 heures, faire son lit, le rassemblement et le salut aux couleurs, autant de rites qui rythment leurs journées qui, avant, n’étaient pleines que de jeux vidéo et vides de projet de vie.

« Je n’avais plus d’espoir », explique Florian, qui a quitté le lycée sans diplôme. Aujourd’hui, il a apporté tout ce qu’il a obtenu ici dans une pochette et montre avec fierté ces petites victoires sur le « destin » : l’attestation de formation aux premiers secours, le brevet de natation, le passeport multimédia. La semaine prochaine, il a rendez-vous à la mairie pour un poste d’agent d’entretien urbain. Il y a ceux qui trouvent et concrétisent leur projet professionnel en cinq mois, ceux qui tâtonnent et sont là depuis deux ans, qui demandent plus d’accompagnement. Bien sûr il y a aussi des échecs, des éléments qui finiront par partir d’eux-mêmes.

« Je revois encore M. X et Mlle Y », explique par exemple Maxime à Florian Fischer, le conseiller d’insertion professionnelle de l’Epide. Ici, on vouvoie les volontaires et on les appelle par leur nom de famille. Alors, quand ils reviennent et donnent des nouvelles des uns et des autres, l’habitude reste. Maxime a 19 ans et est arrivé au centre « le 3 avril 2018 ». Aujourd’hui, il se lève à 3 h 30 tous les matins, « heureux d’aller travailler » à la boulangerie où il est en contrat d’apprentissage. Il pratique le kickboxing, la musculation et doit faire ce soir l’état des lieux du nouvel appartement où il emménage en colocation avec un autre ancien de l’Epide. Un mètre quatre-vingt-dix, et cette maturité étonnante de ceux qui en ont déjà beaucoup trop vu et ont décidé de prendre leur vie en main. Il avait quitté la Corse et un environnement familial compliqué, sans papiers d’identité, et avait été recueilli par son ancienne famille d’accueil en Franche-Comté : « Je vivais la nuit, je fumais, je ne faisais rien. Je ne pouvais pas rester comme ça. » Une assistante sociale lui parle de l’Epide. « Etre encadré, avoir un uniforme qui gomme les différences, ça fait du bien. J’avais enfin un objectif. Je ne connaissais personne, je me suis fait plein d’amis. »

Il y a moins d’un an, Maxime était perdu. Aujourd’hui il a un plan de bataille pour les années à venir. Un deuxième CAP, un BP, puis un BTS, et un jour peut-être, qui sait, ouvrir sa propre affaire. Quand il a fini son service, il avoue avoir souvent du mal à quitter la boutique où l’ambiance est joyeuse. Pareil à l’Epide. « C’était dur d’en partir, dit-il, je ne regrette pas d’être passé ici, je ne pourrai jamais oublier les cadres. L’Epide, ça a un peu été mes parents. » Florian Fischer sourit : « C’est sympa de bosser ici, de savoir qu’on va amener les gens à mettre en place un projet. » « Sympa », oui. A l’Epide de Belfort, on a le triomphe modeste.

“ÊTRE ENCADRé, AVOIR UN UNIFORME QUI GOMME LES DIFFéRENCES, ÇA FAIT DU BIEN. J’AVAIS ENFIN UN OBJECTIF. JE NE CONNAISSAIS PERSONNE, JE ME SUIS FAIT PLEIN D’AMIS.”

MAXIME

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




41 thoughts on “Ils ont laissé les musulmans convertir ma fille pendant un stage en Epide (insertion dans l’emploi)

  1. AvatarGAVIVA

    , les convertis c’est comme les junkies, pour se sortir de la merde il faut avant tout le vouloir….A vous de savoir si, si un jour votre fille vous appelle au secours pour l’aider à se sortir de la MERDE ( je ne trouve pas d’autre mot) vous lui direz « tu l’as voulu, tu l’as eut, tu le gardes » ou bien: je ferais ce que je pourrais et toi ce que tu pourras. Je ne fais pas de psychologie de comptoir, j’ai aussi une fille.Elle n’a pas encore 5 ans mais j’envisage déjà ce genre de situations, histoire de ne pas avoir l’air de tomber des nues  » ah mais jamais je n’aurais imaginé ça!! »

    1. AvatarMonique

      Mais le contraire serait pas possible tellement sue la pression familial est forte .Un muzz convertie au christianisme signe son arrêt de mort il n y qu’ à voir l enfer que subisse les ex musulmans ils sont pas aussi tolérant que les kouffars.Voila notre faiblesse c est d être trop tolérant envers cette secte mohamétane nauséabonde.

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Oui ! Bien ; je suis révoltée et profondément touchée par ce témognage ; en fait, je boue et j’ai les larmes aux yeux, je ne sais si de révolte, de rage ou de peine ; les trois probablement.

    J’en veux à cette république démocratique qui a emmerdé les catholiques qui n’entrâvaient en rien ni la république, ni la démocratie et encore moins la laïcité qu’il a respecté à la lettre.

    C’était bien la peine de faire couler le sang pour la Laïcité et de s’acharner sur le catholique lui interdisant de montrer une petite croix, plus un bijou sentimental qu’une exhibition ostentatoire religieuse.

    Les tenants sectaires de la bienpensance, de la république, de la démocratie, en fait, les géôliers de nôtre pays, violent tous les codes, lois et règles définis dans la constitution en permettant aux adeptes d’une religion allogène jusqu’à il y a peu mais qu’ils se sont permis d’introduire en France à l’insu et contre le peuple indigène français enraciné depuis des siècles.

    Il est inadmissible que cela se passe en France ; il est inadmissible que les Français supportent et permettent çà ; il est inconcevable que les chrétiens, les catholiques aient permis cela exposant la population française d’origine et non musulmane d’être confrontée au massacre de la laïcité, présage de l’anéantissement du droit à croire ou pas et à la liberté du culte de son choix.

    Les Français n’ont pas à être soumis à l’invasion du culte musulman ; la société française n’a pas à se soumettre à l’islam ; la France doit rester une République démocratique et LAÎQUE ; c’était un de nos droits fondamental.

    Accusons les pouvoirs publics, les gouvernements successifs d’avoir porté atteinte à la Laïcité qui appartient à la Nation et non à quelques gus assis à l’Élysée, à Matignon et dans les Assemblées nationales. Accusons ces pouvoirs et ces gouvernement de transgression et ‘atteinte à nos libertés. Accusons ces pouvoirs publics et ces gouvernements d’avoir exposé à l’instabilité de la société française ; accusons tous ces petits maîtres d’avoir transformé la France au mépris de la volonté de la Nation et de l’avoir volontairement exposée aux plus grands dangers.

    AGISSONS : Refusons l’intrusion de l’islam dans tous les milieux scolaires dans l’enseignement qui y est dispensé mais aussi, bannir l’islam des manuels et toutes les activités pédagogiques comme l’apprentissage de l’arabe (langue que l’on sait imposé dans l’éducation dans le seul but de promouvoir l’islam ; la preuve la traduction des versets du coran et leur mémorisation ; de chants…), refusons les sorties dans les cadres scolaire et extra scolaire qui ont pour finalité imprégner les enfants à l’islam, telle les visites de mosquée, centres arabo-musulmans….

    EXIGEONS que l’éducation ne soit pas le prétexte pour le prosélytisme

    REFUSONS tout enseignement en rapport avec l’islam. Il n’y a aucune raison pour qu’une partie du temps dédié à l’étude et à la connaissance soit consacrée à l’imprégnation ou à la connaissance de l’islam ; la morale, tout ce qui a un rapport avec la chrétienté et le catholicisme ayant été bannis de l’éducation le favoritisme pour l’islam est intolérable. De plus, pourquoi l’islam et pourquoi pas toutes les branches de lislam, idem pour la chrétienté, idem pour le judaïsme, idem pour l’hindouisme, idem pour le boudhisme…. Mais dites, avec tout ça ans un souci d’équité, quel temps restera-t-il pour remplir les cerveaux de « Lumières ? »

    NE PERMETTONS PAS CETTE INTRUSION dans l’enseignement !

    1. Avatarbm77

      Tout cela est de la faute des traites collabos d’une certaine gauche.
      j’abonde dans votre sens « Marcher sur des Œufs » Réapproprions nous ces lieux d’apprentissage et de savoir, physiquement, si ils le faut , ils n’appartiennent pas à ces pervers qui la dirige depuis des décennies comme si la tête de nos enfants leur appartenaient .Ce témoignage qui n’est certainement pas une exception démontre l’impuissance des responsables de l’éducation nationale et donc leur nocivité! . Arrêtons cette dérive sectaire, revenons aux fondamentaux et ne laissons plus quiconque faire la loi dans ces endroits où nos enfants doivent être protégés . les syndicats en permettant que les musulmans imposent leur l’oumma font la démonstration qu’ils ne servent à rien sinon faire du lavage de cerveau à la mode gauchiasse . J’entend par gauchiasse une gauche dévoyée qui a complètement perdu ses repères et qui fait de l’immigrationisme son cheval de bataille jusqu’à l’absurde ce qui nous emmène vers ce genre de situation cauchemardesque !

  3. AvatarLa moutarde me monte au nez

    Leur mécanique est bien rodée.
    Pour l’instant ce n’est qu’un grignotage:
    – occupation visible du terrain,
    – revendications communautaires,
    – conquêtes de territoires,
    – prosélytismes, et invitations à la libre conversion,
    – police des meurs répressive,
    – éliminations physiques sporadiques,
    Mais lorsqu’ils se seront encore renforcés, entre trente et cinquante pour cent de la population, ce sera l’enfer pour les mécréants.
    Conversions forcées, répressions féroces des manquements aux préceptes du coran, menaces, spoliations, viols, meurtres, ils se permettront tout.
    Comme maintenant, mais multiplié par cent.
    En 40 les allemands se sont emparés de la France et nous ont dit ce que nous avions le droit de être et de ne pas faire.
    On pouvait survivre, si on n’était pas juif, communiste ou homosexuel, si on acceptait le travail obligatoire, si on acceptait les rafles et les razzias et si on collaborait.
    C’est exactement ce qui est en train de se mettre en place, et la plupart de nos concitoyens ne veulent pas le voir.
    D’ailleurs dans ce qualificatif, bien choisi, de concitoyens, il y a le mot con.

  4. Avatarpaul-andré tournelle

    Il faut que les parents , à défaut d’enseigner à leurs enfants le cathéchisme ou des valeurs chrétiennes, mettent très tot en garde leurs enfants contre l’islam.
    L’islam a horreur du vide. Dès qu’il y a une faille , l’islam s’y engouffre.
    Eduquez vos enfants en leur enseignant que l’islam est:
    – contre les droits de l’homme
    -contre les lois de la république
    -contre la liberté de conscience
    -contre la liberté de religion ( coran 9:29 )
    -contre la liberté de changer de religion ( coran 4:89 )
    -punit de mort les homos
    -les apostats, et tous ceux qui refusent cette horreur idéologique.
    Ne comptez pas sur l’Etat qui est complice de l’islamisation de la France et de l’occident.
    Expliquez calmement à vos enfants que l’islam n’est pas une religion , mais un système sectaire, autoritaire, oppressif et discriminatoire envers
    les non-musulmans ( dhimmitude ), les femmes et tout ce qui n’est pas lui.
    Il faut montrer à vos enfants tous les versets ( il y en a beaucoup ) qui incitent à la haine et au meurtre envers, les chrétiens etc…
    Expliquez à vos enfants que l’islam permet la polygamie et que la femme d’un musulman n’a quasiment aucun droit.
    Expliquez à vos enfants que l’islam permet au musulman de battre sa femme
    ( coran 4:34 ) et que la femme n’est qu’un champ de labour pour le musulman ( coran 2:223 ).
    Soyez attentifs au changement de comportement de vos enfants et mettez les en garde contre l’idéologie islamique.

    1. AvatarSamia

      Je passe mon temps, sur le qui vive, avec mes enfants. Je les informe sans cesse. C’est difficile car l’école scélérate apprend à nos enfants que l’islam est une religion pleine d’amour et de tolérance. Son rejet est le fait des racistes, de l’extrême droite pas de l’islam lui même et des comportements de ses adeptes. On est mal barré, vraiment mal barré…

  5. AvatarHorizon

    C’est tout à fait clair : nous devons élever nos enfants dans la haine la plus féroce de cette idéologie du Diable. Interdire des « copains » musulmans. Non, il n’y a pas de modérés.

  6. AvatarGladius

    Mais comment ces tarés, ces dégénérés, ces décérébrés , ces malades mentaux, ces fous furieux, font-ils pour « convertir » à leur connerie d’Islam de jeunes femmes et de jeunes hommes ? et à les décérébrer et les zombifier à leur tour ? Quel est leur secret ?

    Comment le Dieu des chrétiens, s’il existe, peut-il laisser faire cela ?

    Et comment se peut-il que de telles choses puissent se passer dans des établissements censés insérer des jeunes ? sans que les autorités ou les dirigeants s’en émeuvent et fassent cesser de telles pratiques ?

    On va avoir un sacré boulot de « recadrage » et de remise au pas , dans tous les domaines, dans toutes les institutions, quand le jour de la Réappropriation va arriver !!

  7. AvatarJoël

    « Donc la théorie de l’évolution n’existe pas »
    Pour les musulmans en tout cas, c’est certain.
    Je compatis à votre douleur madame et vous souhaite bon courage pour la suite.

  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Allez ! On est sauvés ; sauvons la planète ! L’espoir vert est là (par pour tous ; l’écologie c’est vert aussi et c’est sectaire !
    En sauvant la planète on sauve les musulmans et l’islam.

    Bourdin se remonte la gueule (retrousser les manches i sait pas ; et à l’attaque sur la Bleu Blanc Rouge, blanche, française et nationaliste ; mince alors l’a du boulot Bourdin elle a toutes les tares la bretonne. Il en est malade le Bourdin ! Il n’a pas encore achevé les Le Pen et surtout les Patriotes Nationalistes Souverainistes très attéchés à leur culture Judeo-Chrétienne, greco-romaine ; à la lumière jaune ou blanche et non pas à la verte, noire ou rouge. Tiendra-t-il le coup, les achèvera-t-il avant d’aller sous terre lui-même ?
    ______________________________________________
    Marine Le Pen : «On est en pleine psychose climatique donc EELV est poussé mais beaucoup ne savent pas qu’ils sont pour une immigration totale»
    :::: http://www.fdesouche.com/1219359-marine-le-pen-on-est-en-pleine-psychose-climatique-donc-eelv-est-pousse-mais-beaucoup-ne-savent-pas-quils-sont-pour-une-immigration-totale
    07/06/2019

    Marine Le Pen : «On a présenté le résultat de Yannick Jadot comme “spectaculaire”. Mais en fait non, on est en pleine psychose climatique donc EELV est poussé mais beaucoup ne savent pas qu’ils sont pour une immigration totale, c’est-à-dire aucune régulation.»
    – BFM TV, 7 juin 2019, 8h43

    VIDEO : Marine Le Pen : «On est en pleine psychose climatique donc EELV est poussé»
    :::: https://www.youtube.com/watch?v=gX2DH7bYYQ4
    DURÉE : 1mn 14s

  9. AvatarJ

    Quel horrible témoignage. Ce qui vous arrive est ma hantise. On a beau répéter les mêmes choses, tout peut arriver. Au risque de passer pour un con, un raciste, un intolérant, il faut commencer à éduquer nos enfants en leur disant de ne pas s’approcher des muzz. De ne pas leur faire confiance, de ne pas les prendre pour copains, de fuir leur influence. C’set comme le feu : on ne s’approche pas au risque de se brûler.
    Quant à votre fille, n’est-il pas possible de la raisonner en faisant appel à son bon sens ? Comment croire une secte qui affirme que la terre est plate ? Que le soleil se couche dans une mare de boue ? N’est-il pas possible de lui refaire aimer les véritables choses de la vie ? La musique, le sport, la bonne bouffe…
    N’a-t-elle plus d’amies non muzz pour la sortir de cet enfer ? Il faut réagir comme avec une secte (d’ailleurs, c’est une secte).
    Bon courage à vous et tout mon soutien.

  10. AvatarJolly Rodgers

    merci a Lucie Grandvaux , pour son témoignage .elle est de Nimes nous sommes voisins ! notre régions est gangréné par cette peste verte . je compatis a sa douleurs , mais qu’elle sache qu’il y’a encore de l’espoir pour sa fille tout n’es pas perdu , elle peux encore changer . dans ce témoignage nous voyons a quel point le élus et les procureurs en ont strictement rien a foutre du sort de la jeunesse française , nous voyons a quel point de dhimmitudes ils sont tombés ( la politique eurabiste en action ) .

  11. Avatardurandurand

    J’ajouterai ceci , dans le meilleur des cas c’est la flagellation public suivant la faute invoquée , sinon c’est la décapitation d’office , vive la religion de paix ,d’amour et de tolérance , tu parles Charles c’est une religion de merde qui fabrique des fêlés du ciboulot !

  12. Olivia BlancheOlivia Blanche

    à Madame Lucie Grandvaux : Tout d’abord je vous adresse l’expression de ma sympathie et de ma compassion pour l’épreuve que vous traversez. Mais je ne peux m’empêcher de me demander comment votre fille a pu se retrouver en EPIDE ? J’ai certes bien lu qu’il s’agit d’insertion pour l’emploi mais il semblerait que ces établissements s’adressent davantage aux enfants d’immigrés, parce que : lacunes scolaires, acculturation, etc… J’ai du mal à admettre que votre fille, Française d’origine, ait pu être au même niveau intellectuel que ces illettrés dévoyés.

    D’ailleurs, si c’était le cas, la raison de vos problème, si je peux me permettre, serait à chercher dans l’immaturité de votre fille sur le plan scolaire : elle n’aurait pas appris à penser par elle-même ! C’est bien la lacune de l’école de la République aujourd’hui, qui a failli depuis des décennies, à sa vocation, celle d’enseigner…

    Des jeunes qui n’ont pas développé leur esprit critique par l’étude, le développement personnel, sont des cibles faciles pour les islamistes.

    Je sais qu’on ne peut jamais se mettre à la place de quelqu’un, que les conseilleurs ne sont pas les payeurs. Mais, entre nous, si j’étais à votre place j’enlèverais ma fille. Je la soustrairais par la force à ces influences mortifères en l’emmenant à l’étranger, dans une pension, un couvent, je ne sais pas…

    Cela représente des moyens financiers importants et je me doute que ce genre de substitution n’est pas à la portée de tout le monde et que ça ressemble plutôt à un scénario de cinéma. Mais, en admettant que vous ayez les moyens financiers pour le faire, je n’hésiterais pas.

    Bon courage à vous.

  13. SarisseSarisse

    Le prosélytisme musulman s’instille partout notamment sur les réseaux sociaux ça aussi il faudrait en parler et quand on parle de réseaux sociaux il ne s’agit pas de réseaux sociaux où l’on parle de religion mais de toutes sortes de sujets d’apparence léger ça parle de bouffe vous aurez droit aux bienfaits du « jeûne », du régime alimentaire islamique ça parle de la nature ou de l’environnement vous aurez des références au mode de vie rustique des Bédouins ou du monde arabe sur n’importe quel sujet le prosélytisme musulman s’instille par des petites phrases. Du coup même les bienfaits de l’huile d’argan pour la peau de nos amies je commence à m’en méfier.
    J’encourage beaucoup d’internautes à surveiller des pages comme santé-nutrition et d’autres, des critiques sur les méfaits de la viande de porc qui n’ont pas l’air d’y toucher mais faut quand même référence à quelque chose qui a un parfum islamique sans le dire.
    Ça fait longtemps apparemment qu’ils ont compris ça la propagande est beaucoup plus efficace sur des thématiques qui n’ont l’air de rien et il faut être vigilant, les chevaux de Troie sont sur internet.
    Bon je n’ose pas croire toutefois qu’on puisse se retrouver de la propagande islamique dans Rustica mais tout est possible!

  14. AvatarJenna

    Cela peut commencer dès le primaire…ma fille de 10 ans est revenue de classe de mer et m a parlé d’une camarade qui avait son tapis de prière le soir et qui leur montrait ce qu’elle faisait , l ‘auditoire était très attentif … La mienne est bien avertie des dangers de l islam mais j ‘ai des craintes car dans les écoles même privées les enfants sont entourés de plus en plus de musulmans …. Dès 6 ans, ils font le ramadan …

  15. AvatarVictoire de Tourtour

    @gladius
    « Comment le Dieu des chrétiens peut-il laisser faire ça ? »
    Mais justement, Jésus nous a donné la liberté, et surtout, un des Pères de l’Eglise, ce grand penseur chrétien que fut Augustin d’Hippone (Saint Augustin ) nous a donné le libre-arbitre, ce précieux libre-arbitre qu’il importe d’inculquer aux enfants, en même temps qu’une connaissance intelligente du christianisme.Qu’on soit croyant ou pas, nous, Européens, sommes de civilisation, de culture, de pensée chrétiennes ; cela sans oublier que ce christianisme est imprégné de pensée grecque:nous sommes autant , sinon plus, les enfants d’Athènes que ceux de Jérusalem. Et Rome en a fait une synthèse.

  16. AvatarVinay

    Oui…. Je connais ça aussi dans mon département de la Drôme. Une jeune fille, la vingtaine, jeune française comme on en connaît plein, de son temps malgré les tares de l’époque actuelle. Bref, cette fille a changé presque du jour au lendemain, « grâce » à de nouvelles fréquentations faites notamment dans un « commerce ethnique ». Et la voilà disparue de mon champ visuel dans la ville… Je la retrouve un beau jour toute « enveloppée » -je pouvais reconnaître son minois !- lors d’une fête turque. Comme un ballot, je suis allé lui faire la bise ! Elle a réagi d’une drôle de façon mais je n’ai pas traîné, elle était avec les femmes voilées du quartier toutes rassemblées dans une pièce ! Voulant éviter le pire, je suis parti… et j’ai médité sur le sort qui attend nos jeunettes en 2019.

  17. AvatarMike Giovacchini

    Il suffit de faire réfléchir sa fille. Sa fille s' »enrichit » sur des sites critiquants la science? Très bien, qu’elle lui demande ce que l’islam a apporté au monde.
    Et quand elle va lui répondre: « les chiffres arabes » (parce qu’il n’y a pas grand chose d’autre) la maman n’aura qu’à lui démontrer que c’est faux et que ce mensonge à même coûté la vie à des dizaines de millions de personnes issues du peuple ayant véritablement inventé les chiffres pas arabes.

    Peut-être que sa fille lui affirmera que la terre est plate? qu’elle lui demande de l’emmener passer des vacances au bord de la terre.
    Paraît que la vue y est magnifique

  18. Avatarjohnny Ringo

    Lucie Grandvaux est de Nîmes ? Dans quelle Epide du Gard ou de la région Occitanie sa fille a effectué son stage ? Dans celui de Toulouse ou de la Grande-Combe ? Parce que dans les deux cas, les centres ne viennent d’ouvrir qu’en 2019. J’ai vérifié, je suis même capable de téléphoner à tous les centres pour savoir si une demoiselle Grandvaux y a été reçue, parce que je voudrais connaitre le centre ou elle a été convertie à l’Islam, c’est quand même vague comme description, je n’ai pas trouvé non plus de Lucie Grandvaux sur Nîmes, peut-être parce que j’y vis. Je ne mets pas en doute cette histoire, mais elle manque cruellement de détails plus pertinent.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      J’ai volontairement changé les noms et lieux dans son récit, nous sommes dans un monde où l’anonymat des Français d’origine est nécessaire pour ne pas las exposer davantage.. Ceci explique cela.

  19. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    C’est pour le prosélytisme que maintenant dans certaines banlieues desquelles ont fui les Français d’origine à plusieurs reprises les collectifs parents, mères toutes voilées demande la mixité et le retour es blancs en disant : « nous voulons ».

    Victor Hugo disait en parlant d esa fille défunte : « elle disait toujours je voudrais et non je veux ».

    Mais même là ; le conditionnel, le « on voudrait » est de trop.

    Ces lieux appartiennent à ceux qui les ont faits et financés ; ils appartiennent au patrimoine de la France éternelle et les nouveaux froncés par leur manque de respect de tout ce qui n’est pas leur religion et leur culture, le manque de de civisme, le manque de respect des règles sociales e leur pays d’accueil, par leur violence en ont chassé les Français autochtones ; et ils exigent que ces français véritables héritiers d’un patrimoine national multiséculaire reviennent dans l’enfer qu’ils en ont fait ! Les Français de souche sont partis, c’est bien parce que la vie dans ces banlieues y était impossible et qu’ils ne voulaient pas avoir à trembler pour leur intégrité physique et morale pour eux et pour leur famille. Ils sont partis parce qu’ils ne voulaient pas subir les règles de l’islam et des musulmans qui s’y imposent.

    Et maintenant, les nouveau français qui se sont faits maîtres de ces lieux voudraient que ces Français d’origne reviennent, qu’ils subissent, qu’ils soient asservis, dhimmis ; ils voudraient qu’ils reviennent pour en faire des prosélytes ?

    Ils y parviendront, l’État veille à cela et y met tout son pouvoir, toutes les astuces parce qu’il aime, il veut la mixité sociale cependant mono culturelle puisqu’il s’agit d’oeuvrer pour installer massivement et durablement l’islam tout en sachant que même minoritaire IL A ÉTÉ chez nous prioritaire.

  20. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    La popularité de Macron au point mort après les européennes [SONDAGE EXCLUSIF]
    :::: https://www.huffingtonpost.fr/entry/la-popularite-de-macron-au-point-mort-apres-les-europeennes-sondage-exclusif_fr_5cfa53f5e4b06af8b507221b?ncid=tweetlnkfrhpmg00000001
    Par Geoffroy Clavel
    07/06/2019

    Le score en demi-teinte de la majorité profite davantage au premier ministre qu’au président. Le Rassemblement national, lui, peut se réjouir.

    […]
    Fort rebond du Rassemblement national

    Si cette moisson européenne est donc mi-figue, mi-raisin pour le couple exécutif, elle s’annonce autrement plus féconde pour Marine Le Pen et son Rassemblement national, remis en selle par cette première place incontestée.

    Si la députée du Pas-de-Calais, qui n’était pas candidate, ne voit pas d’évolution notable de sa propre image, celle du parti d’extrême droite, qui espère profiter de l’effondrement des Républicains pour séduire d’autres figures souverainistes, se redresse sur à peu près tous les items testés chaque mois par notre baromètre.

    Un peu moins de la moitié des Français interrogés (43%, +4 points) pensent que le Rassemblement National à “une ligne claire dont il ne bouge pas” et qu’il est prêt ”à prendre des décisions impopulaires si elles sont bonnes pour le pays”(41%, +9 points). Près de 38% des Français pensent que le Rassemblement National “s’adresse à toute la population, pas seulement à ses électeurs” (+6 points) et qu’il a “de bonnes intentions même si je ne suis pas toujours d’accord
    avec” (+7 points).

    Près d’un tiers de Français pense que le parti de Marine Le Pen “protège les intérêts de personnes comme moi” (32%, +6 points), que “la société que prône le Rassemblement National est globalement celle dans laquelle je souhaite vivre” (29%, +5 points) et qu’il “va de l’avant et propose des idées modernes” (28%, +4 points). Enfin un quart des Français estime que le RN est “composé de personnes compétentes” (25%, +4 points).

    Sondage réalisé en ligne les 3 et 4 juin 2019 sur un échantillon représentatif de 1005 Français de 18 ans et plus (méthode des quotas). En partenariat avec : YouGov.fr

  21. Avatarpalimola

    Pauvre dame sa fille est perdue , cette saloperie de secte est présente de partout . Je connais un jeune qui s’est fait couillonner dans un club de boxe fréquenté en grande majorité par des mahométans , depuis ce gros con se promène avec la barbe de momo vêtu d’une djellaba . Je vais être méchant mais je pense que pour accepter de se convertir , croire a de telles balivernes et accepter de se vêtir comme un fada il faut quand même avoir un petit problème au départ ! Un être rationnel surtout s’il est doté d’un peu d’instruction ne peut pas gober de telles inepties .

  22. Avatardenise

    O.Blanche , vous avez raison et c’est ce que je ferais aussi , juste que dans ce cas, la jeune fille est majeure , les parents ont des « droits  » limités  » ..

    1. Olivia BlancheOlivia Blanche

      Il faut s’affranchir du droit quand la République ne nous protège plus ! Si j’étais une mère dans ce genre de situation il me semble que je ferais tout pour arracher ma fille aux griffes de l’islam…

      Première chose : un plan, lorsqu’il est audacieux et doit être réussi, a besoin non seulement de finances mais d’organisation. Il faut tout planifier à l’avance : de la boisson dans laquelle il y a un somnifère, à l’embarquement pour quitter la France en toute discrétion. Puisqu’il n’y a plus de frontières, pour une fois, profitons-en ! Il y a toujours des cliniques spécialisées, avec des psychothérapeutes qui sont prêts à soigner les égaré(e)s, moyennant finances – ou des couvents chrétiens, susceptibles de réinitialisé le cerveau intoxiqué…

      Pour un départ à l’étranger ça se complique à cause du passeport et si la voyageuse n’est pas consentante. Pourtant un dépaysement radical peut aussi être la solution. Il faut se renseigner auprès des médecins et des juristes qui ont eu à combattre, dans un passé récent, les effets néfastes des sectes et des gourous. Nous sommes dans la même problématique.

      Je suis certaine qu’il existe des solutions pour empêcher les jeunes de se faire embrigader dans la secte islamo-destructrice d’identité sociale française et chrétienne. Il faut prendre le taureau par les cornes ! Ne pas accepter, ne pas renoncer !

  23. Avatarfrejusien

    Comment être assez naïve pour demander de l’aide à l’état ou aux élus ???

    il devient évident que l’état n’est pas seulement complice, il est l’organisateur de l’islamisation,

    l’état a le pouvoir, c’est sur lui que les citoyens comptent pour être défendus , protégés,

    l’état organise la vente à bas prix de terrains au profit des musulmans, ou des baux emphytéotiques, l’état aide à la construction de mosquées, l’état donne l’autorisation de construire ces mosquées, l’état subventionne les associations musulmanes, l’état laisse entrer et sévir des imams étrangers, fanatiques, depuis des décennies, l’état accorde l’aide sociale à ces imams, l’aide issue de nos impôts
    si l’état voulait, il pourrait car l’état c’est le POUVOIR en France,

    il suffit de voir la répression féroce des GJ, pour comprendre que quand ces pourritures veulent, elles ne mettent pas des gants

    l’état interdit maintenant que quiconque profère la vérité sur l’islam,
     » ISLAM ASSASSIN  » est un délit d’opinion, un délit de blasphème,

    L’ÉTAT EST L’UNIQUE RESPONSABLE ET COUPABLE DE L’ISLAMISATION DE LA FRANCE

  24. AvatarSamia

    J’ai une amie d’un certain âge qui a sa fille s’étant convertie à l’islam, durant sa jeunesse. Aujourd’hui à 40 ans, elle l’est toujours. Elle a fait une smala d’enfants, elle vit selon le dogme islamique au plus grand dam de mon amie, sa mère.
    C’est une vraie catastrophe !!! Je vous passe les détails de cette sinistre histoire.
    Je ne comprends vraiment pas, comment cette personne a pu en arriver là.
    Ce sont ses amies qui lui ont bourrée le crâne, les muzz ne reculent devant rien quand il s’agit de faire avancer leur merde d’islam. Et les parents français, pendant ce temps, dorment profondément dans leur monde de bisounours où il n’y a pas de méchants, il n’y a que des gentils.
    Voilà le principal problème, c’est le déséquilibre entre des assaillants acharnés sans scrupules et des gens qui ne veulent pas voir le mal, qui font confiance aveuglément, sans se poser de question.

  25. Avatarleviet06

    la nature ayant horreur du vide,il est normal qu’une personne dans aucune spiritualité et culture générale soit comblée par l’enseignement d’une secte ,même si cette secte devient religion officielle .C’est aux parents de donner les bases d’une instruction religieuse chrétienne en donnant soi même l’exemple d’une vie chrétienne,c’est aux parents de donner une instruction et culture solide afin que l’enfant ait des bases solides de référence.Car les jeunes ados et jeunes adultes sans ancrage sont là proie facile de la drogue et ou des religions obscurantiste.

  26. Avatarcrina

    La conversion des chrétiens est facile à cause de manquement des parents dans leur tâche de parents! Tout est bon comme excuse pour ne pas s’occuper de leurs enfants. Ca ne se passe pas là où l’éducation familiale est à l’oeuvre.

  27. AvatarJean-Francois Morf

    Offrez lui la Bible en bande dessinée et le nouveau testament en bande dessinée, et priez pour qu’elle les lise en cachette…

  28. Avatar919635

    Moi je vois deux explications à cette conversion : un ratage dans l’éducation de cette fille et tout simplement sa faiblesse d’esprit, mais il est vrai qu’on vit une époque ou tout est de la faute d’autrui. Mon commentaire ? La faute à cet article 😉

  29. AvatarPierre b

    L’Islam a ce vice de s’infiltrer partout, surtout dans ce genre d’endroits, il manipule les gens faibles, les retourne contre la société en poussant toujours plus loin l’état d’esprit gauchiste anti Occidental présent partout.
    Le jeune Français moyen a subi toute sa vie de la propagande gauchiste, télé, éducation nationale et surtout Rap, (votre fille écoutait elle du rap ?) qui lui ont mis dans la tête une réalité où l’Occident, le blanc, est oppresseur, l’histoire, le colonialisme, esclavagisme etc.. sont sélectionnés pour présenter l’Occident très négativement, en oubliant les 3/4 de l’histoire et en censurant l’histoire immonde de l’Islam, de son esclavagisme, colonialisme etc… L’Islam est toujours présenté positivement.
    l’Islam, que l’état installe en France, n’a plus qu’a ceuillir les jeunes Occidentaux lobotomisés. Mais après le nombre d’attentats Musulmans que s’est pris la France ces dernières années, c’est quand même dégueulasse de se convertir à la religion de nos agresseurs… Du pur masochisme.
    Peut-être devrait elle voir les vidéos de Majid Oukacha.
    l’Islam étant évidemment un tissu de bétises, à laquelle personne de censé ne peut réellement croire, rejoindre l’Islam c’est surtout rejoindre identitairement une civilisation étrangère et ennemie, c’est de la pure assimilation à l’envers, personne ne se converti en croyant vraiment ces foutaises religieuses, c’est de la conversion identitaire, politique, civilisationelle par haine de soi, de la traîtrise, ou de la bétise ultime..
    Espérons que ce ne soit qu’une crise temporaire.
    Rien ne me répugne plus que les convertis, je compatis et souhaite que vous la sortiez de sa folie.

  30. Avatarpaul-andré tournelle

    Cela s’appelle le syndrome de Stockholm.
    Plus il y aura d’attentats islamistes , plus il y aura ( malheureusement ) de conversions .
    Les occidentaux doivent faire l’effort de se renseigner sur cette idéologie qui veut se faire passer pour une religion.
    L’islam n’est pas une religion.
    Le devoir n°1 d’une religion est de privilégier la sacralité de la vie humaine et de respecter son prochain.
    L’islam fait le contraire.
    Il y a aussi beaucoup de naifs qui se convertissent à force de fréquenter un voisinage musulman.
    Ne sous estimez pas la takkia .
    Un musulman est prêt à vous raconter n’importe quelle connerie pour essayer de vous convaincre, comme par exemple les faux miracles scientifiques du coran.
    Déjà, c’est un oxymore, un miracle est du domaine de l’irrationnel, donc il ne peut pas etre scientifique.
    Les peuples occidentaux doivent se renseigner au maximum sur le coran et les hadiths authentiques ( mouslim et boukhari ).
    Le pire ennemi de l’islam est l’islam lui-meme.
    La meilleure stratégie pour détruire cette idéologie est de dénoncer la charia.
    La charia est l’épine dorsale de l’islam; sans la charia, il n’y a plus d’islam.
    Et surtout , évitez au maximum de fréquenter des gens qui n’ont dans la tete qu’un seul objectif : agrandir la oumma en faisant du prosélytisme tous azimut.
    N’oubliez pas qu’en islam, tous les coups sont permis.
    Les musulmans n’hésitent pas à mentir pour essayer de convertir les plus naifs.

Comments are closed.