Européennes : les 3 dissimulations qui ont évité une défaite plus lourde à Macron


Européennes : les 3 dissimulations qui ont évité une défaite plus lourde à Macron

La rétention d’informations par le gouvernement et les médias aux ordres a été parfaite.

.

Au moins trois informations de premier plan qui auraient pu gravement faire baisser les intentions de vote en faveur de la liste Macron n’ont pas été divulguées avant la fin des élections européennes dimanche 26 mai 2019 :

– un attentat terroriste à la bombe par un musulman algérien commis vendredi,

– une énième augmentation de l’électricité de 6 %, qui aura lieu le 1er juin, suivie d’une autre prévue cet été.

– le licenciement de 1000 personnes chez General Electric, à Belfort, anciennement Alstom, vendu avec la complicité très active de Macron.

.

Le terroriste de Lyon, dont la caméra a « flouté » le visage et blanchi les bras

et ce jusqu’aux résultats dévoilés dans la soirée. Sa face aurait pu être dévoilée avant le scrutin. Mais on aurait su qu’il était de type maghrébin. Ouf ! Le RN a été contenu : c’est l’essentiel, n’est-ce pas ?

VENDREDI SAMEDI DIMANCHE

LUNDI

Lyon : pourquoi ils ont attendu lundi pour nous dire qu’il était algérien ?

Collomb accuse : les flics ont flouté les images de l’Algérien… jusqu’à lundi !

Attentat de Lyon : le musulman diplômé entendait-il faire respecter le ramadan à coups de bombes ?

Lyon : surtout cacher aux Français qu’Hichem a agi au nom de l’islam

Qui est Youssef Badr, porte-parole de Belloubet, qui ne veut pas qu’on parle du terroriste algérien de Lyon ?

Dans la même veine de désinformation pro-djihadiste :

.

Deux-trois jours plus tard, un chauffeur de bus « parisien » écrase et tue un automobiliste Quai Voltaire à Paris pour se venger de s’être fait engueuler par ce dernier pour avoir accroché sa voiture. Seule la revue Valeurs actuelles se renseigne et révèle que l’auteur de l’écrasement est un Algérien appelé Omar.

Omar « a tuer » l’automobiliste parisien en l’écrasant contre un bus…

Il écrase exprès un homme : Omar M., chauffeur de bus, faisait-il ramadan ?

La journaleuse Céline Carez pleure sur le chauffeur de bus assassin… pas un mot pour la victime !

.

Ou encore, l’interdiction de mentionner les actes de torture diaboliques commis par les disciples d’Allah lors de l’attentat islamique du Bataclan :

Bataclan : Hollande a interdit qu’on parle des cadavres mutilés

L’État français et nos médias possédés par des milliardaires mondialistes ne veulent surtout pas que les Français puissent faire l’amalgame entre l’islam, l’immigration islamique, la population musulmane et le terrorisme islamique.

 

.

Les tarifs de l’électricité augmentent de 6%

Ils augmentent dès le 1er juin 2019 et ces tarifs connaîtront une nouvelle augmentation, cet été, pour financer les énergies renouvelables, paraît-il. Cela ne pouvait quand même pas être dit avant les élections.

EDF, + 5,9% : merci Macron, merci les écolos !

http://resistancerepublicaine.eu/2019/06/02/augmentation-de-lelectricite-il-y-a-des-imbeciles-qui-ont-vote-on-appelle-ca-des-ecolos/

Pierre Cassen : EDF, + 5,9% : merci Macron, merci les écolos ! (video)

 

.

Licenciement massif chez GE : 1000 chômeurs de plus !

Quand on sait le rôle primordial qu’a joué Macron dans la vente d’Alstom en tant que membre du gouvernement Hollande, il est à peu près certain que cette annonce lui aurait été dommageable et aurait favorisé d’autres partis.

Alstom-General Electric, un désastre industriel nommé Macron !

Aussi stupide que les Verts allemands, Jadot rêve de la fin du nucléaire

C’est à cause des écolos escrocs que votre facture d’électricité explose !

.
Et résultat positif de la propagande pour Macron

La propagande doublée de désinformation et d’omerta médiatique a très bien marché encore une fois : seulement 23 % pour le RN, 3,5% pour DLF, 1% pour UPR, 8% pour LR et 55 % ont voté pour des immigrationnistes fous et des écolos tarés. Le LREM limite la casse en siphonnant 20% des voix LR et en faisant à peine 1 % de moins que le RN.

En additionnant à ces 22% les voix des partis de gauche et les verts et la moitié des LR, cela fait 65 % des voix qui voteront en 2022 pour Macron si rien ne change et si la droite ne se réforme pas.

.

.
.

Article réalisé en prenant pour point de départ un commentaire de Saskia sur dreuz.info

Source de l’image en tête d’article : COMMENT LES MÉDIAS ONT FABRIQUÉ LE CANDIDAT MACRON

edit 03.06.2019 : MLP avait fait cette accusation dès le 28 mai. L’Obs (Propagandastaffel) a crié au complotisme de MLP.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Julien Martel

Auteur chez Résistance républicaine, contribue aussi au blog "L'islam pour les nuls" et à Riposte Laïque.


18 thoughts on “Européennes : les 3 dissimulations qui ont évité une défaite plus lourde à Macron

  1. Avatarandre juan

    J’ais l’espoir, peut être un peu fou, que Marion et Marine se soient mises d’accord, pour que Marion s’éloigne des conflit stériles des anciens JMLP ( il nous a fait du bien, mais aussi beaucoup de mal) contre les rénovateurs stratégique du partis. D’ailleurs, ici, j’en voie beaucoup d’aigris de l’ancien FN !
    Bref, aucun partis ne sera jamais parfait ! Mais quoi ? 2022 (et je le pense sérieusement), seras la fenêtre parfaite pour Marion et gagner enfin la présidence que tous les patriotes honnêtes espères depuis tan d’années. Alors les aigris, arrêté de nous casser les noix avec vos commentaire improductif et stériles ! Remontez vous les manches ! Combattez avec fermeté pour que RN soit aux commande de notre France ! Merde !

  2. Avatarpeplum

    Pas mal ce Swalton ; ces Américains ont beaucoup de références propres qui étonnamment dépassent le simple folklore.

  3. AvatarAmélie Poulain

    Oui je suis d’accord avec l’article mais tout cela cela fait longtemps qu’on le sait et le voit, on n’avait pas besoin d’informations nouvelles pour le savoir, alors les gens qui ont voté pour ces fossoyeurs de la France sont des imbéciles, je le re-confirme.

    Affreux les éoliennes entre parenthèse cela défigure les paysages sans compter les autres nuisances et leur intérêt incertain à court et moyen terme.

    Je continuerai à me méfier des partis « Ecologistes » même si, comme tout être humain qui se respecte, j’aime la nature et ne veut en aucun cas la maltraîter voire la détruire, là-dessus j’ai la conscience tranquille pas besoin d’être « écolos » et je connais beaucoup de gens qui sont dans mon cas.

    C’est comme les « Droits de l’Homme », rien à rougir là-dessus bien au contraire de ces gauchos.

  4. AvatarKaci Hamadi

    Ici je ne commente que pour vous avertir que sur la barre de votre domaine il est ecrit » non assuré » Il faut prendre contact avec votre webmester pour vous arranger ce problème. J’ai eu le meme probleme avec mon site.

    1. Christine TasinChristine Tasin

      pas de souci, on ne peut pas passer en htpps parce que ça dérègle tout (on a essayé) mais on est ultra protégés ainsi que nos utilisateurs ; merci

  5. Avatarjojo ( le plombier )

    Reiser était un visionnaire : les français adorent le concept du  » gros degueulasse « 

  6. AvatarGromago

    Mais il ne le sait pas ,le micron,que la note se paye à la fin du repas ?
    Même les socialistes ,les raie publicains,les communistos insoumis etc ….. ont payé la note à la fin de leurs ripailles de mensonge et manipulations .
    A qui le tour ?
    Au petit marquis qui se frise en se foutant largement de notre gueule .

    Le peuple est épris de vérité il garde ce rêve ,même sous la plus éhontée des propaganda (terme nazi) .Il en est toujours qui se lève et dit :nous aurons du sang et des larmes mais nous vaincrons .

    1. AvatarFomalo

      @Gromago, vrai en partie pour les LR , les LFI, oui, mais les socialistes ne se sont -ils pas quand même rechappé une virginité plurielle en rejoignant REM?. Et à ma connaissance, la note de Las Vegas pendant la campagne de macron, n’est pas encore payée, si ??

  7. AvatarMalou30

    Je vais émettre mon avis sur les élections européennes de dimanche dernier ! Le RN a gagner , mais le fait de s’engager ouvertement sur les affiches de renaissance pour macron , n’est il pas une stratégie voulue et pensé de façon machiavélique pour se retrouver comme en 2017 LREM contre RN , et les français grands naïfs vont tomber , une fois de plus , dans les ´´ non , non pas ça , pas la peste brune ! ´´ , je pense donc que ces dernières élections macron les a perdues sciemment pour gagner celles de 2022 ! Dictature en Marche !

  8. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Élections en Flandre : un conservateur averti en vaut deux
    :::: http://www.les-identitaires.com/2019/05/29/elections-en-flandre-un-conservateur-averti-en-vaut-deux/
    François Vandenberghe
    29 mai 2019

    IMG : Les flammands Deux pour Un
    :::: https://www.les-identitaires.com/wp-content/uploads/2019/05/drieslangenhoveettomvangrieken-1080×675.jpg

    « Ils ne le dompteront pas (le fier Lion de Flandre), tant qu’un Flamand vivra ». Ces paroles de l’hymne national flamand trouvent un écho tout particulier en ces lendemains d’élections à la fois régionales, fédérales et européennes dans le plat pays. Le Vlaams Belang, donné politiquement pour mort depuis ses échecs électoraux de ces 15 dernières années, a repris sa place de deuxième force politique de Flandre belge derrière la NVA, la droite nationaliste et conservatrice flamande.

    Cette renaissance est à la fois le fruit d’une campagne offensive et moderne menée par son jeune président Tom Van Grieken (32 ans) et de l’influenceur militant Dries Van Langehove (26 ans), et d’un désaveu des électeurs flamands pour les partis traditionnels, et tout particulièrement pour la NVA qui paye aujourd’hui ses compromissions quand elle était au pouvoir.

    « Bescherm onze mensen – Défendre nos gens » tel est le slogan d’une campagne habilement menée par une maîtrise des réseaux sociaux et par une présence militante efficace, parfois espiègle, dont le concept de « Schild en Pint » est assez représentatif : un meeting politique dans un bar ambiance sous forme d’happy hours parmi des dizaines de jeunes. La première leçon est qu’une victoire identitaire ne peut qu’être le fruit d’un discours assumé et d’une action novatrice.

    « 2019 sera l’année de la révolte du Flamand moyen contre l’élite politique ». Telle fut la promesse de Tom Van Grieken lors des vœux de début d’année et l’on peut dire qu’elle fut prospective. Car la Flandre laborieuse et dynamique a en effet sanctionné le parti conservateur au pouvoir qui a échoué à tous les points de vue flamand : aucune avancée dans les négociations communautaires, une fragilisation de la classe moyenne et une passivité presque coupable face au défi de l’immigration et de l’islamisation du pays. Quand le sud de la Belgique, qui paye encore aujourd’hui sa désindustrialisation, accentue son virage à gauche, le Nord, quant à lui, exige le sursaut d’une droite sociale et identitaire que le VB a su parfaitement incarner lors de ces élections et avec qui la NVA aurait tout intérêt à se rapprocher.

    Car le VB est en position favorable pour participer aux affaires. La NVA, bien qu’en tête aux élections, est obligée de composer avec un parti tiers pour gouverner. Si elle rompt le cordon sanitaire en intégrant les Vlaams belanger aux affaires, alors elle enverra un signal positif à ses électeurs mécontents dont le premier avertissement fut cinglant. Si elle se soumet au politiquement correct en s’alliant avec les progressistes, faisant fi des aspirations de son corps électoral, alors elle vivra la même agonie que son équivalent français, siphonné à la fois par sa gauche et sa droite, et disparaîtra de la scène politique. Un conservateur averti en vaut deux.

  9. MaximeMaxime

    @ andre juan : le problème est que Marion Maréchal est toujours issue du clan « le Pen ».
    Ces élections ont aussi été gagnées grâce à la virginité de Bardella, si propre sur lui – on a tous eu un Bardella dans notre collège, ce genre de jeune si poli et parfait qu’on a dû mal à se dire que comme tout le monde, il lui arrive de péter et roter… ou qu’il puisse appartenir à la léproserie politique officielle !
    Et si finalement, c’était lui l’espoir pour 2022 ?

  10. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Jean Paul Garraud
    :::: https://www.facebook.com/305982272814433/posts/2279901688755805/
    2 juin 2019

    Aux Républicains

    J’imagine le désarroi de nombre de mes amis qui croyaient au retour de la droite au sein des LR avec FX Bellamy.
    Mais c’était mission impossible dans ce parti miné depuis longtemps par des divisions profondes, des haines sourdes, des ambitions inavouées.
    Vous assisterez bientôt à de nouveaux déchirements et évictions masqués par une fausse réorganisation destinée en fait à se débarrasser de ceux qui ne seront que des boucs émissaires.
    En réalité le parti LR est condamné et ne s’en relèvera pas car l’électorat n’y croit plus. Le système perdurera un peu et éclatera au final.
    Que faire alors?
    La droite n’est plus ce qu’elle était du temps du RPR.
    Et pourtant, la fibre gaulliste, bonapartiste, souverainiste, est bien vivace et ne demande qu’à s’exprimer.
    J’ai partagé et animé une campagne au sein du Rassemblement National.
    J’ai retrouvé cette foi autour de moi.
    Et rien d’extrémiste, vraiment rien!
    À toutes mes réunions publiques, j’ai rencontré les mêmes que ceux qui adhéraient à la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007, que ceux qui étaient contre Maastricht en 1992, que ceux qui appréciaient le RPR de Pasqua…
    J’ai aussi rencontré de nombreux jeunes cadres militants dans les fédérations.
    Des jeunes que vous aimeriez connaître, volontaires et plein d’idées. C’est souvent grâce à eux qu’il existe cette dynamique de terrain.
    Un bonheur de voir que la relève est bien là!
    Alors que ceux qui hésitent et qui réfléchissent encore, se décident rapidement car l’urgence nous commande d’agir.
    Nous devons briser le plafond de verre et franchir allègrement la « ligne rouge » tracée arbitrairement par ceux qui veulent continuer à nous faire perdre.
    J’appelle de mes vœux la grande alliance républicaine avec le rassemblement national, les LR qui ne veulent pas mourir et tous ceux qui penseront d’abord à la France!
    Nous devons faire des alliances électorales et nous gagnerons ainsi toutes les élections.
    Le pays se redressera.
    C’est à nous de faire, c’est une grande espérance dans une ère nouvelle, prenons cette voie, sans état d’âme!

  11. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Thierry Mariani
    28 mai
    :::: https://frama.link/ja3s_UeK
    🗞«Pour un Président de la République qui a vocation à rassembler tous les Français, le verdict est là, c’est moins d’1 Français sur 5 qui lui fait confiance»

    Quelle analyse peut on faire des résultats des Européennes?
    J’ai répondu aux questions Sputnik France
    :::: https://sptnkne.ws/m6KX

    Mariani, eurodéputé RN: «les Européennes, c’est comme un match de foot, un but d’écart suffit»

    Le RN remporte l’élection européenne en France, devançant la liste de la majorité qui fait son entrée au Parlement en renfort des libéraux de l’ALDE. Un scrutin qui marque également l’avènement d’une nouvelle polarité de la vie politique française. Thierry Mariani, nouvel eurodéputé RN, revient à notre micro sur cette victoire et ses conséquences.

    «En politique, il n’y a pas de demi-victoire ou de demi-défaite. Il y en a un qui arrive devant et un qui arrive derrière! Jusqu’à présent, même si l’écart est faible, c’est notre liste qui arrive en tête.»

    Thierry Mariani, en troisième position sur la liste Rassemblement national (RN) menée par Jordan Bardella, savoure au micro de Sputnik les résultats du scrutin européen. Selon les derniers chiffres du ministère de l’Intérieur, avec 23,31% des voix, la liste RN surclasse celle de la majorité présidentielle de 0,9 point (22,41%). «C’est comme un match de foot, un but d’écart, ça suffit», lâche l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy, qui ne manque pas d’éloges pour sa jeune tête de liste:

    «Quelle qualité, quelle maîtrise dans les débats! Moi qui, malheureusement, commence à avoir un certain nombre d’années, je peux vous dire qu’il me rappelle un peu Nicolas Sarkozy à la même époque, qui avait une aisance naturelle et qui écrasait tout le monde par son talent.»

    Une victoire d’autant plus «claire» qu’aux yeux de notre intervenant, Emmanuel Macron a fait «tout ce qu’il a pu» afin de faire pencher la balance en faveur de la liste de Nathalie Loiseau.

    «On mesure la qualité de ses adversaires à une certaine classe. Excusez-moi, mais visiblement, Macron en manque», assène-t-il.

    Thierry Mariani évoque notamment l’interview «à la dernière minute» du chef de l’État sur YouTube, les décisions de justice rendues «comme par hasard juste avant les élections», le «gel» du débat européen par celui d’un Grand débat qui s’est «étiré jusqu’à ce que Monsieur Macron soit contraint d’entrer en campagne», sans oublier le décompte du temps de parole de Steve Bannon de celui de sa liste. «On utilise et on abuse des moyens de l’État comme jamais aucun Président ne l’avait fait», conclut l’eurodéputé RN.

    «Pour un Président de la République qui a vocation à rassembler tous les Français, le verdict est là, c’est moins d’un Français sur cinq qui lui fait confiance quand on regarde les résultats», insiste Thierry Mariani.

    Quant à la transformation de cet essai européen au niveau national, cela sera «difficile pour tout le monde», estime Thierry Mariani:

    «Les deux partis politiques, qui ont structuré la vie politique française ces 40 dernières années font moins de 15% à eux deux réunis», souligne-t-il.

    Au milieu de ce séisme post-électoral souhaité par Emmanuel Macron et redéfinissant la polarisation de la vie politique nationale, la reconstruction de la droite tarde à prendre forme. Pourtant, les difficultés pour se trouver des alliés ne vont pas affecter uniquement la formation politique de Marine Le Pen, selon notre intervenant, qui rappelle que la liste présidentielle pour les Européennes agglomérait déjà tous ses potentiels alliés.

    Il souligne en effet que, contrairement à la liste RN, Renaissance regroupait en son sein tant La République en marche (LREM), que le Mouvement démocrate (MoDem), Agir ou encore le Mouvement radical/social-libéral (MRSL). Soit «tout le camp» d’un Président qui «se voulait leader de l’Europe» et qui apparaît, aux yeux de Thierry Mariani, comme «un peu seul» dans son propre pays. Une coalition centriste qui, une fois le Brexit acté, alignera autant d’eurodéputés que le seul parti de Marine Le Pen.

    «Monsieur Macron nous a expliqué depuis le début de son mandat que l’Alpha et l’Omega de sa politique, c’était l’Europe. Je vous rappelle, ce que tous les journalistes oublient, c’est qu’il a changé le mode de scrutin à peine arrivé!», souligne Thierry Mariani. «C’est lui-même qui a imposé ce mode de scrutin, tellement il était sûr d’être en tête.»

    Une analyse qui contraste avec celle d’une partie de la presse, qui souligne le score réalisé par la liste soutenue par le Président, en proie à une grogne sociale sans précédent depuis plus de six mois. En effet, la formation politique d’Emmanuel Macron va faire son entrée au Parlement européen avec 22 députés et pourrait former, avec ses alliés de l’ALDE (Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe), le troisième groupe le plus important dans l’hémicycle. Sur le plan national, l’entourage d’Emmanuel Macron a d’ores et déjà indiqué qu’il ne ferait «pas de changement de cap» et entend «intensifier l’acte 2 de son quinquennat».

    «Cela ne m’étonne pas du personnage, on sait très bien qu’il a un profond mépris pour la majorité des Français, qui en réalité sont en dehors de son clan. Ce ne sont pas des personnes qu’il respecte, donc il nous annonce qu’il continue comme avant. Écoutez, s’il veut continuer d’aller dans un mur, qu’il y aille, mais je pense que les Français lui ont envoyé un message très clair, dont tout Président respectueux du peuple tiendrait compte en temps normal», réagit Thierry Mariani.

    Malgré la perte de deux sièges à configuration égale (qui se limitera à un siège en moins dans la nouvelle configuration du parlement européen après le Brexit), la liste RN, Prenez le pouvoir, rassemble à l’occasion des Européennes de cette année 569.000 voix de plus qu’en 2014. Des élections européennes qui furent par ailleurs marquées en France du taux de participation le plus élevé depuis 1994: 50,12% de votants en 2019 contre 42,43% en 2014.

    «Jamais le Rassemblement national n’a eu autant de voix aux Européennes», insiste Thierry Mariani, qui souligne que par rapport au premier tour de l’élection présidentielle, les partisans d’Emmanuel Macron reculent de près de deux points alors que ceux de Marine Le Pen progressent d’autant. Pour rappel, le 23 avril 2017, Emmanuel Macron était arrivé en tête avec 24,01%, devant Marine Le Pen qui réunissait 21,30% des suffrages exprimés.

    Quant à la capacité du FN à intégrer des alliances afin de peser dans l’hémicycle strasbourgeois, notre intervenant se dit «assez optimiste», évoquant la réunion du 18 mai à Milan entre les cadres de douze partis européens, pour autant de pays. «Nous sommes les seuls à avoir organisé ce genre de réunion. Donc, déjà, quand on nous demande avec qui vous serez, on sera déjà avec ces douze-là,» souligne Thierry Mariani qui ajoute:

    «Je pense qu’on dépassera largement toutes les prévisions qui sont annoncées dans la presse qui jusqu’à présent –je vous le rappelle– se trompe de manière hallucinante.»

    L’eurodéputé rappelle ainsi tant la présentation qui était faite dans la presse de la tête de liste Les Républicains, François-Xavier Bellamy, présenté comme une «divine surprise» et pressenti pour consolider une troisième position avec un résultat à deux chiffres, «résultat, la plus belle gamelle de l’histoire de ce mouvement, qu’hélas je connais bien», tacle Thierry Mariani, qui évoque également le traitement médiatique réservé jusque-là au Brexit. Le Brexit, dont les partisans, menés par Nigel Farage, viennent de survoler les élections au Royaume-Uni, avec 31,6% des votes.

    «Tout le monde nous explique en France depuis deux ans que les Britanniques, tous les jours, regrettent leur vote de sortie de l’Union européenne, que s’il y avait un deuxième référendum, ils reviendraient dans l’Union européenne en courant.»

    Un vote britannique anticipé, dont les résultats ne furent relayés par la presse qu’à son annonce officielle, contrairement au vote des Néerlandais qui fuita, donnant gagnants «contre toute attente» les pro-européens.

  12. AvatarClaude

    ah oui , ça lui a donné des voix en plus . bon

    Je vois beaucoup d’articles qui font encore des éloges de Macron. j’ai même vu, je ne sais plus qui, oser déclarer qu’il avait gagné !

    1 point de moins tout de même , ça suffit pour arriver 2ème et être battu , non ?

    Mais ce que l’on a l’air d’oublier , c’est que ce petit bonhomme de rien du tout, cette sangsue qui suce notre substance , s’accroche tant que l’on ne peut la décoller a bénéficié de soutiens nombreux , le Modem, Agir, une partie des musulmans, les médias propagandistes qui n’ont cessé de nous le montrer chaque jour , lui même bénéficiant sans compter de la TV , et ne cessant de parler , cette affiche qu’il a osé faire de lui même, s’impliquant personnellement dans la campagne de « Renaissance », méprisant (comme à son habitude) des millions de français . sans oublier toutes les magouilles qu’il y a eu sur les bulletins du RN et d’autres

    Et avec tout ça , il pavoise quoi , mais, son score c’est plus que minable ! mais il devrait se faire tout petit et s’en aller , ce traitre à la Nation .

    Et toujours ses paroles dites sans réfléchir , stupides , jamais suivies d’effets ; en l’occurrence , lorsqu’il a piqué cette colère noire contre ses ministres , le pauvre malade ,

    « si nous ne sommes pas 1er, je vous préviens qu’au prochain Conseil des ministres , on ne vous verra pas tous là  »

    Au lendemain des élections, alors qu’il n’était pas premier, il a déclaré que « rien ne changerait » pas de remaniement , pas même de changement de 1er ministre, pas de dissolution de l’Assemblée .

    Réellement c’est un minable .

    Et avec tous les soutiens dont il a bénéficié , ne pas être 1er ?

    se faire battre par un jeune homme de 23 ans , super , calme et réfléchi , honnête , connaissant ses sujets parfaitement , ne se laissant pas marcher sur les pieds , qui lui, n’a bénéficié d’aucun appui , et qui en 2022 aura 26 ans , j’y pense souvent, il aura sans aucun doute, la carrure d’un chef d’état si il reste tel qu’il est.

    Quant à l’autre ce n’est qu’un déchet qui un jour va très certainement payer pour tout ce qu’il a fait subir à la population française .

  13. AvatarCat

    Je me rapproche de votre commentaire Maxime.
    Ce que vous dites est tout à fait juste, Bardella est le profil que je pressent pour les prochaines présidentielles en ce qui concerne le RN . Il n’est pas un Le Pen rien que cela joue beaucoup pour probablement bon nombre de potentiels électeurs..

  14. AvatarConan

    Excellent article Julien ! Un vrai modèle de réinformation !
    Hé oui, 55% qui continuent à voter « correctement » …parce que gavés de propagande mondialiste…C’est tellement plus simple et rassurant d’écouter les me.dias subventionnés …
    Alors, peut-être un autre article sur comment écouter RTFrance, TVL, Radio Couroisie etc ?…
    Encore bravo !

  15. Julien MartelJulien Martel Post author

    @Conan. Merci. Pour les articles, c’est à chacun de s’y mettre. Il faut se lancer. Prenez du temps et vous verrez que vous arriverez à faire un article, puis deux.
    Il ne faut pas avoir peur d’y aller. Vous n’avez rien à perdre.

    Mais sinon dans mes articles, je donne généralement un lien ou deux voire plus qui mènent vers de bons sites. Après, je ne les connais pas tous, donc si vous voulez présenter des trucs, n’attendez pas que quelqu’un le fasse à votre place.

  16. Julien MartelJulien Martel Post author

    @Cat. Moi, je vois plutôt Zemmour. Il est moins beau que Marion ou Jordan, mais il a beaucoup plus de profondeur et de crédibilité dans les débats.

    Et je crains que les autres ne se fassent laminer lors du débat du 2nd tour, car l’autre camp dispose de préparateurs spéciaux pour cet événement où tout est calculé pour causer le maximum d’effets sur l’audimat, qq soit la vérité de ce qui est dit.

Comments are closed.