Macron veut tuer et toute opposition et le journalisme d’investigation


Macron veut tuer et toute opposition et le journalisme d’investigation

.

Ariane Chemin n’a pas été seule à être convoquée par la DGSI…

http://resistancerepublicaine.com/2019/05/23/affaire-benalla-la-stasi-macronienne-convoque-une-journaliste-du-monde-pour-divulgation-de-secrets-defense/

.

Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, a également été convoqué le 29 mai par la DGSI.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-president-du-directoire-du-monde-egalement-convoque-par-la-dgsi-20190523

.

C’est choquant : pour les macronistes , l’état de droit qu’ils piétinent en permanence signifie dans leur novlangue au discours inversé, contourner les lois pour faire taire toute opposition, tuer le journalisme d’investigation et installer des lois liberticides, un Etat policier, la censure du net, la persécution judiciaire des opposants, et une dictature de la pensée et de l’expression.

.

Ariane Chemin a fait un excellent travail d’investigation en révélant des faits totalement illégaux au sujet de l’affaire Benalla, à savoir la présence de barbouzes au sommet de l’Etat, avec des contrats passés avec des oligarques étrangers, qui auraient pu mettre en jeu la sécurité de la nation si la presse ne les avait pas divulgués, et ce qui a permis de rétablir l’état de droit au niveau de la sécurité du Président sous le contrôle du Sénat. On lui cherche des poux dans la tête pour avoir divulgué un nom haut placé en lien par contrat avec des intérêts étrangers et compagnon de la chef de sécurité de Matignon, ce qui devrait inquiéter la justice dans un Etat normal de droit ; cela pue une tentative de corruption.

.

C’est un prétexte pour intimider et empêcher toute autre révélation par la presse, et connaître l’origine des sources. Tous les journalistes doivent être solidaires et faire la grève pendant plusieurs jours de toute propagande étatique et ne plus relayer ce qui vient de l’Élysée ou Matignon. Il se joue le respect de la liberté fondamentale de la presse et donc le droit pour les citoyens à une information libre et indépendante.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




7 thoughts on “Macron veut tuer et toute opposition et le journalisme d’investigation

  1. AvatarMachinchose

    «  »Le président du directoire du journal Le Monde, Louis Dreyfus, a également été convoqué le 29 mai par la DGSI.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/le-president-du-directoire-du-monde-egalement-convoque-par-la-dgsi-20190523 »

    relents deplaisants de « l’ ile du Diable » le celèbre feuilleton des années 70 ….précedées d’ un 18……

    et pour compléter, y a aussi un « autre » du même tonneau -Je suis Partout- moi aussi! 😆

    Luc Bronner , né le 14 mai 1974 à Gap, est un journaliste français. Il est directeur des rédactions du Monde depuis 2015.
    chiant ça! deux dirigeants de l’ Immonde convoqués sont des Juifs…

    on va bientot entendre tinter les eclats de Kristal la nuit…. 😆

    ce brave Bronner est également convoqué par la DGSI, sur ordre discret du Grand Chef des Ar , non, plutot du Grand chef désarmé devant la colère des Français et qui a choisi de se réfugier dans la tanière du « le Roi c’est Moi »

    sans hésitation, Dimanche vous saurez pour qui voter !!

  2. AvatarDorylée

    @NEMESIS
    D comme NKVD, G comme Gestapo, S comme Stasi… Pas rassurant tout ça !… Et le I c’est pour Internement ???

Comments are closed.