Dénonçons les grossiers mensonges de Brossat et des Insoumis sur la Résistance française


Dénonçons les grossiers mensonges de Brossat et des Insoumis sur la Résistance française

Il y a quelques jours, lors de l’appel à voter Marine d’un cadre de la « France Insoumise », Andréa Kotarak, le parti de Mélenchon a réagi en ces termes :

 

Passons sur le ridicule du  grand-guignol antifasciste qui fait de Marine une fasciste.

.

Ce que je voudrais discuter c’est l’appropriation de la Résistance par le « mouvement révolutionnaire ».

D’autant que  Ian Brossat a remis un euro dans le nourrain avec cette  déclaration hallucinante :

.

Ce bobo parisien de Brossat nie effrontément tout l’acquis des années 70 sur le totalitarisme en renouant avec les pires dogmes staliniens :  qu’en  pense son propre père, trotskyste, qui a contribué  a démolir ces dogmes ?

1)Il n’ y a jamais eu « 75 000 fusillés communistes » (sic) pour la bonne raison que le nombre total de fusillés français avoisine les 4000   (dont 2500 communistes).

Ce slogan est un pur slogan stalinien du stalinisme triomphant des années 50.

2)Le colonel Fabien n’a jamais « résisté depuis le premier jour » (sic). Les premiers actes de Résistance du colonel Fabien datent d’après le 22 juin 1941. De juillet 1941. D’après l’entrée en guerre de l’Allemagne nazie contre l’URSS donc : 23 mois après le début de la guerre !

3)Du 3 septembre  1939 au 22 juin 1941, la direction du PCF, soumise intégralement aux volontés de Staline, appliquait une ligne de collaboration de fait avec les occupants nazis. Soit une période de  22 mois de collaboration  sur 68 mois  de guerre.

4)Guy Moquet, dont on salue  la mort courageuse  et que  Brossat évoque peu après, n’a pas été arrêté, à l’été 1940, pour fait de  Résistance  mais pour propagande pacifiste.

.

Oui, on pouvait croire ces vérités historiques fermement établies  depuis les années 70: elles ne le sont visiblement  pas pour  Brossat.

Et il faut le courage d’un journaliste sportif (!) pour les (re)mettre sur la table face à un falsificateur.

La collaboration du PCF avec les Allemands est allée très loin, comme le montre ce livre, écrit par des militants d’extrême-gauche :

.

Tout ceci n’enlève en rien le courage des militants communistes de base,  après le 22 juin 1941.

Ils ont mis leur  courage au service d’un PC soucieux de se refaire une virginité.

Beaucoup l’ont payé de leur vie.

Et d’ailleurs, c’était  l’objet de débats enflammés dans  les années 70 (Brossat n’était pas né !),  certains ont été, probablement, délibérément  sacrifiés dans ce but par les dirigeants du PC.

Comme les militants de la « Main d’Oeuvre Immigrée » (FTP-MOI).

Pour finir, il faut cesser comme le font  la « France Insoumise » ou Brossat de faire de la Résistance une affaire de parti, une affaire du « mouvement révolutionnaire » (sic) ou du « Parti des 75000 fusillés « (sic).

Il faut le dire et le redire. AUCUN des  partis issus de l’avant-guerre n’a été, institutionnellement  résistant : de l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Mais TOUS  ont compté,  issus de  leur rang, des individus résistants.

De l’extrême-droite à l’extrême-gauche.

Avec, sans doute, une (grosse)  prime, pour  la participation à la  Résistance à l’extrême-droite parce que le patriotisme, le nationalisme prédisposaient plus à ne pas accepter l’occupation étrangère que le pacifisme ou l’internationalisme.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




8 thoughts on “Dénonçons les grossiers mensonges de Brossat et des Insoumis sur la Résistance française

  1. AvatarPierre

    Merci pour cet article.
    L’historien Stéphane Courtois a montré que le nombre de communistes fusillés en France par les allemands pendant la guerre de 1939-45 était de 2500, et non de 75000 comme il était convenu de le dire pendant des décennies. Heureusement qu’aucune loi n’a mémorielle de type Gayssot n’a empeché Stéphane Courtois de travailler sur ce sujet. Une loi mémorielle est une loi déclarant, voire imposant, le point de vue officiel d’un État sur des événements historiques. Je conseille la lecture du livre collectif (Jacques Heers, Stéphane Courtois etc), « Mythes et polémiques de l’histoire ».

  2. AvatarJean-Paul Saint-Marc

    Le tract distribué par Guy Moquet, dont le père député communiste s’est réfugié en Algérie pour éviter l’arrestation en 1939 après l’interdiction du PCF, dénonçait la guerre CAPITALISTE de l’Angleterre contre l’Allemagne…

    On retrouve cette accusation dans les Humanité clandestines de Charles Tillon qui se trouvent au musé Jean Moulin à Bordeaux.

    Parmi les rares communistes étant entrés en résistance dès 40 figure Georges Guingouin, dit le préfet du maquis. Les tueurs communistes lui furent envoyés, d’ailleurs il eut un accident de voiture étrange… De toute façon, soit ils ratèrent, soit ils eurent peur tant Guingouin était adoré de ses hommes.

    Les communistes après le débarquement lancèrent les résistants dans des opérations stupides et meurtrières, simplement pour avoir des « fusillés » à revendiquer. Guingouin refusera la prise prématurée de Limoges… et le PCF lui en voudra encore plus !
    Une véritable bataille rangée entre troupes allemandes et résistants eut lieu au mont Gargan, bien que supérieurs en nombre et en matériels les allemands eurent trois fois plus de victimes que les maquisards… Guingouin en stratège à la vision avancée préféra rompre un combat de six jours ! Début août 44, Guingouin fit encercler Limoges et obtient la capitulation des troupes allemandes présentes sans effusion de sang, malgré un groupe SS.

    Pour rajouter, Guingouin fut viré du PCF en 1952, en même temps, ce qui est quelque part comique, que Charles Tillon (Humanité clandestine…) et d’André Marty, probable exécutant de bases oeuvres (tribunal politique) à Valence en Espagne durant la guerre civile !

    Par la suite il faut accusé à tort par des magistrats* ex-collabos de méfaits… L’affaire avec emprisonnement durât 6 ans !
    * : tous les magistrats avaient juré loyauté à Pétain sauf UN !

    En 1998 le PCF le réhabilite et veut le réintégrer ! Silence et mépris de Guingouin… Il meurt en 2005 (j’ai gardé l’article de SO).

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Centrafrique : une religieuse franco-espagnole de 77 ans égorgée (Màj: victime d’un assassinat ésotérique parce que blanche ?)
    :::: http://www.fdesouche.com/1210755-une-religieuse-franco-espagnole-de-77-ans-assassinee-en-centrafrique-tuee-parce-blanche

    Ça augure de bonnes choses pour la France avec tous ces nouveaux froncés venus d’Afique !
    On n’est pas dans la mouise. Ça va saigner ! que l’on se laisse faire ou que l’on se défende, parce que ce qui vont reprendre la France en mains, si cela arrive et en espérant que ce soit des Patriotes, ils seront bien obliger d’entreprendre la remise en ordre et le ménage, qui sera obligatoirement un gros ménage sera contraint d’employer la méthode forte. Donc la vie promet d’être un long fleuve rouge. La faute à qui ? Qui a mis le pays dans cet état ?

    Les choses ne pourront certainement pas revenir en ordre avec es bisous, des joujoux, des fleurs, des bougies, des bombons et des chants d’amour pour les uns, des berceuses pour les autres !

  4. AvatarMachinchose

    « une religieuse franco-espagnole de 77 ans égorgée……………..

    Je suis convaincu qu il y a du Tintin (vous savez, le journal des jeunes de 7 a 77 ans ) sous ce crime
    ça sent le « Tintin au Congo……….

    DIMANCHE VOTER RN

    seule solution pour tenter de retrouver notre « homeland » ou « heimat »

    en Français, notre Foyer National et degager tous ces nuisibles

  5. AvatarAsher Cohen

    On ne peut calculer le nombre de Résistants à l’ennemi que 3 mois avant le Débarquement, parce qu’après juin 1944, des milliers de menteurs prétendaient avoir été Résistants durant la guerre. Ainsi, en mars 1944, et selon la définition du Ministère des Anciens Combattants, il n’y a pas 40.000 Résistants réels en France, toutes organisations et tendances politiques confondues, ce qui représente au mieux 1 Français sur 1000, face à 41 millions de pétainistes. Il ne peut donc pas y avoir eu 70.000 communistes fusillés. A la Libération, les communistes ont placé leurs pions dans tous les ministères et grandes administrations, ce qui leur a permis d’avancer le chiffre qui les arrangeait.

    En 1936, les communistes soutenaient que si la guerre éclatait, ils n’iraient pas combattre puisqu’ils n’avaient rien à défendre, même-pas leur « patrie ». En 1939, soutenant le Pacte germano-soviétique et l’invasion de la Pologne par les russes. ils sabotaient les dépôts d’armes en France. Dalladier les a fait mettre en prison, et les parlementaires communistes ont été exclus de la Nation. Durant la campagne de mai-juin 1940, les communistes n’ont manifestement pas combattu l’ennemi. Si les parlementaires communistes avaient pu siéger à Vichy le 10 juillet 1940, ils auraient certainement voté l’investiture de pétain, comme le montre clairement le Manifeste de Thorez et Duclos de ce même soir, où ils approuvent clairement ce vote. Ensuite ils n’ont, jusqu’à preuve du contraire, jamais désapprouvé les crimes antijuifs des vichystes démarrés dès l’été 1940. Certains ont même approuvé l’Affaire du Massilia et l’incarcération des Ministres et Parlementaires Juifs, « valets du capitalisme », ainsi que le partage de la Pologne entre russes et nazis. Après le Débarquement Anglo-Américain de novembre 1942 en AFN, on ne voit pas beaucoup de communistes s’engager à combattre les allemands. Sauf erreur Thorez s’était enfui à Moscou dès septembre 1939, a été condamné pour désertion en temps de guerre, déchu de la nationalité française, et à la Libération les communistes hyper-armés ont fait pression sur De Gaulle pour qu’il soit amnistié et siège comme ministre d’état à Paris. Comment pourrait-on alors prétendre que la France aurait-été une nation réelle, en juillet 1940 comme à la Libération? Et comment reprocher à Gingouin d’avoir voulu fonder une République indépendante du Sud-Ouest en 1944? On peut parfaitement comprendre que De Gaulle ait quitté le pouvoir d’une fausse nation évidente en janvier 1946.

    Bien sûr ne demandez pas aux communistes d’explications sur leur comportement durant cette période, comme ensuite pour l’Indochine et l’Algérie, ils refusent ce débat.

  6. AvatarDorylée

    Brossat a un cerveau communiste avec les deux hémisphères du côté gauche ce qui l’empêche donc de voir la vérité en face. Surtout quand elle concerne la collaboration des cocos avec les nazis.

  7. Avatarle viet06

    les communistes francais sont d’abord internationalistes avant d’etre nationalistes.Ils ont obeis a Staline qui n’etait pas prepare a la guerre contre les nazzis car le petit pere des peuples avait fait fusiller tous les officiers superieurs sovietiques avant 1939.De plus l’Urss s’est laisse embobiner par Hitler et pour prix de la signature de pacte Germano sovietique lescommunistes russesont pu separtager la Pologneavec les nazzis.Les communistes francais pendant la guere d Espagne ont execute les trotkistes et anarchistes qui les genaient.Ce qui a sans doute contribue a la defzite des republicains contre Franco.

  8. AvatarAsher Cohen

    @le viet06
    « l’Urss s’est laisse embobiner par Hitler et pour prix de la signature de pacte Germano sovietique lescommunistes russesont pu separtager la Pologneavec les nazzis »
    Faux, les russes ont toujours voulu asservir les polonais, en 1945, suite aux accords de Yalta, les Anglo-Américains ont accepté qu’ils annexent la partie Est de la Pologne, peuplée à 66% de polonais, et ils ont mis leurs marionnettes communistes à la direction de l’état polonais jusqu’à la chute de l’Urss en 1990. C’est la peur multiséculaire des russes qui mène les polonais à être des inconditionnels des Etats-Unis, même aux dépends de l’Europe si besoin. Les Hongrois depuis 1956, et les Tchèques depuis 1968, comme les tchéchènnes, des Caucasiens et les Ukrainiens sous Poutine en savent quelque chose. Les russes sont des impérialistes et les communistes français sont très hypocrites à ce sujet

Comments are closed.