Liste LREM : financement mosquées, refus d’expulser les clandestins, Turquie en Europe…


Liste LREM : financement mosquées, refus d’expulser les clandestins, Turquie en Europe…

Excellente video de Joachim Veliocas sur la liste LREM menée par Loiseau… Il a épluché la liste et ses fondamentaux.

Si des fois certains avaient encore des illusions sur Macron…

.

Petit point sur la liste Renaissance de la République En Marche LREM : refus d’expulser les clandestins étrangers délinquants (Pascal Canfin), vote de subventions publiques (610 000 euros!) pour une grande mosquée radicale (Fabienne Keller), rencontre avec le président islamiste turc Erdogan et pour le droit de vote des étrangers (Rafik-Elmrini) , pour la Turquie en Europe (Bernard Guetta) : des candidats qui font le jeu de l’islamisation.

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


8 thoughts on “Liste LREM : financement mosquées, refus d’expulser les clandestins, Turquie en Europe…

  1. AvatarHellen

    Avec LREM on va droit au but…
    Islamisation intégrale de la France avec attentats pour pouvoir supprimer un max de Blancs pour ne pas dire tous…
    Et tout ça pour quoi exactement???
    Pour le Fric, toujours le Fric, encore le Fric…
    Pour macron seul compte le Fric…
    Benalla et ses passeports et valises diplomatiques lui servait à ça à Macron…
    Bien à vous

  2. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    À SUIVRE : (Peutêtre que cela explique aussi la violence renouvelée et accrue avec laquelle LREM et la clique des médias se jettent sur le RN en alléguant « l’entente avec l’ennemi ».

    L’Ukraine menace de se retirer des accords de Minsk II, Paris appelle Kiev à s’y conformer
    :::: https://francais.rt.com/international/62086-ukraine-menace-se-retirer-accords-minsk-ii-paris-appelle-kiev-a-s-y-conformer
    15 mai 2019

    IMG : Le ministre des Affaires étrangères ukrainien, Pavel Klimkine, lors d’une conférence de presse à Bruxelles, le 21 janvier 2019 (image d’illustration).
    :::: https://cdni.rt.com/french/images/2019.05/article/5cdbe24f09fac23e438b4568.jpg

    §.- Pavel Klimkine, ministre ukrainien des Affaires étrangères, a annoncé vouloir retirer son pays des accords de Minsk si les sanctions contre la Russie étaient levées au Conseil de l’Europe. Paris a réagi, critiquant la position ukrainienne.

    L’Ukraine pourrait se retirer des accords de Minsk II. C’est ce qu’a déclaré Pavel Klimkine, ministre ukrainien des Affaires étrangères en voyage à Bruxelles le 13 mai, cité par le site Evropeïskaïa Pravda, si l’Allemagne, la France et d’autres nations obtenaient une levée des sanctions prises contre la Russie par le Conseil de l’Europe. «Si vous décidez [de lever les sanctions contre la Russie], je me retirerais [des accords] le jour même et je dirais que les accords de Minsk n’existent plus, qu’ils ont été anéantis par la Russie, mais également par vous», a-t-il précisé.

    Depuis janvier 2015 et la crise en Crimée, les 18 députés russes de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), qui siège à Strasbourg, se sont vus privés de leur droit de vote au sein de l’institution, en guise de sanction contre Moscou. Depuis, la Russie boycotte l’organisation. En juin 2017, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait annoncé que la Russie «ne contribuerait pas au budget du Conseil de l’Europe avant la restauration totale des droits de la délégation russe». Une manne financière estimée à plusieurs dizaines de millions d’euros.

    Les accords de paix, dits de Minsk II, ont été signés en février 2015 après des négociations entre les représentants de Kiev et des républiques autoproclamées de Donetsk et Lougansk, sous l’égide de la Russie, de l’Allemagne, de la France, avec le concours de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. Ce traité prévoit un cessez-le-feu dans la zone du conflit, le retrait des armes lourdes par les troupes ukrainiennes et rebelles, l’élargissement de l’autonomie des régions de Donetsk et de Lougansk, ainsi qu’une réforme constitutionnelle de l’Ukraine qui permettra de remplir cette dernière condition, de même que l’échange des prisonniers et l’octroi d’une amnistie à tous les participants au conflit. L’hypothèse d’un retrait ukrainien de ces accords menacent de compromettre ces efforts de paix et d’aggraver la crise.

    Paris rappelle Kiev à l’ordre
    Le ministre ukrainien a également tenu à rappeler, bien qu’aucun lien direct entre ces accords et les sanctions prises par le Conseil de l’Europe contre la Russie ne soient démontrés : «Si, maintenant, après que la Russie ait commencé à délivrer des passeports [aux habitants des territoires occupés du Donbass], vous faites un pas en direction de la Russie, toute la logique de tout ce que nous avons fait jusqu’à présent sera complètement détruite.»

    §.- De son côté, le Quai d’Orsay fait valoir, sur son site internet, que «le Président de la République a rappelé l’importance qu’une solution soit trouvée qui permette le maintien de la Russie au sein du Conseil de l’Europe avec tous les droits et obligations qui y sont attachés». D’après le ministère des Affaires étrangères : «Les engagements pris par les parties pour la mise en œuvre des accords de Minsk doivent être respectés. Ils ne sauraient être liés à la situation au Conseil de l’Europe.»

    En janvier dernier, le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Maas, exhortait la Russie et les Européens à s’entendre, assurant que Berlin contribuerait à résoudre la crise. «La Russie fait partie de l’Europe et donc appartient au Conseil de l’Europe», avait-il plaidé, se disant préoccupé que la Russie «continue de prendre ses distances».

    Lire aussi : Crise entre la Russie et le Conseil de l’Europe : les risques d’une rupture définitive
    :::: https://francais.rt.com/international/61831-crise-entre-russie-conseil-europe-risques-rupture-definitive

  3. Marcher sur des OeufsMarcher sur des Oeufs

    Ça ne date pas d’hier déjà en 2017 c’était le cas ; mais ça revient à la charge plus vif que jamais. Très étonnants ces humanitaires ! Ils pensent toujours aux autres sauf à ceux qui sont près d’eux dans le pays et qui devraient être prioritaires sur ceux qui s’invitent frauduleusement.

    Toutes les violences individuelles ou sociales commises sur leurs compatriotes, ça ne les dérangent pas ; il faut protéger et choyer les millions qui viendront détruire leur société et peu importe ceux de leurs concitoyens qui en feront les frais.

    C’est vraiment bizarre ce mode de penser et de fonctionner

    Tu t’étonnes que Merkel soit la chérie des envahisseurs et nous au passage les dindons de la farce parce que ceux que l’Allemagne rejette des migrants c’est pour notre pomme.
    ___________________________________
    Cour de justice européenne : Même les réfugiés ayant commis des crimes graves peuvent échapper à l’expulsion
    :::: http://www.fdesouche.com/1206611-cours-de-justice-europeenne-meme-les-refugies-ayant-commis-des-crimes-graves-peuvent-echapper-a-lexpulsion
    15/05/2019

    La plus haute juridiction de l’UE a rendu sa décision: Le statut de réfugié protège contre l’expulsion même en cas de crimes graves. Trois demandeurs d’asile, à qui la reconnaissance dans les pays de l’UE avait d’abord été refusée, avaient intenté une action en justice. […]

    Le retrait ou le refus d’asile n’affecte pas le droit à la protection en vertu de la Convention de Genève relative au statut des réfugiés et des droits fondamentaux de l’UE, a déclaré mardi la Cour de justice européenne à Luxembourg.

    Cette décision fait suite aux plaintes de trois demandeurs d’asile que la Belgique et la République tchèque ont respectivement refusés de reconnaître après avoir été condamnés pour des crimes particulièrement graves. La Cour de justice européenne devait clarifier si le retrait du statut de réfugié en vertu des règles de l’UE est compatible avec la Convention de Genève et les droits fondamentaux de l’UE.

    Les juges rappellent tout d’abord que les étrangers qui craignent, avec raison d’être persécutés dans leur pays d’origine, doivent être considérés comme des réfugiés au sens de la Convention de Genève. Cela s’applique indépendamment du fait que ce statut leur ait été formellement accordé ou non en vertu du droit de l’UE.

    En outre, en vertu de la Charte des droits constitutionnels de l’UE, les personnes ne devraient pas être expulsées vers un pays où elles risquent la torture ou des peines inhumaines ou dégradantes. Le comportement de la personne concernée – y compris le comportement criminel – ne joue aucun rôle. Ici, la protection offerte par les règles de l’UE va au-delà de celle de la Convention sur les réfugiés.

    […]

    La République tchèque a privé un réfugié tchétchène de son statut de réfugié après avoir été condamné à neuf ans de prison pour vols et extorsions répétés. En Belgique, un homme de la Côte d’Ivoire a été condamné à quatre ans pour avoir violé une mineure et un homme du Congo a été condamné à 25 ans pour vol avec meurtre intentionnel. Leur statut de réfugié a été refusé ou retiré.

    (Traduction Fdesouche)

  4. AvatarClaude

    est ce normal cette affiche qui s’affiche en grand sur BFM TV

    La tête de Macron rigolard ,

    « En marche pour l’Europe

    Le 26 Mai, je vote RENAISSANCE »

    Et en plus petit, au bas de l’affiche « en marche »

    Que dit la Constitution ? est ce normal qu’un président de tous les français se permette une telle chose ?

    Remplace t-il Loiseau l’incapable, que fait il là ? elle est tellement nulle que même Philippe le grand toutou vient de temps à autre l’épauler et encore …. super Mario !

    Ce soir il ne faut pas louper les invités de Ruth El Krief ça me parait intéressant La rencontre qui pourrait nous ravir Loiseau et Jordan Bardella
    à moins qu’elle se transforme en ….super Mario !

  5. AvatarMachinchose

    https://www.europe-israel.org/2019/05/alors-que-limmigration-est-la-principale-crainte-des-francais-macron-consacre-5-milliards-deuros-par-an-pour-les-clandestins-dits-migrants-pas-sur-que-les-contribuables-so/

    vous y croyez vous ?? parce que pour ma part je n’ entends jamais parler du ras le bol des vrais français a propos de tous ces clandestins, qui a présent ont prix beaucoup d’ assurance et ne se sentent plus du tout « clandos »!

    vu la réponse du chef de l’ état et ses seides….

  6. AvatarGASTON

    COMMENT SE FAIT IL QUE BERNARD GUETTA CANDIDAT DE LREM SOIT INVITE COMME CHRONIQUEUR A PUNCHLINE SUR CNEWS ?..SON TEMPS DE PAROLES EST IL COMPTABILISE?

Comments are closed.