« Course solo Maître Coq »: Maître Coq c’est les poulets (halal ?) en batterie, vision atroce…


« Course solo Maître Coq »:  Maître Coq c’est les poulets (halal ?) en batterie, vision atroce…

Les images ci-dessous sont terribles, à vous dégoûter à vie de manger du poulet. La video est relativement récente puisque datant de juin 2018.

On ne saurait assez répéter qu’il faut vérifier l’origine de toutes les viandes et donc des abattoirs dont elles sortent pour être sûr de ne pas manger halal. Or, les volailles vendues en France seraient à 80% halal… Hors du poulet fermier abattu à la ferme, pas de salut. Faut faire la grève du poulet au restaurant, acheté en Grande surface etc.

Revenons à l’affaire Maître Coq, qui donne son nom ( et subventionne en échange de la publicité faite, forcément…) à la course.

Maître Coq… c’est l’entreprise Arrivé, qui elle-même appartient au groupe LDC, le plus grand volaillier de France, et grand fournisseur de volaille halal, certifiée par la mosquée d’Evry.

Si les captures d’écran ne sont pas lisibles, cliquer dessus.

En mai 2009, le groupe Arrivé est devenu une filiale du groupe numéro un de la volaille LDC de Sablé-sur-Sarthe1.

L’entreprise ARRIVE SAS est aujourd’hui une référence de l’alimentation d’animaux d’élevage et de compagnie, de l’agroalimentaire et de l’abattage de volailles2 avec près de 2000 personnes et un chiffre d’affaires d’environ 466 millions d’euros.

LDC (Lambert Dodard Chancereul) est une entreprise de l’industrie agroalimentaire française spécialisée dans la transformation et la commercialisation de volailles ainsi que dans l’élaboration de plats cuisinés à base de leur viande. Elle achète la volaille aux éleveurs par un système de contractualisation.

Transformateur numéro un européen de la volaille en volume, le groupe possède notamment les marques Le Gaulois, Poulets de Loué, Maître CoQ, Marie et Traditions d’Asie, Toque Angevine ainsi que Réghalal, pour ses fabrications certifiées halal2 dans la grande distribution.

Parmi les rachats importants du groupe, on peut citer notamment :

  • En 2005, la prise de contrôle de la société Agis, spécialisée dans la fabrication de plats préparés sous vide, qui possédait la marque Traditions d’Asie4
  • En 2009, le rachat du vendéen Arrivé et sa marque Maître Coq, ainsi que de l’entreprise de plats cuisinés Marie, propriété de la holding Uniq, pour 60 millions d’euros, afin de renforcer les pôles traiteur et surgelés5.
  • En mai 2011, LDC rachète le groupe Corico, spécialisé dans l’abattage et localisé en Rhône-Alpes6,7.
  • 2013 premier transformateur en viande halal en France.

Source wikipedia.

.

Engagements de LDC pour la marque halal de Reghalal :

https://www.reghalal.com/la-marque/certification/

.

En plus d’être élevés en batterie, les poulets Maître Coq seraient-ils halal, vous faisant manger halal sans le savoir, vous faisant payer une partie de la taxe reversée à la moquée d’Evry ? 

.

 

https://www.transgourmet.fr/livraison/transgourmet/nos-partenaires/maitre-coq-pro/lamelles-kebab-de-volaille-cuites-halal-sachet

.

 

https://www.fdesouche.com/108184-provialys-toute-la-viande-serait-halal-mais-toute-la-production-n’est-pas-vendue-dans-le-circuit-halal

 

Alors, oui, comme le dit Eric Dick dans le petit montage ci-dessous faisant référence à son oeuvre Et les cloches se sont tues, l’islamisation de la France va bon train, avec la complicité de tous ceux qui participent à la course Solo Maître Coq, celle de ceux qui l’organisent, et celle de ceux qui s’y intéressent.

http://resistancerepublicaine.eu/2019/03/27/ne-manquez-pas-ce-superbe-film-et-les-cloches-se-sont-tues/

http://resistancerepublicaine.eu/2018/09/24/trop-de-halal-tue-la-france-demonstration-dans-les-cloches-se-sont-tues/

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email



Christine Tasin

Présidente de Résistance républicaine ; professeur agrégé de lettres classiques.


18 thoughts on “« Course solo Maître Coq »: Maître Coq c’est les poulets (halal ?) en batterie, vision atroce…

  1. AvatarDany BARTHOUIL

    Je ne comprends pas ….car à la campagne on a toujours tué un poulet en lui coupant le cou !! Alors, si on parle du halal , nos poulets l’ont toujours été !
    Il serait plus que temps de parler du danger sanitaire de l’égorgement halal , responsable des gastro entérites souvent mortelles par la contamination en Escherichia Coli !!! Qu’on nous oblige à financer par la mme occasion, les mosquées , est aussi un problème mais il n’est pas le seul !!

    1. AvatarJoël

      Sauf qu’un poulet « halal » est pendu par une patte puis égorgé et laissé à l’agonie de longues minutes pendant qu’il se vide de son sang.
      Rien à voir avec trancher le cou à la hache pour éviter les souffrances de l’animal.

  2. AvatarHollender

    Tant qu ‘un couillu ou une femme à POIGNE avec des convictions ne seront pas élus pour faire le grand ménage dans ce vaste MERDIER qu’est devenu la France rien ne changera……C’est Clochemerle jusque dans l’assemblée nationale.
    Les pauvres cons de payants à qui on a repeint les lunettes depuis 70 ans continuent de se consacrer à la guêpière gauche – droite pendant qu’on leur fait les poches. (***), réfugiés économique, Roms et autres racailles venues de l’est, et maintenant Mohamerde Macron et ses 40 voleurs.

  3. AvatarUN GAULOIS

    Il n’y a pas que les poulets qui vont avoir des problèmes de santé, hallal ou pas.
    Quelle horreur, quelle abjection.
    Mais il faut « nourrir » à pas cher.

  4. Olivia BlancheOlivia Blanche

    Personnellement j’achète le poulet de Loué. Je leur ai posé la question par écrit au sujet du halal et leur réponse a été sans ambiguïté : les éleveurs confient leurs volailles à des abattoirs non halal. Il semblerait que les volailles sont électrocutées. On les pousse dans l’eau et on met le courant… Le problème c’est que le courant n’est souvent pas assez fort pour tuer complètement l’animal et qu’il est encore conscient quand on lui plie les pattes et qu’on l’éviscère….

    J’ai de nouveau contacté le site Loué à ce sujet car si les cuisses de poulet, après cuisson, produisent une chair noirâtre autour de l’os, c’est la preuve que le poulet était encore vivant quand il est passé sur la chaîne pour le préparer à la consommation…

    J’ai eu encore des échanges récents avec des managers de Loué et j’ai insisté sur le halal et le bien-être animal. Pour le halal j’ai été pleinement rassurée. De manière pérenne, Loué s’est engagé à ne pas entrer dans la politique…

    Par ailleurs, vous qui vilipendez, honnissez, abominez, conchiez, les Ecologistes, je vous signale en passant que nous luttons, depuis des années et sans jamais désarmer, contre l’industrialisation de la viande. Et si un jour ces élevages de la honte, de la souffrance et du désespoir pour les animaux, y compris les porcs, n’existeront plus, ce sera grâce à notre combat incessant, auprès des élus et décideurs, ne vous en déplaise !

    1. AvatarJolly Rodgers

      que vous êtes innocente comme c’est mignon 🙂 . voyons croyez vous qu’ils vont vous dire que la marchandise qu’ils vous vendent est hallal ? à une cliente potentielle ils vont vous faire croire tout ce que vous voulez entendre . tenez tentez de vous faire passer pour une fatima et demandez leur si leurs poulets sont bien hallal ? vous risquez d’être surprise par la réponse !
      allez chez un vrai fermier , vous en avez sur les marchés et là vous pouvez être sure que ce n’est pas hallal .

      1. Olivia BlancheOlivia Blanche

        à Jolly Rodgers : je ne vous permets pas de me traiter « d’innocente », manière à peine voilée de me faire entendre que je suis naïve, voire imbécile…

        Les fermiers de Loué engagent leur enseigne, et mon expérience me permets quand même de sentir si je peux ou non faire confiance.

        Sachez que j’ai eu plusieurs contacts : écrits et oraux, ce qui m’a permis de me forger mon opinion. Et j’ai même été contactée directement pour une forme de partenariat. C’est dire qu’avant de m’engager, même pour peu de choses, j’ai de nouveau posé la question du halal.

        D’ailleurs, rien ne vous empêche de poser la question vous même sur le site des fermiers de Loué.

  5. AvatarMachinchose

    « chair noirâtre autour de l’os,  »

    preuve du non vidage complet du sang de l’ oiseau,

    quand a ces volailles, vendues tant dans les reseaux musulmans en H’lal, -pas cher du tout- que juifs en « cacher » -trés cher- je tiens, chère Olivia a souligner que c’est la même bestiole degueulasse
    immonde!

    et que c’est bien fait pour la gueule de ces consomateurs qui, au nom de croyances imbéciles continuent a bouffer de la merde!

    j’ ai connu, il y a environ 40 ans, du coté de Houdan des fermiers qui vendaient leur volaille vivante
    volaille qui galopait en liberté en ces temps là, se nourrissant de grains, de sauterelles, de cloportes, et de tous les restes de la table de la fermière

    bien sur qu elles étaient égorgées!! par le consommateur……..il existait encore en ces temps des maitresses de maison qui ne répugnaient pas a trancher le col de la bestiole, et la plumer, la vider, et en prenant soin de ne pas eclater la vesicule biliaire verte sur le foie qui était alors bon a jeter, et qui savaient fendre le gésier proprement pour le consommer
    on trouvait souvent dans le ventre de la bestiole des oeufs a tous les stades de développement, meme parfois avec la coquille, alors mince pellicule…

    les plus fidèles clients étaient alors des « gens du voyage », les anciens « voleurs de poules » 😆

    1. AvatarConan

      Salut mcc !
      C’est ce que nous avons fait il y a quelques temps en achetant un poulet vivant..
      Il y a donc eu tout le travail d’autrefois qui prend quand même du temps et suppose des efforts pour un résultat qui n’était pas vraiment probant : chair très ferme, limite coriace !…
      Peut-être que cela résulte tout simplement du fait que nous avons perdu l’habitude de nous alimenter comme jadis ??…
      Il y a quand même, heureusement, en grande surface, des poulets tout parés certifiés élevés en plein air, mais il faut y mettre le prix.
      Quant à ces élevages industriels, alors que nos écolos de ministère dénoncent épisodiquement la maltraitance animale, que ne légifèrent-ils pas pour imposer une production raisonnée, avec obligation de la mention du label « halal » ??…
      Enrichir cette espèce de secte en bouffant du halal est devenu le lot commun grâce à leur inaction …A vomir !

      1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

        Il ne faut pas cuisiner un animal sitôt après l’avoir tué, sinon il est coriace. Laisser la chair s’assouplir dans une arrière cuisine pendant plus d’un jour avant de le préparer. Surtout pour les animaux sauvages ayant l’habitude de faire des exercices physiques. Jadis, on pendait dehors par le coup le faisan tué à la chasse jusqu’à ce qu’il tombe par son propre poids au bout de plusieurs jours. On avait alors un animal très tendre bien faisandé (avec quelques asticots), un vrai régal paraît-il mais il fallait avoir l’estomac solide !!

        1. Olivia BlancheOlivia Blanche

          Votre anecdote me rappelle un passage du roman Shogun dont l’action se situe au Japon. Le héros suspend un oiseau chassé et le laisse se faisander, sur la terrasse, devant la maison d’habitation traditionnelle. Et bien, l’un des serviteurs se suicide pour cette raison. La Japonnaise qui côtoyait le héros lui explique alors, parce qu’il ne comprend pas son geste, que pour les Japonnais le pourrissement va à l’encontre de leur culture, que c’est insupportable. Le serviteur ne pouvant donner son avis à son maître il a préféré mourir que de subir le spectacle de ce pourrissement.

          Sans aller dans ces extrêmes, j’avoue que de consommer une viande qui a déjà des asticots me rebuterait si fort que je ne pourrais y goûter !

          1. Armand LanlignelArmand Lanlignel

            Oui, bien sûr, ce n’est pas envisageable, cela ne fait plus partie de notre culture.

      2. AvatarJoël

        Il y a sûrement un lien avec l’industrie :
        Le coq gaulois en voie de disparition : « La sauvegarde de cette race emblématique, devenue le symbole du pays, est menacée »
        On n’en compte plus que 400 spécimens sur tout le territoire.
        http://www.fdesouche.com/1200327-le-coq-gaulois-en-voie-de-disparition-la-sauvegarde-de-cette-race-emblematique-devenue-le-symbole-du-pays-est-menacee

        Forcément, même dans les campagnes il n’y a pratiquement plus de poulailler.

      3. AvatarJoël

        J’ajoute que si vous instaurez l’obligation de la mention du label « halal », c’est toute la filière viande nationale qui s’effondre. C’est pourquoi le gouvernement s’y oppose depuis des années. Trop de manque à gagner.

    2. Olivia BlancheOlivia Blanche

      Bonjour Machinchose,

      Je me permets de vous signaler que les poulets de Loué sont tous élevés en Liberté ! C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je les consomme en plus du fait qu’il ne sont pas tués « halal »… Je vous suggère de visiter leur site.

      Longtemps, j’ai acheté le poulet en bio mais j’avoue qu’il n’était pas meilleur – pour beaucoup plus cher – à mon grand regret. Et en plus l’étiquette bio mentionnait « Elevé en plein air », ce qui signifie un espace beaucoup plus réduit que celui des poulets élevés en Liberté de Loué.

      En outre, je serais bien incapable de tuer un poulet moi-même, de le plumer et de le vider. Je n’ai pas honte de le dire.

      1. AvatarMachinchose

        salut Olivia!

        Dieu et le poulet soient loués!!

        je suis d’ accord et je connais leur site….. il est vrai que ce sont de bons produits!

        quand a bouffer des asticots avec le poulet…………..je n’ apprécie pas trop! les asticots c’est juste bon , a mon sens, pour pecher de la perchette….

    3. AvatarJolly Rodgers

      bonjour machinchose ,
      vous me renvoyez à un bon souvenir d’enfance . en effet je me rappelle de mon grand père maternel dans les hautes alpes occitane , quand il donnait le coup du lapin au lapin (c’est le cas de le dire) , pour les volailles pareil c’est lui qui s’en occupait et la grand mère qui les vidait et les préparait .
      aujourd’hui nos bobos  »écolos » qui envahissent nos campagnes trouveraient cela d’une barbarie . par contre lorsque c’est hallal ça ne les gêne plus !
      bien à vous

      1. AntiislamAntiislam

        Bonjour,

        Oui, moi aussi j’ai eu aussi droit à une démonstration de coup du lapin, en Corrèze, quand j’étais tout petit.

        En fait, le regard des Français a totalement changé sur la souffrance animale dans les dernières décennies.

        Par exemple, à l’époque des années 50, dans le film « Le monde du silence » Cousteau brutalisait des requins, personne n’a protesté à l’époque.

        Mais quand le film est ressorti, plusieurs années après, le public a été scandalisé.

Comments are closed.