Incendie de ND : question bête, pourquoi cette explosion ?


Incendie de ND : question bête, pourquoi cette explosion ?

La video ci-dessous, avec le ralenti et le zoom montre quelque chose qui ressemble à une explosion :

Macron est-il pressé de commencer les travaux pour faire disparaître les traces ?

Ont-ils brûlé ND pour réaliser leur pharaonique projet de modernisation de l’île de la Cité pour les JO ?
http://resistancerepublicaine.eu/2019/04/24/ont-ils-brule-nd-pour-realiser-leur-pharaonique-projet-de-modernisation-de-lile-de-la-cite-pour-les-jo/

Bernard Arnault (LVMH) faisait déjà partie en 2016 des personnalités se penchant sur l’avenir de Notre-Dame
http://resistancerepublicaine.eu/2019/04/25/bernard-arnault-lvmh-faisait-deja-partie-en-2016-des-personnalites-se-penchant-sur-lavenir-de-notre-dame/#comment-757113

Malaise sur le plateau d’LCI: l’architecte de Notre-Dame ne croit pas à la thèse de l’accident.
Interview de Benjamin Mouton qui a été l’architecte en chef de Notre-Dame de 2000 a 2013

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




12 thoughts on “Incendie de ND : question bête, pourquoi cette explosion ?

  1. AvatarCoupendeux

    Pourquoi chercher à comprendre?
    « On » vous a dit que c’était un accident, alors même que l’embrasement n’était même pas encore général, et que les pompiers brumisaient.

  2. Avatarberger

    L’émission d’un Jt hier m’a fait marrer. On va à Clermont dans la sous pente de la cathédrale pour montrer la charpente, expliquer que l’électricité n’est pas au top, des risques d’incendie sont réels, etc hahaha on n’y avait pas pensé à celle-là, qui ne ferait pas le rapprochement avec ND de Paris, pas vrai ?

  3. AvatarAsher Cohen

    Difficile de penser qu’un « accident » puisse évoluer si longtemps à 50 m de l’Hôpital Hotel Dieu et 100 m de la préfecture de Police, où tous les moyens d’intervention sont présents. La ficelle est bien grosse, surtout après les tentatives ridicules d’ « explications ». Plus on proteste qu’il s’agirait d’un accident et plus on a tendance à penser que la Vérité est le contraire. Cet incendie n’a pas une cause métaphysique, ni « accidentelle », mais est « un fait de la main de l’homme » réalisé dans un objectif précis. Va-t-on comme dans l’Affaire Kennedy, trouver un ou des coupables de service? Maintenant il faut chercher à comprendre qui et pourquoi a-t-on fait brûler cette cathédrale à haut pouvoir symbolique? Et pourquoi les pouvoirs publics essaient par tous moyens de masquer la Vérité?

  4. AvatarSeb

    Restons très prudent, je suis dans le domaine de la sécurité et les phénomènes lors d’un incendie sont particulièrement complexes.
    Ce qui est critique c’est de connaitre les causes initiales et là la police scientifique (Laboratoire du feu) peut faire des prouesses à partir de fragments et de cendres. Les premiers éléments semblent montrer une grosse embrouille au niveau du PC Sécurité où les agents SSIAP auraient eu une première alarme non traitée qui aurait fait perdre 20 minutes.
    Pour ce qui est montré sur la vidéo ce n’est pas une explosion mais une déflagration (la différence étant un front d’onde qui se mesure en km/s ou en m/s). Cela peut arriver quand une quantité de fumée noire (donc riche en carbone non brûlé) est brutalement exposée à un milieu plus oxygéné (le fameux retour de flamme ou backdraft redouté des pompiers en milieu fermé). Cela peut provenir de l’effondrement d’une structure qui libère cette poche de fumée ou d’un apport d’air neuf par un courant d’air ou une ouverture.
    Il faut surtout inviter tous les touristes qui ont des vidéos du début de l’incendie à les publier sur le net et à les envoyer en HD à la préfecture.

    1. AvatarAsher Cohen

      @Seb
      Cet incendie a forcément une ou plusieurs causes. Ces causes peuvent être accidentelles ou « un fait de la main de l’homme ». Dans un lieu visité tous les jours par de nombreux touristes, protégé par des mesures, au moins minimales, de sécurité, détecteurs de fumée, alarmes incendie, extincteurs, rondes de sécurité, et peut-être même protections ignifugées, etc.; la probabilité d’un incendie accidentel est bien faible, peut-être même depuis des siècles! De plus vous n’expliquez pas le fait que l’incendie s’étende, en fin d’après-midi, à une vitesse fulgurante sur des matières difficilement inflammables et que les secours tardent à intervenir alors que tous les moyens sont à 50 mètres à l’Hotel-Dieu et que la Seine est à côté. En toute objectivité, la cause accidentelle, même par court circuit électrique, est quasiment improbable, les conditions nécessaires à la survenue d’un tel incendie accidentel n’étant pas réunies. Tout dans la Réalité est interconnecté, les religieux diraient que Dieu est dans chaque objet. Trop d’éléments objectifs contredisent ici la thèse de l’accident, alors qu’à l’inverse vous ne précisez-pas ce qui vous permettrait de douter de la Réalité d’un incendie intentionnel et même soigneusement préparé à l’avance? En logique pure c’est celui qui prétend une cause accidentelle à cet incendie qui a la charge de la preuve de l’existence de cette cause, alors n’hésitez-pas à l’apporter. Mais qui dit que plus le mensonge est gros et plus il passe? L’immoralité s’agissant d’un édifice religieux aussi important en charge symbolique?

  5. AvatarBob

    J’étais sur LCI le soir du départ de feu de Notre Dame en compagnie de Mr
    Pujadas et il a bien dit et j’ai aussi entendu 2 explosions qu’on a jamais entendu parler je crois?

  6. ConanConan

    Un bon copain, avec une petite formation chimiste, m’a parlé de l’efficacité des « thermites » dans ce genre de mise à feu…
    Un petit coup d’œil sur internet et j’ai tout compris.. Notamment après l’article d’un blogueur de RR (québecois je crois ..) qui nous montrait une vidéo mettant en évidence deux flash qui pouvaient très bien être des mises à feu des thermites en question..

Comments are closed.