ND, c’était bien un incendie, on a retrouvé 7 mégots non consumés, si, si, je vous assure !


ND, c’était bien un incendie, on a retrouvé 7 mégots non consumés, si, si, je vous assure !

Brève

Plusieurs témoignages se recoupent pour démontrer que c’est bien un accident .

Si, si !! Sérieux !

Et pour plus de crédibilité on les a d’ailleurs multipliés :

D’abord exactement 7 (pas 6, pas 8) mégots retrouvés intacts dans les tisons au sol, préservés miraculeusement des flammes.

https://rmc.bfmtv.com/emission/incendie-de-notre-dame-7-megots-de-cigarette-ont-ete-retrouves-1679985.html

 

Selon le Canard enchaîné, des mégots ont été retrouvés sur place par la police scientifique engagée dans une enquête longue et difficile. « Ce n’est pas faux », dit-on seulement de source proche de l’enquête. Une découverte qui laisse cependant Marc Eskenazi dubitatif – « Si des mégots ont survécu au brasier, je ne sais pas de quelle matière ils étaient faits. »

https://www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/biens-d-equipement-btp-immobilier/notre-dame-europe-echafaudage-exclut-les-hypotheses-du-megot-et-des-ascenseurs-815250.html

 

Puis un chalumeau qui serait resté « allumé » pendant plus d’une heure après le départ d’un ouvrier étourdi et qui, par lassitude, se serait dit « tiens, j’ vais foutre le feu tout seul »

 

Puis des problèmes électriques entre fils, genre court-circuit (auxquels je n’ai rien compris car très « fumeux » – c’est le cas de le dire -)

Et enfin, le Grand Cierge Pascal qui était dressé au milieu du choeur mais qu’un chanoine a emporté dans les combles (j’ignore pour faire quoi avec ), et qui aurait malencontreusement trébuché.

 

Si après tout ça vous n’êtes pas convaincus, c’est que vous êtes vraiment durs de la « comprenette ».

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




16 thoughts on “ND, c’était bien un incendie, on a retrouvé 7 mégots non consumés, si, si, je vous assure !

  1. Avatarvieux bidasse.

    Ces enquêteurs ne valent rien: ils n’ont même pas été fichus de retrouver la boîte d’allumettes non brûlée ayant servi à allumer les mégots….

  2. AvatarCOURANT

    C’est à hurler de rire.On nous prend pour des imbéciles…..7 mégots dans l’infernal brasier de la Cathérale !?!!? Et combien de chewing gum?

    Albert Londres reviens, les reporters ont disparu ou sont désormais appelés « complotistes »
    Notre-Dame……viens à notre secours!

  3. AvatarJoël

    Et peut-être un restant de pipe et 2 ou 3 capotes ?
    Ces journaleux ne se rendent même pas compte qu’ils passent (qu’ils sont, en fait) pour ce qu’ils nous prennent.

  4. AvatarGérard

    Perso, j’ai vu un Rafale aux couleurs de Daech, piquer sur Notre-Dame. Mais je n’en suis pas sur j’étais en train de fêter mon anniversaire. Je devrais quand même aller en informer BFM, non ?

  5. AvatarCharles Martel 02

    Mais non, mais non, c’est une météorite incandescente qui est tombée du ciel.. C’est Dieu qui a mis le feu…

  6. Avatardurandurand

    Tous ces journaleux par leurs mensonges honteux et manipulatoires méritent des pains dans la gueule , pour avoir tronquer la Vérité . Après , tous ces scribouillards s’étonnent que la population se détourne des merdias et que les GJ les chassent de la manif , à force de fake newsker ils ont le retour du bâton !

  7. Avatardenise

    Encore aujourd’hui, dimanche, sur LCP, la police scientifique affirme qu’il y avait 7 mégots de cigarettes mais qu’elle ne croit pas que ce soit eux qui aient mis le feu !!

  8. AvatarBaribal

    J’opte plutôt pour une réaction exothermique générée par les frottements causés par le vent entre le plomb qui recouvrait la flèche et les chênes centenaires de la charpente.

  9. AvatarToto

    Le Chêne Plus il est Vieux.. plus il est dure comme de la PIERRE..!!! Mégots =oui..ET puis quoi encore.. avec plus de 60 Millions de moutons ! C = normal que l’on nous prennent pour des Bêtes..La charpente Chêne à résister 750-800 ans..!! Notre Dame =le Monument = Choisit 2019 pour Cramer !!!!!!!!!!!

  10. AvatarReconquista

    J’ai eu l’occasion de discuter avec un ancien pompier qui a même été poser des caméras dans « la forêt » de Notre-Dame de Paris par le passé (j’aurais du lui demander quand il y est allé mais ça doit remonter à qq années). D’après lui si la flèche pouvait brûler en raison de l’essence d’arbre employée (si je me souviens bien c’était du sapin enrobé de plomb je crois et avec du hêtre à sa base), il était impossible que la charpente prenne feu de la sorte et brûle aussi vite. Il est allé éteindre des feux de grange avec de la paille en dessous, les tuiles en terre étaient éclatées et parterres en raison de la très grande chaleur dégagée mais les poutres en chêne, pourtant pas très anciennes étaient calcinées en surface mais restaient en place. Pour lui un accélérateur de feu a été utilisisé.

Comments are closed.