Notre-Dame : vaste spoliation en vue d’un trésor national


Notre-Dame : vaste spoliation en vue d’un trésor national

Ici, nous ne nous situons pas sur le terrain judiciaire indigne de notre confiance, seulement sur le terrain politique qui est le seul sur lequel le peuple de France a encore une chance d’avoir le dernier mot.

Au fond, la politique c’est un peu comme en famille, en affaires ou entre amis. Il n’y a pas besoin d’enquête judiciaire, de preuves ou d’aveux pour se faire une opinion sur telle personne, sur telle situation ou telle affaire. Seule l’intime conviction suffit pour prendre les décisions, pour rompre une relation amicale ou sentimentale, pour savoir si on s’engage ou pas dans une affaire, si on s’associe ou pas avec un partenaire d’affaire, si on est face à un coup tordu ou à des faisans, pour couper, pour trancher.

Soyez assurés que dans l’affaire Notre-Dame aucune enquête judiciaire n’aboutira, aucun jugement ne sera jamais rendu, ni aucune condamnation jamais prononcée ; sauf peut-être et ça serait le pire, celle d’un lampiste.

Comme nous allons le voir, l’incendie de Notre-Dame n’est qu’une des faces d’une gigantesque opération de spoliation du peuple de France. L’échelle du pillage en cours de la Nation est inédite, elle n’a jamais été vue. Tout y passe, entreprises, services publics, énergie, autoroutes, barrages, et maintenant l’Île de la Cité, rien ne nous sera épargné, ils sont là pour tout prendre. Ils savent que le temps leur est compté, ils accélèrent à fond pour lever les derniers plis avant de disparaître.
La seule condamnation sera politique, ce sera celle que les Français prononceront. Nous espérons qu’elle sera très sévère, et que le dénouement restera inscrit dans l’Histoire au même niveau que la fin de l’ancien régime.

Voici donc, cités dans l’ordre où ils se sont présentés à nous, les éléments qui vont vous permettre de vous faire une opinion sur l’incendie de Notre-Dame, sur la gigantesque opération de spoliation qu’il révèle, sur Macron, sur les élus parisiens et sur la pourriture qui nous gouverne.

⦁ Le 15 Avril au soir, un feu gigantesque se déclare de manière incompréhensible et ravage en quelques heures la charpente et la toiture de Notre-Dame.

⦁ Immédiatement, on nous indique que seule la piste accidentelle est envisagée.

⦁ De nombreux experts déclarent leurs doutes sur la rapidité de l’embrasement. Benjamin Mouton, ancien architecte en chef de Notre-Dame de Paris, fait part de son incompréhension.

⦁ Dans la soirée du 16 avril, le président de la République nous indique qu’il veut reconstruire Notre- Dame dans les 5 ans. « Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. Alors oui, nous rebâtirons la cathédrale Notre-Dame, plus belle encore, et je souhaite que cela soit achevé d’ici 5 années, nous le pouvons. Et là aussi nous mobiliserons. » L’urgence justifiera toutes les dérogations et toutes les transgressions.

⦁ Immédiatement la famille Arnaud et le milliardaire Pinault annoncent des contributions exceptionnelles pour la reconstruction de l’édifice.

http://www.rfi.fr/economie/20190416-paris-notre-dame-financement-reconstruction

⦁ Dans les jours qui suivront, d’autres viendront au renfort : les familles Bettencourt, Bouygues, Decaux, Ladreyt de la Charrière (déjà bienfaiteur de Fillon), ainsi que Disney, Total, l’Oréal, BNP Paribas, Axa, Sanofi, BPCE, Société Générale.

https://www.parismatch.com/Actu/Societe/Notre-Dame-de-Paris-une-generosite-prodigieuse

⦁ Le 19 avril on apprend que le ministère de la Culture place la parole des architectes sous contrôle. Bouclez-la, et faites circuler, il n’y a rien à voir. « Le ministère exige que les demandes d’interview et éléments de langage envisagés dans la réponse aux questions doivent être annoncées et autorisés préalablement par le cabinet du ministre. » Le ministère envoie également aux architectes des points précis sur l’état de Notre-Dame et l’avancement de la sécurisation. « Le but c’est de donner des infos fiables. Nous ne sommes pas tous sur le chantier, justifie Charlotte Hubert. L’émotion nous a montré que c’était un sujet suffisamment important pour qu’on ne dise pas n’importe quoi. Mais nous n’avons rien à cacher… »

https://www.liberation.fr/checknews/2019/04/19/notre-dame-le-gouvernement-a-t-il-interdit-aux-architectes-des-monuments-historiques-de-repondre-aux_1722369

⦁ Les partisans de la restauration et de la conservation sont évincés des débats. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/stephane-bern-et-jack-lang-inquiets-pour-la-reconstruction-de-notre-dame_2074657.

html https://www.francetvinfo.fr/culture/patrimoine/incendie-de-notre-dame-de-paris/notre-dame-les-conservateurs-restaurateurs-s-estiment-exclus-des-debats_3412801.html

⦁ Le 24 avril un projet de loi est présenté en toute urgence au conseil des ministres afin d’autoriser le gouvernement à prendre par ordonnance des mesures d’aménagement ou de dérogation afin d’échapper aux dispositions contraignantes des lois nationales et supra nationales. Macron se dégage de toutes les contraintes qui pourraient ralentir les opérations . En fait, il va rendre possible la privatisation de l’Île de la Cité.

https://lecourrier-du-soir.com/recourir-aux-ordonnances-pour-reconstruire-notre-dame-en-5-ans-macron-a-t-il-perdu-la-tete/

Le même jour, Mathieu Lefebvre et Laurent Ackerman publient un dossier extrêmement documenté sur le site Katehon et révèlent la formidable opération immobilière envisagée sous l’ère Hollande ainsi que l’extraordinaire opportunité pour les groupes du privé de mettre la main sur les joyaux des Français au cœur d’un des sites les plus visités au monde, et pour nous au cœur de notre cœur, celui de notre tradition, de notre histoire, de notre identité française millénaire, de notre Nation.

En bref, la quasi-totalité du foncier bâti et des emprises foncières de l’île appartiennent à l’État et à la ville de Paris. Ces bâtiments seront bientôt vides, disponibles pour d’autres affectations : Hôtel-Dieu, Palais de justice, Conciergerie, Préfecture de police de Paris, 36 quai des Orfèvres, Tribunal de commerce de Paris ; mais aussi le marché aux fleurs et le parvis de Notre-Dame.

Le projet pharaonique de réaménagement de l’ensemble de l’Île de la Cité prévoit :
⦁ 100 000 m² créés – (ayant une valeur foncière dépassant le milliard d’euros),
⦁ Une dalle en verre sur le parvis de Notre Dame, et un vaste ensemble commercial en sous-sol
⦁ Des accès bateaux sur les quais pour déverser la noria des touristes
⦁ La privatisation du patrimoine public
⦁ La monétisation (mise sous péage) du flux du premier site touristique de France : 15 millions de visiteurs annuels.

Or jusqu’ici, cet extravagant projet de transformation de l’Île de la Cité en un vaste Disneyland commercial privé n’avait aucune chance d’aboutir. En effet, l’Île de la Cité renferme une trentaine de biens protégés au titre des monuments historiques. De plus, ce site de 22 ha est classé au patrimoine mondial de l’Unesco.

Miraculeusement, l’incendie de Notre-Dame a permis de débloquer la situation puisque Macron s’est empressé de se faire autoriser à déroger à toutes les contraintes.
On comprendra alors que les grands groupes du luxe, du BTP de la finance et de l’assurance se soient précipités pour se créer une image publique de bienfaiteurs. Ils sont en effet à la source du projet ; en particulier le groupe LVMH, chef de file des prétendants.

http://katehon.com/fr/article/un-projet-foncier-de-plusieurs-milliards-entoure-notre-dame-de-paris-depuis-2016

On pourra également lire le rapport Perrault et Bellaval qui explique parfaitement la finalité commerciale du projet et sa dévolution au secteur privé. On y relèvera à la section « Entretiens avec des personnalités qualifiées, susceptibles d’apporter un éclairage particulier sur l’avenir de l’Île de la Cité », la participation de :
– M. Marc-Antoine Jamet, Secrétaire général du groupe de luxe LVMH, ainsi que directeur immobilier,
– M. Jean-Paul Claverie, conseiller de M. Bernard Arnault, président de LVMH…

https://www.courdecassation.fr/IMG/MISSION%20CITE_CMN_DPA_RAPPORT_161216.pdf

Très pressé de bien faire et sûr de tenir sa proie, dès le 16 avril, Antoine Arnault fils de son père, proposait déjà de mettre ses idées, ses savoir-faire créatifs et architecturaux ainsi que ses équipes à la disposition du projet.

https://youtu.be/xSQPY4tirOc

Voilà chers amis, vous êtes informés de la conjonction entre l’incendie de Notre-Dame et les évolutions législatives qui vont permettre la réalisation d’un vaste projet de spoliation et de privatisation l’Île de la Cité.

Toutes les actions doivent être entreprises au plan judiciaire national et international pour empêcher cette infamie. Toutes les actions politiques doivent être entreprises pour purger la classe politique que plus rien n’arrête dans la corruption et la pourriture.

Ce pouvoir est en phase de décomposition finale, il appartient au peuple de France de s’en débarrasser par tous les moyens.

https://ripostelaique.com/notre-dame-vaste-spoliation-en-vue-dun-tresor-national.html

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email




11 thoughts on “Notre-Dame : vaste spoliation en vue d’un trésor national

  1. AvatarAlexander

    Je me suis souvent posé la question en allant à Notre-Dame et en voyant tous ces touristes la visiter gratuitement. Comment l’état n’a-t-il pas pensé à avoir des retombées financières??? Voilà, la réponse a eu lieu le 15 avril……

    1. Avatarjojo ( le plombier )

      Un incident technique a dit le 1er ministre.. à moins qu ce fut un accident technocratique .. allez savoir ..

  2. AvatarAlexcendre 62

    Cet exposé a le mérite d’être clair et après la lecture personne ne pourra plus dire je ne sais pas ! j’espère que de nombreuses voix vont s’élever afin de remettre en place tous les acteurs dans leurs rôles et laisser les vrais spécialistes s’occuper de cette reconstruction a l’identique afin de montrer au monde que nous savons toujours faire ce type de travail .

  3. Charles Martel 02Charles Martel 02

    Je l’ai d’dit et redit dans les divers posts que j’ai pu écrire sur ce sujet. Il est pour moi très clair que tout cela était très bien ficelé de longue date et l’étape finale consistait à foutre le feu à la cathédrale, afin de créer le choc émotionnel qui permettrait :

    1) de récupérer le fric des « sans dents » tellement émus qu’ils ont donné ce qu’ils ont pu.

    2) de mettre en place la machine à spolier les français

    Hé bien ça y est et pour moi il est évident que le feu ne s’est pas allumé par accident.
    Fallait le faire quand même, faut être une vraie bande de saloperies pour oser faire ça , je ne pensais pas que des êtres humains puissent être aussi noirs pour s’attaquer a un édifice sacré, mais avec Macron et sa bande de friqués pourris on voit que tout est possible même des choses d’une noirceur que mon esprit a beaucoup de mal à imaginer. Ces gens là méritent la géhenne!!

  4. AvatarVent d'Est, Vent d'Ouest

    « …Nous sommes ce peuple de bâtisseurs. Nous avons tant à reconstruire. (…) ».
    Qu’il commence d’abord à reconstruire la Maison France qu’il s’acharne à démolir jusqu’à présent pour prouver ses dires, et qu’il laisse les vrais et sincères spécialistes s’occuper de reconstruire notre patrimoine !

  5. Avatarmia vossen

    Et la pétition pour une reconstruction à l’identique a, en ce moment, obtenu…. 4.400 voix!! Français, réveillez-vous!!!!!

  6. Avatarzipo

    la politique s’est affranchie de tout temps de toute morale !
    Seuls comptent les résultats et pour arriver a ses fins tous les moyens sont bons !c »est pourquoi toute personne ayant des valeurs ne reste pas longtemps dans cette oligarchie?
    combien de députés représentent le peuple ,ceux qui transpirent au travail?
    Pas d’agriculteurs ,de maçons,d’artisans,etc etc pas de gilets jaunes chez ces gens la!D’ailleurs ASF ,les autoroutes et mèmes les barrages hydrauliques vont y passer !

Comments are closed.